Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[9x09] Sleep No More
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 14:49    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Eh, je suis presque en avance cette semaine! Tant mieux, je ne vais pas passer 1h à lire ce que vous avez écrit avant moi du coup.^^


9x08 : sleep no more

Je ne vous cacherais pas que cet épisode est celui que j’attendais le moins de toute la saison. D’abord parce que, si je suis très fan de Gatiss en tant qu’acteur, j’ai en général beaucoup de mal avec ses scénarios mais surtout, et cela n’engage que moi, parce que je n’aime vraiment pas le style « found footage ». Je suis assez sensible aux mouvements de caméra et l’image y est souvent saccadée mais surtout, si je suis très friande des pichenettes au 4eme mur, je trouve que le found footage s’apparente plus à un coup de bélier accompagné d’une sirène stridente. J’ai donc regardé l’épisode sans aucune attente et dans un état de fatigue assez avancé à cause de l’heure tardive à la Réunion (ce qui vu le thème de l’épisode était assez ironique^^). Sur le coup j’ai bien aimé mais pas compris toutes les subtilités (je note, le mode VO de mon cerveau a tendance à faiblir après minuit). Je l’ai revu ce matin et à ma grande surprise je l’ai vraiment bien aimé. Décidément, cette saison me surprend.

Mon petit guilty pleasure post épisode, le survol de Gallifreybase, m’a fait découvrir que l’épisode a été en grande partie descendu par une horde de fans en colère jurant qu’il s’agit du plus mauvais épisode de Gatiss/ la saison/la série/de tous les temps : oui, bon, c’est Gallifreybase hein. Cela dit je peux comprendre que l’épisode n’ait pas fonctionné chez certains : il a exactement les défauts habituels des épisodes de Gatiss, ce qui aurait tout à fait pu me rebuter comme ce fut si souvent le cas. Puisque la série a la gentillesse de me fournir un plan clé en main, je commencerai donc par parler de ces défauts avant d’expliquer pourquoi j’ai tant apprécié l’épisode.


I « I don't fully understand what's been going on here.”

“This doesn’t make any sense” proclame le Docteur au moment de fuir la station. Et il faut bien admettre qu’il n’a pas tout à fait tort. En effet, si j’ai trouvé la chute de l’épisode tout à fait délicieuse, il n’empêche que le point central de celui-ci, les fameux sandmen, ont assez vite réduit en poussière (c'est de circonstance^^) ma supsension of disbelief pourtant très solide. Je ne suis pas du tout scientifique, ce qui est un énorme avantage pour ignorer les fréquentes aberrations de la série, mais même moi n’ai pas pu m’empêcher de ricaner à l’idée que ce que le Docteur lui-même rappelle n’être qu’un amas de cellules mortes puisse développer une vie propre et même une conscience. Oh, et un sens de la vision qui puisse être piraté aussi.

Capaldi est un acteur merveilleux, je ne le dirai jamais assez, et il fait ce qu’il peut pour nous faire croire à cette énormité mais la magie n’a duré qu’une dizaine de secondes avant que mon cerveau ne lance une « bullshit alert » qui a bien failli me faire sortir complètement de l’épisode. C’est là un défaut fréquent de Gatiss, qui a souvent privilégié l’ambiance au détriment de la crédibilité : cela ne me dérange pas trop quand il ne s’agit que de quelques secondes comme le moment de la flèche en or dans Robot of Sherwood mais c’est plus ennuyeux lorsque l’absurdité dure tout l’épisode. Cela m’avait complètement gâché The Crimson horror il y a deux ans et aurait tout aussi bien pu faire de même cette semaine.

Autre problème, les monstres sont particulièrement peu effrayants, ce qui est surprenant puisque Gatiss est sans conteste quelqu’un de compétent sur ce point précis. Il connait parfaitement les codes à respecter pour faire un monstre inquiétant et…en prend l’exact contrepied durant presque tout l’épisode. Outre l’aspect ridicule des sandmen, qui ressemblent au chef d’œuvre en pâte à sel d’un gosse de cinq ans pour la fête des mères, ils sont très souvent montrés en gros plan, ce qui est comme chacun sait le meilleur moyen pour détruire toute sensation d’angoisse. Ils se déplacent de plus avec la célérité d’un zombie neurasthénique et leurs grognements sont ridicules, ce qui est une déception pour moi vu que je suis beaucoup plus sensible au son qu’à l’image dans le genre de l’horreur. Tout cela est d’autant plus rageant que je soupçonne fortement Gatiss de l’avoir fait exprès pour une raison dont je parlerai plus tard.

