Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


[10x08] The lie of the land
Goto page: <  1, 2, 3  >
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 10
Previous topic :: Next topic  
Author Message
DarkDalek
[Face of Boe]

Offline

Joined: 30 Apr 2010
Posts: 579
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Sun 4 Jun 2017 - 21:30    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Je suis a peu près d'accord avec tout ce que dit Ithyl dans son premier post. Je m'attendais à pire dans cet épisode étant donné que Moffat foire souvent ses dernières parties. En ce qui concerne le Docteur qui était vraiment avec les Monks, j'y ai cru (enfin pas qu'il l'était vraiment mais qu'il était manipulé) mais je me doutais que la régénération appercue dans le teaser de la saison était un gros troll de Maffat (comme la saison dernière ou on voyait le garde dire "regeneration in progress" tous le monde a pensé au Docteur c'était juste le général) mais je suis surpris du dénouement car je pensais vraiment qu'il s'agissait d'une simulation.
Bill me plait également avec ses réactions humaines et son "sacrifice" à la fin. Et Nardole est enfin intéressant depuis plusieurs épisodes car il est développé. Concernant Bill je trouve étrange qu'elle n'ai pas demandé au Docteur de rencontrer sa mère même si le docteur aurait refusé si il se souvient de la saison 1, elle aurait au moins pu le mentionner. Ou alors elle veut simplement garder cette image parfaite qu'elle a de sa mère.
Ce que je n'ai pas aimé dans cet épisode c'est le comportement des Monks. Déja leur oppression sur le monde ressemble beaucoup aux nazis, un grand classique, et a celle du Maitre dans la saison 3.
On ne sent pas trop leur emprise sur le monde, sauf par quelques scène cliché ou la sorte de gestapo arrête ceux qui "contestent". La pyramide n'est même pas gardée, et surtout Bill qui est si importante elle n'est pas faite prisonnière ou au moins surveillée. Il se passe quoi si elle se fait renverser par une voiture?
Enfin la résolution de l'arme qui se retourne contre les méchants a déja été utilisée de nombreuses fois mais ça passe. Par contre, on a aussi réutilisé le fait que tous le monde ait oublié l'invasion. Personne ne se souvient des Monks comme l'invasion des Daleks des Cybermen et toutes celles depuis le début de la série.
Concernant Missy on la voit pas beaucoup mais ses interventions sont intéressantes. On voit qu'elle essayé de changer mais selon moi c'est un plan pour ne plus être enfermée. Ou cela ne va pas durer, le Maitre ne doit pas devenir un ami du Docteur mais un ennemi sans pour autant être "tout noir" et garder sa complexité.
Enifin nous avons le thème récurrent de cette saison : une critique sur l'humanité et ses erreurs.
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 4 Jun 2017 - 21:30    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Capt.Jack
[Face of Boe]

Offline

Joined: 17 Nov 2009
Posts: 964
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Sun 4 Jun 2017 - 22:03    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Non elle a bien dit dans l'épisode "Je suis avec lui pour te sauver" me semble. Donc elle va essayer. Mais comme tu le fait remarquer le Docteur à déjà ce genre d'expérience. Et ce serait de nouveau un épisode ramenant à la saison 1.
Back to top
DocteurWhoWHoWho
[LINDA's Member]

Offline

Joined: 30 Jan 2017
Posts: 202
Localisation: Piscine du Tardis dans la bibliothèque
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

PostPosted: Sun 4 Jun 2017 - 22:09    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

https://www.youtube.com/watch?v=mQFICFDE3L8

Vous pensez que on aura la même musique pour la vraie ? J'aimerai beaucoup ce thème a l'air très beau ! Je veux ce thème pour la vrai regénération !
_________________
Back to top
Hase
[Ood]

Offline

Joined: 26 Feb 2017
Posts: 8
Localisation: avec Peter Capaldi et Jenna Coleman eriojpzek
Masculin

PostPosted: Sun 4 Jun 2017 - 22:30    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Bon, bien, j'ai bien aimé l'épisode. Très intéressant, le début était vraiment bien. Mais pour moi, il y a eu une totale absence des moines, vraiment. J'ai été assez déçu d'eux dans cet épisode.
Et puis, l'approfondissement de Narodle, c'est géniale.
Alors, je n'ai pas un grand esprit d'analyse. Mais il y a un élément qui me marque de plus en plus, dans ces épisodes.
On est d'accord, le Docteur devient de moins en moins "allergique" aux armes ?
Dans l'épisode précédent, il commande de coordonner une attaque.
Et maintenant, il se fait sa propre petite équipe armée !
Sans compter que quand Bill lui tire dessus, il lui dit que c'était bien, quoi !
Manque plus qu'il se promène avec son pistolet. Ca se trouve, ce sera l’accessoire phare du prochain ! Un pistolet sonique ! (ok, c'est allé trop loin)
Par contre, je pense vraiment qu'il y a un côté intéressant à creuser par là..
Back to top
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,654
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Mon 5 Jun 2017 - 00:40    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

DocteurWhoWHoWho wrote:
https://www.youtube.com/watch?v=mQFICFDE3L8

Vous pensez que on aura la même musique pour la vraie ? J'aimerai beaucoup ce thème a l'air très beau ! Je veux ce thème pour la vrai regénération !


ce serait bien. Je la trouve adéquate.
Back to top
MaitreKierra
[Ood]

Offline

Joined: 02 Oct 2011
Posts: 1

PostPosted: Mon 5 Jun 2017 - 00:57    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Perso, j'ai été plutôt déçu de l'épisode.

