Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


Bilan Saison 9
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9
Sujet précédent :: Sujet suivant  

La saison 9.. (Modifier vos votes)
GÉNIAL !
51%
 51%  [ 40 ]
Une saison vraiment sympa !
38%
 38%  [ 30 ]
Mouais, moyen.
7%
 7%  [ 6 ]
Nul.
1%
 1%  [ 1 ]
Total des votes : 77

Auteur Message
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 388
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 13:18    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

La saison 9 est terminée, il est temps de faire le bilan Smile
Faites votre propre critique de la saison, c'est à ça que sert ce topic ! 50 lignes (coucou Tyr), 3 petits adjectifs.. ce que vous voulez !

Que pensez-vous des épisodes, des intrigues, des personnages, de la réalisation, etc.. ?
_________________
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 13:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
burns
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 14:52    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

J'ai mis "une saison sympa"
Tout au long des épisodes, j'ai pu m'extasier sur le fait que je trouvais la saison globalement bonne.
Les doubles épisodes avec l'attente associée sont toujours un plaisir :p

Je n'ai pas trop apprécié "the woman who lived" dans mes souvenirs mais le reste m'a plutôt plu.
Je plaçais presque cette saison parmi mes favorites, jusqu'au dernier épisode.
J'aurais pu voté "génial" si le dernier ne ruinait pas la fin de "face the raven" et était dans la lignée de l'épisode précédent.

Quand je regarde les premières saisons, c'est toujours pour le final explosif, même si la saison en elle même n'est pas aussi intense (je repense à la 3e, pas mal d'épisodes que j'apprécie moins, shakespeare, famille de sang, lazarus et martha de manière général) mais le final de dingue me fait apprécié la saison.
Ici c'est un peu le contraire, une saison très bonne tout le long, mais la fin vient apporter cette petite note qui n'est pas satisfaisante et donc nous laisse sur une mauvaise appréciation.

Je pense qu'une fois remis de ma déception, cette saison restera classé dans mes préférées quand même :p


Dernière édition par burns le Dim 6 Déc 2015 - 20:06; édité 1 fois
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 16:29    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Je dois dire que j'ai globalement apprécié cette saison plus que les précédentes; mis à part Sleep no More (qui n'était pas mauvais mais qui ne m'a pas transcendé) et Hell Bent (qui m'a énormément déçu) j'ai beaucoup aimé la direction qu'ils ont pris et les épisodes étaient tous très différents mais intéressants.
Pour moi ce qui ne va vraiment pas c'est la mort de Clara et le retour de Me, qui gâchent tous deux leurs relations avec le Docteur dans Face the Raven et confirme que personne à part Danny Pink ne sait rester mort dans l'univers de Doctor Who, ce qui est vraiment dommage. Donc grosso modo même bilan que burns: la saison dans sa globalité, géniale (L'arc du hybride était intéressant, il y avait une excellente réalisation, des musiques sublimes, des épisodes expérimentaux, Missy, Davros, un Rassilon certes un peu miteux, de la GUITARE ELECTRIQUE <3 ) mais son final est décevant (et là encore, dans son ensemble, car il y a des choses dans Hell Bent que j'ai bien aimé et c'en est d'autant plus frustrant).

Et puis bon. Capaldi
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 16:32    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Exactement la même penser que SteamMoose et du coup rien à rajouter à part un petit coup de gueule sur l'inutilité de Missy dans la saison enfaite ^^
Revenir en haut
Skype
Rusty
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2015
Messages: 58
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 17:12    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Sur la forme, sur la qualité des épisodes :

J'ai globalement apprécié la saison, avec une pointe de déception.

Les deux premiers épisodes et Heaven Sent laissaient entrevoir un final brillant, mais qui n'a été qu'honnête. C'est une déception, mais je m'en remettrais. C'est difficile, pour une série mature, de satisfaire tout le monde, d'éviter les redites. Si tout n'est pas excellent, si la saison n'est pas un chef d’œuvre, presque tout est à garder. Seul Sleep No More est à mes yeux une bouse qui a cessé d'exister dès la fin du visionnage.

Le concept de faire des blocs de 2 épisodes n'était pas mauvais en soi. Si ça a bel et bien enrichi les intrigues, ça a causé quelques longueurs par ci par là. A un moment donné je me suis demandé si cette saison n'illustrait pas, en quelque sorte, les limites du format 45 minutes : soit il faudrait revenir à des histoires longues découpées en épisodes de 25 minutes, soit faire plus d'épisodes spéciaux du format 1h, quitte à passer la saison normale à 10 épisodes. (réflexion en passant).

Le Maître et Davros dans le même épisode
Daleks
Zygons
TARDIS Classique
Gallifrey!

mais au profit de scenarii bien écrits, consistants, qui nous ont évité les intrigues prétextes de la saison 8 (Kill the Moon, the Caretaker, Forest of the Night...).

La performance de Capaldi était extraordinaire. Par moments je me suis même demandé si ce n'était pas sa performance qui faisait zapper les faiblesses de certains épisodes (notamment Before the Flood).

edit : la musique également d'une grande qualité, du grand Gold comme pendant les saisons 4 à 7. sur cet aspect on s'est vraiment pas foutus de nous et l'OST risque de rejoindre ma playlist!


Après pour le contenu de la saison en elle même, sur l'arc :

Plus j'y repense et plus je suis déçu. Clara a été gâchée. Elle aurait pu avoir une fin digne, maintenant elle est un sous-JackHarkness version Moffat, histoire que lui aussi ait son Torchwood avec uniquement des personnages féminins. Rétrospectivement cette compagne là m'apparaît comme la plus fade et la plus inepte de toute la série. C'est un plot device sur pattes. On dirait presque un androïde : elle n'a aucun background (sa famille est entrevue mais n'a eu aucun rôle réel, même sa relation avec sa mère est non exploitée : à part lui apprendre à faire des soufflés, elle lui a appris quoi?), elle n'a aucun caractère. Rose, Martha, Donna incarnaient des filles paumées ou prises dans des problématiques familiales, Amy était la post adolescente à problèmes. Clara, c'est la fille sage avec un diplôme et un job et qui pourtant n'hésite pas à se barrer avec un alien : pourquoi? parce qu'il fallait quelqu'un pour le sauver de la Grande Intelligence, voilà. Rose et Donna aussi étaient des plot devices, mais uniquement une fois! là la Fille Impossible est devenue la Fille Zombie, super.


