Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


Bilan Saison 10
Goto page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 10
Previous topic :: Next topic  

Qu'avez-vous pensé de cette saison ?
Elle est excellente !
37%
 37%  [ 15 ]
C'est une bonne saison.
52%
 52%  [ 21 ]
Cette saison est plutôt moyenne..
5%
 5%  [ 2 ]
C'est une mauvaise saison.
5%
 5%  [ 2 ]
Total Votes : 40

Author Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,843
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Wed 5 Jul 2017 - 19:33    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Oh, un topic où je peux encore déposer un pavé. Quelle chance!^^

Pour résumer (si si, je sais faire^^), j'ai trouvé cette saison bonne mais pas excellente. Si je devais classer mes favorites par ordre de préférence, ce serait d'abord la saison 6, puis la 9, puis la 5 et enfin celle-ci (ça se sent que je suis plutôt Moffatienne?^^).

Points forts :
-L'aspect "technique": je ne suis vraiment pas experte en ce domaine mais tous ces épisodes sont beaux, aucun moment cheap ne m'a fait sortir d'un épisode même si le monstre de Thin Ice et ses poissons lumineux sentaient bon la crise économique.^^ La musique est également très chouette, de même que les décors et costumes (je veux le scaphandre steampunk de The Empress of Mars en goodie!)

-Elle ne contient aucun gros raté : certains épisodes sont assez dispensables mais j'ai trouvé de l'intérêt à chacun d'eux.

-Très bonne variation des genres et des lieux.

-Bill : j'ai aimé retrouver une compagne "normale" aux réactions normales et je trouve l'actrice très convaincante.

-L'arc autour de Missy (qu'elle va me manquer!) et sa conclusion superbe avec un épisode multi-masters.

-L'arc de 3 ans autour de Twelve, qui redécouvre progressivement ce que signifie être le Docteur. Je ne suis vraiment pas prête à voir partir Capaldi!

-Ce qui est pour moi le premier final complètement réussi de l'ère Moffat. Champagne!

-Le fait que le fil rouge s'avère être non pas un danger menaçant l'espace-temps ou au moins la Terre mais tout simplement l'évolution de la caractérisation d'un personnage, Missy. Il ne faudra pas recommencer ça trop vite mais c'était original.


Points faibles

-Sans doute est-ce mon coté prof qui parle mais j'aurais adoré un épisode dans la fac (je ne compte pas The Pilot, on voit 1 minute de cours, la cafet et le sous-sol). Quelque chose du genre de The carteaker mais sans l'aspect comédie romantique, quelque chose qui aurait expliqué d'ailleurs comment il a pu rester prof aussi longtemps (et avoir un aussi beau bureau, j'assume ma jalousie).^^ On nous balance une bombe comme quoi notre Twelve quasi autistique de la saison 9 est prof depuis 50 ans et... basta? Quelle occasion manquée, surtout que ça n'aurait pas coûté cher! Je vous préviens, mon "headcanon" est que toute la direction de cette université fait partie de UNIT, ce qui explique la liberté du Docteur au niveau de son curriculum et qu'il ait choisi de planquer le coffre ici.

-Nardole : je ne déteste pas le personnage mais j'ai trouvé qu'il prenait inutilement du temps d'écran et n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer combien il aurait été avantageusement remplacé par Missy. Et puis je n'ai jamais apprécié outre mesure les personnages comic relief, c'est comme ça.

-Le fil rouge: ce n'est là qu'une semi critique en fait. J'ai trouvé l'idée du coffre bien amenée mais j'aurais aimé qu'il s'ouvre en mi saison et qu'on ait plus de temps d'écran de Missy puisque ledit fil rouge s'est avéré être son évolution.



Je finis par un classement des épisodes, de celui que j'ai le moins apprécié à mon favori, avec un court commentaire.

12 Knock Knock: J'aime bien Suchet, le décor est beau mais ce n'est vraiment pas effrayant et je me suis ennuyée (rythme trop lent).

11. The Empress of Mars : objectivement, pas grand chose à lui reprocher mais je n'aime pas les base under siege et, surtout, je n'apprécie pas les classiques et Gatiss en reprend complètement le style. Typiquement un épisode qui n'est pas fait pour moi, ça arrive

10 The Pyramid at the End of the World : Beaucoup trop d'aberrations scientifiques, même pour moi, et un problème de rythme. On attend beaucoup dans cet épisode et, manque de chance, on réalise la semaine d'après que l'on attend pour pas grand chose. Moffat l'a en partie écrit alors qu'il était au chevet de sa mère mourante et n'a as pu y revenir par manque de temps, ces échecs sont donc évidemment très compréhensibles.

9 The lie of the Land: Fin décevante de la trilogie des moines malgré quelques points intéressants qui auraient gagné à être approfondis. Un gros problème en particulier (ça a été mainte fois relevé) sur la caractérisation des moines qui avaient un fort potentiel mais ne resteront pas dans les mémoires (ce qui est ironique vu leur mode de domination^^)

8. The Eaters of Light : Pas forcément le scénario du siècle mais beaucoup d'humour et Bill prend de l'assurance et a ses propres aventures. Hélas le scénario est vraiment proche de The Empress of Mars, diffusé la semaine précédente.

7. The Pilot : un premier épisode tout à fait convenable mais la première partie est lente et vous connaissez ma capacité d'attention.^^

6 Smile : De la science-fiction très classique mais ce style fonctionne très bien avec moi et j'adore ces robots-smileys. Pas mal d'humour noir également, ce qui me plait toujours.

5.Extremis : Un bon épisode introduisant une trilogie qui s’avérera hélas décevante. La scène où le pape sort de la chambre de Bill restera mon plus beau fou rire de la saison.

4. Oxygen : Très chouette épisode à l'ambiance réussie et à l'intrigue délicieusement anti-capitaliste. Bel hommage au genre cyberpunk. Mathieson revient quand il veut pour écrire d'autres épisodes.

3 Thin Ice: Probablement mon épisode historique favori (ce n'est pas dur, c'est un genre que je n'aime pas^^). Le scénario n'a rien d'exceptionnel mais la caractérisation de Bill et du Docteur est très intéressante et le scène où Twelve envoie son poing dans la figure du lord raciste est culte.

2. World enough of time : excellente première partie de final. J'adore le jeu sur la temporalité dans le vaisseau et les délires méta de Missy. L'épisode va également très loin dans le body horror et le choquant et parvient à réaliser un tour de force: make the cybermen geat again!

1. Meilleur final de la série pour moi. J'ai ri, pleuré et poussé de nombreux petits "squeeeeeee" de fangirl.


Bref, une saison solide se concluant par un excellent final. Il y a pire comme cadeau de départ pour Capaldi et Moffat. J'espère vraiment que l'épisode de noël sera à la hauteur, les deux le méritent.
_________________
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 5 Jul 2017 - 19:33    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,654
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Wed 5 Jul 2017 - 20:29    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Et ça c'était un résumé pour toi Tyr@ Laughing

Tu semble être la seule avec moi à avoir apprécié Thin Ice.

Je ne m'étais pas posé la question d'où je situerais cette saison par rapport aux autres.En tout cas, je trouve que c'est la meilleure de Moffat.