Au final, c'est logique qu'un épisode en milieu de saison s'attaque aux développements de personnages (Nardole, Bill, Missy), par contre, je trouve que cela a été relativement mal fait en intégrant ce dit développement dans un arc narratif aussi lourd que celui des Monks. Voilà, au final, ma critique face à cet épisode qui clôture ce triptyque : le développement nécessaire des personnages à entraver le bon déroulé de l'action. Par exemple, l'introduction des Monks dans Extremis les présente comme des ennemis plus puissants que les ennemis traditionnels. Hors, dans cet épisode final, ils font purement figuration. Il me semble même qu'ils ne prennent jamais la parole. L'action, au final, était bien plus intense sur Extremis que sur The Lie of the Land. C'est dommage, parce que les Monks avaient un potentiel en tant qu'adversaires. Ce potentiel a été sacrifié au prix d'un nécessaire développement de personnages.

Un nécessaire et réussi développement de personnage. Tout d'abord, cet épisode était centré sur Bill. Le personnage se complexifie d'avantage autour des souvenirs et de l'absence. Un peu comme avec Clara et la feuille. Là, les photos de sa mère, c'est la même. Cet épisode est venu donner une histoire à Bill, qui pour l'instant n'en avait pas et était une humaine, étudiante classique avec des problèmes d'humaines étudiantes classiques. Là, on sort du stéréotype. On donne du corps au personnage. Je dois bien avoué que je trouve ça gros d'utiliser ce développement comme élément de résolution, mais qu'importe, puisqu'au final c'est bien fait et bien amené. Notons également le très bon jeu de l'actrice. Ca colle bien. Nardole, ensuite. Un personnage assez complexe. D'ailleurs, comparé à Bill, il n'a pas d'histoire. Tout au mieux une série d'anecdote (comme celle des arts martiaux) à raconter. Pourtant, je trouve qu'il a de plus en plus une personnalité, qu'il sort de plus en plus de sa "place" d'assistant du Docteur.

Ensuite, une scène centrale de l'épisode est a noté selon moi. La discussion entre Missy et le Docteur. Celle autour du bien, où Missy dit au Docteur que sa vision du bien ne serait jamais sentimentale et compatissante. Pour moi, cette phrase sonne la mort symbolique du Docteur. Il est mis face à sa propre vérité : le Docteur n'est pas un homme bon. Question centrale de Twelve, d'ailleurs. Il n'est pas un homme bon car il est prêt à sacrifier des vies au prix de vies qu'il affectionne. Cet épisode le montre : il ne veut pas sacrifier Bill, mais quelques soldats dans l'assaut d'une pyramide, tranquille. On pourrait aussi rappeler tout l'arc narratif de Clara. Le Docteur n'est pas un homme bon, c'est un homme biaisé. Comme tout le monde. Et Missy lui oppose une version rationalisé, calculé, méthodique du bien. Un bien qui prétend qu'il vaut mieux tuer une personne que de risquer la vie d'un millier de personne, par exemple. Un bien qui est prêt à mettre en jeu volontairement la vie de quelqu'un si cela peut servir. On note d'ailleurs que Twelve se comportait comme ça, au début. Ce n'est qu'après qu'il est revenu au "bien sentimental", qui forcément, comme chaque incarnation du Docteur le causera à sa perte. Il me semble donc que cet épisode nous montre clairement que l'on entre dans les derniers jours du Docteur. Ou alors, j'extrapole trop !
Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,843
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 5 Jun 2017 - 10:31    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

10x08 The lie of the land

Why have you got a woman locked in a vault ? Because even I think that's weird and I've been attacked by a puddle.

Je disais la semaine dernière qu’une bonne partie de mon ressenti sur l’épisode dépendrait du prochain. Nous y voici donc et la trilogie des monks est désormais terminée. Je m’en doutais un peu samedi dernier mais c’est désormais chose sûre : je ne suis pas convaincue. C’est dommage parce que l’épisode contient de très bons éléments et qu’il ne manquait pas grand-chose pour que ce soit excellent. Puisque je ne veux pas être plus négative que l’épisode ne le mérite, je vais éviter de consacrer une longue partie à ce qui m’a déplu et tenter pour changer un plan chronologique vu que l’épisode a le bon goût de pouvoir se diviser en trois parties bien distinctes. Comme d'habitude, je mets le tout entre balises mais le seul véritable spoiler de ma review est caché, promis.^^


I. La reconstitution du trio

Je concluais la semaine dernière ma review sur le fait que le scénariste de cette semaine allait avoir du pain sur la planche pour répondre à toutes les questions laissées en suspens en fin d’épisode : comment le Docteur allait-il sauver Nardole ? Comment se débarrasserait-il du virus dans son TARDIS ? Comment Bill parviendrait-elle à échapper aux griffes des moines ? Erika deviendrait-elle une des premières compagnes potentielles à ne pas mourir ? L’épisode démarre donc de manière bien couillue puisque… OSEF ! Nous n’aurons la réponse à aucune question.