Enfin, et ce n’est pas complètement la faute de Gatiss pour le coup, l’épisode souffre des problèmes classiques du genre « base under siege ». Comme très souvent, les personnages secondaires sont très peu creusés et réduits à leur fonction de base. Under the Lake/Before the flood réussissait en partie à éviter ce problème grâce au format double épisode mais un stand alone avait peu de chance d’y parvenir. Gatiss prend néanmoins la décision je trouve intelligente de jouer un peu sur cet aspect difficilement évitable en exagérant le trait lors de la présentation initiale desdits personnages : le narrateur, assisté de sa « caméra », les réduit ainsi à leur nom, une phrase lapidaire de présentation et…leur chance de survie. Il nous dit même immédiatement que ce n'est pas la peine de s'attacher à eux, les catégorisant donc immédiatement comme redshirts.

L’autre problème, en particulier pour moi qui ai énormément de mal avec cet aspect, est le rythme relativement lent et répétitif typique des base under siege : un personnage est isolé, court dans quelques couloirs et est rattrapé puis on passe au groupe principal et on recommence. Difficile d’éviter cela puisque un base under siege se déroule par définition dans un endroit clos et le seul moyen de pallier ce problème est de compenser par une ambiance, en général très angoissante : comme je le disais plus haut, ce n’est pas le cas ici.

Je finirais par une doléance très subjective : je trouve qu’il y a des emprunts un peu trop visibles. Je suis parfaitement consciente qu’il est impossible de faire un épisode de science-fiction complètement original, ce genre repose sur des codes et des tropes assez précis et tout fan ne peut que ressentir parfois une sensation de déjà-vu. De même, Doctor Who est une série bien trop longue pour ne pas de temps en temps recycler ses idées. Comme je le disais, c’est très subjectif : parfois je ressens ces emprunts comme des hommages, parfois comme du plagiat et parfois, c’est le cas ici, comme les deux à la fois.

Je peux parfaitement pardonner le fait que les Sandmen aient un faux air de monstres de Voyage to the center of the TARDIS ou que le monstre venant de l’intérieur et créé par le manque de sommeil artificiel soit l’intrigue exacte d’un épisode de la saison 5 d’Angel. En revanche, le « You must not watch this » de départ fait penser immédiatement à « Don’t blink », ce qui là encore ne serait pas grave du tout… si c’était là le seul emprunt à Moffat. Hélas, le monstre qui se développe sous forme de sable au coin de notre œil et nous transforme en une copie de lui-même est un copier-coller des anges pleureurs (encore !) de Time of the angels, d’autant plus que là encore l’infection passe par une vidéo. L’accumulation fait un peu trop « réchauffé » pour moi mais je conçois tout à fait que cela ne pose pas de problèmes à d’autres.

Dernière chose, et pour le coup Gatiss est totalement innocent, c’est vraiment douloureux de nous faire subir en boucle la p… de musique de la publicité Auchan ! J’admets qu’il n’est pas responsable du choix des publicitaires français et que la musique colle totalement au thème, d'autant plus qu'il est intéressant d'utiliser un air joyeux dans un épisode d'horreur, mais je me suis physiquement crispée à chaque fois qu'on l'entendait ! Laughing


II “I do hope you've enjoyed the show.”

Et oui, je l’ai beaucoup aimé même si je dois admettre avoir, durant mes deux visionnages, trouvé le temps un peu long sur certains passages. La force de l’épisode vient du fait qu’il ait su me surprendre intelligemment sur les points que je m’attendais à détester.

Le genre « base under siege » étant par définition renfermé sur lui-même, je ne m’attendais ainsi pas du tout à ce que Gatiss prenne le temps de nous présenter un monde futuriste certes (temps restreint oblige) assez lacunaire mais alléchant. Je suis très fan de dystopies, c’est probablement mon sous-genre favori de la science-fiction, et je trouve cette présentation du 38ème siècle très intéressante.

Comme souvent dans les dystopies, celle-ci fait suite à une mystérieuse “Great catastrophe” dont nous ne saurons rien mais qui a occasionné de profonds changements géographiques et, par conséquent, sociaux et politiques. J’apprécie le fait, là encore assez fréquent dans ce sous-genre, que ce nouveau monde soit centré sur une culture non américano-européenne : les chinois dans Firefly ou Blade runner, les indo-japonais ici. Cela nous offre par conséquent un casting plus diversifié, ce qui est toujours un plus.

