Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[11x02] The Ghost Monument
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 11
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 582
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 9 Oct 2018 - 07:16    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant



- Scénariste : Chris Chibnall - Réalisateur : Mark Tonderai


synopsis a écrit:
Still reeling from their first encounter, can the Doctor and her new friends stay alive long enough, in a hostile alien environment, to solve the mystery of Desolation? And just who are Angstrom and Epzo?


Fiche IMDB de l'épisode

Bande Annonce





diffusion BBC1 le 14 octobre 2018 à 18h45 - France 4 le 18 octobre 2018 à 22h35
_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Oct 2018 - 07:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 582
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 14 Oct 2018 - 21:35    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

à la fin de l'épisode je faisais la même tête que Jodie Mr. Green

.... quand on découvre le nouveau tardis et le distributeur à biscuit


_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
eleven76
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Dim 14 Oct 2018 - 22:36    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Deuxième épisode de la saison et je suis toujours partagé :/
J'ai vraiment l'impression de regarder autre chose que DW, à voir ce que donne la suite.
Revenir en haut
burns
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 96
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Oct 2018 - 23:12    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Un peu comme eleven76, je ne suis pas encore complètement convaincu.
Enfin ce n'est pas spécial à cette saison 11 pour moi, je n'ai jamais été fan directement d'un nouveau docteur, souvent ça me prend quasiment une saison pour m'y faire.
L'épisode se laisse regarder sinon mais j'irais pas dire que j'ai été transcendé en le regardant

Je n'avais pas commenté le premier épisode mais y'a plusieurs moment ou j'ai l'impression de retrouver des marqueurs des classics dans cette saison.
Là par exemple rien que le fait qu'on reprenne exactement ou le précédent s'était arrété, c'est plus commun dans les classics que dans les new.

Y'a même pas mal de références globalement (même si j'en rate peut etre encore, n'ayant pas vu tous les vieux épisodes)
Le fait que les personnages soient embarqués sans vraiment qu'on leur demande leur avis, j'avais l'impression de revoir Ian et Barbara :p
Je pourrais encore citer le venusian aikido qui m'a fait sourire, et j'ai apprécié le "ho you've redecorated" j'attendais le "i don't like it" pis vu que ca trainait en longueur je me suis dit qu'elle allait nous sortir un "i like it"

Ca fait plaisir de voir le nouveau tardis en tout cas, ça me parait assez grand, un peu dans le style de celui de 9 (même si il parait plus ptit quand il y a le plan avec tous les personnages)

Ce qui m'a un peu géné dans l'épisode c'est les gros plans fréquents sur les persos, je ne suis pas contre en avoir de temps en temps mais là c'était un peu poussé à mon gout et je commençais à saturer par moment.
Par contre je trouve certaines images de paysages magnifique, la scène du bateau, ou la montagne vers la fin, c'est lumineux, coloré, plus éloigné, je me sens plus facilement emporté dans l'épisode.

Pour ce qui est des remarques qui ne concerne pas l'épisode en lui même, je trouve quand même les accents des personnages vachement prononcé cette année (la palme revient à graham je pense, que j'ai vraiment du mal à comprendre par moment) mais bon je crois que je reste fan de la voix de Jodie depuis broadchurch :p (d'ailleurs je commence juste à m'habituer à la voir en blonde, c'est difficile de changer ses habitudes Mr. Green )

Je trouve le nouveau générique plutôt sympa, ça m'a manqué sur le premier épisode.

Voilà voilà, j'ai quand même hâte de voir la suite :p
Revenir en haut
Gérard
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 3 294
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 08:36    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Nanou a écrit:
à la fin de l'épisode je faisais la même tête que Jodie Mr. Green

{{{Spoiler}}}


Custard Creams, pas Speculoos. La difference, c'est que le custard cream, c'est deux biscuits en sandwich avec au milieu de la crème à la vanille. Un peu comme les BN, en quelque sorte. Et apparemment, ce sont les gâteaux préférés de Jodie Whittaker.

https://en.wikipedia.org/wiki/Custard_cream


A part ça, j'ai acheté l'épisode sur iTunes, et je le regarderai plus tard dans la journée.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 803
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 16:12    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

11x02 The ghost monument
-This is the Cerebos, alright? She's the envy of millions. People have written songs about her.
-They'll be writing operas about our pointless deaths if we don' t take drastic action right now!