Si j'essaie de classer les 10 saisons des NuWhos, ça donnerait un truc comme ça: 3 et 4 sont mes préférées, mais la 4 est première si j'inclus les Christmas Special avec The Water of Mars et les deux parties de The End of Time. Je placerai la saison 10 juste après ces deux-là.
Pour le reste, c'est plus difficile. La saison 1 serait la prochaine, ensuite, entre The Ponds adventures et Clara Who je sais pas ce qui est pire.

La saison 9 serait la prochaine si je ne tiens pas compte de cette horreur de Hell Bent, car j'ai aimé The Magician apprentice, the Witch familiar et Heaven sent, mais le reste... bof. La saison 8 avait du bon, gâché par l'arc Dany Pink et des aberrations impardonnables comme la "lune est un oeuf", mais j'aime les scènes de Missy.

Pour l'ère Smith, je ne sais pas trop, j'aime le début de la saison 6 avec la fausse mort du Docteur et l'arc River Song, je mettrais donc la 6 après la 9, mais avant la 8.
La saison 5 n'est pas mauvaise du tout pour les gens qui aiment un Doctor Who plus léger, moins sombre et beaucoup plus "children friendly", ce qui n'est pas mon cas. La saison 7 c'est n'importe quoi et plutôt 2 saisons en une. Puis, la saison 2, même si c'est RTD (que je préfère à Moffat), la romance Ten/Rose m'exaspère.

Donc en gros: 4-3-10-1-9-6-5-8-2-7
Back to top
Capt.Jack
[Face of Boe]

Offline

Joined: 17 Nov 2009
Posts: 964
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Thu 6 Jul 2017 - 10:04    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Oh deux nouveau jeu grâce à Tyr dont j'adore les résumés en pavé. Ca va même temps me manquer que j'irais lire encore ses résumés des saison 1 à 3 qu'elle a commencer à faire.

Alors par ordre de saison en excluant les classique (Sans compter les épisodes de Noël, ni les spéciaux)
1 ... La 2 : De bon très bon épisode et un final qui me rend bien triste.
2 ... La 4 : Des épisodes pour la plupart sympathique, l'apparition de River, et un final ou le docteur peut voir ses compagnon conduire son tardis.
3 ... La 5 : Il a fallut m'habituer au Pond, à Eleventh mais quel final.
4 ... La 7 : Sur le final, il aurait pu être premier. Mais les 4 dernier épisodes des Ponds me plaisent que moyennement. Et pas tout les épisode avec Clara son bon.
5 ... La 3 : Pour plein d'épisode vraiment sympa et un final en trois partie. Mais y'a aussi quelque épisode que j'aime pas et Martha ne me marquera pas tant que ça.
6 ... La 1 : Y'a des bons épisode et un bon final, mais je dois reconnaitre n'avoir aimer Nine qu'avec l'arriver de son changement.
7 ... La 10 : La meilleur de Capaldi, mais des épisodes qui resteront un peu sage et pas marquant. La trilogie des moines et raté, et je n'aime pas le double épisode du final.
8 ... La 6 : De très bon épisode mais une promesse non tenue. Pour moi le final tue toute la saison.
9 ... La 9 : Une saison ou à par les épisode double de Zygon le reste ne m'a pas emballer. Oui j'aime ni Heaven Sent qui a le gros défaut de tout rebooter sauf le mur de sortit ou le Docteur frappe, et encore moins la fin qui sert à rien avec le retour de Clara parce que Moffat ne sait décidément pas tuer ses personnages. Vous me direz on avez été prévenue avec la première apparition de River ^^
10 ... La saison 8 : Trop peu d'épisode que j'aime vraiment. Et une fin affreuse avec Missy et les Cyberman

Pour cette saison :
1 ... Oxygen : Très loin devant. Le meilleur épisode
2 ... The Pyramid at the End of the World : Moi j'ai beaucoup aimé cette seconde partie.
5 ... Extremis : Je l'ai trouvé étrange et lent, et la fin explique un peu pourquoi, et puis le docteur aveugle je trouve l'idée vraiment bonne et bien gérer.
4 ... Smile : Y'a tout de même quelque truc qui me gène pour ne pas le mettre dans mon trio de tête. Je ne saurais dire quoi.
5 ... Empress of Mars : Steampunk, très sympliste mais avec de très bon moment.
6 ... The Eaters of Light : Sympathique mais avec un gout de sans plus.
7 ... Knock Knock : Suchet fou les patoche mais pour moi y'a trop d'incohérence dans le fait que dès le départ personne ne se préoccupe du premier disparu. Et puis la fin et un peu simpliste avec les jeunes qui venait d'être dévoré rendu à la vie.
8 ... The Doctor Falls : Oui une des meilleurs fin de Moffat, mais avec pour moi beaucoup de problème de non réponse. Et puis la première défaite du docteur sur un final.
9 ... The Pilot : Une longue présentation du nouveau statu quo, en plus de nous présenter Bill. Et une menace qui n'en est pas une. Une partie de cache cache qui devient vite ennuyeuse.
10 ... Thin Ice : Restera pas plus que ça dans ma mémoire.
11 ... World Enough and Time : Trop sombre.
12 ... The Lie of the Land : Mais quel déception. Y'avait de quoi faire. Et puis Moffat utilise la régénération comme bon lui semble.
Back to top
DarkDalek
[Face of Boe]

Offline

Joined: 30 Apr 2010
Posts: 579
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Thu 6 Jul 2017 - 11:01    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

J'ai apprécié cette saison qui est la meilleure de 12 et peut être de Moffat. L'arc Missy est intéressant même si on ne la voit peu a l'écran dans la pluspart des épisodes. Bill est intéressante car c'est une humaine normale qui n'a pas de romance avec le Docteur. Nardole aussi est intéressant même si il ne sert pas à grand chose dans certains épisodes, on a enfin un compagnon qui n'est pas une jeune fille du 21ème siècle.
Il n'y a pas d'épisodes vraiment mauvais genre la lune est un oeuf même si certains ne sont pas mémorables. La décéption de la saison restera le dernier épisode des Moines nouvelle race prometteuse capable de créer des mondes virtuels et de guérir un Time Lord et qui au final fait flop.
Le double épisode final est très bien et je n'avait pas été aussi impatient de voir la suite depuis The End of Time. 12 va manquer son évolution est intéressante et le fait qu'il croit avoir échoué dans tout ce qu'il a fait (sauver Bill, changer Missy) est intéressant. Pas de Happy End pour lui pour le moment et pour moi c'est bien.
Back to top
JainaXF
[Headless Monk]

Offline

Joined: 27 Jul 2010
Posts: 433
Localisation: Val de Marne
Féminin

PostPosted: Fri 7 Jul 2017 - 21:27    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

J'ai voté "moyenne"...
J'ai écris moi aussi des pavés ici : https://lacavernedejainaxf.wordpress.com/2017/06/26/doctor-who-saison-10/ et là https://lacavernedejainaxf.wordpress.com/2017/06/26/doctor-who-saison-10/ pour expliquer mon ressenti !