La seule chose que j'espère, c'est que "Facing the Raven" ne va pas devenir l'équivalent whovien de "Jumping the Shark".

La question cruciale maintenant c'est que Moffat réussisse la transition et apprenne à s'arrêter quand il faut s'arrêter...
Revenir en haut
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 388
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 18:39    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

J'ai commencé Doctor Who au mois de mars, je n'avais donc jamais suivi de saison "en direct" avant celle-ci (même si je regardais les épisodes en VOSTFR le lendemain matin et pas le soir même).
17 juin 2015, je regarde l'épisode Last Christmas, et là: l'attente commence. J'attends cette saison avec impatience, je poste beaucoup sur le topic Spoilers Saison 9, etc etc. À certains moments, j'avais même peur d'être déçu par cette saison.

Et cette saison ne m'a pas déçue !

Peter Capaldi était juste génial dans son rôle, il est encore mieux que dans la saison 8 ! Il a épaté tout le monde, on peut rien dire là-dessus.

The Magician's Apprentice et The Witch's Familiar: La première partie est un super opening assez dynamique avec le retour du Maître, le retour de Davros, le retour des Daleks, et tout ça sur Skaro ! Tiens, Skaro aussi c'est un retour.. z'avez vu tous les comebacks dés le premier épisode ? Bien évidemment, c'est dommage que cette histoire d'avions figés dans le ciel ne représente qu'une minuscule partie de l'épisode, ça ferait un scénario intéressant pour Doctor Who. La seconde et dernière partie de ce double-épisode d'entrée est un peu plus lente, on a une partie comique (Clara et le Maître.. un point pour ce duo d'ailleurs Laughing) et une partie sérieuse mettant en scène une longue discussion entre le Docteur et Davros. Une partie qui lance le fil rouge de la saison: l'hybride. Cette discussion sert un peu d'introduction à l'avant-dernier épisode de la saison, Heaven Sent.

Under the Lake et Before the Flood: Ce double-épisode est largement moins bon que le premier, mais reste sympa. La première partie est très sombre et un peu difficile à comprendre, mais l'ambiance est tellement bonne, Clara est tellement sympa (je rappelle que je ne l'avais pas aimé dans la saison Cool ! Under the Lake se termine sur un cliffhanger que j'ai adoré.. Before the Flood est un peu moins bon que Under the Lake, il y a encore cette histoire de "Le Docteur va mourir" qu'on a, malheureusement, à chaque saison.. c'est donc un double-épisode qui ne m'a pas emballé mais qui est cool !

The Girl Who Died: Première apparition de Ashildr (le seul épisode où ce personnage ne m'a pas énervé, avec Hell Bent) ! Mais le moment où j'ai vraiment fanboy (désolé, je ne sais pas utiliser ce "verbe") c'est la scène où le Docteur se souvient du jour où il s'est rendu à Pompéi, le jour de l'explosion de Vésuve, en 79 après Jésus-Christ. Dans ce flashback, on voit mon docteur préféré (Ten !! ) et mon compagnon préféré (Donna Noble !!). Non seulement cet épisode se termine sur une belle scène sur l'immortalité, mais en plus, il donne la réponse à l'intrigue sur le visage de Twelve, lancée dans son premier épisode (Deep Breath) !! Et mention spéciale à l'apparition WTF du faux Odin dans le ciel Laughing

The Woman Who Lived: C'est l'épisode que j'ai le moins aimé de toute la saison Sad Résumé: Blablablabla, blablablabla, blablabla, scène ridicule, blablablabla, crédits de fin. Ashildr m'a énervé, le méchant est nul.. je n'ai pas envie de passer trop de temps sur cet épisode, mais en gros: je l'ai pas trop aimé..

The Zygon Invasion et The Zygon Inversion: Aaah, Londres ! Aaah, le 21ème siècle ! Aaah, une invasion (qui se rapproche plus d'une guerre, cette fois) à l'ancienne ! J'ai beaucoup aimé la première partie (mis à part la scène où un des soldats de UNIT retrouve sa "mère", elle ne connait même pas la date de naissance de son "fils" mais le soldat fait confiance et meurt bêtement), la première partie se termine sur un super cliffhanger, encore une fois ! La seconde et dernière partie est marquée par le discours anti-guerre du Docteur, absolument incroyable Surprised Osgood, un super personnage qui lance une nouvelle intrigue (bon ok, une petite intrigue, mais je suis sûr que Steven Moffat ne ratera pas l'occasion de revenir dessus dans la saison 10 !), et une blague (Le "Docteur Basil Disco" dans les crédits de fin.. j'adore !).

Sleep No More: L'épisode que tout le monde (ou presque) a détesté.. personnellement, je fais partie des gens qui ont apprécié l'épisode ! Je n'ai pas tout compris, c'est un des épisodes les moins bons de la saison, ok, mais je ne l'ai pas trouvé si mauvais que ça, loin de là, en plus, il se termine très bien et c'est rare que le Docteur se sauve en se servant de son TARDIS ! Et j'ai hâte de voir la suite (j'espère que cette suite sera facile à suivre, parce-que là, c'était un peu.. )

Face the Raven: Clara.. Crying or Very sad Clara Crying or Very sad C'est tout ce que j'ai à dire. Un chef d'oeuvre. Qui n'est pas TOTALEMENT cassé par Hell Bent (enfin, un peu, mais bon).

Heaven Sent et Hell Bent: Heaven Sent, aah, Steven Moffat a pris des risques.. mais quel excellent épisode ! Peter Capaldi Et la fin.. LE RETOUR DE GALLIFREY ! Avec un cliffhanger dingue, ENCORE ENCORE une fois Mr. Green Quant à Hell Bent, il n'a pas plu à tout le monde.. mais moi, j'ai kiffé ! C'était une grosse surprise puisque je ne m'attendais pas à ÇA ! Je ne m'attendais pas forcément à mieux ou à pire, mais je m'attendais à ce que l'intégralité de l'épisode se déroule sur Gallifrey avec une petite partie dans le saloon avec un écho de Clara à la fin. Au final, Gallifrey est pas très très utile.. mais ça m'a fait très plaisir de revoir Clara une dernière fois (pas de blague hein Moffat !), la régénération du général.. en femme Laughing Et puis Rassilon, le Docteur qui joue le Clara Theme (en parlant de musique, j'ai hâte de pouvoir commander le CD Smile ), la saison 9 se termine très bien.. avec un NOUVEAU TOURNEVIS SONIQUE ! Moi qui n'aimait pas les lunettes soniques.. je suis très content

Et voilà mon bilan de la saison. J'ai juste une chose à dire:
JE NE PEUX PAS ATTENDRE LE CHRISTMAS SPECIAL
_________________
Revenir en haut
Skype
Pikoo
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2013
Messages: 228
Localisation: Anywhere in Time and Space
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 6 Déc 2015 - 18:41    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Qui est la personne qui a dit nul, pour que je la brûle ? :p
Non, tout le monde a son avis. Mais j'avoue être surpris quand même. C'est tellement le grand écart entre mon ressenti, et le ressenti de cette personne ^^.

