Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[9x10] Face The Raven
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 18:24    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Attention, très gros pavé en approche : gardez vos bras le long du corps et ne faites pas de geste brusque.


9x10 Face the raven

Après avoir regardé l’épisode de la semaine dernière dans un tel état de fatigue qu’il m’avait fallu le revoir le lendemain pour comprendre l’intrigue principale, je m’étais promis d’attendre le dimanche pour découvrir Face the raven. Bien sûr, étant du genre incapable de garder du chocolat pour le lendemain quand j’entame une plaquette, j’ai craqué et regardé l’épisode dès que celui-ci a été disponible… donc à 2h du matin chez moi. La bonne nouvelle est que j’étais totalement réveillée à la fin de l’épisode : merci Moffat et Sarah Dollard. Rolling Eyes

L’autre bonne nouvelle est que j’avais déjà la problématique et le plan de ma review dès la fin de l’épisode. En effet, Face the raven a une particularité que mon esprit formaté de prof de français n’a pu s’empêcher de remarquer très vite : il s’inspire lourdement des codes de la tragédie.

Ceux parmi vous qui sont passés par le système scolaire français et ont moins de 35 ans n’ont probablement pas pu éviter d’étudier la version d’Antigone de Jean Annouilh. Au milieu de la pièce, le chœur casse le 4ème mur et donne au public ce qui reste pour moi une des meilleures définitions de la tragédie : je retranscris ici cette tirade (en partie seulement, mes reviews sont assez longues comme ça). Toutes mes excuses à ceux pour qui cela rappelle de mauvais souvenirs de la classe de 3eme mais je vous assure que c’est important pour comprendre mon propos.^^

« Et voilà. Maintenant le ressort est bandé. Cela n'a plus qu'à se dérouler tout seul. C'est cela qui est commode dans la tragédie. On donne le petit coup de pouce pour que cela démarre (…) après, on n'a plus qu'à laisser faire. Cela roule tout seul. C'est minutieux, bien huilé depuis toujours.(..) La mort, la trahison, le désespoir sont là, tout prêts, et les éclats, et les orages, et les silences,(…) et le vainqueur, déjà vaincu, seul au milieu de son silence…
C'est propre, la tragédie. C'est reposant, c'est sûr… Dans le drame, avec ces traîtres, avec ces méchants acharnés, cette innocence persécutée, (…). ces lueurs d'espoir, cela devient épouvantable de mourir, comme un accident. (…)Dans la tragédie on est tranquille. D'abord, on est entre soi. On est tous innocents en somme! Ce n'est pas parce qu'il y en a un qui tue et l'autre qui est tué. C'est une question de distribution. Et puis, surtout c'est reposant, la tragédie, parce qu'on sait qu'il n'y a plus d'espoir, la sale espoir et qu'on n'a plus qu'à crier, à gueuler à pleine voix ce qu'on avait à dire, qu'on n'avait jamais dit et qu'on ne savait peut-être même pas encore. Et pour rien ; pour se le dire à soi. Dans le drame, on se débat parce qu'on espère en sortir. C'est ignoble, c'est utilitaire. Là, c'est gratuit. C'est pour les rois. Et il n'y a plus rien à tenter, enfin ! »


Pour tenter de démontrer en quoi l’épisode colle totalement à cette définition je vais me pencher tour à tour sur les trois personnages au centre de cette tragédie. Nous avons donc, de manière fort peu originale, le méchant, la victime et le héros ; mais, comme le dit le Chœur, ces rôles auraient tout à fait pu être distribués autrement voire cumulés par certains tant chacun des personnages en question est ambigu.


I. Le méchant et son royaume

Le rôle du méchant est cette semaine attribué à Ashildr mais je vais commencer par m’intéresser à la communauté qu’elle gouverne puisque toute la partie tragique de l’intrigue s’y déroule. L’épisode prend d’ailleurs le temps de nous balader dans cette ruelle, de nous faire respirer son ambiance et découvrir ses habitants et, alors que j’ai pourtant d’habitude énormément de mal à supporter les lenteurs dans la narration, j’ai adoré cet aspect. Pour qu’une tragédie fonctionne, il est indispensable de bien planter le décor et l’épisode est de ce côté-là une réussite.

Nous avons donc là un petit territoire où vit secrètement un ensemble de races aliens diverses dont certaines extrêmement agressives : Cybermen, Judoons, Sontorans… hmmm, pas de raisons de s’inquiéter donc.^^ Plus sérieusement, l’idée en elle-même n’a rien d’original et est un trope du fantastique/merveilleux. Si j’ai comme beaucoup d’entre vous pensé immédiatement à Neverwhere de Gaiman et bien sûr Diagon Alley dans Harry Potter, je suis assez convaincue que l’inspiration principale se trouve dans un comics (que je vous conseille énergiquement d’ailleurs) : Fables.

Dans cette œuvre, les personnages des contes de fée sont réels et vivent dans des ensembles de royaumes/réalités différentes jusqu’à ce qu’un mystérieux « Ennemi » annexe ces territoires. Quelques milliers de ces personnages se sont alors enfuis dans notre réalité, formant une communauté dissimulée aux humains grâce à un mélange de magie et de technologie. Une amnistie générale des crimes commis dans l’ « ancien monde » a alors été mise en place pour que tous puissent vivre en harmonie même si bien sûr certaines tensions subsistent.

On retrouve ici le fait que des réfugiés divers et parfois anciennement ennemis se retrouvent à vivre ensemble dans une paix fragile que seules des règles drastiques parviennent à préserver mais ce sont surtout les personnages qui sont très proches de Fables. Un des deux personnages principaux du comics estle shérif, Bigby, qui n’est d’autre que le grand méchant loup des contes même s’il peut prendre forme humaine. Le fait que Rump, qui tient le même rôle et partage avec Bigby une certaine immoralité (il admet être parfaitement prêt à sacrifier un innocent pour préserver la paix), ait une apparence réelle de loup n’est je pense pas anodine. L’autre personnage principal de Fables est l’adjointe au maire et chef officieux de la communauté, Blanche-neige, dont l’apparence délicate cache une femme forte et autoritaire qui n’hésite pas à prendre des décisions parfois très contestables moralement pour protéger sa ville : Ashildr en est le parfait avatar.

Fables a beau être souvent très drôle et exploser le 4eme mur régulièrement, son intrigue principale contient en revanche tous les éléments de la tragédie et j’ai donc assez vite senti lorsque j’ai fait le rapprochement que l’épisode n’allait pas finir très joyeusement. Cette impression s’est très vite renforcée grâce aux très nombreux indices plus ou moins subtils glissés par le scénariste. Ainsi la ruelle est qualifiée par Clara de « trap street » et même si ce terme a une explication tout à fait anodine mon petit amiral Ackbar interne (qui attend d’ailleurs le prochain Star wars avec impatience^^) m’a hurlé « It’s a trap » au moment où les personnages y ont pénétré.