Nardole va donc mieux puisque le virus qui, je le rappelle, liquéfie quasi instantanément un homme adulte, l’a juste rendu malade quelques semaines. Je veux bien qu’il ne soit pas intégralement humain mais vu le temps que le Docteur met à rejoindre le TARDIS les poumons de Nardole devaient avoir la consistance d’une soupe à son arrivée et je suppose qu’il en a vaguement besoin, cyborg alien ou pas. Le virus dans la TARDIS a quant-à lui sans doute été évacué par, je suppose, une aération ex machina mais on n’en sait rien puisqu’on ne voit pas du tout notre vaisseau favori cette semaine (là encore sans raison, il aurait été pourtant bien pratique !). Erika, elle, disparaît totalement : je suppose qu'elle a été happée par la même faille qui a aspiré le TARDIS. Quant à Bill, les moines ont la gentillesse de la relâcher sans la surveiller plus que ça. Ils récupèrent en revanche le Docteur on ne sait trop comment : l’ont-ils capturé et ce malgré son TARDIS ? A-t-il fait mine de se rendre pour mieux les attaquer de l’intérieur ? Où était Nardole à ce moment là ? On ne le saura pas.

Je ne cacherais pas que je trouve tout cela un peu agaçant mais nous sommes encore pour l’instant dans les normes acceptables des facilités scénaristiques et même en fait dans un grand classique du genre, le « With one bound, our hero was free » (je mets un petit lien explicatif pour ceux qui ne connaissent pas cette référence http://www.phrases.org.uk/bulletin_board/20/messages/1205.html ). En gros, le scénariste peut profiter de la bienveillance du spectateur en début d’épisode pour se tirer du cliffhanger épineux qu’il avait créé l’épisode précédent en esquivant le problème, voire en l’ignorant totalement. Les fans de la série classique de Doctor Who en ont un excellent exemple avec Dragonfire : le 7eme Docteur finit un épisode suspendu par son parapluie au rebord d’une falaise et clairement sans possibilité de remonter (un cliffhanger au sens propre du terme donc^^), l’épisode suivant nous le montre achevant de se hisser sur la terre ferme sans expliquer par quel miracle il y est parvenu. Doctor Who n’a jamais beaucoup hésité à utiliser cette tricherie avec plus ou moins de discrétion et je suis personnellement assez bon public là-dessus vu qu’il s’agit là d’une facilité très assumée et qui n’intervient qu’en tout début d’épisode.

L’épisode se passe donc de répondre à nos questions et commence par un clip de propagande que j’ai trouvé ma foi fort sympathique : le monk père noël et la monka lisa m’ont fait bien rigoler et le sourire carnassier du Docteur à la fin est parfaitement glaçant alors même qu’on se doute qu’il s’agit d’une ruse. Je me permets tout de même de faire remarquer à l’équipe de production du « Fake news central » que 1) rendre les monks responsables de tous les moments où l’humanité a été sauvée (face aux Daleks, Cybermen…) fait que le Docteur n’est plus qu’un quidam ordinaire pour les humains, son recrutement ne sert donc plus à grand-chose 2) « The image of an angel becomes an angel », ils ont donc transformé toute l’humanité en anges pleureurs en intégrant ces derniers à leur clip, c’est malin !

Nous découvrons ensuite l’univers dystopique des monks avec des clins d’œil parfaitement assumés à 1984 de Orwell (le « Thoughtcrime » devenant ici « history crime »). Il est plutôt bien réalisé mais le passage est hélas un peu trop court pour que je parvienne à réellement ressentir l’oppression. Turn Left prenait beaucoup plus son temps pour cela et était de ce fait je trouve bien plus efficace. Je remarque juste que des milliers de simulations et un parasitage total de l’histoire des arts de l’humanité n’ont clairement pas suffi à apporter la fibre artistique aux monks : je ne sais pas ce qui est le plus hideux entre leurs statues et les espèces d’icônes/ bondieuseries qu’on voit accrochées aux murs. J’admets que le modèle de base n’est pas très ragoûtant mais ils pourraient quand même faire un effort et recruter de vrais artistes.

Je vais passer très vite sur l’arrivée de Nardole vu que je trouve encore une fois qu’il ne sert pas à grand-chose. Bien d’autres moyens auraient pu être utilisés pour amener Bill au Docteur et Nardole ne sert que de comic relief (qui ne fonctionne pas du tout sur moi cette semaine), à offrir un petit rappel des épisodes précédents grâce au « test » de Bill pour s’assurer de son identité et, plus tard, à imiter Spock lorsqu’il maitrise le garde (bon, là j’avoue j’ai ri^^). Son rôle principal ici est donc d’amener Bill sur le bateau… où ils se font contrôler par le seul monk qui était coincé aux chiottes durant les deux épisodes précédents et qui est donc incapable de reconnaître Bill, la compagne de leur plus dangereux ennemi et celle qui a été à l’origine de leur implantation sur Terre. Sachant que l’épisode va plus tard nous dire que les monks sont en fait très peu nombreux, on ne peut même pas se dire qu’il s’agit d’une jeune recrue qui vient d’arriver. Allez, disons que pour les monks on se ressemble tous (quels racistes!).