Le minuscule trailer n’ayant donné aucune indication sur l’épisode, je ne savais absolument pas à quoi m’attendre cette semaine. En revanche, j’appréhendais beaucoup de trouver le temps long vu que Chibnall impose en général un rythme bien trop lent à mon goût et que contrairement à la semaine dernière nous n’avions pas la découverte du nouveau Docteur/des nouveaux compagnons/du nouveau sonic/du nouveau costume/des tics d’écriture du nouveau showrunner pour relancer mon attention défaillante. Résultats, j’ai effectivement trouvé l’épisode très lent… et beaucoup aimé, même à deuxième vision le lendemain. Je vais commencer par décortiquer l’épisode de la semaine afin de tenter de découvrir comment la magie a eu lieu, puis parler des nouveautés de l’ère Chibnall avant de me pencher sur ce que nous apprenons du fil rouge de la saison. Comme d’habitude pas de vrai spoiler même si je spécule à tout va en fin de troisième partie.


I. L’épisode
Sur le papier, The ghost monument ne devrait pas me plaire. Le scénario est très simple et linéaire et consiste à faire aller les personnages d’un point A à un point B sans la moindre petite pirouette timey wimey… et quasiment en temps réel. L’épisode pousse même la lenteur jusqu’à nous montrer, entre deux discussions, les personnages en train de dormir ! Cela aurait dû provoquer chez moi le même « heroic nap » que Epzo mais surprise, pas du tout.

J’ai tout d’abord été très agréablement surprise par l’aspect science-fiction plutôt bien réussi de l’épisode. Je suis très fan de ce genre et j’avoue avoir eu immédiatement le sourire en découvrant les vaisseaux-et les pilotes- qui sauvent nos deux groupes de héros. Le contrebandier/chasseur de prime sans scrupules mais au fond généreux et son vaisseau fait de bric et de broc, c’est un tel classique du genre ! D’ailleurs, Epzo parle de son vaisseau quasiment comme Han Solo du faucon millenium et le Docteur lui…heu…elle-même remarque l’aspect caricatural du personnage lorsqu’il dit ne pas accepter de jouer selon les règles et qu’elle lui demande « Did you practise those lines in the mirror? ».

Même la méthode choisie par le Docteur pour éviter un crash fatal (larguer une partie du vaisseau) est un classique du genre : il suffit par exemple de voir le nombre de fois où l’Enterprise se sépare de sa partie « soucoupe » pour sauver le vaisseau dans Star Trek enterprise. Ajoutez à cela le costume très steampunk de Angstrom, la mention de sa planète d’origine (la classique planète « poubelle » que tout le monde cherche à fuir), le trope de la race humanoïde mais absolument pas humaine dans ses mœurs (bonjour l’instinct maternel chez les Moxturans^^), sa structure sociale (on vit visiblement en clans dans cette partie de la galaxie) ou sa monnaie et même la classique théorie complotiste des aliens qui aiment altérer les humains (« Can people and things stop putting stuff inside me without my permission?! ») et nous avons là un épisode résolument sci-fi sans pour autant abuser d’effets spéciaux et d’aliens caoutchouteux.

L’autre influence qui ne pouvait que plaire à mon côté gamer est celle, évidente, du jeu vidéo. Elle est présente au cœur du scénario puisque les personnages se livrent à un jeu grandeur nature, « the last ever Rally of the 12 Galaxies », et ce que nous apprenons de ce jeu ne fait que renforcer l’impression. Il se déroule en effet sur «209 terrains, 94 planets», la variété des décors donnant l’impression de jouer sur différentes maps ou de changer de niveau.
Cela explique du coup l’aspect très linéaire de l’épisode. Nous avons le niveau de type énigme consistant à réparer la machine (avec même une cinématique de transition quand les différents personnages discutent sur le bateau puis s’endorment), celui d’infiltration durant la traversée des ruines (avec évidemment un gamer ayant trop joué à Call of duty et qui se croit dans un FPS), celui plus oppressant consistant à se repérer dans des corridors sombres avec des ennemis et enfin le combat contre le boss final avant d’accéder à la récompense. L’influence du jeu vidéo est d’ailleurs présente dès le début lorsque Angstrom et Epzo sont persuadés que le fait d’avoir attrapé nos héros en sortant d’hyper espace leur offrira des bonus et la musique de l’épisode, très répétitive et inquiétante, renforce tout à fait cette ambiance.