De même l’excellente trouvaille des « lurkworms » qui éclairent et dissimulent simultanément la ruelle, est un gros indice. « To lurk » signifie en effet se dissimuler mais avec une nette connotation agressive : ce n’est pas la dissimulation d’une proie qui ne veut pas être remarquée mais celle d’un prédateur sur le point de bondir sur sa victime. Il s’agit là, dans tous les sens du terme d’ailleurs vu que lesdits lurkwarms sont dans des lampadaires, d’un « lampshade hanging » de l’auteur qui éclaire ses ficelles scénaristiques : l’allée entière est un piège et on ne cesse de nous le crier. Le Docteur lui-même le sent confusément et répond à Ashildr, qui lui assure qu’ils sont en sécurité ici, « Yes, a phrase I find is usually followed by a lot of screaming and running and bleeding. »

Enfin, nous avons le personnage du Janus : dieu romain des portes, des transitions, des débuts et des fins, il peut également voir le passé et l’avenir et représente aussi le temps et le destin. Or, un élément incontournable de la tragédie est la fatalité, la destinée. Comme le rappelle la citation d’Antigone, il n’y a pas de fuite possible dans la tragédie : personne n’échappe à son destin et l’on sait dès le début comment tout va finir. Le fait d’intégrer cette race mystérieuse à l’épisode permet certes d’avancer l’aspect policier de l’intrigue mais est aussi un énième avertissement pou le spectateur attentif.

Le décor est donc planté. Passons aux personnages principaux et, pour commencer, à la méchante de la semaine. Comme le dit le Chœur d'Antigone ce n’est là qu’une question de distribution et, dans l’optique d’Ashildr, il est clair qu’elle tient le rôle du héros, le Docteur cumulant celui de « vilain » et de victime. Comme l’affirme la jeune Janus, elle pense faire ce qui est juste et ses intentions sont en effet bonnes : assumer le rôle de protecteur qu’elle s’est donnée et assurer la sécurité de ses administrés et ce quel qu’en soit le prix. Dans son optique, sacrifier le Docteur qui, malgré ses bonnes intentions, n’est pas vraiment un innocent est tout à fait acceptable et son plan fait en sorte d’éviter tout dommage collatéral.

Mais Ashildr n’est néanmoins pas une bonne personne ayant fait une simple erreur et l’épisode prend soin de nous montrer son aspect le plus sombre. Ainsi, non seulement elle refuse d’épargner le vieil homme (dont on ne saura jamais la véritable apparence afin de renforcer chez le spectateur l’aspect tragique de sa mort) dont le seul crime est d’avoir volé des médicaments pour son épouse malade mais elle prend soin de rendre cette mort publique et son visage ne montre pas la moindre émotion lorsque l’on entend les cris d’agonie de la victime. Toute l’assistance a un air triste, choqué et solennel (même les Judoons !) sauf elle.

Pour reprendre la comparaison avec Antigone, Ashildr pourrait être assimilée au personnage de Créon. Ce dernier n’est pas mauvais en soi mais condamne sa propre nièce à mort (pour un « crime » qui n’en est pas vraiment un) par devoir, afin de préserver la paix sociale : Ashildr sacrifie le vieil homme, le Docteur et, sans le vouloir, Clara en un seul épisode et il est probable que la liste de ses victimes en 100 ans soit assez impressionnante. Elle est également ici assimilée à la Morrigan, la mystérieuse déesse celtique de la guerre et de la mort dont le corbeau est le symbole, impression encore renforcée quand elle admet que, lorsqu’elle utilise le chronolock, cela consiste à promettre une « âme » au quantum shade. Les dieux, la guerre et la mort étant des thèmes ultra fréquents dans les tragédies classiques, je doute que cet aspect soit un simple choix esthétique de la scénariste.

Ashildr est donc la méchante par distribution bien plus que par essence et il est tout à fait possible qu’elle revienne un jour ou l’autre sous un autre rôle : elle n’a après tout cessé d’en changer à chaque épisode, passant d’avatar du scénariste à miroir déformant du Docteur puis à surveillante de ce dernier avant d’assumer celui de méchante.

Doctor Who ne pouvant s’empêcher de jouer avec le 4eme mur, Ashildr elle-même ne cesse de rappeler son rôle de personnage : elle ne connait son propre passé que parce qu’elle l’a lu dans ses livres et n’a plus réellement de nom, juste une fonction narrative qu’elle s’est choisie (cette fois ci maire). Il est d’ailleurs ironiquement assez clair qu’elle n’est ici qu’un prête-nom servant à masquer les véritables méchants de l’épisode, les fameux « they » dont on ne sait rien et à qui elle a envoyé le Docteur.


II. La victime

Passons maintenant au rôle de la victime. Non, pas ce pauvre Rigsy qui ne sert ici (j’y reviendrai) que de prétexte scénaristique mais bien sûr Clara. Et si Ashildr partage de nombreux aspects des méchants traditionnels de tragédie, Clara est elle une véritable caricature de victime tragique. Pas dans le sens où elle subit les évènements de manière passive bien sûr, la victime dans une tragédie est souvent le héros lui-même et Clara est indubitablement un des deux héros de l’épisode, mais dans celui où elle meurt à la fin.

Comme le rappelle ma citation initiale, il n’y a pas de surprise dans la tragédie : le spectateur sait dès le début (et souvent les personnages aussi) qui va mourir et c’est tout à fait le cas ici. Je n’ai cessé toute la saison (et je suis très loin d’être la seule) de faire remarquer les très nombreux indices laissant deviner un destin tragique pour Clara et l’épisode en fait autant cette semaine.

Cela commence d’ailleurs par le titre, le corbeau étant un symbole de la mort, et se confirme dans les premières secondes de l’épisode. Ainsi, dans une aventure hors écran, Clara a ENCORE risqué sa vie (le Docteur dit « It very nearly ate you for dinner ») alors que le Docteur n’était même pas en danger (même si se retrouver encore une fois marié, en plus à une plante carnivore alien intelligente, n’est je suppose pas très agréable^^). Encore une fois, au lieu de montrer du soulagement, elle est surexcitée, hilare et très fière d’elle.

Cet aspect « adrenaline junky » que nous n’avons cessé de voir cette année se retrouve bien sûr quelques minutes après lors de la scène où elle manque tomber du TARDIS en plein vol et semble trouver cela formidable : même « Pudding brain » comprend bien que cette réaction de Clara est anormale et le Docteur lui-même l’avoue, « This is an ongoing problem ». C’est à ce moment que j’ai su avec certitude que Clara ne survivrait pas à l’épisode.

Certaines phrases à double sens servent également d’avertissement à ceux qui n’auraient toujours pas compris. Ainsi, lorsque le Docteur pense que Rigsy est condamné et cherche comment le lui annoncer avec tact, il admet “There is no nice way to say you're about to die”… en regardant fixement Clara. Bien sûr c’est pour éviter de croiser le regard de Rigsy à ce moment là mais le double-sens n’a rien de subtil. Dans la même veine, quand Clara prend le tatouage de Rigsy et que ce dernier lui demande « So this is your life, then? Bouncing around time, saving people? » elle lui répond «No, not every day.”: elle veut bien sûr dire que parfois leurs aventures sont plus calmes mais on peut également comprendre que cette fois ci la victime ne sera pas sauvée. Enfin, selon le principe narratif de base du « what could go wrong ? », on comprend bien sûr que cela va mal finir dès le moment où Ashildr annonce “I guarantee the safety of Clara Oswald. She will be under my personal protection. That is absolute”. Comme phrase déclencheuse de catastrophe, cela vaudrait presque le “this day couldn’t get any worse” de la capitaine la semaine dernière.^^

Enfin et surtout, l’inéluctabilité de la mort de Clara est renforcée…par la promo de l’épisode lui-même. Et vu la propension du staff à jouer sur le 4eme mur à la fois dans les épisodes et autour de la série, je ne pense pas que cela soit un accident. Même les spoilerophobes parmi nous n’ont pas raté je pense l’annonce du départ de l’actrice donc nous savions que Clara se serait pas dans la saison 10 même si cela ne signifiait pas que le personnage mourrait.