Promis, j’arrête quelques instants de râler, le temps d’un paragraphe au moins, parce que la confrontation entre le Docteur et Bill est absolument délicieuse. Les deux la jouent très bien (ce dont je ne doutais pas) et le discours de Twelve restera pour moi une de ses plus belles tirades parce qu’elle est en fait étonnamment crédible. Le Docteur a été si souvent déçu par les choix égoïstes des humains et leur incapacité à apprendre de leurs erreurs, il a si souvent dû les sauver parfois malgré eux et parfois en payant un prix très lourd et si souvent réussi uniquement au dernier moment alors que la catastrophe était imminente que le voir céder une fois sous l’influence de forces extérieures ne serait pas si surprenant. Quant-à son attachement au libre-arbitre auquel se raccroche Bill, il n’a jamais été si inébranlable que cela. Oui, le Docteur tente au maximum de le respecter mais les fois où il est fortement tenté de s’asseoir dessus ne manquent pas. Rien que dans cet épisode, lorsqu’il décide de brancher son cerveau au flux de fake news, sa PREMIERE remarque consiste à dire qu’il pourrait en profiter pour influencer l’humanité : « The things that I could change just by thinking .Racism. People who talk in cinemas! ». Bien sûr qu’il ne le fait pas mais la tentation est toujours là.

Du coup, il n’est pas incroyable de se dire que sous l’influence d’une race télépathe (lui-même en tant que télépathe pourrait y être plus sensible) toute cette déception, cette inquiétude pour notre race, ce désir de prendre le contrôle « pour notre bien » ait pu être détourné. Je suis en fait franchement déçue que ça n’ait pas été le cas : non seulement j’aurais adoré un épisode où Twelve est une victime de son propre pouvoir qu’il faut sauver de soi-même mais, surtout, regardez comme Capaldi s’éclate à jouer les « méchants » ! Son sourire à la fin du clip de propagande ! Son regard implacable lorsqu’il écrase tous les espoirs de Bill ! Il s’éclate visiblement et c’est parfaitement cruel de la part des scénaristes de ne pas l’avoir laissé donner libre cours à son côté obscur (comment ça il a eu droit à la moitié de la saison 8 pour cela ?^^). Allez, je remballe ma déception et je retranscris le joli discours juste pour le plaisir (les non convaincus par la verve de Twelve peuvent donc sauter le paragraphe suivant^^).

« you had free will, and look at what you did with it! Worse than that, you had history. History was saying to you « Look, I've got some examples of fascism here for you to look at! No? Fundamentalism? No? Oh, ok, you carry on. » I had to stop you, or at least not stand in the way of someone else who wanted to, because the guns were getting bigger, the stakes were getting higher, and any minute now it was going to be goodnight, Vienna. (…) Yes, I know the Monks are ruthless, I get that. Yes, they play with history and I'm not exactly thrilled about that, but they bring peace and order. »

Hélas pour moi, cette si belle scène se conclut de manière je trouve un peu décevante. Déjà, j’ai du mal à croire que Twelve sacrifie de son énergie vitale pour le plaisir de faire une fausse régénération…alors même que Bill ne sait pas ce que c’est. Je pense d’ailleurs que cette scène a été uniquement ajoutée pour que le spectateur soit lancé sur une fausse piste durant le trailer de la saison et que le scénariste est bien conscient qu’elle est incongrue dans le contexte. C’est en tout cas comme ça que j’ai pris la question de Twelve à Nardole : « Regeneration a little bit too much? » Tu m’étonnes mon gars !

De plus, je sais bien que Twelve a l’empathie et la psychologie d’un poulpe mort dans ses premières saisons mais il me semblait qu’il avait évolué avec son long séjour sur Terre. Or, ici, je trouve sa réaction face au choc émotionnel de Bill (elle a dû tirer sur son mentor après l’avoir vu la trahir) fort cavalière : il la félicite et rigole. Bill a le réflexe de vouloir « beat the sh… » out of Nardole (c’est moi ou Bill est plus près de jurer que toutes les compagnes précédentes ? Ca fait deux fois qu’elle est à deux doigts de dire « shit » !^^) mais je trouve qu’elle se trompe de cible. C’est le Docteur qui mérite clairement de prendre son poing dans la figure et je pense que ça lui aurait fait le plus grand bien.

Je n’ajouterais pas à ma liste d’incohérences le fait que le Docteur n’a aucune raison d’attirer l’attention des monks en faisant crasher le bateau lorsqu’il s’enfuit parce que cette scène est un délire totalement assumé, de l’aveu même de Bill. « We could have snuck back in, but the Doctor being the Doctor… » On peut comprendre que ce pauvre gars, qui a toujours aimé les explosions (Rose disait de lui que c’était sa façon de communiquer) et a dû resté sage pendant 6 mois, ait eu envie de se défouler et son éclat de rire dément à la proue du navire est un autre des excellents passages de Twelve dans cet épisode (mais qu’il va me manquer ! Sad ). Enfin bref, le trio est désormais réuni et si cette première partie a son lot d’incohérences et d’occasions manquées et manque de temps pour planter son décors dystopique, elle contient de bons éléments.


II. Missy

Tout le milieu de l’épisode consiste donc à aller voir Missy pour lui demander de l’aide. Je suis à la fois dubitative et ravie devant cette partie. Ravie parce que Missy est un personnage excellent joué par une actrice excellente, probablement la seule création de Moffat (oui, je sais, techniquement c’est re-création vu qu’il n’a pas inventé le Master) que je n’ai jamais trouvée surutilisée mais tout de même… ce passage n’a pas beaucoup de sens.