Outre les deux influences majeures de l’épisode, j’ai également apprécié pas mal de petits détails dont la façon très what the fuck dont nos héros se font sauver par un hasard incroyable (sérieux, les deux vaisseaux contiennent même deux medic pods chacun alors même qu’ils sont pilotés par deux individualistes forcenés^^). De même, si la future utilisation du cigare explosif aurait pu être amenée plus subtilement (je doute que qui que ce soit ait été surpris qu’il serve à se débarrasser des ennemis vu combien Epzo insiste sur sa capacité à s’allumer d’un claquement de doigts^^), l’objet est néanmoins intéressant. En parlant d’élément de résolution, j’ai beaucoup ri au fait qu’une des affirmations les plus énergiques de ce tout nouveau Docteur la semaine dernière (« only idiots carry knives ») s’avère complètement fausse cette semaine lorsque le tournevis sonique se révèle impuissant contre les bandelettes et que seul le couteau de’Angstom parvient à sauver Epzo. Allez Docteur, ce n’est pas grave : tu avais au moins raison pour les armes à feu.

J’ai aussi apprécié qu’après un épisode se déroulant en grande partie de nuit, en ville, et contenant une hécatombe de morts, Chibnall fasse se dérouler le suivant en bonne partie en plein jour sur une planète désertique et sauve l’intégralité des personnages : j’aime l’alternance. L’idée de la planète qui a été délibérément « made cruel », à première vue juste pour le jeu mais en réalité pour des desseins encore plus funestes m’a également beaucoup plu. Enfin, dans tout ce linéaire, nous avons tout de même un petit jeu sur la temporalité : le TARDIS a disparu depuis un épisode seulement mais est connu des anciens habitants de cette planète depuis des millénaires, sa capacité à apparaître et disparaître en boucle suite à l’explosion de fin de saison lui ayant même valu le surnom ma foi fort poétique de Ghost monument.

Bref, cet épisode m’a vraiment charmé alors même que sur le papier il n’aurait pas dû. Je pense que j’ai surtout apprécié le fait d’avoir, entre autre grâce à ce rythme délibérément très posé, une impression de nouveauté que je n’avais pas ressentie depuis bien longtemps devant cette série. J’avais à la fois l’impression d’être devant un film de science-fiction et la certitude, due à l’aspect résolument doctoresque de 13, de regarder du Doctor Who. A voir si la saison continuera à me donner cette impression.


II. Les nouveautés de l’ère Chibnall
Notre nouveau showrunner a pris la décision, que je trouve assez futée, de ne pas nous proposer toutes les nouveautés dans le même épisode. The Ghost monument nous offe donc deux éléments très attendus, le nouveau générique et le nouveau TARDIS.

Pas grand-chose à dire sur ce nouveau générique de début, on aime ou on n’aime pas. Personnellement j’ai bien aimé : tout comme le Docteur, il fait très old school (et complétement psychédélique, il faudra que je le regarde bourrée au moins une fois^^) et j’aime beaucoup les couleurs. J’aurais aimé qu’il soit un poil plus long cela dit, même si en revanche je suis plutôt contente que la tête du Docteur et le TARDIS n’apparaissent plus : Doctor Who est la seule série que je connaisse dont les images du générique n’apportent pas le moindre début de commencement d’explication sur la série qu’il introduit, je trouve ça assez fun.

Pour ce qui est du nouveau TARDIS, pas grand-chose à dire non plus. Je suis un peu dubitative sur sa décoration intérieure, que je trouve un tantinet spartiate (il faut dire que j’adorais l’aspect très cosy du TARDIS de Twelve avec ses grandes bibliothèques) mais je suis sûre que je m’y ferai. A la place de 13 je me méfierai un peu cela dit : l’aspect temporel de la machine semble géré par un simple sablier et vu combien le TARDIS a tendance à secouer, ça ne me semble pas très fiable. Je sens que nous en avons fini avec les atterrissages à la seconde près de Twelve (et non, ce n’est pas parce que je pense que les femmes ne savent pas conduire^^). Sinon, je suis comme beaucoup je pense assez conquise par le distributeur de biscuit incorporé (plus qu’à y ajouter une cafetière) mais je remarque que seul le conducteur a droit à un gâteau, c’est injuste ! Sad Enfin, j’ai assez craqué sur le mini TARDIS rotatif de la console (ça sent la commande de la branche produits dérivés de la BBC^^).