En gros il y a 2 problèmes majeurs pour moi :
- le fil rouge de la saison mal rythmé. Tout comme Tyr, je trouve que Missy aurait dû sortir plus tôt, ça aurait rendu son arc plus fort et sa rédemption plus progressive aux yeux des spectateurs... et, pour ma part, je n'ai pas aimé sa fin, j'aurais voulu qu'elle aide VRAIMENT une fois le Docteur, quitte à mourir juste après !

- Bill ! Amy et Clara étaient énervantes à être des concepts et trop "super women", mais là on est trop allé à l'inverse pour moi ! Je ne reproche pas à Bill d'avoir peur, mais plutôt de ne riens faire ou presque, il faut toujours qu'elle suive quelqu'un (le Docteur, Nardole, Le Maître) ! Sa seule chose réussie était sa fin (d'autant plus que je ne souhaitais pas la voir une saison de plus) !

Enfin les épisodes étaient plus inégaux que ceux de la saison 9, qui étaient globalement très bons, à l'exception du finale manqué !

Voici mon classement des épisodes

1) World enough and time : pour son côté méta, le GN du début, l'humour et l'horreur... et puis, on y tue Bill ! ;-)

2) The Empress of Mars/Thin Ice : un bon Gatiss rendant hommage au classique, et un épisode historique sympathique et où Bill semblait se réveiller un peu (ensuite elle se rendort tout de suite dans "Knock Knock")

3) The Doctor falls : des défauts mais aussi de très belles scènes entre les personnages et une fin réussie pour Bill (qui aurait mieux fonctionné si je m'étais attachée au personnage, mais bon) !

4) Oxygen : de la SF de bonne facture et avec une critique sociale toujours d'actualité !

5) The Eaters of Light : épisode historique sympa, Bill sert à quelque chose et même Nardole n'est pas trop lourd !

6) Extremis : une bonne intro (notament pour l'humour) pour une trilogie ratée !

7) Smile : SF sympa, mais Bill a déjà commencé à m'agacer (elle ne pense pas tout de suite à prendre le plan en photo ?!)

8 ) The Pyramid at the end of the world : j'ai beaucoup aimé la scientifique, pas grand-chose d'autre à dire.

9 ) The Pilot : Pas de vrai intrigue mais un prétexte pour faire se rencontrer les personnages... même si il est finalement rattaché au fil rouge, mais l'épisode ne se tient pas assez tout seul !

10) The Lie of The Land : une conclusion ratée, des méchants ridicules, des incohérences énormes...

11) Knock Knock : un des pires moments de BIll qui en rajoute dans la stupidité ! Et puis l'horreur est inefficace.


Pour mes saisons préférés, il faut que j'y réfléchisse...
_________________
Back to top
Visit poster’s website
ElueTimer-girl
[Centurion solitaire]

Offline

Joined: 05 Aug 2013
Posts: 86
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 13 Jul 2017 - 01:37    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Alors j'ai voté excellente parce que je n'avais pas envie d'être objective, parce que cette saison m'a fait plutôt plaisir et que les 2 derniers épisodes restent ancrés dans ma tête.
Il y a des choses qui n'était pas "supers" comme les moines qui était un peu bof... mais comme je les ai trouvé "bof" je leur ai trouvé une "qualité" enfin pas vraiment... je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que ceux qui créent les costumes, les prothèses etc.. ont du s'éclater à faire ces moines, bon c'est un peu débile parce que avec tous les monstres qu'il y a dans Doctor Who les costumiers et maquilleurs doivent s'éclater souvent. (c'est mon âme d'"artiste" qui parle j'adorerais faire ce qu'ils font" x) ).

BREF! Je divague...
Cette saison m'a définitivement fait adoré Capaldi, je trouve qu'il a pu enfin montré un peu plus ce qu'il avait sous le capot, pour moi c'est un très bon Doctor, un très bon acteur et puis c'est tout, je crois que je n'arrive pas à faire de critique constructive parce que aaargh... je ne peux juste pas. x)

Ithyl wrote:
Et ça c'était un résumé pour toi Tyr@ Laughing

Tu semble être la seule avec moi à avoir apprécié Thin Ice.

Je ne m'étais pas posé la question d'où je situerais cette saison par rapport aux autres.En tout cas, je trouve que c'est la meilleure de Moffat.

Non mais je suis plutôt d'accord dans ce petit Thin Ice il y avait des dialogues plutôt appréciables ma foi et puis il y a un passage en particulier que je me suis repassée en boucle, ça me fait rire et c'est plaisant a voir, c'est celui-ci:
https://www.youtube.com/watch?v=IwNs1yXexjE juste pour ce passage je ne peux pas ne pas aimer cette épisode, c'est débile mais j'aime bien.

Le fait que Moffat savais que c'était sa dernière saison l'a sans doute aidé un peu à essayer de partir en laissant quelque chose de bien. ^^

Après Bill, Nardole je les ai beaucoup aimé, je n'ai rien de particulier à dire sur eux (à part que j'aime bien quand Nardole s'énerve un peu haha).
Et évidement Missy Tout le long de la saison je me suis interrogée sur elle, je n'arrivais pas à savoir ce qu'elle avait dans le crâne "qu'est-ce que tu mijotes!?".

En tout cas c'est sûr que cette saison m'a marqué beaucoup plus que les précédentes, maintenant j'ai vraiment hâte d'être à Noël et je suis vraiment triste de devoir dire au revoir à Capaldi (je suis actuellement en deuil, il n'est pas encore partie mais c'est trop tard j'ai déjà commencé à pleurer, je suis faible x) ), on ne s'habitue pas aux régénérations. xp
_________________

Je fais des trucs ici: ElueMinArt
Back to top
Visit poster’s website
MelodiePond
[Ood]

Offline

Joined: 20 Jun 2017
Posts: 19
Féminin Bélier (21mar-19avr)

PostPosted: Sat 22 Jul 2017 - 09:16    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

The pilot : J’ai bien aimé cet épisode d’introduction, j’y ai retrouvé un peu de fraîcheur de légèreté, chose dont la série avait besoin. J’ai tout de suite adhérée à la caractérisation de Bill et j’ai pas mal aimé les petits clins d’œil ( photo de susan etc ) . La relation tuteur/élève m’a vraiment plu. J’ai passé un très bon moment, notamment avec les réactions de Bill à retardement sur le Tardis etc…L’extraterrestre de la semaine n’est en soi qu’un prétexte mais c’est relativement bien amené. Seule déception de cet épisode : Nardole. Je donnerais un bon 8.5 sur 10 à cet épisode.

Smile : Sur le papier, je n’étais pas enthousiaste du tout quand j’ai vu qu’il y aurait un épisode avec des robots-émojis. Au final, je trouve que cet épisode nous fait passer un agréable moment. Et la fin avec les dollars dans les yeux des robots est hilarante. 8.5/10 sur 10 également

Thin Ice : L’intérêt de cet épisode est qu’il fait évoluer la relation bill/le docteur mais je ne sais pas ça m’a dérangé de revoir le docteur un peu comme dans la saison 8 . La bête n’est qu’un prétexte et d’ailleurs on ne peut pas ne pas penser à l’épisode la bête des bas-fonds avec Eleven( épisode que je n’avais que moyennement apprécié également). J’ai aimé voir le docteur perdre son calme surtout après son joli petit discours à bill , c’est tellement le docteur…Bien sûr la question des minorités est touchée du doigt mais je ne sais pas cet épisode manque d’un petit quelque chose pour moi, certainement d’originalité. Je mettrais un 6.5/10.