Mais surtout, les comptes officiels de la BBC et les nombreux sites de critiques en lignes ayant eu l’épisode en avance n’ont cessé de sous-entendre qu’il fallait voir cet épisode en direct à cause de la fin très facile à spoiler et qu’il valait mieux sortir ses mouchoirs : difficile de ne pas comprendre ce que cela signifiait. Je sais que certains spoilers beaucoup plus clairs ont circulé mais faisant partie desdits spoilerophobes (enfin, à moitié seulement, je lis les spoiler free reviews^^) j’ai réussi à les éviter même si je connaissais leur existence. Bien sûr la BBC a un très mauvais passif pour ce qui est de garder des secrets mais je pense que là ils n’ont absolument pas cherché à le faire : déjà pour une question d’audience afin d’attirer les spectateurs occasionnels mais aussi parce que, comme dans toute tragédie, l’effet de surprise n’est pas du tout indispensable. On sait tous, c’est le principe de Doctor who, que le cast change très régulièrement et Clara détient déjà le record de durée de la nouvelle série (une quasi égalité avec Amy cela dit, il faudrait vérifier et je ne vous cacherais pas que j'ai la flemme^^).

Donc le comportement limite suicidaire de Clara cette saison était bien un indice récurrent sur ce qui allait se produire et non une erreur de caractérisation, ce qui à ce point aurait été surprenant. Clara nous confirme même que cela était en partie inconscient et probablement une conséquence de la mort de Danny : « Well, if Danny Pink can do it, so can I. (…)Maybe this is what I wanted. Maybe this is it. Maybe this is why I kept running. Maybe this is why I kept taking all those stupid risks.” Cela n’explique pas en revanche son aspect complètement en retrait dans certains episodes et ma théorie comme quoi le Docteur voyage en fait avec une version plus jeune de sa timeline alors qu’elle est déjà morte semble mal partie (j’ai l’habitude^^) même si elle n’est pas encore invalidée. Dans tous les cas, l’aspect d’inéluctabilité propre à la tragédie est respecté.


Autre ingrédient indispensable à la tragédie, la victime « chute » en partie à cause de son hubris. Sachant cela, ce n’est pas surprenant que Clara soit la victime puisqu’elle a un hubris assez énorme. Son besoin obsessif de tout contrôler est un des aspects les plus développés de sa personnalité et elle n’a cessé depuis le début de la saison 8 de se transformer petit à petit en celui dont l’hubris est encore plus démesuré que le sien, le Docteur.

Ainsi, encore une fois cette semaine, elle se comporte et réfléchit de façon totalement assumée comme le Docteur : elle prend des risques énormes pour des raisons stratégiques et dissimule ses plans à tout le monde ( « talking the opposition into their own trap (…)Doctor 102 -- never tell anyone your actual plan.”) tout en rappelant à tout bout de champ « this is clever ».

Même son flirt avec Jane Austen est très « doctoresque ». Rappelez-vous de la Clara de la saison 7 qui dans Hide, lorsque Eleven l’avait amenée dans un futur très lointain où elle était morte depuis longtemps, avait été choquée de constater soudain que pour le Docteur tous ceux qu’il côtoie sont de son point de vue déjà morts ou pas encore née et que cela devait forcément l’amener à énormément relativiser la vie humaine (« we're all ghosts to you. We must be nothing ! »). La voilà désormais flirtant avec Jane Austen sans que cela ne la dérange le moins du monde que cette dernière soit morte plus d’un siècle avant sa naissance. En repensant à ses débuts, les changements du personnage sont vraiment incoyables.

Sans surprises, cette doctorisation de Clara causera sa perte car elle a oublié que contrairement au Docteur elle n’est pas quasi immortelle, ce que ce dernier lui rappellera hélas trop tard lorsqu’ elle s’écrie « You're reckless all the bloodytime! Why can't I be like you? ».

Je disais plus haut que Rigsy avait été choisi comme compagnon de la semaine pour de pures raisons scénaristiques et c’est à mon avis pour renforcer les deux aspects dont je viens de parler : le côté suicidaire de Clara et son hubris. En effet, si le personnage est sympathique (aspect renforcé par le fait qu’il soit désormais un jeune papa), c’est un quasi inconnu pour Clara qui ne l’a vu que quelques heures : elle n’hésite pourtant absolument pas à risquer sa vie pour lui, en plus en plaisantant sur son envie d’avoir un tatouage, ce qui n’est pas une réaction très saine. De plus, Rigsy apparait pour la première fois dans Flatlines, épisode où Clara prend le rôle (et le titre !) du Docteur : il aide donc à rappeler au spectateur cet aspect de Clara. Pas étonnant du coup que le pauvre Rigsy n’ait pas grand-chose d’autres à faire durant l’épisode que de suivre les deux héros partout et de leur obéir : il n’est pas le sujet de la pièce mais un simple accessoire.

Parlons enfin du dernier aspect tragique du personnage de Clara : la scène de sa mort. Avant cela elle a bien sûr droit, comme tout personnage de tragédie important, à sa tirade finale. Il est ironique d’ailleurs qu’elle l’utilise en partie pour donner ses dernières volontés au Docteur…alors que ce dernier vient juste avant de remettre son confession dial à Ashildr en expliquant qu’il s’agit de son testament : Clara se sera vraiment doctorisée jusqu’au bout.^^

En bonne compagne (c’est une des fonctions premières du personnage), elle utilise ses derniers instants pour rappeler au Docteur qui il est vraiment, c’est-à-dire, profondément, un brave gars. « You always care. Always have. Your reign of terror will end- with the sight of the first crying child and you know it.” lui rappelled-t-elle lorsque ce dernier menace Ashildr. Il est intéressant de constater que la dernière fois cette saison où Clara a dû rappeler au Docteur qui il était alors que celui-ci semblait chercher une solution guerrière qui ne lui correspondait pas est dans l’épisode où ils rencontrent Ashildr pour la première fois : la boucle est bouclée, ce qui là aussi est assez fréquent dans les tragédies.

Elle finit donc par lui ordonner de ne pas céder à son côté obscur (qu’elle connait bien puisqu’elle a entre autre côtoyé le war doctor) et ce dans une fort belle tirade qui m’a fait pleurer comme une madeleine les deux fois où j’ai vu l’épisode : « You're going to be alone now, and you're very bad at that. You're going to be furious and you're going to be sad, but listen to me. Don't let this change you. Whatever happens next..... wherever she is sending you, I know what you're capable of. You don't be a warrior. Promise me. Be a Doctor.”

Puis elle part affronter sa fin après un câlin final durant lequel elle empêche le Docteur (qui dans cette incarnation n’est cela dit vraiment pas doué pour exprimer ses sentiments^^) de verbaliser son attachement peut-être pas tout à fait platonique : «We' ve already had enough bad timing ». Le moment où le Docteur, prenant le contrepied de ce qui doit être l’ordre le plus fréquent qu’il donne à ses compagnes, supplie Clara de rester à ses côtés en lui disant « don’t run ! » m’a d’ailleurs personnellement achevée.

En bon personnage de tragédie elle meurt de façon stoïque, ce qui est parfaitement logique de la part de celle qui, on le répète plusieurs fois en saison 8, est fan de Marc Aurèle au point d’avoir un poster de lui dans sa chambre. Déterminée à « bien » mourir comme Danny, elle demande à affronter ce moment seule pour ne pas faillir (ce qui me rappelle beaucoup le personnage de la jeune quasi-compagne dans The God complex qui demande la même chose). Effectivement elle ne faillit pas puisque non seulement elle ne fuit pas mais va d’elle-même vers le corbeau. Une mort réussie donc, que le personnage méritait amplement.