Enfin, évidemment, l’épisode continue à nous présenter le nouveau Docteur et les nouveaux compagnons. Pas grand-chose à dire sur ces derniers cette semaine : Yaz est toujours très en retrait : on apprend juste ses difficultés relationnelles avec son père et sa sœur. C’est un peu logique vu que l’épisode suit celui où Ryan et Graham ont subi un deuil : le peu de temps accordé à la caractérisation a donc surtout été consacré à ces derniers. Je dois admettre que je suis surprise par Graham : il ne se plaint pas du tout, contrairement à ce que je craignais, et je ne pensais pas qu’il serait si expansif dans son désir de parler de ce qui s’est passé. J’aurais pensé au contraire qu’il serait du genre à tout garder pour lui mais cette tendance a été attribuée à Ryan. Pas grand-chose d’autre à dire sur ces deux là : ils ont des capacités de bricoleurs mais qui risquent de s’avérer peu utiles vu qu’il s’agit d’un trait marqué du nouveau Docteur.

Parlons donc de cette dernière. Son aspect pacifiste est encore une fois rappelé et sa promesse à Ryan lorsqu’il lui demande d’arrêter d’insister sur le fait qu’elle avait raison de ne pas aimer les armes (« I will go on about it, a lot! ») ne laisse pour moi pas de doute sur le fait qu’il s’agit du trait de caractère qui sera le plus mis en avant cette saison. On retrouve aussi son coté McGyver lorsqu’elle se débarrasse des soldats et le fait qu’elle soit bien plus « humaine » que son prédécesseur, non seulement dans ses actes (elle prend le temps de faire part à Ryan de son admiration devant sa résilience) mais aussi dans sa culture : elle fait allusion à l’émission antique roadshows et au Paris -Dakar. Quant-à sa tendance à prendre le contrôle de chaque situation, elle se remarque dès le début lorsqu’elle convainc Epzo de sacrifier son vaisseau ou encore dans la manière méprisante dont elle traite l’organisateur du rally et sa « pretty cruel race » (le petit jeu de mot sur le double sens de « race » en anglais m’a d’ailleurs bien plu).

Chibnall prend bien sûr soin d’inscrire cette incarnation dans la continuité du personnage. Ainsi, dès les premières minutes elle affirme « I’m good at old school », ce qui est d’autant plus amusant rétrospectivement qu’une bonne partie de l’épisode consistera à courir dans des corridors identiques : dur de faire plus old school pour cette série. On retrouve sa capacité à improviser au dernier moment (« I'm really good in a tight spot. At least, I have been, historically. I'm sure I still am. ») et même le fait qu’elle ait tendance à ne pas avoir la moindre idée de ce qu’elle va faire tout en étant persuadée qu’elle réussira (« I’m treating it as a chance to surprise myself. »).

Enfin, nous avons droit au retour du là aussi très old school venusian Aikido de sa 3ème incarnation. Chibnall prend bien soin de nous rappeler, caractérisation de 13 oblige, combien cet art martial est en réalité pacifiste puisqu’il se contente de paralyser ponctuellement. D’ailleurs, les fans de l’ancienne série : était-ce déjà canon que cet Aikido a été créé par des nonnes ou Chibnall a-t-il ajouté cette anecdote pour renforcer encore cet aspect pacifiste ? Dans tous les cas, nul doute que le retour de cet atout aidera beaucoup 13 dans sa volonté de ne plus utiliser du tout de solution violente.