Knock Knock : La première fois que j’ai vu l’épisode, je l’ai apprécié mais je ne l’avais pas compris. Au second visionnage, j’ai beaucoup moins aimé…On partait d’une idée de base intéressante, la coloc de Bill ( qui de toute évidence tient à garder une vie en dehors du docteur et cela change), un huis clos, des petits codes qui auraient pu mener à une bonne histoire de maison hantée…Un David Suchet qui a réussi à me mettre mal à l’aise..Je suis un peu déçu par la fin tordu . 6/10.

Oxygen : Un épisode qui m’a dérouté au 1er visionnage, mais qui a eu le mérite, de faire une très bonne critique du capitalisme, payer pour respirer , je n’ai pas de mal à imaginer ça dans le futur…Bill se retrouve un peu plus seule, et que le docteur deviennent « blind » en la sauvant, je ne m’y attendais pas du tout. La fin est sa dispute avec Nardole est vraiment touchante. 9/10 .

A ce stade nous avons eu des phrases par ci, par là sur le vault, aucune réelle avancé, je ne trouve pas que ce soit une bonne idée de finir tous les épisodes sur le vault, et je pense que tout le monde avait compris qui était dans le vault depuis la fin de Knock Knock, du moins pour ceux qui ont réussi à ne pas se faire spoiler avant.

Extremis : Cet épisode si on le regarde indépendamment des 2 qui vont le suivre est très bon, voir le docteur évoluer avec un handicap est très intéressant, le running gag du pape fonctionne assez bien, je trouve le docteur touchant, Nardole prend enfin un peu d’importance. L’idée du suicide de tous ceux qui ont lu le Veritas fonctionne à merveille et la fin sur la simulation des moines a parfaitement marché avec moi, je ne m’y attendais vraiment pas. Ce qui est vraiment énorme, ce sont les flashbacks parfaitement intégrés du docteur avec Missy et de sa promesse. Donc je le note indépendamment de ses suites et je mets 9.5/10.

The pyramid at the end of the world : Le premier visionnage fut une déception, le second aussi, j’ai commencé à un peu mieux aimé l’épisode au 3ème visionnage. J’apprécie le fait que la fin du monde provienne d’une petite erreur humaine, et le débat que cela amène sur le « consentement » , les moines à ce stade ont l’air vraiment dangereux. J’apprécie que la race humaine ne fasse pas ce que le docteur veut mais je suis déçue par la fin, beaucoup de question qui ne trouveront jamais de réponse dans le suivant à cause du « c’est magique » Etant au milieu d’une trilogie, il est difficile de noter cette épisode indépendamment des autres, je lui mets donc 8/10, il effectue bien son rôle de transition

The lie of the land : Cet épisode m’a mise en colère au premier visionnage. Donc le docteur s’amuse avec son énergie régénératrice maintenant….et on a le droit à un bon trollage alors que l’endroit aurait été parfait pour une régénération surprise, Non, non , non ! En fait quand je pense à cet épisode le 1er mot qui me vient à l’esprit c’est « too much » , même le docteur à l’avant du bateau avec ce rire très forcé, ça ne passe pas. Le dialogue des retrouvailles entre Bill et le Docteur était pourtant si bon…mais non un bon trollage dans les dents. Je suis contente que Bill ne meurt pas à la fin de l’épisode grâce à la mère imaginaire qu’elle s’est créé et ses faux souvenirs, peut-être que c’est une solution de facilité mais ça fonctionne ici. Les faux souvenirs des moines sont annihilés par un autre faux souvenir mais d’aspect plus pur. Le problème que j’entrevois est que d’un potentiel de nouveau monstre effrayant, ils sont devenus en fait du coup assez insignifiants…Enfin Missy, j’ai de la peine pour elle, elle a parfaitement raison sur la remarque qu’elle fait sur la définition du bien du « docteur ». Je mets donc à cette épisode 7/10, car il n’est pas mauvais non plus, je prends plaisir à le revoir mais ce côté à la fois too much d’un côté et occasion manquée de l’autre me révolte. J’espère revoir les moines un jour, leur espèce peut très bien évolué pour « ne plus se faire avoir »

Empress of the mars : J’ai pourtant vu quelques épisodes de la série classique mais là je me suis vraiment ennuyé, outre le fait que ce soit les humains qui sont chez les ices warriors, l’épisode est sympathique mais sans plus. Pour dire la vérité au 1er visionnage, j’ai mis 4 fois une pause, au second, idem, et je n’ai pas fini le troisième visionnage. Le caméo reste sympa ainsi que la fin avec Missy qui vient « les tirer d’affaire » . Mais je n’aime pas beaucoup , il reste quand même meilleur que Sleep No More, mais je ne peux pas lui mettre une bonne note 5/10.

The Eaters of Light : J’ai bien aimé, la corneille, la fin où les humains décident de leur destin , voir le docteur et bill séparée , la fin sur la musique…globalement j’ai passé un très bon moment sans que ce soit un épisode qui reste dans les annales non plus . 7/10

World Enough and Time : cet épisode a parfaitement fonctionné sur moi, c’est du grand art, il m’a enervé, émue, fait rire, je suis passé par plusieurs émotions et c’est ce que j’attends d’un épisode de doctor who. Je suis encore assez dans l’émotion pour lui mettre un 10/10.

The doctor falls : Je ne m’attendais pas mais alors pas du tout à un final aussi bon, donc c’est une agréable surprise, j’apprécie les fins de tous les personnages, le réemploi de la Musique d’Heaven Sent est approprié , le sort de Bill est touchant...La phrase « without hope, […]without reward » prend tout son sens. Je ne suis pas déçue de la fin, je m’étais malheureusement fait spoiler …mais bon c’est un épisode qui mérite aussi son 10/10


Conclusion générale : C’est une saison que je qualifierais «tout juste stable » au niveau de la qualité des épisode même si on ne passe pas d’un excellent épisode à un navet quand même. Des épisodes excellents : Extremis, World Enough and Time, the Doctor Falls… des épisodes qui resteront agréables à regarder, d’autres plus moyens, globalement je pense qu’il y en a pour tous les goûts. La trilogie reste agréable si on n’en attendait pas trop. Je comprends que certains trouvent qu’on n’est pas vu Missy assez tôt, après réflexion, je pense que c’est une bonne chose, ce personnage doit être utilisé avec parcimonie. Cela nous fait donc une moyenne de 7.9/10 pour la saison ce qui reste très honorable.
Back to top
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 455
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Sun 23 Jul 2017 - 11:15    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

The pilot : Épisode sympa avec de bons clins d'oeil, une relation compagnon-docteur qui change du flirt sous-jacent de presque tous les précédents compagnons NuWho (Donna étant la seule exception). La présence de Nardole est sympa, le coup du docteur qui doit garder le Vault aussi.

Smile : Même appréciation, un épisode dans lequel la pression exercée par les robots et le génocide qui s'est déroulé contrastent avec le décor épuré et lumineux. L'ambiance et le scénario font mouche. Une fois encore il est fait mention du Vault, pas vraiment d'avancée.