Comme souvent dans les dystopies, la première impression que nous avons de cette société est positive : le monde vit dans la paix, la prospérité et un mélange culturel apparemment parfaitement réussi (je VEUX voir ce que donne une Maha Shivaratri/Oshogasu/Christmas party ^^). Mais comme le Meilleur des Mondes par exemple, on s’aperçoit qu’il s’agit en réalité d’une société ultra-capitaliste aux aspects effrayants. Je ne peux que retranscrire ici le discours de l’hologramme de présentation de Morpheus qui résume parfaitement cette dualité :
“Friends. We live in a time of unparalleled prosperity. A golden age of peace, harmony and industry... But every shift must come to an end. Every working day must stop. Of course, we can take stimulants to make that deadline, to keep us propped up through that important meeting. But always, always, sleep claims us in the end. Until now!(…) All the chemical benefits of rest, but freeing up the nights to continue working, working, working! To get the edge on your competitor. To turn that extra profit.”

On retrouve ici l’aspect faussement chaleureux et fraternel des relations entre humains dans les dystopies (“friend”) masquant une compétitivité terrifiante et une prospérité qui cache le prix que la population doit payer. Gatiss prend d’ailleurs soin de montrer cela à de nombreuses reprises au cours de l’épisode. Ainsi la chef appelle tout le monde « pet » et ne cesse de vouloir sauver à tout prix son équipage, ce qui en fait évidemment une « gentille », mais trouve tout à fait merveilleux le fait de sacrifier son sommeil à la productivité et n’hésite pas une seconde à canarder le méchant, ce qui la rend plus ambigüe. De même Chopra, le rebelle qui dénonce les abus de son époque, ne cesse d’appeler le Grunt « it », faisant preuve d’un manque d’empathie visiblement typique de cette société.

Même la formule de salutation (fort peu pratique en cas d’urgence d’ailleurs, ils auraient pu trouver plus court pour demander confirmation lors d’un message radio^^), “May the Gods look favourably upon you.”, est très ambigüe. Elle est à première vue positive…si l’on n’interprète pas cela comme le fait que seuls les dieux vous aideront et certainement pas les humains. J’ai personnellement pensé immédiatement au sinistre « May the odds be ever in your favor » de Hunger games, qui porte la même ambiguïté, et il me semble clair que c’est voulu. C’est d’ailleurs un élément récurrent des dystopies que ces slogans/expressions à première vue positifs ou du moins légers qui s’avèrent avoir un sens sinistre, Le Meilleur des Mondes ou 1984 par exemple en sont truffés.

Le « grunt » est bien sûr un autre élément montrant les dérives effrayantes de cette société et j’ai trouvé cette idée très intéressante. Je pense en revanche que Gatiss a un peu trop insisté sur le sentiment d’horreur de Clara : j’aurais aimé plus de subtilité, le spectateur étant je pense assez intelligent pour comprendre de lui-même combien cette manipulation est atroce, d’autant plus que Gatiss a pris grand soin de faire de ce personnage un être qu’on ne peut que prendre en pitié.

Très limitée intellectuellement elle n’en éprouve pas moins des sentiments tout humains même si elle ne peut les exprimer que par des phrases simples. Ainsi, elle ne peut montrer son amour pour Chopra qu’en répétant « Chopra pretty » et reste prisonnière de son conditionnement, attaquant violemment l’homme qu’elle aime parce qu’elle a été programmée à répondre ainsi à tout geste agressif. Créée uniquement pour sa puissance physique, c’est donc par ses actions qu’elle finira par réellement convaincre Chopra de son amour pour lui, hélas en se sacrifiant pour lui puisque sa force est la seule chose qu’elle peut lui apporter. Tout cela est bien sûr encore plus atroce lorsque l’on se souvient du détail donné lors de la présentation du personnage… elle n’a que cinq ans !

Les détails dévoilant cette dystopie sont partout, comme lorsqu’on apprend au détour d’une phrase que l’équipe de secours n’est composée que de quatre personnes à cause des réductions budgétaires ou même, plus subtilement, dans la moquerie chaleureuse de la commandante envers Chopra, qu’elle traite de « Rip ». On ne comprend que lors du discours de présentation de l’hologramme du Morpheus que c’est une référence à Rip Van Winkles, personnage principal d' une nouvelle d’Irving, charmant mais paresseux, qui se retrouve à dormir 20 ans. L’hologramme et Nagata nous font comprendre que dans cette société il est devenu honteux et ridicule de vouloir dormir et cette dernière nous dit même que l’intégralité de sa planète a cessé de s’adonner à cette perte de temps.