Bref, l’épisode renforce encore une fois l’idée que 13 EST le Docteur (j’en étais personnellement convaincue dès la fin de sa magnifique entrée dans l’épisode précédent^^) et j’espère que cet épisode aura aidé les spectateurs les moins convaincus à s’en assurer. J’ai aussi bien aimé le discret « Come to daddy… I mean, mummy, I mean…. » de 13 en fin d’épisode (je sens qu’elle va autant galérer que moi à changer son habitude niveau pronoms^^) et sa relation touchante avec le TARDIS (elle est vraiment à deux doigts de l’enlacer quand il apparaît, ce que Eleven aurait sans doute fait d’ailleurs^^). 13 a même récupéré un peu de la mauvaise foi caractéristique du personnage quand elle nie avoir baissé les bras quelques minutes auparavant même si son sourire montre qu’elle n’est pas tout à fait sérieuse à ce moment-là
. Plus qu’à avoir un petit aperçu de son côté obscur (bien plus tard dans la saison je pense) et on aura fait le tour de tous les aspects doctoresques.


III. Le fil rouge
J’avais compris depuis le temps que Moffat était un menteur pathologique mais j’ignorais que c’était le cas de Chibnall. Ce vilain avait dit plusieurs fois en interview que sa saison serait un ensemble de stand alone sans fil rouge, je pense qu’il est assez clair maintenant qu’il s’est fichu de nous.^^

Si j’avais bien compris la semaine dernière que nous reverrions certainement Tim Shaw puisqu’il se téléporte avant de chuter et qu’il a admis que la sœur de Rahul était encore vivante, j’avoue que je n’avais pas un instant pensé que les Stenza seraient une menace récurrente, voire la principale de la saison. Ce que nous avons tous pris la semaine dernière pour une race guerrière générique servant de prétexte au scénario est donc en réalité une véritable contribution de Chibnall au bestiaire du whonivers. Ok…

Nous sommes visiblement dans une partie de l’univers (ou une époque) peu connue du Docteur où les Stenza sont un danger terrifiant pour de nombreuses planètes. Celle de Angstrom est désormais quasiment inhabitable et, s’il n’est pas prouvé que celle d’Epzo subisse le même problème, il est clair au vu de leur système d’éducation que sa race n’a vraiment pas une vie facile. Contrairement à la semaine dernière où le danger posé par les Stenza était très limité puisqu’ils semblaient ne pas avoir de visée expansionniste sur la Terre et chercher simplement à prouver individuellement leur valeur lors de « safaris » (bon, on savait tout de même qu’ils étaient les « conquerors of the Nine systems »), on découvre ici qu’ils possèdent potentiellement un arsenal militaire terrifiant (tout dépend de si les scientifiques de la planète ont réussi à détruire toutes les armes qu’ils ont créé à temps) et qu’ils massacrent par millions les habitants des planètes qu’ils conquièrent.

Les Stenza terrifient en tout cas assez cette partie de l’univers pour que plus de 4000 participants soient prêts à risquer leur vie pour avoir en récompense de quoi s’installer avec leur clan sur une « safe planet ». Soyons honnête, Tim Shaw n’a pas fait forte impression sur le public la semaine dernière, d’autant plus qu’il était visiblement ridiculisé (c’est un tricheur) : il est donc à la fois malin (c’est clairement une surprise) et sacrément casse-gueule de la part de Chibnall de changer de tout au tout la caractérisation de cette race en la présentant soudain comme un danger crédible. Il va falloir sacrément en rajouter niveau horreur pour nous effrayer avec eux mais ce n’est en tout cas pas bête d’avoir évité de nous les montrer cette semaine et de s’être contenté de parler de leur réputation et de leur passé. Il va quand même nous falloir un peu de temps pour oublier Tim Shaw le raté.^^

Passons enfin au deuxième fil rouge, le fameux « timeless child » dont parlent les Remnants (c’est le nom qu’on leur donne dans le générique de fin). Je retranscris le dialogue entre ces derniers et le Docteur :
« Afraid of your own newness. We see deeper, though. Further back. The timeless child.
-What did you just say?
-She doesn't know.
-What are you talking about? What can you see?
-We see what's hidden, even from yourself. The outcast, abandoned and unknown.
-Get out of my head! »

Première constatation, le Docteur sait donc de quoi il s’agit mais l’a enfoui tout au fond de sa mémoire puisque les Remnants ont trouvé cette information en fouillant son cerveau. Est-ce d’ailleurs une preuve que 13 est moins télépathe que son prédécesseur puisqu’elle ne peut empêcher cette invasion d’une race random (et artificielle en plus puisque construite par les scientifiques de la planète) là où 12 arrivait carrément à communiquer avec les portes ? Ce ne serait pas choquant vu qu’elle a déjà le bonus du venusian Aikido : il ne faut pas donner trop de super-pouvoirs au pesonnage.