Mais ce qui est le plus tragique dans cette mort est qu’elle ne sert strictement à rien! Clara ne sauve pas Rigsy, qui n’avait jamais vraiment été en danger, ni le Docteur. Elle qui a mainte fois contribué à sauver le Docteur, la planète, voire l’univers meurt « bêtement » parce que son hubris lui a fait croire qu’elle pouvait changer des règles qu’elle ne maitrisait pas ; c’est là encore un principe de base de la tragédie. Moi qui suis souvent agacée devant la propension de Moffat à faire de chaque compagne du Docteur un être exceptionnel changeant le destin de l’univers, je trouve cette idée absolument géniale même si je suis sûre que beaucoup vont détester. Clara a été the impossible girl, a réécrit le Docteur lui-même en influant sur sa timeline…mais sa mort est on ne peut plus vide de sens et cela fait un bien fou !

Hélas, connaissant aussi la tendance de Moffat à abuser du bouton « reboot » (sans compter que l’épisode fait allusion au « retcon »), j’ai bien peur que cette mort ne dure pas. J’espère vraiment me tromper : je trouve cette fin parfaite et Clara a déjà été ressuscitée deux fois, un retour serait pour moi très décevant et ce malgré mon affection pour le personnage. Moffat, je sais combien tu as du mal à tuer TES personnages (les redshirts ne te posent pas de problème^^) mais pitié, laisse la partir ! Je vous jure que si l’hybride s’avère être un mélange de Clara et le « quantum shade » qui, impressionné par son courage, aurait fusionnée avec elle au lieu de la tuer, on m’entendra hurler jusqu’aux plus profond du fandom. Sad


III. Le héros

Passons maintenant à la partie "Capaldi est mon Dieu"…heu, je veux dire, au personnage du Docteur. Et il faut admettre que si Doctor Who est souvent à tonalité légère, ce personnage est le parfait héros tragique.

Il en a le caractère pour commencer. En effet le héros tragique est en général un noble qui, malgré ses qualités, ne brille pas par sa modestie : le Docteur est un « time lord » qui, tout sympathique qu’il soit, ne cache pas son sentiment de supériorité intellectuelle envers les humains (et la majorité des races en fait). Rien que l’épisode est truffé de réflexions désobligeantes (“You lot are always overlooking thing », “A whole Londonstreet just up and disappeared and you lot assume it's a copyright infringement.”).

Il en a même l’aspect d’ailleurs : le héros tragique est sombre et peu souriant, assez inhumain en fait tant il est figé dans sa propre destinée et l’épisode prend soin de nous rappeler que le Docteur ne pourra jamais jouer le « good cop » dans cette incarnation vu son abord peu commode.^^ Le bref retour des cartes en début d’épisode accentue encore cet aspect inhumain qui prend toute son ampleur à la fin de l’épisode.

Comme tout héros tragique, le Docteur est guidé et perdu par son hubris. Je l’avais déjà fait remarquer dans mes précédentes reviews mais la saison n’a cessé de se focaliser sur les conséquences parfois … tragiques justement des décisions du Docteur (l’épisode mentionne d’ailleurs encore les Zygons, le traité de paix que le Docteur a finalisé avec eux ayant eu des conséquences lourdes en vies humaines) et c’est bien sûr aussi le cas ici.

Il porte une évidente part de responsabilité dans la mort de Clara, qu’il a façonnée à son image même si le processus était en partie inconscient, et dont il connaissait l’aspect suicidaire mais qu’il n’a pu se résoudre à abandonner avant qu’il ne soit trop tard parce qu’il avait besoin d’elle. Il a échoué dans le « duty of care » qu’il s’était lui-même fixé, ce n’est pas la première fois et ne sera pas la dernière. Il est aussi celui qui a directement créé la cause de sa mort, Ashildr, cette fois encore pour des raisons en partie égoïstes (il ne supportait plus de perdre encore une fois quelqu’un qu’il appréciait).

L’épisode de la « création » d’Ashildr nous apprenait que le Docteur avait inconsciemment choisi cette face, celle d'un homme qu'il avait sauvé à Pompéi, pour se souvenir qu’il est le Docteur et qu’il sauve les gens, ce qui est tout à son honneur mais implique un aspect assez sombre de son caractère : il a tendance à se croire au-dessus des règles. Je n’étais pas la seule à avoir trouvé que ce passage avait un fort arrière-goût de time lord victorious et le fait que son incarnation toute entière soit « teintée » par cet aspect était tout de même assez inquiétant… nous avions donc raison de nous inquiéter.^^

Le Docteur se prend en pleine face la pire conséquence possible de son hubris et échoue dans ce qui est le rôle principal de cette incarnation : sauver des gens. Cet échec est symbolisé par l’effet d’écho entre les paroles de Rigsy en début d’épisode (”You're going to save me. You're a doctor. That's what you do.") et le constat d’échec désespéré du Docteur devant la mort certaine de Clara ( “What's the point of being a Doctor if I can't cure you?”).

Le Docteur a échoué et perdu sa compagne, ce qui est bien sûr le meilleur moyen de le faire basculer. Nous avons là le tout premier moment « Oncoming storm » de Twelve, qui malgré son apparence renfrognée était jusqu’à présent bien moins sombre que Ten ou même, bien que plus rarement, Eleven.

Que Ashildr n’ait pas vu venir cet aspect et commence par le nier est d’ailleurs proprement incroyable : je veux bien croire que les mystérieux informateurs qui lui ont dévoilé la tendance du Docteur a fuir tout le temps (probablement les « they » à l’origine du kidnapping) ont apparemment « oublié » de parler de son côté le plus dangereux mais elle est le maire d’une ville de réfugiés dont beaucoup sont, de son propre aveu, des « victimes » du Docteur. Que pensait-elle qu’ils fuyaient au juste? Ses sourcils froncés et sa langue acérée ? Je sais bien que l’accent écossais rend le tout beaucoup plus intense mais tout de même.

Bref, le moment « oncoming storm ». Twelve n’élève pas la voix, est presque impassible… et l’effet est impressionnant. J’attendais de savoir ce que donnerait Capaldi dans ce registre qu’il n’avait pas encore expérimenté, je ne suis pas déçue. C’était pour moi la plus grosse faiblesse de Matt Smith, au jeu d’acteur par ailleurs excellent : j’attends encore de trouver celle de Capaldi.^^ Je retranscris ici cette tirade tout aussi touchante, dans un tout autre registre, que celle de Clara :

« You can, and you will, or this street will be over. I'll show you and all your funny little friends to the whole laughing world. I'll bring UNIT, I'll bring the Zygons. Give me a minute, I'll bringt he Daleks and the Cybermen. You will save Clara, and you will do it now, or I will rain hell on you for the rest of time. I can do whatever the hell I like. You've read the stories, you know who I am. And in all of that time, did you ever hear anything about anyone who stopped me?”

La réponse à cette question rhétorique est évidente : oui, quelqu’un est capable de stopper le Docteur, c’est justement le rôle de la compagne et c’est d’ailleurs ce que fait Clara. Ashildr ne le réalise pas parce qu’elle n’a visiblement pas vu tous les épisodes (mauvaise fan qu'elle est, elle se contente en partie des reviews de personnages visiblement peu objectifs^^). Mais le Docteur a réellement perdu sur toute la ligne cette semaine car, il l’avoue lui-même à Ashildr, il n’est même pas sûr de réussir à respecter les dernières volontés de Clara tant sa haine et sa colère sont grandes : « I was lost a long time ago. She was saving you. I'll do my best. But I strongly advise you to keep out of my way. You'll find it's a very small universe when I'm angry with you.” Clara, dans le 2ème épisode, affirmait à Missy que le Docteur s’en sortait toujours parce qu’il savait qu’il allait gagner : sa propre mort lui donne tort.