Ouh là, une page et demi sur la dystopie, on sent la fan…^^ Passons donc à ce qui est pour moi l’autre grande réussite de l’épisode, là encore une surprise puisque je m’attendais à le détester : l’aspect « found footage ».

Déjà, la gameuse que je suis n’a pu qu’apprécier l’idée très simple vu le thème mais néanmoins géniale de donner à ce found footage un aspect de FPS. Les passages à la première personne où l’on voit juste l’arme de la personne déambulant dans les couloirs sont clairement des hommages au genre, de même que la présentation initiale des personnages avec leurs forces et faiblesses. J’ai encore une fois beaucoup pensé à Bioshock, non seulement dans l’esthétique (ces couloirs ont un petit air de Rapture) mais aussi dans le thème ; une société ultra capitaliste qui crée des monstres en voulant corriger ce qu’elle estime être des faiblesses humaines, c’est exactement le scénario du jeu. C’est la 3eme fois que je crois remarquer un clin d’œil à Bioshock cette saison, soit je suis obsédée soit c’est voulu (les deux possibilités ne sont pas exclusives^^). L’intelligence artificielle joueuse et terrifiante de la porte fait aussi pas mal penser à Portal.

Mais à ma grande surprise, c’est bien par rapport au quatrième mur que l’aspect found footage est une réussite. Loin d’être l’habituel coup de coude bourrin au téléspectateur, la gestion de cet aspect est subtile et utile à l’intrigue.

Bien évidemment, le found footage est l’occasion pour les personnages de regarder directement la caméra et donc le spectateur, ce qui peut vite faire sortir ce dernier de l’épisode. J’ai trouvé cet aspect très réussi ici, non seulement parce que le regard de Capaldi est…hmmm… intense^^ mais aussi parce que les moments où il nous regarde directement sont fort bien choisis.
Je pense bien sûr au moment où il souffle sur la poussière en regardant la caméra (amusant au deuxième visionnage quand on réalise qu’il s’agit de sleep dust et qu’il projette donc une caméra sur la caméra) mais surtout à celui où il vient d’admettre à Clara quelque chose que tout fan se demande depuis longtemps : oui, il dort. Il lui annonce cela en la/nous regardant directement et ajoute alors qu’il dort « when you’re not looking », précision qui s’adresse clairement autant à nous qu’à elle (il faut admettre que ce serait un peu chiant de le regarder roupiller pendant 42 minutes^^). Il fait de même lorsqu’il cherche à comprendre pourquoi il a l’impression que toute cette histoire est un coup monté : il nous regarde alors fixement et conclut « like a story ». Ce n’est pas très fin mais cela m’a beaucoup plu. Enfin, j’ai adoré la scène de mise en abyme où l’on voit l’image du Docteur regardé par Clara se refléter à l’infini. Plein de Capaldi sur son écran, c’est quand même plus chouette que l’image de la vache qui rit.^^

Concernant l’intrigue, le found footage est là encore très intelligemment géré. La forme des casques de la mission de secours donne clairement l’impression qu’ils sont équipés de caméra et le narrateur précise bien au début que certains des extraits sont issus de la station elle-même, justifiant ainsi les rares moments où la caméra ne peut pas provenir des casques. Ce n’est que lorsque le Docteur réalise que personne n’est équipé de caméra que les angles de vue vont un peu varier tout en restant majoritairement du point de vue des personnages. Je suis complètement ignorante en techniques de filmage mais quelque chose me dit que ça a dû être compliqué à faire sans se planter !

Mais c’est bien sûr la chute qui donne tout son sens à l’aspect found footage puisque, dans un grand moment de destruction de quatrième mur, l’épisode que nous venons de voir s’avère être le piège utilisé par Rassmussen pour infecter l’humanité. J’ai adoré son discours final, que je vais donc retranscrire ici : “I do hope you've enjoyed the show.I did try to make it exciting. All those scary bits. All those death-defying scrapes, monsters, and a proper climax with a really big one at the end! Compulsive viewing. ».

Cette chute permet d’expliquer un certain nombre d’aspects qui semblaient illogiques : pourquoi les monstres se mettaient-ils à tuer des humains alors qu’ils sont censés les dévorer de l’intérieur? Pourquoi couper le système anti-gravité alors que cela les décomposait et laissait à leurs victimes le temps de fuir ? Comment exactement la « sandmanisation » pouvait-elle passer d’un changement chimique dans le cerveau à une infection par spores ? Tout cela n’était, de l’aveu même de l’avatar de scénariste qu’est Rassmussen, que des ficelles faciles pour rendre l’épisode plus passionnant et augmenter le nombre de spectateurs. Il est ironique, vu le système de reproduction des sandmen, de constater que tout cela n’était que de la poudre aux yeux.