Deuxième constatation, « the outcast, abandonned and unknown » peut grammaticalement parlant désigner le fameux « timeless child » qu’ils ont évoqué précédemment mais aussi le Docteur puisque le mot précédent cette expression est « yourself » (sans compter bien sûr que cette définition colle complètement au personnage). L’ambiguïté est clairement voulue : si la citation fait référence uniquement à « yourself », alors il s’agit juste de rappeler que le Docteur est mystérieux, mais s’il fait référence au « timelesss child », il est clair qu’on cherche alors à sous-entendre que le timeless child EST le Docteur, l’expression colle trop bien au personnage.

Est-ce une allusion à ce que la série sous-entendait durant la période du 7eme Docteur et que Big finish a creusé dans ses audio : que le Docteur est plus qu’un simple timelord, qu’il est bien plus âgé qu’il ne le sait/prétend et qu’il serait avec Rassilon et Omega à l’origine même de la création des time lords? L’expression « timeless » collerait fort à cette théorie, de même que le fait que d’après les Remnants le timeless child est « further back » dans la timeline du Docteur mais bon, je me suis déjà emballée sur cette piste avec l’histoire de l’hybride en saison 9 et on sait tous comment ça a fini.^^ Sinon, les potentiels timeless childs sont nombreux : par exemple Jack Harkness colle aussi parfaitement (que j’aimerais que ce soit lui^^) de même que Badwolf, Jenny la « fille de Ten, Susan la petite fille de One et tant d’autres.

Dernière constatation… on ne sait RIEN de ce que le timeless child est censé faire. Le « She doesn’t know ! » des Remnants m’a rappelé le « The Doctor in the TARDIS doesn’t know » du prisonnier zéro en saison 5 et sous-entend quand même un certain danger, d’autant plus qu’ils font allusion à cet être après avoir fait remarquer que le Docteur est effrayée, mais après tout il peut s’agir d’un pétard mouillé et le timeless child avoir simplement le pouvoir d’arriver systématiquement en retard ou en avance (auquel cas c’est clairement le Docteur… ou certains de mes élèves^^).


Pour conclure, j’ai passé un très bon moment devant cet épisode et je dois admettre que je suis rassurée par le fait qu’il y aura effectivement un fil rouge. J’aime beaucoup star Trek et je ne suis donc pas forcément opposée à une série composée de stand alone mais je me suis habituée à me creuser la tête et à élaborer des théories farfelues (et en général fausse) devant Doctor Who, je suis donc bien contente de pouvoir continuer cette année. Plus qu’à espérer que les Stenza gagnent un tantinet en stature s’ils sont censés être la menace de l’année et que Chibnall soit meilleur que Moffat pour conclure ses fils rouges (j’adore ce showrunner mais il faut bien admettre que c’était son point faible).

_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Lun 15 Oct 2018 - 20:44; édité 2 fois
Revenir en haut
Gérard
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 3 294
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 16:24    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Citation:
Enfin, nous avons droit au retour du là aussi très old school venusian Aikido de sa 3ème incarnation. Chibnall prend bien soin de nous rappeler, caractérisation de 13 oblige, combien cet art martial est en réalité pacifiste puisqu’il se contente de paralyser ponctuellement. D’ailleurs, les fans de l’ancienne série : était-ce déjà canon que cet Aikido a été créé par des nonnes ou Chibnall a-t-il ajouté cette anecdote pour renforcer encore cet aspect pacifiste ?


Non, les épisodes de Pertwee n'en faisaient pas mention, mais
Chibnall s'est peut-être inspiré pour cette ligne de dialogue de l'histoire du Wing Chun, un style de kung fu créé par une femme, et le premier style d'arts martiaux que Bruce Lee ait appris auprès de son maître Yip Man.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wing_chun

_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 408
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 16:44    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Eh bien, je suis assez déçu par cet épisode. Il n'était pas mauvais en soi, il y avait des idées... mais j'ai l'impression que tout est fait à moitié, et que d'une manière générale, ça manque cruellement de grandiose.