Ce passage est vraiment réussi, au point qu’alors que je suis extrêmement attachée à l’aspect pacifiste et à la capacité à pardonner du Docteur (cf mes envolées lyriques pleines de colère à chaque épisode où le Docteur utilise une arme/tue même indirectement un ennemi désarmé^^), j’admets avoir vraiment VOULU quelques instants que le Docteur se venge de manière éclatante d’Ashildr/des mystérieux kidnappeurs, ce qui est clairement le but recherché.

Bien sûr, pour la continuité de la série et par respect envers son aspect familial, il ne faut surtout pas que ce soit le cas : Ten se vengeant de la family of blood était très limite mais acceptable (et délicieux, soyons honnêtes^^) parce que leurs crimes étaient atroces et qu’il ne les a pas tué et leur a même techniquement accordé ce qu’ils désiraient (la justice poétique est une justice après tout^^). Ashildr, toute tête à claque et supérieure qu’elle soit dans l’épisode, n’a pas voulu la mort de Clara et la regrette sincèrement, c’ est un accident.

Les réfugiés de la ruelle sont également innocents, du moins de ce crime précis (j’ai plus de doutes sur leur degré d’innocence de manière générale vu certaines des races représentées^^) et les kidnappeurs n’ont eux non plus pas voulu cette mort. Il n’empêche bien sûr que si Ashildr et les kidnappeurs se retrouvent à subir de douloureuses conséquences sans que ce ne soit directement le fait du Docteur, je m’en remettrai fort bien…^^

Bref, nous quittons le Docteur à un moment clé puisque nous ne savons pas si le personnage que nous verrons la semaine prochaine sera le Docteur ou l’oncoming storm. Bien sûr on peut s’en douter vu que la saison insiste fort sur la compassion du Docteur mais, aussi, sur le fait que tout être soit capable de rédemption : nous avons vu pour la première fois en plus de 50 ans de série des Zygons pacifistes et des Cybermen réfugiés, ce n’est je pense pas un hasard. Je trouve en tout cas ce genre de cliffhanger plus pertinent que ceux où un personnage est en grand danger mais pas mort, on sait bien qu’il sera sauvé en début d’épisode prochain.

Ici le doute subsiste car si le Docteur a cette semaine beaucoup de caractéristiques du héros tragique, il conserve une différence majeure : il n’est pas et ne sera jamais soumis au destin. Il rue dans les brancards, réécrit ce qui peut l’être, change même régulièrement de personnalité et d'aspect mais refuse d’avoir une place fixe dans l’ordre des choses. Il a passé la saison et même, d’après Davros, une bonne partie de sa vie à fuir une prophétie, ce n’est certainement pas pour accepter sans broncher une quelconque destinée. La jeune Janus ne s’y trompe pas quand elle dit au Docteur « I can't see it because it involves you. When I look at you, I can't tell your past from your future, and there's so very much of both. “


Onze pages de review… Voilà ce qui arrive quand je reprends les plans en trois parties, il faut vraiment que je me mette définitivement au binaire.^^ Il est grand temps de conclure en tout cas. Nous avons donc ici une parfait petite tragédie. Enfin, pas tout à fait parfaite et pas seulement parce que le Docteur refuse de rentrer complètement dans la case qu’on lui a préparée. Comme le rappelle le Chœur d’Antigone, l’espoir est censé être absent de la tragédie et le fait qu’il reste deux épisodes et que Moffat le rebooteur soit aux commandes m’empêche personnellement de ressentir l’impression d’inéluctabilité propre à la tragédie.

Le fait que bien sûr des questions subsistent donne là aussi à l’épisode un aspect inachevé que la tragédie n’a pas. Ainsi nous ne savons pas qui sont les mystérieux kidnappeurs : j’ai cru comprendre en survolant le topic qu’une partie pense qu’il s’agit des time lords mais je ne vois pas quel serait leur but vu que le Docteur serait tout à fait d’accord pour venir volontairement : il VEUT les revoir même si je ne doute pas qu’il fuira dès qu’il les aura trop vus.^^ Quels qu’ils soient, il est évident qu’ils ont aussi Missy puisqu’ Ashildr dit bien qu’ils ont les moyens de se procurer seuls le confession dial et que ce dernier est destiné à Missy. La connaissant, elle est probablement là plus ou moins volontairement ou en tout cas prête à trahir le Docteur si cela peut la sauver.^^

Autre aspect définitivement rare dans la tragédie, le pouvoir est encore une fois cette saison féminin. Bien sûr beaucoup de tragédies ont des héroïnes féminines (Antigone, Electre…) mais elles sont justement en général en opposition avec un pouvoir masculin. Ici le maire, qui en plus parvient du premier coup à capturer le Docteur là où d’innombrables ennemis ont échoué, est une femme. De même, l’impressionnant pouvoir des Janus ne se transmet que de mère en fille même si ces dernières s’en seraient bien passés (il est amusant d’ailleurs que la jeune fille se déguise en garçon pour se protéger, comme l’actrice jouant Ashildr le fait dans Game of thrones).

Enfin, et c’est parfaitement normal et même attendu dans une série connue pour son mélange des genres, l’épisode intègre des moments d’humour plus ou moins fins, ce qui bien sûr atténue l’aspect tragique. Le poisson rouge que je suis a par exemple adoré le fait que le Docteur soit tellement incapable de rester concentré quand il commence à s’ennuyer qu’il ne parvient pas à regarder le tatouage de Rigsy plus de quelques secondes avant de feuilleter machinalement un livre du « new human » à la place. J’aime aussi beaucoup l’idée que le Docteur ait une boîte où il range tous ses « annoying stuff » : il possède une TROMPETTE ! On s’en sort vraiment très bien avec la guitare électrique hein ?^^

Nous avons aussi comme chaque épisode cette année une blague en dessous de la ceinture destinée au public pus âgé, cette fois-ci lorsque le Docteur émet quelques doutes sur la taille des attributs de Rigsy (« If you want your extremities to stay attached, stand absolutely still. If not, we can provide a SMALL bag, you can take them home at the end.”).

Pas une parfaite tragédie donc, mais je trouve que nous ne sommes en revanche vraiment pas loin d’un parfait épisode et je féicite chaudement la scénariste, d'autant plus qu'il s'agit là de son premier essai dans le whonivers : j'espère la revoir bientôt. Face the raven détrône en tout cas inversion of the Zygons dans mon top de l’année : je reste donc à un impressionnant 100% de réussite pour cette saison. Moffat, ne plante pas le final !
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 18:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roman L
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2015
Messages: 135
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 19:19    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé cet épisode, même s'il m'est plus difficile de ressentir les émotions en VO, même sous-titrée.

Premier point positif, revoir Rigsy, je l'avais bien apprécié la saison dernière, et comme certains d'entre vous je trouve qu'il ferait un bon compagnon, même si cela est peu probable. Du moins en personnage récurent, ce serait sympa.

Quant à Clara... Clara !
On sentait bien depuis le début de la saison que ça allait mal se terminer pour elle, qu'elle avait un côté un peu suicidaire. Certains avaient même avancé que son côté effacé cette saison était en fait un moyen de nous préparer à la voir disparaître. Ce qui justement rend peut-être cette disparition moins brutale, dans le sens où elle est d'une certaine façon attendue.
Cependant, je trouve également qu'il manque quelque chose à se départ, bien que le dialogue d'adieu avec le Docteur soit émouvant. Peut-être parce que j'ai été convaincu durant toute la saison (et je le suis encore, têtu que je suis) que tout n'a pas été dit au sujet de Clara. Même s'il serait effectivement dommage que Moffat la ressuscite une fois encore, je pense qu'elle sera présente pour la fin de la saison d'une manière ou d'une autre (un écho par exemple), ne serait-ce que dans l'esprit du Docteur qui une fois de plus va avoir du mal à se remettre de la disparition d'un de ses compagnons.