Gatiss est donc un sandman : je savais bien que tous les scénaristes étaient des monstres, je regarde Supernatural après tout ! Je ne suis quand même pas très fière de moi : je suis d’habitude plutôt douée pour repérer les personnifications du scénariste dans les épisodes de Doctor Who et là je n’ai rien vu venir avant le discours final alors que c’était complètement évident. Le personnage de Rassmusssen passe pourtant tout son temps d’écran à narrer l’histoire et à choisir les images qu’il nous montre, ce qui est exactement le travail d’un scénariste. Et puis, qui peut mieux que Reece Shearsmith jouer la personnification de son ami et occasionnel co-scénariste (pour ceux qui ne connaissent pas, jetez un œil à leur série The League of gentlemen^^) Mark Gatiss ?

Cette chute est surtout l’occasion pour Gatiss de nous montrer ENFIN un véritable « scary bit ». La scène où Rassmussen se décompose sous nos yeux, sa voix se distordant de plus en plus jusqu’à sa disparition, est je trouve extrêmement réussie et vraiment dérangeante… quel dommage qu’elle soit la seule à l'être ! Je vous disais précédemment que j’avais l’impression que Gatiss avait délibérément fait en sorte de « rater » l’aspect effrayant de l’épisode et c’est cette scène qui me le fait penser. Elle prouve, pour ceux qui ne connaissent pas le scénariste et doutaient de ses connaissances des codes de l’horreur, qu’il sait exactement ce qui fonctionne : l’humain qui s’avère ne pas l’être, l’utilisation du son, la contraste entre l’horreur d’un personnage qui se décompose et le fait qu’il continue calmement à converser. Et bien sûr il y a sa menace finale, « YOU have something in your eyes », d’autant plus inquiétante qu’après avoir regardé 42 minutes d’épisode, surtout en found footage, il est probable en effet que le spectateur ait les yeux qui picotent un peu.

Pour moi, Gatiss a fait exprès de rendre ses sandmen plus ridicules qu’effrayants juste pour pouvoir créer un contraste avec cette dernière scène et augmenter son effet de surprise. Ça peut se comprendre mais quel dommage ! Surtout que l’idée même de sandman renvoie à un imaginaire très riche, ce personnage ayant un potentiel assez inquiétant (je conseille d’ailleurs vivement à ceux qui n’ont jamais lu l’excellent comic The Sandman de Neil Gaiman de foncer découvrir cette merveille).

Bref, que d’aspects intéressants dans cet épisode malgré ses défauts. Je n’ai même pas parlé des nombreuses références littéraires hors dystopies (Mac Beth, Irving…) et des quelques pointes d’humour : la conversation entre Clara et le Docteur sur l’utilisation de « space », le fait que ce dernier (décidément très calé en pop culture durant cette incarnation^^) complète en chantonnant le « Consider yourself… » de Nagata par « part of the fourniture ! » (refrain d’une des chansons de Oliver, comédie musicale sur Oliver twist), ou le fait qu’évidemment les sandmen débarquent au moment précis où la commandante s’écrie « This day couldn’t be any worse ».

J’ai aussi apprécié qu’on continue à découvrir quelques informations sur le Docteur même après plus de 50 ans de série : nous savons donc que ce dernier dort, qu’il peut « sentir » une époque (Eleven le faisait déjà cela dit) et qu’il a une telle maitrise du temps qu’il est capable de dire au 10ème de seconde près à quel moment a eu lieu une conversation (il se plante de quelques dixièmes cela dit si on prend en compte la temporalité de l’épisode^^).

Surtout, j’apprécie qu’encore une fois cette saison l’épisode accorde une bonne place aux femmes. On découvre ainsi une femme dans une position de pouvoir avec le personnage de la commandante mais, et je trouve ça tout aussi intéressant, on assiste également à un renversement du stéréotype du bourrin sans cervelle, le grunt, ici également féminin.