Vu comment j'adore cette saison je vais essayer de me limiter en quelques mots et smiley. Sinon ça va être trop long.

Capaldi ! BadoumTsching
Heaven Sent meilleur épisode du New Who
The Magician's/The Witch's meilleur double épisode de début de saison du New Who
Des cliffhangers de malades !
Des scènes que je repasse en boucle.
Le thème de Twelve BadoumTsching
Ashildr/Me Okay Okay
Le départ de Clara Crying or Very sad Crying or Very sad

Voilà en gros ce que j'ai ressenti ^^
_________________
Revenir en haut
broussaille
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2015
Messages: 18
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Déc 2015 - 12:44    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Saison très sympa!
(pour moi, l'excellence reste au silence)
Aucun épisode vraiment médiocre. (non non, même pas sleep no more Mr. Green)
Beaucoup de très bons épisodes (1,2, 11,12 au moins), mais pas de claque comparable à Blink ou de moment de poésie/folie qui m'ait pris aux tripes comme Vincent and the Doctor. Saison très homogène donc.
Capaldi génial, j'espère que le prochain compagnon sera au niveau pour lui donner la réplique - en tant qu'humain ou race extraterrestre lambda -, mais sans superpouvoir infaillible que j'ai jamais compris d'où qu'il sortait. :p
Ce qui m'a manqué : un vrai épisode historique (j'aime beaucoup les uchronies).
Ce que j'ai apprécié : une saison complète sans énorme baston avec des millions de morts - comme quoi on peut vraiment faire du bon sans faire tout exploser de partout.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 8 Déc 2015 - 18:38    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Bon, je pavétise ici aussi alors mais de manière un peu moins formelle que dans mes reviews.^^ Sans surprise pour ceux qui lisent mes pavés, j'ai adoré cette saison. Je vais essayer d'expliquer pourquoi de manière ordonnée.


I. Cette saison prend des risques pour innover

La série a plus de 50 ans, la nouvelle série (la seule que la majorité du public a vu, soyons honnêtes^^) en a 10 : c'est très long, surtout à notre époque où les séries en général et celles de sci-fi en particulier dépassent très rarement les 5 saisons; il faut absolument innover régulièrement. Moffat le sait et, on ne peut pas lui enlever ça, tente de faire en sorte que chaque saison soit très différente de la précédente (vu qu'il est responsable de mes trois saisons favorites ET de celle que j'aime le moins, je dirais que son boulot n'est clairement pas homogène^^). Cette fois, il ne s'est pas contenté de faire du différent d'une saison sur l'autre mais carrément d'un épisode sur l'autre: bravo!

-Première saison presque entièrement composée de double épisodes : cela contraste avec les deux saisons précédentes, la 8 n'en avait qu'un et la 7 aucun.
-des double épisodes aux ambiances différentes entre la première et la deuxième partie: pour le poisson rouge que je suis qui a tendance à s'ennuyer s'il n'y a pas de changements fréquents, c'est préférable.^^
-BEAUCOUP de grands discours/dialogues savoureux. Est-ce parce que les double-épisodes laissent plus de temps pour cela? En tout cas les personnages ont le temps de parler longuement et cela donne de grands moments: le discours du Docteur dans The zygon inversion, le dialogue entre Davros et Twelve dans The witch's familiar...
-Premier épisode de type found footage: il a déçu unegrande partie du public (pas moi) mais c'est une première dans TOUTE la série, classique compris. Rien que pour cela j'applaudis.
-Beaucoup de retours mythiques: Skaro, Missy, Davros, Rassilon, Gallifrey...
-Une explosion du 4eme mur : le spectateur est pris à partie par les personnages qui le regardent fixement, Moffat nous parle plusieurs fois par leur bouche, les musiques de la série sont jouées par le Docteur...
-Quasiment une blague "cochonne" par épisode, assez discrète pour que les enfants ne la comprennent pas mais que les parents ricanent. J'ai l'esprit tordu donc oui, je suis très bon public.^^
-bye bye le sonic screwdriver: c'est un détail bien sûr mais c'est la première fois qu'il change de forme.
-Heaven sent: cet épisode est une expérimentation du début à la fin et une véritable bombe en ce qui me concerne. 55 minutes de monologue, il fallait oser!
-Une saison se terminant sur une compagne Doctorisée et un Docteur réduit au rang de compagnon abandonné: on peut parfaitement détester mais je trouve cela très courageux de la part de Moffat qui sait que beaucoup lui reprochent l'importance démesurée qu'il donne aux compagnes dans ses arcs narratifs et qui n'hésite pas à aller jusqu'au bout de son idée.


II Un bel effort sur les personnages

-Un effort est fait pour creuser les personnages secondaires et ne pas en faire de simples fonctions narratives. Ca ne marche pas toujours (cf Sleep no more) mais l'effort est là.
-Un "virage à gauche" de la série que je trouve très intéressant. Bien sûr Doctor who n'a jamais été conservatrice mais nous avons cette année un cast à plus grande diversité ethnique, la première actrice sourde de la série et, surtout, un effort évident (et très réussi) pour féminiser la saison.
Les femmes occupent la majorité des postes de commandement (Cass dans under the lake, "Zygella" et Kate dans le double épisode des zygons, Nagata dans sleep no more, Ashildr dans Face the raven...) mais aussi d'autres rôles traditionnellement masculins comme le Grunt de sleep no more. Les personnages féminins forts abondent (Osgood, Ashildr, Missy...) et les remarques "girl powers" sont très fréquentes (celle de la général time lady sur l'égo des hommes dans Hell Bent, celle de Missy sur le fait que contrairement au Doc elle a pu s'offrir un "upgrade" en devenant une femme...). Le staff aussi se féminise: deux femmes scénaristes et deux femmes directrices cette année.
-Le Docteur: si j'aimais bien le Docteur quasi autiste de la saison 8, que cela fait plaisir de découvrir clairement cette année sa compassion et son affection! Capaldi est absolument génial dans le rôle mais j'ai déjà passé l'année précédente à le dire.^^ Esthétiquement parlant, le coté vieux rockeur sur le retour développé cette année est également une réussite.