Nous devons donc admettre que les monks, qui connaissent parfaitement le Docteur et sa timeline grâce aux simulations, ont laissé en vie ce qui est sans conteste le troisième personnage le plus dangereux du whonivers (je mets devant lui les Daleks et le Docteur qui ont techniquement un plus gros score de destruction). Même en admettant qu’ils n’aient pas pu ouvrir le coffre (vu leur technologie, ce serait surprenant) ils ne l’ont même pas fait garder ? Quant-à cette pauvre Missy, elle est donc restée 6 mois sans boire, sans manger et, vu l’intérieur du coffre, sans aller aux toilettes ? Bon, ce n’est techniquement pas une incohérence vu que tous les showrunners sont restée intelligemment très flous sur la physiologie des time lords mais ce n’est pas très sympa tout de même.

De plus, le Docteur prend de gros risques en allant la consulter pour franchement pas grand-chose. S’il avait simplement demandé à Bill de lui raconter exactement sa discussion avec les moines dans l’épisode précédent, elle lui aurait dit qu’ils avaient besoin de son consentement pour établir un lien et il aurait donc compris l’aspect psychique du piège. Pour le reste (l’importance des statues), il devine tout en quelques secondes. Enfin, si Missy a fini par découvrir qu’il fallait tuer la personne ayant consenti au lien, nul doute que le Docteur aurait lui aussi compris. De toute manière, il suffisait que le trio aille directement dans le QG des monks comme ils décident après coup de le faire pour que le Docteur comprenne tout en voyant le « fake news central ». Bref, ce passage aurait fait sens s’ils avaient réellement recruté Missy (ils auraient pu d’ailleurs, elle est clairement là plus ou moins de son plein gré) mais ici c’est franchement inutile et fait perdre un temps qui aurait été précieux pour mieux développer l’aspect dystopique. Cela dit, je pardonne aisément cela vu que c’est sans doute mon passage favori de l’épisode.

Le coffre s’ouvre donc et dévoile Missy, détruisant ma dernière chance de ne pas trop m’être ridiculisée dans ma théorie sur le contenu de celui-ci. Je mets le passage suivant entre spoilers pour ceux qui n’ont pas vu la saison 4 de Sherlock mais…
une femme très dangereuse, double maléfique du héros, est enfermée avec un instrument de musique dans une cage transparente dont elle peut aisément sortir. Où ai-je vu ça récemment ?^^
Ladite apparition est alors l’occasion d’une explosion en règle de 4eme mur comme je les aime tant (vu le peu d’utilité des murs de cette prison, ce n’est sans doute pas bien grave^^).

Le Docteur la présente ainsi à Bill comme « The other last of the time lord » ; c’est totalement faux (Gallifrey est à nouveau dans l’univers) et donc clairement une référence à l’épisode Last of the time lords, lui aussi dernier volet d’une trilogie et dont le Master était effectivement l’autre personnage principal. Je prends d’ailleurs ça comme un effet d’annonce sur la fin de l’épisode puisque comme dans Last of the time lords l’univers dystopique va être détruit par un pouvoir psychique émanant (plus ou moins directement) de la compagne. Missy n’est pas en reste et annonce au Docteur peu de temps après « I've had adventures too. My whole life doesn't revolve around you, you know? », ce qui est je pense un clin d’oeil évident aux amateurs de Big finish, comics, romans et fanfictions autour du whonivers.

Jeu sur le 4eme mur mis à part, la scène nous montre une Missy toujours aussi inquiétante (et à l’accent français à chier, personne n’est parfait^^) et ambiguë. Cette version du Master a toujours été la plus visiblement proche du Docteur : la seule à admettre clairement qu’ils sont amis, la seule à lui vouloir du bien (la saison 8 consistait à lui offrir une armée)… Il n’est donc pas absolument incroyable qu’elle soit prête à essayer de changer pour le Docteur même si je garde une bonne dose de scepticisme (ce serait loin d’être la première fois qu’elle le trompe). Dans tous les cas, il est clair qu’elle a raison et qu’en bon double maléfique du Docteur elle pourrait sans trop de difficultés s’échapper si elle en avait réellement l’envie (je veux voir son pistolet en feuilles dans un futur épisode n’empêche^^), ce qui laisse penser qu’elle souhaite réellement changer.

Ma théorie est qu’elle va faire ce qu’elle peut pour cela, être libérée, sauver le Docteur et/ou Bill héroïquement… et régénérer en une version plus maléfique, détruisant de ce fait tous ses louables efforts. Après tout, la personnalité du Docteur change selon ses incarnations au point d’être parfois franchement sombre (je pense en particulier à Seven pour l’aspect manipulateur et à Ten pour le coté sans merci et l’hubris dangereuse) mais la régénération suivante tord en général le bâton dans l’autre sens ; il n’est pas incroyable de penser que c’est pareil pour le Master et que puisque Missy est à la limite d’être du coté du bien, sa régénération suivante sera elle maléfique. La seule chose qui me déplaît dans cette théorie est qu’elle indique que Missy ne va pas tarder à régénérer (aucun showrunner n’oserait garder trop longtemps un "gentil" Master, les fans hurleraient) ; à mon avis, ce sera même cette saison. Je sais bien que le principe de la série implique des changements fréquents mais elle va sacrément me manquer.