Thin Ice : Encore une fois un sympathique épisode dont le principe reprend celui de "La bête des bas-fonds" mais en y ajoutant le Londres ancien que cette série affectionne tant. Toujours pas d'avancée dans l'intrigue du Vault, juste une mention.

Knock Knock : Cette fois-ci je suis un peu plus mitigé, car même si le rythme et la résolution de l'épisode me plaisent, c'est le principe de base que je trouve trop bête (Bill et ses potes qui emménagent COMME PAR HASARD dans la maison où il y a des monstres).

Oxygen : Sympathique épisode, avec encore une fois une tension mortelle, plus simple que dans Smile mais assez bien menée aussi, ajoutée de la première vraie "morale" explicite de la saison. Le coup du docteur aveugle, je ne l'avais pas vu venir.

Extremis : L'épisode est bon, fait avancer l'intrigue de la saison et introduit pour la première fois un docteur aveugle. Par contre la fin me paraît un peu trop bête: les moines contrôlent la simulation mais ont pas prévu le plan du docteur.

The pyramid at the end of the world : Vachement bon deuxième épisode de la trilogie, on y retrouve le fameux docteur "président du monde" de la saison 8, et les moines apparaissent comme une menace réelle. La sous-intrigue du virus arrive comme un cheveu sur la soupe mais est intéressante.

The lie of the land : L'épisode est bon mais je suis mitigé. Quarante minutes, c'est pas assez pour nous présenter le monde dominé par les moines, la résolution est bonne mais trop facile, les moines n'ont finalement pas l'air si dangereux et la régénération avortée m'énerve.

Empress of the mars : Un de ces fameux épisodes dont le but est plus ou moins de faire le lien avec les classics, sympathique sans plus mais agréable à regarder tout de même avec une situation finale intéressante.

The Eaters of Light : L'épisode le moins bon. C'est pas un échec, il reste plaisant à regarder, mais ça n'empêche qu'il ne m'a pas plu, tant dans le scénario que dans la réalisation.

World Enough and Time : Le meilleur épisode de la saison, il démarre très bien l'intrigue de l'arc, nous annonce qu'on va nous en mettre plein la vue, fait la lumière sur les Cybermen de Mondas, une très grande réussite.

The doctor falls : Un bon final de saison. Pas parfait sur tous les points - les Cybermen pas aussi menaçants que prévu, le Maître beaucoup trop secondaire, la régénération ENCORE avortée, mais il est très plaisant à regarder et conclut excellemment bien l'intrigue de Bill.

Le point fort pour moi de cette saison, c'est le traitement du docteur. Le personnage est au premier plan et c'est vraiment lui qui prend les décisions, là où Clara était très envahissante dans la saison 9. Bill est donc une compagne plus effacée et clairement moins mémorable, mais elle est très agréable à suivre et j'en garderai un bon souvenir (j'espère qu'elle reviendra pas, qu'on ait d'elle une fin en bonne et due forme). Pour la première fois depuis la saison 4, il n'y a pas d'épisode "catastrophique" comme "Dans les bras de Morphée" ou "Promenons-nous dans les bois". Cette saison c'est aussi la consécration de Missy en tant que principal personnage récurrent de la période Capaldi, je l'adore depuis le début et elle hérite très bien du personnage du Maître. Bien sûr, j'espère qu'on la reverra.
Par contre la saison souffre comme toujours des Moffateries, comme les faux twists (en l'occurence les régénérations avortées du docteur), les facilités scénaristiques et les incohérences - et c'est bien le truc que je regretterai pas à son départ. La saison 8 est la seule à en avoir été épargnée, c'était d'ailleurs ma saison préférée de Moffat et de Capaldi. Celle-ci est finalement, je pense, la meilleure saison de Peter Capaldi en tant qu'acteur du docteur, mais pas en termes d'écriture.
_________________


Last edited by Lecrivaindujour on Mon 24 Jul 2017 - 17:40; edited 3 times in total
Back to top
Visit poster’s website
Gérard
[Bad Bad Beans]

Offline

Joined: 15 Aug 2010
Posts: 3,674
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

PostPosted: Sun 23 Jul 2017 - 12:00    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Quote:
Thin Ice : Encore une fois un sympathique épisode dont le principe reprend celui de "La bête des bas-fonds" mais en y ajoutant le Londres victorien que cette série affectionne tant. Toujours pas d'avancée dans l'intrigue du Vault, juste une mention.


Juste une précision : "Thin Ice" ne se déroule pas à l'époque Victorienne, mais à l'époque de la Régence. C'est un distinguo très important.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Back to top
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 455
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Sun 23 Jul 2017 - 12:15    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

C'est modifié. ^^
_________________
Back to top
Visit poster’s website
malikay
[Passager clandestin du Tardis]

Offline

Joined: 01 Apr 2011
Posts: 302
Localisation: Montpellier
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 23 Jul 2017 - 13:13    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Lecrivaindujour wrote:
là où Clara était très envahissante dans la saison 9.


Euh faut pas abuser dans la saison 8 je veux bien mais dans la 9 elle sert un peu a pas grand chose dans le double épisode d'ouverture ( comme dirait Tyr "Clara qui pourrait être remplacée par un porte-manteau sans que je m'en aperçoive" ) dans l'épisode 6 et le 11 elle n'est pas la et dans le 7 et le 8 ce n'est pas elle qu'on suit mais son double Zygon, le seul épisode ou elle est importante et prend des décision c'est Hell Bent ( d'ou peut être le fait que tu trouves qu'elle a été envahissante alors que non )
_________________
La signature n'est pas disponible pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore
Back to top
Visit poster’s website MSN
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,654
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Sun 23 Jul 2017 - 14:21    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Lecrivaindujour wrote:


Le point fort pour moi de cette saison, c'est le traitement du docteur. Le personnage est au premier plan et c'est vraiment lui qui prend les décisions, là où Clara était très envahissante dans la saison 9. Bill est donc une compagne plus effacée et clairement moins mémorable, mais elle est très agréable à suivre et j'en garderai un bon souvenir (j'espère qu'elle reviendra pas, qu'on ait d'elle une fin en bonne et due forme). Pour la première fois depuis la saison 4, il n'y a pas d'épisode "catastrophique"
comme "Dans les bras de Morphée" ou "Promenons-nous dans les bois". Cette saison c'est aussi la consécration de Missy en tant que principal personnage récurrent de la période Capaldi, je l'adore depuis le début et elle hérite très bien du personnage du Maître. Bien sûr, j'espère qu'on la reverra.
Par contre la saison souffre comme toujours des Moffateries, comme les faux twists (en l'occurence les régénérations avortées du docteur), les facilités scénaristiques et les incohérences - et c'est bien le truc que je regretterai pas à son départ. La saison 8 est la seule à en avoir été épargnée, c'était d'ailleurs ma saison préférée de Moffat et de Capaldi. Celle-ci est finalement, je pense, la meilleure saison de Peter Capaldi en tant qu'acteur du docteur, mais pas en termes d'écriture.