III. Quelques couacs

Aucune saison n'est parfaite, certains éléments m'ont déplu. Preuve pour moi de la qualité de la saison, beaucoup des remarques qui vont suivre (pas la première cela dit) sont totalement subjectives : ce sont des éléments que JE n'aime pas et non pas de vrais défauts.

-pendant la 1ère partie de la saison, j'ai trouvé le traitement de Clara (que j'adorais l'an dernier) assez raté, très en retrait, comme si les scénaristes ne savaient pas quoi en faire. Cela s'arrange beaucoup en deuxième partie mais c'est quand-même dommage dans une saison si féminine et même féministe.
-La saison comporte TOUS les types d'épisodes que je n'aime pas traditionnellement: les base under siege, les historiques et les "romps". Je suis plus space opera/"hard" sci-fi habituellement et cette saison nous propose fort peu d'épisodes se déroulant sur une planète inconnue (aucun, techniquement, Gallifrey et Skaro étant connues du public^^).
-un final intimiste là où j'espérais une explosion : j'ai aimé le final mais je VEUX des explosions, na.^^
-L'horaire: Moffat n'y peut rien (et l'a d'ailleurs aussi déploré cette année) mais les épisodes étaient diffusés bien trop tard. Ça a nui aux audiences et en ce qui me concerne, décalage horaire oblige, à ma capacité de concentration à première vision: à minuit mon cerveau a tendance à fonctionner de manière très linéaire.^^


Et oui, ma partie couacs est toute petite. Je vous avais dit que j'avais aimé. ^^

Pour conclure, je dirais qu'il s'agit d'une saison étonnamment homogène: aucun épisode que j'ai trouvé mauvais, aucun épisode que j'ai trouvé juste "mouaih" en fait. Je les ai tous revus avec plaisir. Le fait qu'il y ait quelques pépites ne gâche rien. Allez, je finis par un classement des épisodes avec, rapidement, points forts et faibles.


12) Under the lake.
+ le personnage de Cass, des monstres pas mal faits, un effort pour creuser les personnages secondaires.
- Une Clara faiblarde, le fait que ce soit un base under siege.

11) The Girl Who Died
+ Quelques gags bien trouvés. Une Clara qui recentre le Docteur sur ce qu'il est (c'est son rôle). La fin qui flirte avec le thème du Time lord victorious et le Tennant surprise.
-Les Mires.Le scénario de base. Quelques gags vraiment lourds, même pour moi.^^ Le fait que ce soit à la fois un épisode historique et un romp.

10) Before the flood
+ le bol d'air qui vient du fait qu'il "brise" le base under siege précédent. Le Tivoli. L'explosion du 4eme mur avec la 1ère et dernière scène.
-quelques répétitions lourdes dans les dialogues. Une boucle temporelle totalement inutile. Un fisher king raté

9) Sleep no more
+ La prise de risque du found footage. Les aperçus très intéressants du 38ème siècle. La superbe scène finale. Le fait que le Docteur "perde". Le très intéressant jeu sur la caméra.
- Les monstres ratés qui ébranlent la suspension of disbelief la plus solide. Quelques persos "redshirts" (heureusement très assumés). L'impression de ne pas avoir regardé un épisode de Who (le Docteur et Clara peuvent être remplacés par en gros n'importe qui^^)

8 ) The Woman Who Lived
+ le Docteur mis face à ses responsabilités. Les dialogues avec Ashildr. Le journal de celle-ci et les scènes qui vont avec. Le moment complètement what the fuck de stand up comedy.
- Le scénario, en particulier la scène du gibet (sauf les blagues mais j'ai un humour de merde^^).


A partir de là nous passons pour moi de "sympathique épisode que je prendrai plaisir à revoir à l'occasion" à "bon épisode : je me le repasserai sûrement de temps à autres".

7) The Zygon Invasion
+ L'aspect politique très moderne. La prestation de Clara et le fait que je me sois complètement fait avoir par Zygella. L'idée des Osgood. Le mélange très sombre/humour
-La bêtise d'UNIT

6) The magician apprentice
+ Docteur rockeur. Missy. Davros enfant. Colony sarf
- UNIT complètement fade. Clara complètement effacée après les 10 premières minutes.


A partir de là nous passons à "très bon épisode : je les reverrai pendant la longue attente de la saison 10"


5) The Zygon inversion
+ Osgood. Clara/bonnie.La scène finale. CETTE SCENE ET CE DISCOURS (vous savez de quoi je parle^^)
- Le fait que la rebellion Zygon, immense la semaine précédente, semble se composer de 4 personnes.

4) The Witch's Familiar
+ Le Missy show! L'enrichissement de la mythologie autour des Daleks. Le superbe dialogue Davros/Docteur
- La résolution un peu what the fuck. Clara qui pourrait être remplacée par un porte-manteau sans que je m'en aperçoive.

3) Hell bent
+ Le Docteur silencieux. Toutes les scènes dans le restoroute. Gallifrey. Le général. Le Docteur qui tire. L'inversion très culottée Clara Who/Docteur compagnon. La scène où les deux TARDIS se croisent dans le vortex.
-Quelques longueurs dans le cloister et dans la conversation avec Ashildr. Une vengeance qui aurait dû être plus éclatante (je veux mes explosions^^). L'énervante incapacité de Moffat à tuer définitivement ses créations. Le fait que le retour de Clara dans sa timeline passe de urgentissime à "prenons le temps d'admirer le paysage"

2) Face the raven
+ Le décor. L'enquête "policière". La construction façon tragédie classique. La très belle mort de Clara. Le "dark Doctor"
- Rigsy pourrait être remplacé par un panneau "appât/victime" sans que je vois la différence.