Aussi, j'ai toujours en tête mes théories concernant les diverses allusions faites à l'amitié au cours de la saison, qui me laissent penser à une éventuelle trahison d'un ami.

Mais qui a donc bien pu le piéger ?

Tyr a écrit:


Ainsi nous ne savons pas qui sont les mystérieux kidnappeurs : j’ai cru comprendre en survolant le topic qu’une partie pense qu’il s’agit des time lords mais je ne vois pas quel serait leur but vu que le Docteur serait tout à fait d’accord pour venir volontairement : il VEUT les revoir même si je ne doute pas qu’il fuira dès qu’il les aura trop vus.^^ Quels qu’ils soient, il est évident qu’ils ont aussi Missy puisqu’ Ashildr dit bien qu’ils ont les moyens de se procurer seuls le confession dial et que ce dernier est destiné à Missy. La connaissant, elle est probablement là plus ou moins volontairement ou en tout cas prête à trahir le Docteur si cela peut la sauver.^^



Oui il y a certes les Time Lords, mais effectivement il y a aussi Missy qui semblait avoir un plan pour survivre à la fin du second épisode de la saison. N'oublions pas non plus les Daleks et surtout Davros. Premièrement son personnage avait été le sujet principal des deux épisodes d'ouverture de la saison. Pourquoi alors ne pas la conclure avec lui. Deuxièmement n'oublions pas qu'il avait fortement insisté pour découvrir le contenu tu testament du Docteur. Et qu'est-ce qui réapparait bizarrement à la fin de cet épisode ? Le fameux testament...

Allez, ça travaille beaucoup dans ma tête depuis aujourd'hui, et certainement pas que dans la mienne.
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 19:24    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Wow tu as vraiment aimé !
Superbe review comme d'habitude. Je suis en pleine étude de la tragédie en ce moment en terminal L, ça fait plaisir de voir ce genre de rapprochement dans un épisode de Doctor Who ^^
Personne ne trouve le jeu de l'acteur de Rigsy absolument ignoble ?
Le personnage, ça va, mais l'acteur... J'ai rarement vu un guest aussi mauvais dans la série.
_________________
Revenir en haut
Skype
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 19:48    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Clara Oswin Oswald a écrit:
Wow tu as vraiment aimé !
Superbe review comme d'habitude. Je suis en pleine étude de la tragédie en ce moment en terminal L, ça fait plaisir de voir ce genre de rapprochement dans un épisode de Doctor Who ^^

Merci bien Smile Ravie de pouvoir t'aider indirectement à réviser.^^ Doctor Who joue souvent sur les codes de la tragédie (je pense en particulier à A good man goes to war qui est encore plus proche du thème que cet épisode) et c'est sûr que ça nous parle tous un peu plus qu'avec un auteur mort depuis des siècles.^^

Personnellement je ne saurais juger du jeu d'acteur concernant Rigsy tant le personnage est ici complètement creux : c'est difficile je pense de briller dans de telles conditions. Il ne m'a en tout cas pas dérangé mais le fait qu'il ne soit pas désagréable à regarder a pu me distraire un peu.^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
malikay
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2011
Messages: 276
Localisation: Montpellier
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 19:51    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Tyr a écrit:
Il ne m'a en tout cas pas dérangé mais le fait qu'il ne soit pas désagréable à regarder a pu me distraire un peu.^^


Ouf je suis pas le seul

Superbe critique en tout cas ! Smile
_________________
La signature n'est pas disponible pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
burns
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 19:59    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Citation:
non seulement elle refuse d’épargner le vieil homme (dont on ne saura jamais la véritable apparence afin de renforcer chez le spectateur l’aspect tragique de sa mort)


On a pourtant ça dans les dialogues à ce moment là :

Doctor : "At least give him a merciful death."
Ashildr : " Do you think a Cyberman fears a merciful death?"

D'ailleurs c'est un peu bizarre qu'un cyberman fasse preuve d'autant de sentiment envers son épouse, peu importe ce qu'elle est.
Bon on a déjà vu des cybermen garder leurs émotions, mais ce n'est pas parce qu'il apparait comme un humain ici qu'il devrait pour autant se comporter comme tel.


Citation:
J'ai beaucoup aimé cet épisode, même s'il m'est plus difficile de ressentir les émotions en VO, même sous-titrée.


Bizarrement moi c'est quand je regarde en vf que tout me semble plat, et j'ai beaucoup plus de mal à être empathique.
Les moments les plus marquants, les grandes tirades en solitaire du docteur (stonehenge, akhaten sont ceux qui me viennent en tete en premier) ne me font limite ni chaud ni froid alors que je trouve le rendu assez énorme en vo et font donc partie de mes passages préférés.
Même la fin de l'épisode des 50 ans par exemple ("no sir all thirteen" et tout le dialogue d'avant)
Mais peut être aussi est ce du au fait qu'étant habitué à les entendre en anglais, je ne trouve pas toujours les voix françaises convaincantes.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:07    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

malikay a écrit:
Tyr a écrit:
Il ne m'a en tout cas pas dérangé mais le fait qu'il ne soit pas désagréable à regarder a pu me distraire un peu.^^


Ouf je suis pas le seul

Superbe critique en tout cas ! Smile


Merci bien. Wink
Depuis que j'ai mis deux saisons de Merlin à réaliser que lady Morgana jouait comme un pied, j'ai compris que j'avais tendance à pardonner le mauvais jeu un peu trop facilement lorsque d'autres arguments étaient présentés et je suis depuis beaucoup plus méfiante.^^ Fort heureusement, je n'en suis pas du tout au point de ne pas remarquer l'excellent jeu lorsque l' "emballage" ne suit pas, c'est l'essentiel (surtout quand on est fans de séries anglaises vu que les beaux gosses photoshopés ne sont pas trop leur modèle de base^^).

@ burns: Je pense que tu fais la même confusion que la personne reviewant à Radiotimes (le passage est un peu ambigu cela dit) : le vieil homme n'est absolument pas un cyberman, sa caractérisation ne colle pas comme tu le remarques d'ailleurs. Je pense que Ashildr parle clairement de l'exemple qu'elle souhaite donner et qui l'empêche d'avoir pitié : il y a dans le public des cybermen et des Judoons, elle ne peut pas se montrer faible.

Même remarque que toi pour la vf : même si j'ai découvert la série dans ce format je n'arrive plus à la supporter maintenant. Cela dit je comprends tout à fait que les non anglophones aient du mal avc la vo: c'est désagréable d'avoir un décalage entre l'action et ce que le cerveau comprend (même les sous-titres ne permettent pas une compréhension immédiate), j'ai pu m'en apercevoir récemment en regardant un film en allemand sous-titré.^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
KingofBelgium
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2014
Messages: 53
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:13    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

burns a écrit:
Citation:
non seulement elle refuse d’épargner le vieil homme (dont on ne saura jamais la véritable apparence afin de renforcer chez le spectateur l’aspect tragique de sa mort)


On a pourtant ça dans les dialogues à ce moment là :

Doctor : "At least give him a merciful death."
Ashildr : " Do you think a Cyberman fears a merciful death?"