Pour conclure, je suis encore une fois très agréablement surprise par l’épisode de cette semaine, d’autant plus que je n’en attendais vraiment rien. J'étais prête à faire preuve d'une certaine indulgence parce que je respecte toujours les prises de risque et que personne n'avait encore tenté un found footage dans Doctor Who mais je ne m'attendais vraiment pas à accrocher. Ce stand alone prend même le temps de nous donner un énième candidat pour l’hybride (toute personne contaminée par les sandmen) et une énième manière potentielle de « tuer » Clara en fin de saison (on ne voit pas le Docteur la guérir même si je suis persuadée qu’il le fera hors écran et que c’est encore une fausse piste). Cette saison est pour l’instant un sans faute en ce qui me concerne, ce qui je dois l’avouer m’inquiète beaucoup pour la fin. Moffat, ne foire pas ton final s’il te plait !
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Dim 15 Nov 2015 - 15:00; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 14:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 14:49    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Oui, je comprends que ça a pu déstabiliser certains, la façon dont l'épisode a été tourné. C'était nouveau.
Et aussi peut être le monstre créé à partir des "poussières de sommeil", un peu tiré par les cheveux. Mais ça c'est Doctor Who, et ça me dérange pas contrairement à la lune qui est un oeuf ^^.

En fait parfois j'avais l'impression de me retrouver dans un FPS. J'avais un peu l'adrénaline qu'on ressent dans ces jeux vidéos. J'ai vraiment bien apprécié ça. D'ailleurs s'il y a des fans de Mass Effect, il y a une petite allusion avec numéro 474 qui a un rang "Grunt". Pour ceux qui ne connaisse pas, Grunt est un personnage de Mass Effect vraiment très brutal, de l'espèce des Krogans, fait uniquement pour la guerre. D'ailleurs il a été élevé dans une cuve, cloné à partir de gênes des meilleurs Krogans. Comme numéro 474 ! J'ai vraiment adoré cette référence ! Sachant que Grunt est mon personnage favori.


Et puis j'ai oublié l'incontournable pour rajouter un peu d'horreur. La musique gentillette qui revient tout le temps. Ou encore la voix robotique féminine qui contrôle l'accès d'une porte, et qui demande d'ailleurs cet chanson, qui me rappelle un peu GlaDOS, dans Portal.

@Jaina
Non je n'ai pas l'habitude de ces types d'histoire qui joue avec le quatrième mur, mais j'apprécie vraiment. Et comme je l'ai dit, ça me rappelait plus ma période jeux vidéos, notamment Mass Effect, même si Mass Effect n'est pas à la première personne Smile
Mais heureux de savoir que je suis pas le seul à trouver l'épisode bon ! haha
_________________


Dernière édition par Pikoo le Dim 15 Nov 2015 - 15:15; édité 2 fois
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 15:06    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Superbe critique Tyr ! C'est exactement mon point de vue en plus développé et en mieux dit, haha.
Je vois qu'on a eu la même sensation pour le FPS Smile

C'est vrai que les monstres ne m'ont pas fait peur non plus. Après j'ai du mal à savoir si c'est que moi, puisque les anges pleureurs qui sont apparemment les monstres qui font le plus peur, ne m'ont pas fait peur non plus ^^

Et puis t'as remarqué quelques petits détails qui m'avait échappé un peu. Comme le fait que le Docteur, lorsqu'il regarde Clara, et donc la caméra, s'adresse aussi à nous. Comme tu le dis le food footage dans cet épisode est utilisé de façon très intelligente.

Après pour le côté absurde, t'as raison, Gatiss y est allé encore très fort !
_________________
Revenir en haut
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 15:31    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Bon du coup mon avis, je déteste le found footage en plus il était saccadé :p nan sinon il était très bien utilisé mais le truc de la poussière au coin de l’œil comme la dit Tyr ba c'est les Weeping angel désolé ( à moins qu'ils ont chacun un côté ^^). Mais du coup je n'ai vraiment pas compris Morpheus, pour moi il ne servait à rien c'est ça ?

Et la chute est assez mal amené je trouve, car on sait qu'elle va arriver mais le problème c'est que techniquement cette épisode ne fait pas vraiment doctor who car en faite le Doctor ne sert à rien ^^ il y aura pu avoir un bout de jambon à la place ça aurait fait pareil (bon j'abuse un peu), mais dans l'idée c'est ça et puis le Doctor et Clara partent comme ça d'un coup et ne reviennent pas ou ne réfléchissent pas après. Pour moi il manque une outro avant la chute.
Et puis pas de générique quoi Surprised ça fait bizarre car je trouve qu'il est vraiment utile pour rentré dans l'histoire.