Je suis d'accord avec ça. Clara était envahissante dans le sens que même si elle n'était pas là dans certains épisodes, tous tournait autour d'elle. Je ne me lancerais pas dans un autre débat sur ce sujet, mais moi aussi je l'ai trouvé trop envahissante, tellement que le Docteur, à mes yeux, est passé en second dans la saison 9. Au moins Moffat s'est rattrapé sur ce coup là, dans la saison 10 le Docteur est mis au centre de l'intrigue. Un point intéressant que je n'avais pas mentionné dans mon bilan, moi aussi la fausse régénération du Docteur pour convaincre Bill j'ai trouvé ça presque aussi mauvais que la réplique de Hell Bent où il dit que la régénération c'est comme une grippe d'homme pour justifier le meurtre de sang froid du général. Ensuite, dans The doctor falls il résiste à la régénération car il refuse de changer... il me semblait que c'était pas plus grave qu'une grippe d'homme ?
Back to top
Tenrolf
[En Rehab' avec John Hart]

Offline

Joined: 25 Mar 2011
Posts: 299
Localisation: The Shard
Masculin

PostPosted: Sun 23 Jul 2017 - 22:55    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

J'ai voté "C'est une bonne saison" plutôt que "Cette saison est plutôt moyenne.." puisque je trouve le niveau global des épisodes plus équilibré que la saison 9, là où la saison 8 m'avait laissé plus de marbre malgré un fil rouge intéressant.

_ Sur la saison, je la trouve équilibrée, selon mes standards il n'y a pas d'épisode trop catastrophique (à la différence de Kill the Moon, The Woman Who Lived, The Zygon Invasion...) tout en ayant des pépites qui marqueront l'histoire de la série. Au départ je pensais faire un classement de mes saisons préférées de Capaldi, et je me suis rendu compte qu'avec cette série, il est plus facile de faire un classement par épisodes que de saisons, au vu des déséquilibres caractéristiques à l'intérieur d'une même saison. Exceptionnellement, pour l'ère Capaldi (donc sans l'épisode de Noël prochain) : Heavent Sent > The Witch's Familiar > World Enough and Time > The Doctor Falls > Dark Water > Saison 10 > Saison 8 > Saison 9. Plus globalement : Saison 5 > Saison 3 (à partir de l'épisode Human Nature) > Saison 4 > Saison 7 > (dans un ordre selon les épisodes... 10 = 1 = 2 = 6 = 8 => 9) > 3 (avant Human Nature) > Specials (2008–2010) sauf The End of Time... Ça devient bien complexe tout cela ! Et encore, il n'y a pas les classics.

_ Sur le Douxième Docteur, après une longue traversée du désert chaotique pour comprendre le caractère et l'évolution de son personnage, je l'ai préféré libéré de l'influence narcissique de Clara (paradoxalement, je le préfère ainsi, mais j'aime également le voir avec Clara, avec du recul on voit mieux l'évolution). Plus le temps passe, plus j'ai l'impression que le Douxième Docteur est... comme il l'a dit... un "idiot", un adolescent un peu débile qui joue de la guitare et maladroit avec les autres (ce n'est pas un euphémisme... il a été très maladroit en pensant pouvoir protéger Bill...), etc... Mais globalement, je reste sceptique sur sa caractérisation, j'ai toujours du mal à comprendre qui il est véritablement, et j'ai toujours cette désagréable impression, quand il est censé faire des speechs incroyables (Into the Dalek, Death in Heaven, The Girl Who Died, The Zygon Inversion, The Doctor Falls), il n'arrive vraiment pas à me convaincre (à l'inverse de toutes ses précédentes incarnations...). Je ne pense pas que ce soit l'acteur (il suffit de voir son visage et sa voix), mais vraiment un problème de mise en scène. Je suis limite plus impressionné par Ten qui dit venir de Gallifrey pour calmer les ardeurs des naufragés (Voyage of the Damned) que la longue tirade pour en finir avec la guerre intestine des humains et des Zygons. Le soufflé retombe à chaque fois... il a de belles paroles, mais la mise en scène ne suit pas (quid de la musique ?). J'ai du mal à exprimer mon ressenti mais ça me le fait à chaque fois avec Capaldi (sauf... la toute fin de The Doctor Falls, j'y reviendrai).

_ Sur le fil rouge, tout a déjà été dit... mettre Missy au tout de début de saison aurait été vraiment plus pertinent pour voir une évolution plus perceptible. Le Vault... ok, en fait je m'en suis totalement désintéressé (bon y a quand même des effets de style avec notre imagination qui voit les faits et qui s'occupe du reste. Par exemple, on ne sait pas ce qu'il y a dedans, mais on entend jouer du piano dedans, je trouvais ça creepy et classe à la fois... bref, un peu comme Missy ?).

_ Sur Bill, elle est ma foi fort intéressante, vraiment humaine car elle a tantôt des côtés pathétiques (au sens de la réelle douleur, pas du ridicule : The Pilot, le final), tantôt des cotés lâches (Smile), etc… bref c’est nuancé sans que ce soit extraordinaire. Je pense qu’après Clara Who, ça ne fait pas mal la simplicité. Pour autant, je ne souhaite pas la revoir à nouveau (même si une saison de plus n’aurait pas été de trop), j’ai bien aimé sa fin, il fallait qu’elle soit heureuse hors de son corps d’être humain (après son enveloppe de Cybermen). Je retiendrais surtout le côté pathétique de Bill.

_ Sur Nardole, en fait… c’était un peu le « rabajois » du Docteur, on aurait dit limite sa femme jalouse ! (au contraire de River qui le cache plutôt bien et qui n’hésite pas de son côté à vivre). Je l’ai trouvé globalement sous-exploité (on nous avait hypé son background… finalement on a eu le droit à une seule phrase style comique) et peu équilibré entre les épisodes en matière d’efficacité (dans The Pilot c’est le débile utile, dans Oxygen c’est déjà plus intéressant). Souvent, j’ai eu l’impression que les plans focalisaient sur un Nardole lâche, qui fuit à la moindre occasion… ? (cf. World Enough and Time…).

-> Bon, je me retente à noter épisode par épisode, et lesdites notes n’engagent que moi, en raison de 3 critères. Quand ces 3 critères sont remplis, alors j’adore un épisode : _ L’aventure : Autrement dit, c’est le caractère qui me permet de voyager, d’être à fond dans l’épisode, que ce soit dans l’espace, dans le temps, ou même sur Terre (cf. Face the Raven). Si ça stagne trop, ou si le type (horreur, comique…) de l’épisode n’est pas totalement réussi, alors au contraire je n’accroche pas (cf. Cold War).
_ L’épique : Le genre de scène qui donne des frissons ou qui font bondir du fauteuil. Ex : Bill in the Tardis, Razor/Master, le Docteur sur le champ de bataille et le côté autodestructeur du Master dans The Doctor Falls et dans les autres saisons… Davros qui ouvre les yeux, le Docteur qui détruit le mur dans Heavent Sent, quand Ten sauve River dans la librairie, le Fury of the Timelord dans The Family of Blood, etc.
_ Le scénario : J’apprécie quand un fait est suivi de conséquences, souvent la gravité de la situation ajoute de la profondeur à une œuvre (sauf s’il est caractéristique à une série de rendre les personnages plus ou moins amnésiques entre chaque épisode, comme dans les sitcoms). Pour la saison 9, c’est vraiment l’épisode Oxygen qui m’a vraiment surpris dans le bon sens du terme. Oui, le Docteur a perdu la vue et ce n’est pas pour rire, la menace est réelle (bon… après c’est plus ou moins gâché dans les épisodes suivants…). Or, bon nombre d’épisodes n’assument pas leur propre existence dans la continuité de la série, et souvent, l’excuse, c’est « les humains oublient vite ce genre de chose, ils reprennent leur train de vie »… je veux bien cette excuse une fois, mais à un moment… « spotted » (comme le « I’ll explain later »). Cf. The Next Doctor, Kill the Moon (le moins subtil en la matière), In the Forest of the Night, Thin Ice, The Lie of the Land.