Hors catégorie: épisode culte que je me reverrai au compte goutte pour ne pas l'"user".^^

1) Heaven sent
+ La prise de risque énorme de faire un épisode à un personnage. La prestation de Capaldi. L'esthétisme. Les dialogues (heu, monologues^^). L'explosion du 4eme mur. Le mind palace. La musique. Le cliffhanger final.
- RIEN. Bon, ok, quelques incohérences qui peuvent néanmoins être expliquées mais auraient gagné à l'être dans l'épisode.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
saeba_san
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2015
Messages: 64
Localisation: Quand ça ?
Masculin Bélier (21mar-19avr) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 9 Déc 2015 - 10:13    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

j'ai vraiment apprécié cette saison qui par rapport à la 8 se dénote clairement.
Certains cris au scandale sur le dernier épisode mais justement Moffat nous prends tous à contrepied et ceux qui doutait de l'apparition de Clara dans cet épisode et que le Docteur allait tout tenter pour la faire revenir ben les gars aller vous acheter un peu plus de sens de la déduction. Il a tout fait pour protéger Clara durant cette saison, car pour moi il était conscient qu'elle était dans un état second après la perte du prof de gym, qu'elle allait prendre des risques inconsidéré.
Bref cette saison est vraiment très bonne (à part Sleep no more que j'ai trouvé très moyen et pour lequel je me suis posé la question suivante : pourquoi ?) et j'ai hate de voir l'épisode de Noël et le retour de River ^^
_________________

"Maiiis noooon ! Si j’étais tombé sur un faisan, j'srais pas en train de m'la péter comme ça !" Léodagan - Kaamelott
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
hekmil
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Déc 2015 - 10:21    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Personne se plaint que Missy sert à rien à part dans le premier double épisodes ^^ je suis le seul :p pourtant on adore le maître
Revenir en haut
Skype
saeba_san
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2015
Messages: 64
Localisation: Quand ça ?
Masculin Bélier (21mar-19avr) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 9 Déc 2015 - 10:35    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

hekmil a écrit:
Personne se plaint que Missy sert à rien à part dans le premier double épisodes ^^ je suis le seul :p pourtant on adore le maître


Ouais ben justement le Maître passer en femme c'était amusant au début mais ça me lasse. L'actrice est bonne même très bonne mais la relation Docteur/le Maître est biaisée à cause de ça. C'est pas parce que sous Russel T Davies tous le monde pouvait se rouler une gamelle que le Docteur est amoureux du Maître et inversement. Ils sont ennemis parce que le Maître veux nuire au Docteur et aux humains c'est tout. Alors, oui étoffer cette histoire en disant que petit ils étaient amis et que les tambours l'ont rendu maboul je veux bien, même pourquoi pas un retour à l'amitié sous certaines conditions et si c'est bien amené, et peut-être meme une jolie trahison à la fin ou une situation qui laisse à penser au Maitre que le Docteur s'est joué de lui, et du coup retour à l'animosité. Mais bon pour résumer je suis pas fan de ce changement.
_________________

"Maiiis noooon ! Si j’étais tombé sur un faisan, j'srais pas en train de m'la péter comme ça !" Léodagan - Kaamelott
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Tenrolf
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2011
Messages: 298
Localisation: The Shard
Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Déc 2015 - 11:48    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Je n'avais pas eu l'occasion de critiquer la saison 8, qui globalement m'avait laissé de marbre (sauf étrangement Missy) : un bon acteur mais un Docteur auquel je n'adhère pas (et pourtant l'espoir était fort), une compagne invisible à mes yeux, et des histoires certes bien, mais c'est tout. La saison 8 était donc tout en bas de mon classement de l'ensemble des nuWho avec la saison 2.
Je pense qu'il y a plusieurs raisons : Matt Smith était mon Docteur (le 1er que j'ai vu en direct) et j'aimais le parti pris de l'image (très "blur" fin saison 7). La saison 8 est plus cruelle, et je n'arrive pas à m'approprier ce Docteur. J'étais autant paumé que lui sur son identité. Or, le recul c'est génial, encore plus une saison après. Et on grandit, peut-être ai-je du mal avec les blagues enfantines, mais je ne supporte plus.
Le temps passe et déjà la fin de la saison 9. Globalement ? Un décollage splendide, un voyage fade et insipide, pour un atterrissage surprenant et rassurant. (Ah et la compagnie aérienne n'est autre qu'Apple. Vous avez remarqué la subtilité du placement de produit depuis la saison 8 ?)
Ce sera un ensemble de critique en un temps records (les révisions sont là...) et j'irai vite sur les points qui à mes yeux sont essentiels. Il y aura du spoil, et je serai volontairement provocateur. Non seulement j'aime cela mais ça illustre au mieux ma pensée. Si je dis "cet épisode est une purge", cela ne vaut que pour mon esprit malade, et je comprends parfaitement que d'autres puissent aimer. Et c'est le cas, j'ai régulièrement suivi les critiques après les visionnages. Ce sera un bon exercice, et je vais donner des notes purement arbitraires.

> The Magician's Apprentice : 9/10
Un casting de choc. Il y avait une période trouble, des rumeurs sur le retour de Davros enfant. Impossible d'y croire, et pourtant, la révélation est là et tout aussi choquante. Choquante ? On commence une saison aux couleurs du final. Un ennemi emblématique et "classique", on recherche ses origines, et surtout on teste Capaldi face aux Daleks. Missy est craquante, quand elle commence à jouer avec le Docteur dans la fosse. Le duo avec Clara est encore mieux. Après un détail ridicule me fait du mal : trouver le Docteur par des mots-clefs. Une fête ? Il n'y en a vraiment qu'une seule sur la terre ? Ridicule et simplisme scénaristique honteux.

> The Witch's Familiar : 10/10

À mes yeux la meilleure partie pour plusieurs raisons. Déjà, le Docteur dans la chaise de Davros. Je ne veux pas être grossier, mais le scénariste à eu un courage bienvenu et ça fait du bien. Une scène choquante et épique. De même l'histoire de Missy sur le Docteur, le rendu est graphiquement classe. Enfin, le dialogue entre Davros et le Docteur est magnifique, ils ouvrent les yeux de Davros, encore un courage scénaristique qui sert la série. Une résolution intéressante sur le papier, une "régénération" des Daleks sous terrains, mais dans le fond très approximatif : par exemple le Docteur qui s'est laissé faire en disant après "Je le savais" mais en y ressortant sur un coup du hasard avec Missy qui arrive au bon moment.