Par contre si il y a une suite qui se passe dans le 38ème siècle qui suit cette évenement mais dans un autre endroit avec les conséquences la pour moi l'épisode aura servir à quelque chose parce que sinon ba la fin ouais c'est cool et bien pensé mais bon, c'est une série on s'en fout un peu nous :p on est tranquille les fesses confortablement installées ^^


Dernière édition par hekmil le Dim 15 Nov 2015 - 15:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
Bad Wolf Who Waited
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2014
Messages: 171
Localisation: Si je vous le disais, je devrais vous tuer ensuite...
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 15:33    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Je dois avouer qu'au premier visionnage (en direct), je n'ai pas tout compris...

Mais après l'avoir revu, waouh, c'était vraiment bien.
Je comprends pourquoi ça n'a pas marché pour certaines personnes (aspect found footage), mais le scénario était vraiment bien construit et intelligent.
Bravo à l'équipe de production pour les CGI de Neptune qui étaient magnifiques.

Sinon Murray Gold m'a manqué... Sad Même si l'absence de musique est justifiée ^^

Pour revenir à l'aspect found footage, ça ne m'a pas trop dérangé... Surtout que c'était justifié d'une manière très intelligente par le script, ce qui est génial !

Nous avons donc là un épisode très différent, et c'est ce qui fait sa force. Je dis bravo Gatiss, et voici un petit 7.5/10 !
(Apparemment une suite est prévue !)
Revenir en haut
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 15:43    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Une suite ?

Etrange. J'ai du mal à voir une suite, vu comment ça se termine.
_________________
Revenir en haut
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 15:44    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Justement je trouve que cette épisode pourrait donner suite à un épisode type zyggon
Revenir en haut
Skype
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 16:12    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Heureux de voir que je ne suis pas le seul à avoir compris la référence à Portal Tyr ^^
En plus de ça la voix faisait vraiment penser à celle de GLaDOS !
Bonne critique, comme d'hab !
Hâte de voir la suite de l'épisode, peut être que dans la "partie 2" Gatiss développera un peu plus l'aspect distopique de l'époque "Time is money" / les clones / le choc des cultures etc...
_________________
Revenir en haut
Skype
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 16:30    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Maintenant que vous le dites c'est vrai que ça pourrait être interessant une suite. Même si j'aime bien les fins ouvertes, et j'aime bien quand elles le restent.