Spéculations mises à part, la scène nous offre ce qui est pour moi le deuxième excellent passage de l’épisode : le discours de Missy sur la relativité de la notion de bien, le tout accompagné d’ailleurs d’une très belle musique (c’est assez rare que je le remarque^^). « Your version of good is not absolute. It's vain, arrogant and sentimental. If you're waiting for me to become all that, I'm going to be here for a long time yet. » Bien sûr, le débat sur le thème de « la fin justifie-t-elle les moyens ? » n’a en soi rien d’original mais je le trouve très bien traité ici vu qu’il est assez évident que si Missy se décide à faire le bien ce ne sera de toute manière jamais à la manière du Docteur et qu’elle n’hésitera pas à sacrifier des innocents s’il le faut. Cela rend son changement de position bien plus crédible que si elle prétendait désormais respecter toute vie.

En plus, sa critique de la position du Docteur est parfaitement juste, en particulier concernant l’aspect arrogant : il prétend après tout avoir LA seule définition du bien et, surtout, est sacrément hypocrite. Il a bien un jour, reboot button ou pas, décidé de sacrifier Gallifrey et tous ses innocents pour le bien commun. Durant la guerre du temps il a même plusieurs fois pris ce type de décision et rien que la nouvelle série nous le montre souvent faire des choix moralement discutables. Ce n’est bien-sûr pas la première fois que le Docteur est pris en flagrant délit de « faites ce que je dis, pas ce que je fais » et cela m’amuse toujours qu’un personnage le lui fasse remarquer. Bref, c’est toujours un plaisir de revoir Missy et elle a droit à une excellente scène mais je trouve néanmoins qu’elle est fortement sous-exploitée cette semaine et sert plus de prétexte à de belles répliques qu’a réellement avancer l’intrigue.


III. La résolution

Je dirais que c’est, sans surprise, là que l’épisode pêche le plus. C’est après tout un problème récurrent de l’ère Moffat (même si RTD est aussi parfois coupable de la même erreur) de nous proposer une belle idée, de la développer sur plusieurs épisodes mais de rater plus ou moins largement sa résolution. C’est d’autant plus dommage que ce n’était pas si loin de réussir.

L’attaque du QG commençait très bien. Le fait que les moines soient en réalité très peu nombreux est une bonne idée qui permet de rendre l’infiltration plus crédible et rétrospectivement d’expliquer plus ou moins pourquoi ils ont si peu surveillé Bill, le Docteur et le Master (même s’ils auraient au moins pu employer des humains pour ce job). L’idée d’utiliser l’enregistrement de la voix de Bill pour combattre le lien psychique est également bien trouvée même si j’aimerais savoir où Alan a bien pu dénicher un walkman (ce qui est fort heureux pour lui, un ipod aurait été trop petit pour stopper la balle). Je me demande si le jeune public comprendra ce qu’est cet amas de bandes qui sort de l’objet et pourquoi les plus de 30 ans qui regardaient l’épisode avec eux ont tous eu le réflexe de chercher des yeux un crayon.^^

C’est par rapport aux monks que le bât blesse. Je disais la semaine dernière que ces derniers avaient le potentiel d’être une excellente invention de Moffat ou un gigantesque pétard mouillé et c’est pour moi hélas une très grosse déception. Avec la meilleure bonne volonté du monde, je ne peux pas admettre qu’ils laissent leur QG aussi peu défendu. Ils ont une technologie très avancée mais ne l’utilisent pas pour défendre leur pyramide alors même qu’ils savent que le Docteur est dans la nature ? Ils n’utilisent même pas de gardes humains, au moins autour de la pyramide ? Ils ne FERMENT MEME PAS LA PORTE ?

Passe encore qu’ils soient trop bêtes pour comprendre ce que Missy a découvert sans problèmes, c’est-à-dire qu’ils ont besoin que la personne qui a consenti au lien vive et même se reproduise et qu’il fallait donc surveiller Bill comme le lait sur le feu, mais cette inconscience vis-à-vis de sa sécurité de la part d’une race qui s’est embêtée à se taper des millénaires de simulation pour bien préparer son invasion est juste ridicule. Comme je le craignais la semaine dernière, les pouvoirs ultra avancés de cette race se résument cette semaine à la capacité à lancer des éclairs, faire un bouclier et être de bons télépathes. J’espérais un ennemi convaincant et effrayant, j’ai eu un croisement improbable entre Pikachu et Alakazam avec la capacité à faire un plan crédible digne de la team Rocket. Enfin, passons au reste…

Nous arrivons donc au « fake news central » (décidément, les scénaristes ne sont pas fans de Donald Trump^^). Bill doit alors se sacrifier pour détruire l’emprise des moines d’une manière qui m’a d’ailleurs beaucoup fait penser au final de la saison 3 de Torchwood :
même le commentaire cynique de Missy à cette idée («You couldn't even get on Celebrity Love Island ») fait fortement penser au « that child's gonna fry » amusé de Decker lorsque Jack réalise qu’il va devoir sacrifier son petit fils .
Ses adieux au Docteur sont certainement touchants (j’ai en tout cas beaucoup aimé son « It was worth it ! » résolu) mais je n’ai pas cru un instant qu’elle mourrait, ce qui a bien sûr un tantinet influé sur mon ressenti. Quant au fait qu’elle utilise le souvenir de sa mère pour détruire l’emprise des monks, dificile bien sûr de ne pas penser à la résolution de Rings of Akhaten ou même de The lodger et Closing time mais l’idée en soi aurait pu être très bonne.