> The Return of Doctor Mysterio : 6/10
L'humour gras de l'épisode m'a fait rire car justement je n'attendais pas grand-chose de l'épisode (c'est un épisode de Noël, j'ai baissé mes attentes depuis The Doctor, the Widow and the Wardrobe et tout ce qui a suivi). J'ai particulièrement apprécié l'image de l'épisode, les blagues, un Capaldi vraiment touchant, un Nardole très efficace sur la fin, la touche d'espoir en fin d'épisode (avec l'espèce de poupée en plastique qui a la même tête de Bill et qui... fait vraiment souffrir quand on la voit se faire écraser), le côté américain (notamment la division de l'écran en fonction des personnages, intéressant mais finalement peu utile...). J'ai moins apprécié les méchants cela dit (on aurait dit du recyclage de l'épisode précédent !!).

> The Pilot :
7/10
Le premier visionnage fut assez neutre, voire septique, et plus je le regarde, plus je l'apprécie. J'ai adoré Bill au premier épisode, ainsi que sa romance vraiment morbide (j'y reviendrai aussi). Il y a également des scènes qui m'ont marqué : Bill in the Tardis avec le Docteur qui la rassure (musique sublime en fond), les tours de Tardis pour fuir The Pilot (mention au "SHARK ATTACK" de Capaldi). Également l'actrice qui joue Heather qui est très touchante. J'émets des réserves sur un Nardole devenu un peu débile, voire limite Strax-like (c'est ostentatoire dans la toute première scène).

> Smile : 4/10
Je n'ai pas grand-chose à dire... ça se regarde plutôt bien, j'ai adoré le sourire forcé très très creepy du Docteur, le smiley $$ du robot à la fin, mis à part ça... beaucoup de choses mises en avant mais finalement peu utilisées (les nanorobots... la force invisible... voire un peu trop ?), des problématiques mieux traitées ailleurs (Black Mirror)...

> Thin Ice : 3,5/10
J'ai adoré Peter Capaldi dans cet épisode, également le passage sous l'eau avec les tenues de plongée. Après j'ai une totale indifférence envers le scénario de cet épisode. C'est une sorte de "Meat" (Torchwood) "doctorwhoisé" (donc bien plus soft... car Meat est à la limite du supportable honnêtement) et mis dans un contexte historique (ce que j'aime le moins). Puis, les méchants meurent, et la bête est sauvée, et tout le monde oublie... (si j'étais mesquin je dirais que ça coïnciderait avec l'ambition de l'épisode : proposer une idée déjà vue, proposer un scénario pas trop difficile à voir, boucler sur une fin heureuse pour passer à autre chose).

> Knock, Knock : 4/10
Je n'ai pas envie de détester cet épisode... j'ai l'impression qu'il part vraiment d'une bonne attention... surtout avec D. Suchet en personne. Mais bon sang... la révélation du personnage de Suchet... elle intéresse qui ? Elle surprend qui ? Pour adhérer à une telle révélation soit il faut être familier avec ce personnage, soit il faut que ladite révélation soit très ingénieuse pour l'intrigue. Bon, c'est quand même touchant... un fils qui n'arrive pas à quitter le nid, limite dans un contexte incestuel (attention, le climat incestuel n'est pas l'inceste) où le foetus ne veut pas quitter le ventre de sa mère. La scène où il commence à pleurer... plus que touchant j'ai trouvé ça "malaisant" (#MalaiseTV) donc un peu difficile à regarder. Après... le reste de l'épisode... Capaldi qui s'incruste parmi les jeunes, c'était drôle... mais ça ne va pas plus loin.

> Oxygen : 9,5/10
Très bonne surprise pour un épisode de facture classique (j'entends par là sans s'inscrire dans un fil rouge tel qu'un épisode de début ou de fin de saison). J’ai adoré cet épisode et je ne m’y attendais pas (au départ… « Ho non encore un épisode style 42/Cold War/Under the Lake/etc. »…). Non seulement faire perdre réellement la vue du docteur est porteur de sens, car il s’est sacrifié pour cette merde de combinaison qui déconne (oui la vie c’est souvent des « merdes »… « shit happens » #Rick), et la révélation de son aveuglément dans le vaisseau se fait avec une certaine dignité/réalisme qui rend la chose d’autant plus terrible… avant, malheureusement de retomber dans un spectacle ridicule en fin d’épisode dans la fac… avec un zoom de caméra sur le Docteur qui se dit aveugle à Nardole (oui… le spectateur est trop débile pour comprendre…). D’autant plus que le cliffhanger est assez médiocre, car l’aveuglément du Docteur dure… quoi… 1 épisode et demi après celui-là ? Comment on peut passer à côté de ça ? Un Docteur rendu aveugle ?! Je pense qu’il y avait des tonnes d’idées à exploiter sur son aveuglément.
Par ailleurs, le capitalisme poussé à l’excès est juste génial dans cet épisode. On voit en réalité plus un concept (les combinaisons) que le visage du capitalisme… En réalité il n’y a pas de personnage qui incarne l’épouvantail du capitalisme, juste un concept, sans visage, cela est d’autant plus malsain. Bref j’ai adoré.
D’ailleurs, je trouve magnifique la scène dans l’espace, quand Bill est dans les « vapes », avec le Docteur qui la sauve et qui souffre, avec les compagnons qui se battent contre les combinaisons. Il n’y a quasiment pas de son, ni musique, c’est l’espace, la puissance silencieuse du « vacuum space » (ça change des ennemis qui parlent trop ou qui se prétendent génie du mal mais qui s’en prennent presque toujours aux plus faibles… #Le Master dans la nouvelle série ?).