Et puis ça commence à faire longtemps qu'on a pas vu un épisode se déroulant sur une Terre, très loin dans le futur.. On alors ça m'échappe.
_________________
Revenir en haut
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 16:57    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Bâ techniquement on peut pas sur la terre trop loin dans le futur, parce-que elle devient inhabitable cf "the beast below" S5e02
Revenir en haut
Skype
Chess
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2015
Messages: 13
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 18:05    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Alors après un second visionnage j'ai compris la fin, définitivement.
Je vais donc pouvoir en parler un peu mieux. Je vais tout de même réitérer certains points qui m'empêchent encore d'apprécier pleinement cet épisode.
Tout d'abord je note qu'il me fait particulièrement penser au film Doom. Pour deux raisons principales : la première plutôt bonne dans le cas de Doctor Who, l'utilisation du found footage pour rappeler le FPS. C'était une des meilleures idées de l'épisode, mais malgré mon avis général assez négatif, il faut admettre qu'il y en a plein d'autres. La seconde c'est pour le cruel manque de luminosité. Je suis peut-être obsédé par cela, ou mes yeux manque de sensibilité, ou on a piraté ma vision ? En tout cas ça m'a sauté aux yeux, désolé. Concrètement jusqu'à la moitié de l'épisode je me suis dit : « Quand est-ce qu'il va utiliser ses lunettes pour rétablir l'éclairage ! ». Je vous avoue que j'étais comblé quand il y a eu le feu, des flammes de la lumière, oui enfin ! Je priais pour qu'on apprenne qu'il y avait un pyromane sur Le Verrier.
J'étais très enthousiaste vis-à-vis de cet épisode et j'ai donc facilement été déçu. Quand Rasmussen a annoncé « J'ai assemblé les choses dans un certain ordre pour que vous compreniez, pour que vous ayez une idée. Des bouts manquent. Désolé. », j'ai pensé que l'on allait avoir une nouvelle réorganisation qui éclairerait tout différemment, au sens propre et figuré, voire une ellipse mais non...
Ensuite les monstres sont trop improbables. Je suis d'accord il y en a par douzaine dans Doctor Who mais là tout de même, des poussières d’yeux vivantes et cannibales, puisque c'est une sécrétion de notre corps où est-ce que c'est encore autre chose que je n'ai compris ? En fait je n'imagine une sécrétion devenir vivante et encore moins consciente et encore moins hostile. Une sécrétion enfin !
Mais après est venu le temps de la destruction de l'illusion dramatique, le moment où je me suis définitivement décrocher de l'épisode, l'instant où mon taux d'acceptation était dépassé. Le piratage de la vision. Tout d'abord comment ces êtres peuvent voir ? Rappel ce sont de la peau, du sang et du mucus. Bon passons c'est Doctor Who, elles on peut-être réussi à se passer d'yeux ou même de rhodopsine . Bref ça passe, c'est tout à fait tolérable dans une série. En revanche je vois mal comment cette vision a pu être piratée. Donc on a pas d'organes, pas d'outils pour capter ce signal poussiéreux... trop pour moi. Même en 3700 et des poussières, encore désolé, c'est trop pour moi. Et pourtant l'explication du logiciel de traduction du Tardis passe très bien, ou encore le piratage du nerf optique de Clara dans Flatline, tout ça fonctionne mais là non... Pour tout vous avouer j'ai au début pensé que Nagata faisait un peu d'humour en annonçant qu'il n'y avait de caméras sur les casques, ensuite j'ai pensé que c'était une excellente idée la caméra rétinienne, et comme dans Flatline pouvoir pirater cette vision pour tourner un found footage. J'attendais donc avec impatience la justification. Et pouf comme un soufflée tout s'est effondré et j'ai eu l'impression de sombrer, encore désolé, dans les méandres du WTF.
Bon pour changer un super bon point : l'introduction efficace, directe annonce claire du found footage, « Tout ce que vous verrez vient de leurs points de vue », présentation rapide mais encore claire des personnages. Oui dans cette introduction, contrairement au reste de l'épisode, tout fut clair (oui, je suis particulièrement opiniâtre) !
Après suis-je le seul à avoir distingué la référence à 42, mais également un peu à Gus avec la porte et Deep-Ando. En tout cas je l'ai trouvée bien placée et la voix avait quelques choses de Glados. Autre chose que j'ai apprécié c'est là mise en abyme du docteur ainsi que le choix de la chanson, parfaitement adapté au thème^^.
Il manquait également pour moi un peu d'humour doctoresque dans cet épisode, malgré quelques scènes amusantes, « Non, tu ne nommes pas. Je suis le Docteur. Je nomme ! », « Tu vois ? Pas juste "pirates."Des "pirates de l'espace !" ».
Enfin dernier bon point, même si au premier visionnage je n'avais pas tout compris, la désintégration de Rasmussen est particulièrement réussi, à mon avis.

Donc cet épisode était pour moi un Under the Lake en moins bien, mais tout de même mieux au second visionnage. Ah oui et j'ai noté que Clara subissait la même chose que le docteur : « Les câbles étaient comme des serpents, vivants ». Clara sera-t-elle l'hybride ou est-ce un simple rappel de Colony Sarff ?

Et merci Tyr pour ta critique Smile
Revenir en haut
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 18:24    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Non chess tu n'as pas compris une chose je crois, les créatures ne voient pas elles sont aveugle. Le piratage de vision sert de caméra pour nous, pour faire le film et tout le blabla que dis que le méchant messieurs Wink mais en aucun cas les Sandmen l'utilisent
Revenir en haut
Skype
Chess
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2015
Messages: 13
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 18:27    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Ah donc ce n'est pas parce qu'elle est piratée qu'ils ne voient pas ?

Ah oui d'accord j'avais compris ça différemment :
"That's why the Sandmen are blind. Their visual receptors are being hijacked! But by whom, and why?"
Pour moi s'ils avaient des récepteurs visuels, ils pouvaient voir, or s'il ne voyaient pas il y avait bien une raison : le piratage.

Je sens qu'il va falloir que je le revoie encore plusieurs fois
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 18:41    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

Mmm dans l'ensemble j'ai bien aimé. Il y avait des trouvailles. Je trouve l'idée de créatures faîtes de poussière d'oeil un peu trop ridicule ^^ ça reste, en ce qui me concerne, l'épisode le plus faible de la saison: pour un found-foutage, il y a un cruel manque de rythme. Mais j'ai beaucoup aimé le personage de Shearsmith et son plan diabolique Smile
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
Amy974
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2014
Messages: 27
Féminin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 20:03    Sujet du message: [9x09] Sleep No More Répondre en citant

http://blogtorwho.blogspot.co.uk/2015/11/mark-gatiss-to-write-sleep-no-more.html
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:34    Sujet du message: [9x09] Sleep No More

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com