> Under the Lake / Before the Flood : 4/10 et 6/10
Je serai bref : j'adore les bases sous-marines (Rapture <3) et j'attendais énormément. Mais même problème que ce genre d'épisode, je n'y trouve aucun intérêt quand on n'a pas peur. Et, y étant vacciné, je me suis fortement ennuyé. Ce fut donc un plaisir de sortir au-dehors dans la seconde partie. Le Cliff à la fin du premier, visuellement est peut-être réussi mais je me demande sur quelle naïveté on joue. Le Docteur est mort ?! Encore... ?! C'est fatiguant à force. Heureusement (ou malheureusement) ce n'est rien comparé avec Clara dans les épisodes suivants.
Bref la seconde partie, des personnages secondaires plus sympathiques, une scène flippante avec la femme sourde et la hache. Et un monstre magnifique, qui a la classe, que l'on voit à peine 5% de l'ensemble de l'arc. Enfin, les décors sont vraiment sympas.

> The Girl Who Died / The Woman Who Lived : 4/10 et 3/10
Le premier a le mérite d'être assez drôle, malgré lui parfois. Le second est une purge.
The Girl est volontairement comique, dès le départ d'ailleurs. Cependant, les anguilles et le système électrique montés par le Docteur m'ont permis de décrocher un fou rire moqueur magistral. Ashildr est sympa, je la trouve encore supportable dans cet épisode. Mention spéciale pour le Docteur qui se souvient le pourquoi de son visage. Par contre le patch "immortalité" ou plutôt "invincibilité" c'est... non. Personnellement je sentais déjà la dérive d'une technologie vraiment dangereuse. C'est cohérent avec l'univers, après tout un système qui se répare de lui-même est très plausible. Mais, le gros souci est son champ d'application et de visée : combien de personnes disposent de cette technologie ? L’invincibilité est aussi courante que cela ? Insérer une telle technologie et l'utiliser dans Docteur Who est assez, dangereux. Et un personnage immortel, merci mais je suis trop nostalgique de Jack pour laisser de la place à Ashildr dans mon cœur. Je me disais déjà que deux suffiraient. Surtout que le thème a déjà été traité amplement avec Jack, notamment dans Utopia avec le dialogue entre Ten et l'intéressé. Je n'ai donc pas compris la double couche servie ici.
The Woman par contre, une véritable torture. Ce n'est pas que je n'aime pas les dialogues, au contraire, mais là non seulement je n'avais aucun intérêt pour Ashildr devenue "Me", mais en plus le background est risible : le Roi Lion traitre qui se fait atomiser à la fin, avec un joyau qui ouvre des portes dimensionnelles, à travers lesquels des vaisseaux ont tiré sur la Terre. Non. Au deuxième visionnage j'ai préféré faire un Snake sur mon portable, c'est dire. Après je ne peux pas nier, avec du recul, l'intérêt du personnage de "Me" qui dérive. Elle se détache complètement du personnage de Jack (qui était plus... disons joyeux dans DW et pessimiste dans Torchwood). Mais je n'accroche vraiment pas.

> The Zygon Invasion / The Zygon Inversion : 3/10 et 7/10
C'est le jour et la nuit entre les deux épisodes. À croire que les deux parties n'ont pas été écrites et produites par les mêmes responsables (même si Moffat apparait dans le second en tant que collaborateur).
Invasion : une écriture enfantine : "Ou sont vos points d'interrogations ?" "Sur mon caleçon". Ok. Une scène où les militaires de Unit passent (encore ?) pour des profanes des opérations extérieures. Par exemple la scène de l’Église (de Trenzalore d'ailleurs, ce double épisode mérite le recyclage de tous les lieux de tournage de la série : Bad Wolf / Trenzalore / Flatline), avec la mère du militaire. Je ne jette pas la pierre sur un manque d'originalité (le thème des doubles est un archi classique dans la sf), mais au moins un minimum d'écriture dans les dialogues et dans la cohérence aurait été le bienvenu. Comment un soldat entrainé qui est envoyé dans un QG ultra connu pour la résistance Zygon, peut-il se laisser berner par un Zygon qui prend l'apparence de sa mère qui apparait dans un pays à l'autre bout du monde et qui évite toutes les questions le compromettant de manière plus que grossière ? Et surtout, pourquoi n'obéissent-ils pas aux ordres ?
Inversion : Ingénieux et vrai. Ça fait du bien d'entendre enfin de la sincérité. Le monologue du Docteur n'est pas magistral par sa mise en scène (cf. Rings of Akhaten) mais par son contenu, et d'une intelligence limpide. Je n'entends pas l'intelligence comme une connaissance hors norme, mais par un discours basé sur la raison et l'empirisme. Il a été juste réfléchit et prône une valeur forte et non pas naïve. La paix ? Naïve ? Au contraire, le pardon est difficile, et on le ressent dans les regards de chacun des protagonistes de la scène. Encore mieux, oui, on fait la révolution, et après ? La question qui vient apporter le recul nécessaire. Les regards sont dirigés exclusivement au conflit, mais jamais sur l'après. Si, vaguement une utopie, mais rien de concret. Et, le regard de Capaldi envers Bonnie. Il était tellement sincère que, j'en étais gêné, je n'osais le regarder qu'à moitié. Il paraissait si sincère... pourtant et c'est ce qui peut paraitre paradoxal voir une incohérence, mais qui est en réalité une force scénaristique : le Docteur dit mais réagit de manière différente. Il est tout aussi incohérent en parole/action que n'importe qui. Il prône la paix, mais... il est extrêmement fragile.

> Sleep No More : 5/10
Endormissement 98% de l'épisode, réveil à la fin lors des 2%. Musique de Auchan. L'affreuse (dans le bon sens) scène finale tellement creepy, c'est le début d'une fin qui s'annonce épique.