Après tout, ce n’est pas le pouvoir de l’amour qui sauve Bill mais le fait que le souvenir qu’elle utilise soit imaginaire et donc en dehors de l’emprise des monks. Or, cette résolution ne vient pas du tout de nulle part. C’est seulement à partir de The Pilot que Bill apprend, grâce au cadeau du Docteur, à quoi ressemble sa mère, il n’est donc pas incroyable qu’elle se mette à l’imaginer en détail. On voit également dans Knock Knock qu’elle lui parle lorsqu’elle est seule. C’est en fait assez rare dans la série qu’une résolution ait été aussi bien introduite : le problème vient du fait que la tirade explicative du Docteur ne met pas l’accent là-dessus mais plutôt sur le fait, en fait presque hors sujet, que Bill aime sa mère.

« Her voice, her smile, the Monks can't get near it. She's filling its mind with one pure, uncorrupted, irresistible image. And it's broadcasting it to the world, because it can't help it. All those years you kept her alive inside you, an isolated subroutine in a living mind. Perfect, untouchable. She's a window on the world without the Monks. Absolutely loved, absolutely trusted. And that window is opening everywhere. » Il est assez facile de penser, si l’on n’est pas très attentif à ce moment précis que c’est parce que Bill aime sa mère de tout son cœur que son souvenir fonctionne contre les moines alors que c’est en fait parce qu’il ne s’agit pas d’un vrai souvenir mais d’une complète création ; je pense vraiment que le scénariste aurait dû être plus clair sur le sujet parce que le rapide coup d’œil que j’ai jeté à Gallifreybase avant ma review m’a montré que beaucoup étaient déçus qu’il s’agisse d’un énième deus ex machina sur le thème du power of love alors que ce n’est justement pas le cas.

Tout est bien qui finit bien et l’humanité s’empresse donc d’oublier toute cette gênante affaire. Je me demande tout de même comment ils ont pu justifier le fait qu’une partie de la population est enfermée dans des camps (ou morte parfois) et qu’ils portent tous les mêmes habits mais c’est une facilité acceptable et d’ailleurs très souvent utilisé dans Doctor Who (il suffit de voir les raisons complètement absurdes pour lesquelles Donna a « raté » les différentes invasions alien avant de rencontrer le Docteur). Bill n’a donc plus qu’à aller faire ses devoirs parce que le Docteur, en bon prof, ne considère pas qu’une invasion alien est une bonne raison pour ne pas rendre ses dissertations (« because the world was invaded by zombie monks » reste néanmoins la meilleure excuse que j'aie pu entendre^^).


Pour conclure, je n’ai pas passé un mauvais moment devant l’épisode : il était drôle, très bien joué et contient deux scènes que j’ai trouvées excellentes. Je pense en revanche qu’il est décevant en tant que conclusion d’une trilogie : les ennemis s’avèrent être sans grands intérêts, les incohérences et facilités sont tout de même bien nombreuses et la résolution, pourtant intéressante, est assez maladroitement expliquée. Ma réaction « à chaud » en sortant de l’épisode aurait pu se résumer à « Tout ça pour ça ? ».

C’est dommage, on n’était vraiment pas si loin d’avoir une très bonne trilogie mais je pense que je ne les reverrai pas de sitôt, en particulier celui du milieu qui du coup tombe rétrospectivement complètement à plat puisqu’il sert en très grande partie à installer une menace qui s’avère ridicule. Ce n’est pas bien grave et j’apprécie néanmoins la prise de risque de Moffat et son équipe : tenter une trilogie alors même que nous ne sommes pas en fin de saison est ambitieux et j’apprécie toujours que les scénaristes cherchent à faire du différent même si le résultat n’est pas toujours à la hauteur (je continue d’ailleurs pour cela à défendre bec et ongles Sleep no more et Love and monsters^^). Sur ce je file lire vos reviews, je vois que vous avez été bien bavards et je me suis pourtant dépêchée cette semaine.^^
_________________
Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,843
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 5 Jun 2017 - 11:12    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Double post, désolée (mais vu la taille du précédent je vais éviter d'en rajouter^^). Je vois donc que Capt Jack et darkdalek ont en gros repéré les mêmes aberrations que moi et que Ithyl partage ma vision de l'évolution possible de Missy: ça valait le coup de faire un pavé tiens...^^

Sinon, j'avais remarqué comme Hase que Twelve est de moins en moins antimilitariste (il faut dire qu'il partait de loin vu son comportement en saison 8 ) mais c'est vrai que je n'ai pas réalisé sur le coup combien sa manière de féliciter Bill d'avoir tiré est à la limite du contre-sens. On parle du personnage qui se définissait dans The End of time part 2 comme celui qui JAMAIS ne tirerait : j'ai d'ailleurs passé la saison 7 à râler à chaque fois qu' Eleven se retrouvait une arme à la main et plusieurs paragraphes à disséquer le moment où Twelve "tue" un time lord dans Hell bent, mais ça m'a échappé ici. Je devais être trop agacée par la fausse régénération inutile.^^ A voir si cette utilisation de plus en plus détendue des armes et des soldats armés se confirme en fin de saison : ce serait intéressant que cela cause indirectement sa régénération, assurant ainsi que 13 sera beaucoup plus méfiant sur ce point. Le pacifisme du Docteur est un trait de caractère pour moi absolument non négociable et, si j'apprécie beaucoup le fait que les scénaristes titillent un peu le sujet, il me semble que chaque véritable infraction à cette règle doit être suivi d'un retour de bâton pour respecter la morale de la série (c'était le cas dans Hell bent justement).
_________________
Back to top
Capt.Jack
[Face of Boe]