Non ce n'était pas un Cyberman, Me montre justement que le but d'imposer une mort si atroce est de terrifier tous les habitants de la rue, y compris les plus durs ( qui sont apparemment les Cybermen ). Ceci dit, il est vrai que cette réplique peut porter à confusion !
_________________
Revenir en haut
burns
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:13    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Effectivement je n'avais pas imaginé que la réplique pouvait être prise dans ce sens, ça colle mieux comme ça du coup Mr. Green

Citation:
Même remarque que toi pour la vf : même si j'ai découvert la série dans ce format je n'arrive plus à la supporter maintenant

Pareil oui, j'ai commencé en vf sans connaitre la série et donc je n'ai aucun mal à alterner vo/vf sur les 4 premières saisons que j'ai d'abord vu en vf, mais pour tout ce qui suit j'ai été abreuvé d'épisode en vo, et c'est difficile dans le sens inverse :p


Dernière édition par burns le Dim 22 Nov 2015 - 20:15; édité 1 fois
Revenir en haut
Roman L
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2015
Messages: 135
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:14    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

burns a écrit:



Citation:
J'ai beaucoup aimé cet épisode, même s'il m'est plus difficile de ressentir les émotions en VO, même sous-titrée.


Bizarrement moi c'est quand je regarde en vf que tout me semble plat, et j'ai beaucoup plus de mal à être empathique.
Les moments les plus marquants, les grandes tirades en solitaire du docteur (stonehenge, akhaten sont ceux qui me viennent en tete en premier) ne me font limite ni chaud ni froid alors que je trouve le rendu assez énorme en vo et font donc partie de mes passages préférés.
Même la fin de l'épisode des 50 ans par exemple ("no sir all thirteen" et tout le dialogue d'avant)
Mais peut être aussi est ce du au fait qu'étant habitué à les entendre en anglais, je ne trouve pas toujours les voix françaises convaincantes.


Je ne saurais me prononcer sur les exemples que tu cites, ne suivant en VO que depuis la saison précédente. Cela dit ce n'est pas une question de jeu. Je trouve effectivement la Vf plutôt bonne si ce n'est que la voix du 12e docteur ne colle pas du tout. C'est plutôt une question de langue. N'étant pas bilingue, j'ai du mal à assimiler des mots que je ne connais pas. Et c'est plus facile par oral qu'en lisant des sous titres. J'ai pleuré lors du final de la saison 8 en vf alors qu'en vo non.

EDIT: Tyr a bien résumé cela.


Dernière édition par Roman L le Dim 22 Nov 2015 - 21:46; édité 1 fois
Revenir en haut
Timey-wimey Lady
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2013
Messages: 156
Localisation: Tardis, Bibliothèque
Féminin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:35    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Wow merci Tyr pour cette belle review ! C'est en décortiquant cet épisode qu'on se rend compte à quel point c'est difficile d'être scénariste ^^

Sinon, au second visionnage je me suis rendue compte qu'Ashildr était un vrai miroir du fandom Clara :
-Dans The woman who lived, elle s'intéresse au sort de Clara (autant que nous, qui nous nous demandons ce qui ne va pas chez elle...)
-Au début de Face the raven, elle fait carrément sa groupie devant Clara, comme un fan le ferait (je me suis même demandée si elle n'allait pas vouloir faire un selfie)
-Lorsqu'elle comprend que Clara va mourir, elle a la même réflexion que nous "I didn't know she would be so stupid !" (ou quelque chose du genre) en se retournant comme si elle parlait à quelqu'un d'autre (nous ? Moffat ? ^^)
Tout ceci est peut être censé nous faire passer sa mort plus doucement Wink
_________________
"People assume that time is a strict progression of cause to effect, but actually, from a non-linear non-subjective viewpoint, it's more like a big bowl of wibbly wobbly timey wimey... stuff."
Revenir en haut
Zinogri
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2015
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:43    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Personne n'a remarqué que le bracelet de téléportation contient un symbole "Gallifreyien" ? Ou bien je me trompe?

Sinon pour Clara,bah en fait,je suis content qu'elle ait eu une mort comme ça,les gens disent "ah mais c'était nul,fallait plus de mise en scène,blablabla",moi je dis que les compagnons devraient pouvoir mourir,n'importe quand dans la saison,n'importe comment!
Un Dalek passe par là? Hop rayon,et bim le compagnon meurt,c'est fini.
Revenir en haut
Clara Oswin Oswald
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 1 705
Localisation: Chez Jenna !
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:46    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Zinogri a écrit:
Personne n'a remarqué que le bracelet de téléportation contient un symbole "Gallifreyien" ? Ou bien je me trompe?

Sinon pour Clara,bah en fait,je suis content qu'elle ait eu une mort comme ça,les gens disent "ah mais c'était nul,fallait plus de mise en scène,blablabla",moi je dis que les compagnons devraient pouvoir mourir,n'importe quand dans la saison,n'importe comment!
Un Dalek passe par là? Hop rayon,et bim le compagnon meurt,c'est fini.


Hey elle n'est pas de toi cette phrase Mr. Green
_________________
Revenir en haut
Skype
Zinogri
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2015
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 20:53    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

Clara Oswin Oswald a écrit:
Zinogri a écrit:
Personne n'a remarqué que le bracelet de téléportation contient un symbole "Gallifreyien" ? Ou bien je me trompe?

Sinon pour Clara,bah en fait,je suis content qu'elle ait eu une mort comme ça,les gens disent "ah mais c'était nul,fallait plus de mise en scène,blablabla",moi je dis que les compagnons devraient pouvoir mourir,n'importe quand dans la saison,n'importe comment!
Un Dalek passe par là? Hop rayon,et bim le compagnon meurt,c'est fini.


Hey elle n'est pas de toi cette phrase Mr. Green


J'ai vu ça sur JVC pour l'anecdote Dalek en effet :v Mais l'idée,je pensais ça aussi :')
Revenir en haut
Amy974
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2014
Messages: 27
Féminin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 21:43    Sujet du message: [9x10] Face The Raven Répondre en citant

J’écris avant de lire les commentaires…. Ou je ne le ferai jamais… donc désolée, sincèrement si je reprends (ou contredits) des choses qui ont déjà été dites….

Tout d’abord, à mes yeux, c’est bien "le pire" épisode de cette saison… dans le même sens que pour « the Angels take Manhattan » (ironie bien sur!) : je savais que Clara allait mourir mais de cette façon ! Sans avoir pleuré, je me suis sentie désemparée et impuissante… comme pour Amy et Rory. Comme pour Matt Smith, elle a eu la chance de faire ses Adieux en direct. Ce qui m’amène à mon premier point.