> Extremis / The Pyramid at the End of the World / The Lie of the Land : 7/10, 5/10, 2/10
Je n’ai pas aimé cette trilogie, et plus on avançait moins la qualité était au rendez-vous.
Extremis avait pour avantage d’avoir une ambiance à la Dan Brown, avec aussi l’angoisse d’un livre qui à sa lecture pousse le lecteur au suicide. Comme bien souvent, la révélation est assez frustrante, mais ici ce n’est pas le cas car l’ambition était élevée : notre réalité n’est qu’un leurre. Après pourquoi se suicider ? Le risque est énorme, il faudrait plus de preuve… et qu’elle est la preuve ? Il n’y a pas d’aléatoire. Excusez-moi, quelle foutaise ! Si un ordinateur aussi puissant que celui des moines n’est pas capable de générer des séries de numéros différents entre les agents… à quoi bon ? Certes, on ne peut pas penser à tout… encore moins pour les moines a priori. En fait les moines sont les ennemis les moins intelligents du who-universe, ils possèdent juste une des technologies les plus puissantes, et ça s’arrête à là.
Bref, le Docteur arrive à récupérer partiellement sa vue, parce que… ? (TG c’est magique !), et la découverte par Bill et Nardole du « projecteur » était une scène très intéressante car angoissante (suffit de voir la réaction de Nardole). Le coup des personnages connus dans la chambre de Bill était aussi assez drôle. Enfin, le fait que le Docteur s’envoie lui-même un message pour l’avertir de la duperie était belle à l’écran, mais encore une fois… les moins sont encore dépassés. C’est beau de pouvoir créer un univers virtuel, sans pouvoir contrôler les entrées ou sorties de message électronique…

The Pyramid at the End of the World… bon je passerais sur les militaires où les tenues ne correspondent pas à leur rang, encore moins sur l’idée que les moines demandent à « aimer » pour sauver les gens… (en fait ce n’est pas forcément aimer les moines, mais ça peut être quelqu’un d’autre…), encore moins sur le faux piège du Docteur dans le labo avec un système de ventilation complètement criminel (expulser l’air automatiquement d’un labo potentiellement dangereux, whaaat) couplé avec un mécanisme de verrou digne des bacs à sable… Bref ça fait beaucoup.

The Lie of the Land… c’est un épisode type invasion planétaire qui n’apporte rien de nouveau, encore moins avec sa résolution médiocre. Cet épisode fait pâle figure face à Last of the Time Lords, The Stolen Earth, et je ne parle pas de la comparaison avec certaines saisons de Torchwood comme Children of Earth et même Miracle Day !! (en faisant exception de sa « fin » et de certaines longueurs, il faut avouer que la menace était bien plus terrible que les moines).
Enfin, j’en ai déjà parlé, mais j’ai l’impression que la quasi-totalité de l’épisode a été tourné uniquement pour la fausse régénération/et Bill qui tire sur le Docteur afin de rendre plus épique le trailer de la saison 10… Bref, Moffat s’est essayé à la IbraTV avec une vidéo Youtube du style...


 

> Empress of Mars : 3/10
Décidément, mis à part The Crimson Horror et à la limite Night Terrors, je n’adhère pas aux épisodes de Mark Gatiss et souvent ce sont les épisodes que je note le plus sévèrement à chaque saison. Ce qui est étrange avec celui-là, c’est que je ne me souviens pas de cet épisode, même après deux visionnages. La première fois je me suis endormie, la seconde j’ai trouvé ça sympa mais sans plus. C’est une structure d’épisode très « classique » (au sens la série classic -/- nuwho), et même le caméo final ne m’a fait ni chaud ni froid (probablement car je me suis fait spoilé avant…). J’ai trouvé le réveil des Ice Warriors pas très impressionnant. J’apprécie néanmoins le fait que l’on voit les Ice Warriors sous un autre jour, c’est-à-dire très nuancé, pas comme des brutes épaisses malgré leur apparence.

> The Eaters of Light : Indifférence-totale/10

Je ne l’aime pas, pourtant je ne le déteste pas. Je ne me suis pas extasié devant cet épisode, pourtant je ne me suis pas vraiment ennuyé. Le concept est sympa sans être extraordinaire, les personnages sont appréciables sans être inoubliables, et l’idée du corbeau est complètement stupide (je dois prendre ça trop au sérieux…). Bref… voilà, je n’ai rien à dire sur cet épisode (je pense que je vais devoir le regarder à nouveau, et cette fois sans être obnubilé par le final qui attendait derrière… ça a dû jouer xD)

> World Enough and Time / The Doctor Falls : 10/10 (ça aurait pu être 12/10, mais c’est moins à cause des annonces trop prématurées sur les cybermens et le Master) et 8,5/10
J’ai énormément aimé les deux épisodes. Je pensais pouvoir résumer tout ce que j’avais à dire à propos de ces épisodes, mais je me rends compte que c’est impossible sans faire un pavé, car il y a de la matière. Disons que la différence de note entre la première et seconde partie tient du fait que la dernière tire un peu en longueur avec la bataille dans la zone des fermes. Ce final ne laisse pas indifférent, il est destructeur – Bill, le Docteur, Missy et le Master, ils finissent soit dans l’échec soit dans la mort (paradoxalement, la mort de Bill et du Master signifie pour la première le bonheur avec un amour impossible, et la victoire pour le second afin d’empêcher son futur d’être aux côtés du Docteur). Je trouve Capaldi à la toute fin très touchant, sa volonté de ne pas se régénérer… sa façon de jouer, on dirait un gosse apeuré. Et le pathétique de Bill est à son paroxysme avec un Master qui l’humilie sans aucune limite (cf. ses remarques sur son apparence féminine perdue, ou sur son côté très ennuyant). Par ailleurs la mise en scène est « terrible » puisqu’elle montre la véritable douleur, avec une Bill/Cybermen au fond du gouffre, ou les prototypes de cybermens en souffrance. J’ai trouvé l’autodestruction du Master très pertinente, où chacun se tire dans le dos.
_________________
Back to top
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 455
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Sun 23 Jul 2017 - 23:09    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Ithyl wrote:
Un point intéressant que je n'avais pas mentionné dans mon bilan, moi aussi la fausse régénération du Docteur pour convaincre Bill j'ai trouvé ça presque aussi mauvais que la réplique de Hell Bent où il dit que la régénération c'est comme une grippe d'homme pour justifier le meurtre de sang froid du général. Ensuite, dans The doctor falls il résiste à la régénération car il refuse de changer... il me semblait que c'était pas plus grave qu'une grippe d'homme ?


D'autant qu'on a appuyé à plusieurs reprises, notamment avec les régénérations de Dix et Onze, et encore une fois ici, sur le fait que la régénération est une mort en soit, car la conscience du docteur présent s'efface au profit d'un autre. Même si je pense que c'est aussi lié au fait que le docteur ne sait pas contrôler sa régénération, ce qui varie en fonction des individus visiblement: par exemple le Maître n'a pas l'air de pouvoir, alors que River pouvait... peut-être justement que le général lui est capable de se contrôler, ce qui fait que sa conscience peut "survivre" à la régénération. Ça peut aussi justifier en partie que le docteur n'ait pas envie de changer.
_________________
Back to top
Visit poster’s website
DarkDalek
[Face of Boe]

Offline

Joined: 30 Apr 2010
Posts: 579
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Mon 24 Jul 2017 - 12:14    Post subject: Bilan Saison 10 Reply with quote

Le Maitre peut aussi contrôler sa régénération puisqu'il refuse de le faire en fin de saison 3. La fausse de 12 peut très bien être une mise en scène, une fois qu'elle est lancée elle peut être retardée comme pour 10 ou 12 mais il me semble qu'une fois liberée on ne peut pas juste guérir ses blessures et qu'elle change obligatoirement la tête c'est pour cela que Ten a mis le reste de son énergie dans sa main coupée. 11 a bien lui aussi réussi a faire croire que le télésca commençait a se régénérer. Donc pour moi la régénération de 12 est un tour de magie ou un effet spécial. Mais cette scène était inutile et juste un gros troll de Moffat.
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 06:28    Post subject: Bilan Saison 10

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 10 All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 of 4

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group