Offline

Joined: 17 Nov 2009
Posts: 964
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Mon 5 Jun 2017 - 17:07    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Toujours ravi de lire tes pavé Tyr.
Et ton sentiment sur le prochain n'épisode ^^
Back to top
Les Pommes c'est bon
[Face of Boe]

Offline

Joined: 28 Jul 2012
Posts: 714
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Mon 5 Jun 2017 - 22:54    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Tyr wrote:
On parle du personnage qui se définissait dans The End of time part 2 comme celui qui JAMAIS ne tirerait : j'ai d'ailleurs passé la saison 7 à râler à chaque fois qu' Eleven se retrouvait une arme à la main et plusieurs paragraphes à disséquer le moment où Twelve "tue" un time lord dans Hell bent, mais ça m'a échappé ici. Je devais être trop agacée par la fausse régénération inutile.^^ A voir si cette utilisation de plus en plus détendue des armes et des soldats armés se confirme en fin de saison : ce serait intéressant que cela cause indirectement sa régénération, assurant ainsi que 13 sera beaucoup plus méfiant sur ce point. Le pacifisme du Docteur est un trait de caractère pour moi absolument non négociable et, si j'apprécie beaucoup le fait que les scénaristes titillent un peu le sujet, il me semble que chaque véritable infraction à cette règle doit être suivi d'un retour de bâton pour respecter la morale de la série (c'était le cas dans Hell bent justement).


Je ne l'ai pas compris comme ça ; c'est surtout Ten qui se la joue "Man who never would", ses autres incarnations n'aiment pas les armes, mais reconnaissent que ça peut être utile et s'en servent en dernier recours, même si ça arrive rarement.

Cette vidéo grotesque le montre assez bien : https://www.youtube.com/watch?v=lzmnPs64K74

J'ai trouvé cette trilogie très bof sinon, c'est le truc le plus mou de la saison pour le moment à mon goût. Je trouve qu'elle n'a pas su profiter des avantages qu'il y a à avoir trois parties pour développer une histoire.
_________________
Back to top
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,654
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Mon 5 Jun 2017 - 23:17    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Oui, critique intéressante Tyr@
Back to top
Alark
[Face of Boe]

Offline

Joined: 31 May 2013
Posts: 855
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 8 Jun 2017 - 21:58    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Choc 1 : Bill tire sur le Docteur.
Choc 2 : Il va se régénérer.
Choc 3 : En fait non.

3 chocs en trente secondes, bien joué !

Et personne n'a pensé à cette énergie régénératrice gaspillée ?
_________________
Hermit, Devil, Emperor, Death
The Alpha & Omega made by Faith
Back to top
ElueTimer-girl
[Centurion solitaire]

Offline

Joined: 05 Aug 2013
Posts: 86
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre

PostPosted: Fri 9 Jun 2017 - 15:48    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Alark wrote:
Et personne n'a pensé à cette énergie régénératrice gaspillée ?

Ah mais si totalement, le petit coup de folie mais bon après tout disons qu'il n'est plus à ça près... ^^'

J'ai quand même mis du temps avant de me dire "et mais c'est pas l'endroit du teaser où on voit le Doc se régénérer" et bim! Personnellement ce petit passage à bien fonctionné sur moi j'ai trouvé ça sympa.

Après ce que j'ai trouvé le plus intéressant c'est ce passage avec Missy, j'ai hâte de savoir ce qu'elle mijote (ou non), je n'arrive pas à y croire à ses larmes, la confiance ça ce mérite!
_________________

Je fais des trucs ici: ElueMinArt
Back to top
Visit poster’s website
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,843
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Fri 9 Jun 2017 - 17:16    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

Alark wrote:

Et personne n'a pensé à cette énergie régénératrice gaspillée ?


Si si, j'ai fait remarque le ridicule de cette scène: le Docteur gaspille sa précieuse énergie pour le plaisir de faire une blague que Bill n'est même pas susceptible de comprendre puisqu'elle ne sait pas ce qu'est une régénération (Twelve a éludé la question dans knock knock). Je comprends bien que le but était de troller le spectateur en mettant cette scène dans le trailer pour faire croire que Twelve se régénérera avant le final mais ça aurait pu être mieux amené.
_________________
Back to top
DarkDalek
[Face of Boe]

Offline

Joined: 30 Apr 2010
Posts: 579
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Sat 10 Jun 2017 - 16:09    Post subject: [10x08] The lie of the land Reply with quote

C'est vrai qu'il aurait pu faire cette blague a Clara qui a déja vu un régénération mais Bill ne sait pas ce que c'est. Peut il faire semblant d'ailleurs genre effet spécial ? Même si les scénaristes n'utiliseront pas les 12 régénérations du Docteur vu que la série s'arrêtera avant je doute qu'il gâche cette énergie pour faire une blague.
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 20:38    Post subject: [10x08] The lie of the land

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 10 All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3  >
Page 2 of 3

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group