> Face the Raven : 8/10
Je ne sais pas, mais j'ai trouvé la balade dans Londres étonnamment "fraiche". Je regrette encore l'absence d'épisode dans des planètes étrangères en mode exploration comme dans les classiques, mais ici, c'était sympa. La découverte de la rue est classique mais tellement classe. Or auparavant la scène too much avec Clara qui se pend au Tardis, m'a décroché de l'épisode en me disant "Les effets spéciaux ne sont vraiment pas crédibles", et pourtant j'ai adhéré aux dinosaures avec Three (c'est plus dans un sens technique que de l'image donc). Heureusement, cette scène cache véritablement une force morbide : on sent déjà que Clara flirte avec la mort en étant complètement inconsciente.
J'ai étonnamment (après tous les épisodes précédents...) complètement adhéré au pitch et à l'idée de la rue parallèle. Une superbe idée de montrer quelquefois les visages des aliens cachés !
Si je ne ressentais rien pour Clara, ni dégout ni admiration, sa mort est juste "triste". Triste dans le sens où oui, on ressent qu'elle est véritablement partie. Son corps qui tombe à même le sol : elle meurt en une idiote terrienne qui a voulu jouer encore une fois avec le feu. Accompagné auparavant une nouvelle fois d'un discours étonnamment morbide, elle admet que c'était peut-être ce qu'elle voulait.
Et le Docteur... perd complètement pied. Non, ce n'est pas être fort que de menacer Ashildr en mode "thug" ("Je vais ramener mes potos daleks"), il est faible et ne l'assume pas. J'insiste là-dessus, mais le Docteur devient irresponsable. Autant avant quand on lui disait "Don't travel alone", je trouvais cela commun en me disant qu'il avait besoin d'une cour pour se sentir admirer, autant là ça devient simplement pathologique. Un Homme qui ne peut rester seul est un Homme qui ne s'aime pas. Autant on passait d'un Docteur assez associable qui se détache de ses compagnons (au mieux avec un certain recul), à un Docteur qui devient dépendant de ses compagnes. Vous voyez un Tardis devant vous, à l'intérieur vous savez qu'il y a le Docteur qui vous promet mille histoires, ce Timelord aventurier qui vous poussera à vos limites. Mais, là, il y a un vieil homme qui a besoin de vous, vous le poussez car il est dépendant de vous, pour éviter de le laisser seul et exploser. Vous sortez du rang il crie, vous essayer de remettre les pendules à l'heure, il est tout gentil et ne comprend pas (cf. Kill the Moon).
Il est devenu un humain. Ha et... Ashildr est je trouve plus supportable, elle semble avoir retrouvé une certaine morale.
+ Je ne sais pas du coup, si le "Be a Doctor" de Clara peut s'appliquer aussi dans l'extrême, c'est-à-dire à un Docteur qui brave les lois du temps et de la nature. Il ira trop loin, et je pense qu'un docteur doit respecter certaines lois. Sinon... on se retrouve avec des aberrations. Une éthique. Or elle va exploser à la moindre contrariété.

> Heaven Sent : 10/10
Un épisode tellement classe. Son seul défaut ? Peut-être il intervient trop tôt. Mais j'imaginais le lien comme cela : une barrière a priori infranchissable. Mais quel esthétisme et surtout le jeu de Capaldi ! La scène du plongeon est magistrale, et le long chemin, celui de détruire petit à petit le mur.
Le monstre est crédible : on sent qu'il arrive, on sent le danger. Un peu comme Slender man ! D'ailleurs le reboot des salles, c'est un peu comme les jeux vidéo en fait. Ironiquement, je trouve Capaldi plus stable seul, sans Clara. Il est urgent de s'en séparer.

> Hell Bent :
9/10
L'image est magnifique : je suis jaloux du concept du Cloister et des Sliders, ils sont creepy à souhait.
Sinon, épisode complètement insensé. Le Docteur arrive comme une fleur, un coup d'Etat, "Get off my planet", il détourne la technologie Timelord, il vole un Tardis vierge pour s'enfuir à nouveau mais avec une mort vivante. En temps normal, j'aurai réagi de la même manière que le final de la saison 6, sauf que là, c'est en adéquation avec la douce folie du Docteur, de son irresponsabilité qui le mène à... rien.
Décidément il a un vrai problème avec Gallifrey. On comprend mieux pourquoi il l'a fuit, c'est un vrai nid à problèmes.
Par ailleurs on accède à une zone sanctifiée : depuis 2005 on nous la présente comme inaccessible, et nous y voila. Et on comprend les critiques sur le manque d'action et de découverte de ladite planète, au profit du Clara Arc.
Les hypothèses sur l'hybride enfin, je suis curieusement satisfait de l'une d'entre elles : le Docteur ET Clara. Jusque-là on considérait chaque personne individuellement : Rose est "celle qui a rendu le Docteur amoureux". Or ici, il y a un glissement, une zone souple où le Docteur et Clara se confondent. Le premier commence à faire sa drama queen "Je suis seul, je ne peux pas supporter le deuil, je suis finis", la seconde commence à nous la jouer Docteur avec ses références (je la trouve pitoyable, mais dans le sens non péjoratif) à Jane Austen. Moffat nous avait promis que les voyages des deux se paieront un jour, mais je ne pensais pas à ce point : une relation purement et simplement toxique. Ce n'est pas volontaire, mais malgré eux ils produisent un mal ostentatoire. Certes Clara est venue le sauver : dans les 50th avec le Moment, et lors du discours Zygon. Un cocktail explosif qui brave toutes les lois naturelles juste pour quoi ? Vivre des aventures ? Le Docteur n'a-t-il pas appris avec la Pandorica et le Silence ? On a fait trois pas en avant, on en recul de dix. Le héros de la série va tellement loin qu'il devient nécessaire de lui effacer sa mémoire. Je ne serai pas optimiste, je dirais que la prochaine compagne sera dans le même cercle vicieux. Or, je pense sincèrement que Clara était une compagne vraiment à part, qui a dépassé elle aussi les bornes. Elle est sortie de la naïveté terrienne à  une maniaque condescendante au-dessus des problèmes (Cf. Rigsy). Les compagnons précédents ont tous changé au contact du Docteur, devenant des soldats armées du Docteur (cf. Davros final saison 4). Or le lien de dépendance n'était pas le même. Comme dirait Missy, un Timelord qui joue avec ses petits terriens. Or là c'est Clara qui joue avec le Docteur. Le Docteur devient dépendant, ça en devient terrifiant.
Je ne serai pas aussi convaincu s'il n'y avait pas eu la mention de Missy dans l'épisode. Or de manière surprenante on rappelle que Missy a mis en contact les deux comparses, et ça ne serait pas innocent. C'est juste génial. Cela signifierait que Missy a senti la dérive du Docteur, et que Clara serait la clef. J'admire le plan du Master, c'est véritablement le grand méchant de l'ère Capaldi pour le coup. Son absence est encore plus probante.