Clara : dans cet épisode, comme dans d’autres, on la retrouve toute puissante, aimant le danger, avec une longueur d’avance (du moins c’est ce qu’elle pense)… tout comme le docteur. D’ailleurs, comme elle l’indique au début de l’épisode, elle lui sauve la vie, ce qui a l’air de beaucoup déplaire au docteur. C’est elle qui répond au téléphone, c’est elle qui prend la décision de venir voir Rigsy. Pour ceux qui n’aimaient pas la Clara route puissante, elle est bien là. D’ailleurs, l’enquête se focalise plus sur ces actions à elle que ce que fait le docteur, et c’est elle qui permet de faire vraiment avancer l’enquête. C’est aussi elle qui trouve un passage (alors qu’on voit les deux autres passer devant les lieux de passage sans y faire attention. Pour le coup, elle méritait d’avoir son générique (comme je ne sais plus quel épisode) et d’être appelée docteur Clara. Et à la fin, elle donne elle-même la réponse à la question du docteur : si elle était aussi aventureuse, ce n’était pas pour oublier Danny… mais pour le rejoindre. D’ailleurs, on se rend compte qu’elle ne l’a pas oublié malgré toutes ces aventures. Et la façon paternaliste qu’elle utilise avec le docteur : j’ai toujours pensé que le docteur l’aimait comme sa fille et que c’était la nature de leur relation….mais il semble que c’est elle qui protège le docteur « comme un fils », c’est elle qui le connait mieux que personne (et même que lui-même) et c’est avec logique qu’elle lui demande de ne pas se laisser aller à sa colère : comme River, elle sait que le docteur ne doit pas voyager seul. Bref dans cet épisode, on a eu une Clara d’exception….et dont la mort parait d’autant plus injuste à la fin. Le fait que, contrairement au docteur, elle ne parvienne pas à avoir une longueur d’avance nous rappelle bien que peu importe ce qu’elle fait, elle n’est pas le docteur mais une compagne et qu’il peut donc lui arriver le pire. Elle a agit comme le docteur, pensant qu’elle pouvait tout faire (c’est ce que lui-même dit), mais malheureusement, elle a vite été ramenée à la réalité et cela se voit lorsqu’elle comprend qu’il n’y a rien à faire pour la sauver. Comme Amy, elle connaissait son docteur mieux que personne (à l’exception de River), et comme Amy, elle accepte sa destinée (et retrouve celui qu’elle aime ??!!).

Lucy : La fille de Rigsy : si j’en parle ici, c’est qu’elle mérite quelques lignes : que lui trouve donc le docteur, au point de vouloir l’amener avec lui ? Et comment a-t-il pu sentir son potentiel, vu qu’elle dormait ?
Une partie de moi se demande si ce n’est pas son elle futur la prochaine compagne du docteur….

Le corbeau : j’ai beaucoup aimé l’utilisation du corbeau qui rappelle la mythologie celte (et le symbole d’Ashildr sur son corps d’ailleurs) : c’était le corbeau, qui était un avatar de la fée Morrigan qui apparaissait pour annoncer prendre la vie des héros mort au combat (ce qui est le cas de Clara d’ailleurs).
Clara étant le plus grand des soldats du docteur, il devenait normal qu’elle quitte le champ de bataille comme les héros de jadis.

Ashildr : comme dans les épisodes précédents, elle est remarquable : elle est capable de cacher toutes ses intentions, en passant pour un justicier, une protectrice…avant de se rendre compte, encore une fois, qu’elle n’a fait que nous manipuler…et pour la voir désemparée lorsqu’elle se rend compte que tout ne se passe pas comme elle l’avait souhaité. Encore une fois, elle se fait manipuler (à croire que tous ses siècles d’existence et ses erreurs passées ne lui ont rien appris) : à la demande d’une autre espèce (était-ce sous chantage ??) elle accepte de livrer le docteur ; certes, elle ne le porte pas dans son cœur, mais quels sont ses motifs cette fois-ci (il est possible que je n’ai pas bien compris ce passage en plus). Autant pendant tout l’épisode, elle apparait froide et distante, autant à la fin, lorsqu’elle comprend ce qui va arriver à Clara, on peut voir sur son visage son profond désarroi. Malgré l’affection qu’elle portait à Clara et le fait de les avoir surveillés pendant aussi longtemps, elle n’a toujours pas compris qui ils sont. Certes, elle sait qu’ils n’hésiteront pas à venir secourir leurs amis et à résoudre un mystère, mais elle n’a pas compris que l’un comme l’autre sont prêt à l’impossible pour les gens qu’ils aiment. Elle en est d’ailleurs elle-même la preuve, vu que le docteur a choisi de la sauver : comme quoi, la sagesse n’attend pas forcément le nombre des années. Et sa réaction lorsque le docteur la prévient de sa possible vengeance : pour la première fois, elle a vu « the oncoming storm », « the destroyer of universe » dans le regard de ce docteur. Et on peut voir la peur sur son visage : elle qui menace, on pouvait presque la sentir trembler et se recroqueviller ; elle qui est si âgée, elle avait l’air d’une petite fille prise sur le fait d’une grosse bêtise, prête à être punie…et c’est ce qui risque de lui arriver : elle est prévenue. Je pense que pour la première fois, elle a pris la pleine mesure de ses actes : une innocente mourir, qu’elle a laissé mourir, alors que cette innocente avait tout fait pour la sauver. Alors que jusque-là, elle protégeait la terre du docteur, à l’avenir, elle va se mettre à le craindre, et au lieu de le chercher, elle va se cacher de lui, parce qu’elle aura laissé éclater la tempête : « when a good man goes to war… » Disait-on autrefois.

Le docteur : que dire du docteur : là encore il s’inquiète pour Clara, qui, comme à son habitude, se lance dans le danger sans vraiment y réfléchir. Et encore une fois, il fait en sorte de la protéger….parce que comme tout père, il connait sa fille et il sait qu’elle ne saura pas se protéger. On voit dès le départ son affection pour Clara lorsqu’il passe le pacte avec Ashildr. Pendant une partie de l’épisode, il n’est pas aussi perspicace que d’habitude, vu que c’est Clara qui l’aide à trouver la solution du mystère. Et on voit l’influence que peut avoir sa compagne sur lui : lorsqu’il prend les cartes de son plein gré, ou qu’il décide que Rigsy vivra. Clara a eu une très bonne influence sur lui : elle l’a humanisé. Et c’est là qu’on retrouve le premier docteur ; en effet, le tout premier docteur (du premier set de régénération) était très peu humain dans son rapport avec les autres : froid, distant, maladroit dans ses propos…mais lié à sa petite fille (oh et vieux aussi)…et c’est exactement comme le premier docteur de ce second set de régénération ; et tous les deux ont été dompté par des humains, ont été humanisés (ce parallèle est d’autant plus concret au regard de la saison précédente, qui construit le personnage de ce docteur). Seulement là, il a perdu sa compagne…et pas n’importe comment : il l’a perdu comme il aurait pu se perdre pour elle : elle s’est sacrifié pour un « innocent », un ami. La bête est donc lâchée : il n’y a plus rien, ni personne pour l’arrêter, pour l’apaiser, l’humaniser…. D’autant qu’en plus, là, il est très en colère et on a pu voir ce que peut faire n docteur en colère dans « a good man goes to war » : il peut faire un véritable massacre, une hécatombe…et sans que cela ne lui fasse le moindre pincement au cœur. Son avertissement à Ashildr et son regard à ce moment là en dise d’ailleurs beaucoup sur ce qu’il est capable de faire : il nous a d’ailleurs prévenu avant que Clara ne meure : il peut déclencher l’enfer…et il en serait capable s’il se laisse envahir par son chagrin (peut-être est-ce là le pourquoi et le comment de la création du Valeyar ?!). Ce regard, ni même ces menaces, je ne suis pas sure qu’il les ait déjà lancés avant…sauf peut-être sur les Daleks lors de sa 9eme régénération (l’épisode « Dalek » il me semble, lorsqu’il découvre le dalek et lui parle) : mais tout le monde connait la colère que ce docteur là avait en lui…que se passerait-il si elle revenait et qu’il n’y avait personne pour le ramener à la raison ? Ce docteur-ci (qui ne mériterait pas ce nom, mais il l’a dit : le docteur n’est plus là) vaudrait la peine d’être suivi…
Voilà mes impressions à chaud…je penserai peut-être à autre chose après avoir laissé décanter tout ça et après avoir lu vos avis
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:19    Sujet du message: [9x10] Face The Raven

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 4 sur 8

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com