Bref, une saison qui ne laisse vraiment pas indifférent. J’essaie toujours de comprendre le Docteur. "I am a good man" ? A priori, non... Après tout est une question de point de vue, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Depuis Eccleston (j'exclus les autres, en comparant ce qui est comparable), je trouve que Capaldi est le Docteur le moins rassurant. J'espère donc un retour de simplicité dans l'écriture du personnage, autant pour la série que pour la santé mentale de ce dernier.
_________________
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mer 9 Déc 2015 - 12:49    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Oh, un pavé.^^ Je ne suis pas trop d'accord avec toi pour une bonne moitié des épisodes mais ça fait plaisir de voir un bon gros post bien argumenté. Smile

Étrangement, je trouve Twelve bien plus "stable" que Ten, qui est pour moi de très loin le Docteur le plus inquiétant et ce dès le début. Il tue le Sycorax à sa première apparition au cri de "no more chances, I'm this kind of man!", ruine la carrière de Harriet Jones alors que ses arguments se valaient et qu'il sait que c'est quelqu'un de bien, se venge de manière atroce de la family of blood et je ne parle pas de son moment Time lord victorious.

Twelve a un aspect bien plus froid que Ten, comprend bien moins les humains (ma théorie est que ça vient en partie du fait que cette incarnation est bien moins télépathe) et va parfois trop loin mais je n'ai personnellement jamais douté du fait que ce soit un brave type et ses nombreux discours sur la compassion cette année renforcent cette impression.

Pour ce qui est de Missy (que j'adore), je suis personnellement ravie qu'elle ne soit pas revenue dans le final : elle a déjà eu celui de la saison précédente, ça suffit. C'est typiquement le genre de personnage (comme River) très fort qu'il ne faut surtout pas sur-utiliser: deux épisodes par saison c'est à mon avis un maximum et je préférerais que ce ne soit pas pour le final.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
TheInfinity
[Bow-ties Club]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2013
Messages: 182
Localisation: Nomade dans l'espace et le temps
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 9 Déc 2015 - 13:00    Sujet du message: Bilan Saison 9 Répondre en citant

Alors mon bilan pour cette saison: (premier jet, j'améliorerai au fur et à mesure)

"TheMagicianapprentice" et "TheWitchFamiliar" : 10/10
Un excellent double épisode pour un très bon début de saison. Quoi de mieux que commencer une saison avec les Daleks, ennemis emblématique de la série, et pire ennemi du Doctor. Et en plus de ça on a eu en cadeau Skaro, et le créateur des Daleks, seigneur des ténèbres de Skaro, j'ai nommé Davros. Et puis faut se l'avouer, le meilleur moment reste celui où 12th joue de la guitare sur un tank, avec des lunettes de soleil, et en prime, il est au moyen âge. Les moment entre Missy/Clara sont assez drôle, et les moments entre Davros/12th sont plein d'émotions. Un des moments que j'ai bien aimé: c'est la réaction de Clara lorsque 12th explique qu'il n'utilise plus de screwdriver, mais des lunettes (j'ai fais la même réaction que Clara à ce moment là). Et puis la fin de ce double épisode avec le jeune Davros est touchant.

"UnderTheLake" et "BeforetheFlood": 8/10
Épisodes moins bon que les deux premiers, mais reste très plaisent à regarder. Pas grand chose à dire là dessus, car je ne me rappelle que des grandes lignes. En tout cas, on a eu la meilleure "titlesequence". Une version que j'aurais aimé avoir tout le reste de la saison.

"TheGirlwhoDied" : 9/10
Un très bon épisode, malgré un défaut. Les ennemis de cette épisode, les mires, ne m'ont pas transcender. Il y a eu des moments assez humoristiques, mais il y a un moment qui m'a fait sautiller. Lorsque 12th comprend pourquoi il a pris ce visage. Ce fut sympathique de revoir 10th et Donna. Ashildr, est un personnage sympathique avant cette terrible chose qui lui arrive.

"TheWomenWhoLived" : 8/10
Très bon épisode encore une fois, mais comme pour l'épisode précédent, l'ennemi m'a déçu. J'en avait trop espéré. On voit les conséquences des actes du Doctor envers Ashildr. Qui devient pour le coup Me (personnellement je trouve que Ashildr est un très joli prénom). Petite référence à Jack, ça fait toujours plaisir. Par contre l'autre gars qui devient immortel, il devient quoi ? ( on a aucune nouvelle, a pars dans "Hell Bent", où Ashildr dit que tout les immortels sont morts sauf elle, sachant qu'on est vers la fin de l'univers)

"TheZygonInvasion" et "TheZygonInversion" : 10/10
Excellent double épisode. On voit les conséquences de ce qui c'est passé dans "TheDayofTheDoctor". Nous avons à faire à l'un des plus beau monologue de 12th, très émouvant.

"Sleepnomore" : 1/10
J'explique, il s'agit pour moi de l'un des pires épisodes du NewWho, mais le pire des épisodes de cette saison. On aurait pu s'en passer, ce qui aurait donné un zéro faute à la saison. Mais mention spéciale pour la mise en scène, c'est nouveau, ça apporte un vent de fraîcheur. Et j'ai bien aimé, mais pour le reste rien a suivi, je me suis jamais autant ennuyer (si ce n'est dans "

"FacetheRaven": 10/10

Rien à dire dessus (pour l'instant :p) Su ce n'est que j'ai pleuré comme jamais.

"HeavenSent" : +10/10

Le meilleur épisode de cette saison pour moi. C'est du excellent travail. J'ai apprécié la petite histoire de l'oiseau qui vient tout les 100 ans aiguisé sont bec sur la montagne de diamants.

"HellBent" : 10/10

Comme beaucoup je m'attendais à autre chose, à cause du Next Time, qui m'a mis sur une fausse piste. Mais j'ai été agréablement surpris. Le retour de Galifrey, des TimeLords, juste incroyable. Rassilon qui se fait exilés, il était temps. Et puis 12th qui affirme que Galifrey est sienne, ça me plait et il a raison après tout.
Le sauvetage de Clara était assez évident. Mais cela à une conséquence puisqu'elle est figée dans le temps.

La fin est incroyable et ultra émouvante. Et puis pour une fois c'est le Docteur qui oublie un compagnon et pas l'inverse.
Et puis le nouveau Sonic est extrêmement beau, je me l'achèterai dès sa sorti.

Pour finir Moffat est un génie. Qu'on l'aime ou pas, on doit reconnaître le fait qu'il est prêt à tout. Peu importe ce que dit les gens, il fait ce qu'il a envie de faire.
Murray Gold est un génie lui aussi, et nous a encore montré sont ingéniosité musicale.
Dans tout les cas des saisons comme ça j'en veux dans l'avenir.
_________________
Il y a un temps pour vivre et un temps pour dormir.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:59    Sujet du message: Bilan Saison 9

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 9 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com