Y a pas mal d'aspects du premier épisode qui se retrouvent ici, mais qui allaient dans le premier épisode sans aller ici. Certes le premier épisode n'avait pas tenté de faire quelque chose d'impressionnant niveau science-fiction, mais ce n'était pas grave parce qu'il fallait introduire beaucoup de nouveaux personnages ainsi qu'une toute nouvelle atmosphère. Dans cet épisode-là, maintenant que les bases étaient posées, j'attendais que l'on m'emmène dans des endroits que je n'imaginerais pas. Et c'est exactement ce qu'il manque. Il n'y a rien de spécial dans cet épisode. Que ce soit l'atmosphère, les technologies, l'environnement, tout sonne terriblement classique. La planète n'a rien d'extra-terrestre, déjà : il n'y a que des environnements très basiques qui ne montrent aucune ambition. Ensuite, on nous la présente comme extrêmement dangereuse mais c'est quelque chose qu'on ne ressent jamais : les monstres ne font pas peur et ne sont jamais importants, rien de plus que de simples péripéties rapidement expédiées. Le tout n'est pas vraiment aidé par une réalisation où tout est extrêmement rapproché, les personnages encombrant le cadre, presque comme si on voulait cacher qu'il n'y avait rien d'intéressant autour d'eux.

Les personnages, justement, ne connaissent pas d'évolution particulière, même les nouveaux qui n'ont absolument rien de très marquant. Et le Docteur ne montre pas la forte personnalité de l'épisode 1, ayant même à la fin une réaction tout à l'opposé : on nous présentait un Docteur sûre d'elle, débrouillarde, qui avait toujours une solution, et tout d'un coup, après un épisode où elle n'a pas considérablement brillé par son ingéniosité (tout ce qu'elle fait, n'importe quel compagnon aurait pu le faire aussi, à part la séquence de l'Aïkido vénusien qui était assez drôle), s'est perdue dans une redite bas de plafond du discours de son prédécesseur sur les armes (je veux dire, elle envoie une impulsion électromagnétique pour tuer les robots, elle vient LITTÉRALEMENT de se servir d'une arme, c'est complètement débile). D'une manière générale, on ne sent jamais vraiment la menace qui est censée peser sur ces mêmes personnages, justement à cause du point que j'ai souligné précédemment.

Le découpage scénaristique m'a lui aussi déçu. D'une manière générale, c'était tellement linéaire que ça l'a rendu visible et haché : scène où ils se crashent sur la planète -> scène d'introduction au Paris-Dakar de l'espace -> découverte de la ruine -> scène des robots-soldats -> enjeux de la planète et de l'intrigue -> scène des monstres-tissus volants -> arrivée de la course -> retour du TARDIS. L'épisode commence d'ailleurs aussi brutalement qu'il se termine, et il n'y avait rien pour atténuer ça au début puisqu'ils ont placé le générique en premier, et pas après la scène d'exposition comme c'était le cas jusqu'ici. La fin, elle, est assez téléphonée pour commencer (on se doute que le TARDIS va apparaître), et même si le nouveau TARDIS n'est pas moche, sa présentation est extrêmement factuelle par rapport à celle du TARDIS du onzième Docteur, qui était assez semblable. Enfin, et c'est une de mes grandes peurs de la saison désormais, il y a trop de continuité au premier plan, et comme tous les décors sont extrêmement réels et ne provoquent aucun dépaysement particulier (tout aurait pu se passer en Australie que ça n'aurait pas changé grand-chose), on a vraiment l'impression que le temps des épisodes uniques que tu pouvais regarder complètement séparés du reste de la série est révolu.


J'espère vraiment que les prochains épisodes me feront mentir. Tout le problème, c'est que celui-là a été écrit par Chris Chibnall. Et moi qui étais enthousiaste à la fin du premier, je suis beaucoup moins rassuré désormais.


Dernière édition par Lecrivaindujour le Lun 15 Oct 2018 - 17:41; édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alark
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 851
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 16:46    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Deuxième épisode de la onzième saison : Vu !
Enfin on/il/elle retrouve le Tardis !
Ah que j'aime cette nouvelle saison de Doctor Who !
Et quel beau Tardis, la déco a été refaite, et j'aime ça !
Un joli(e) Docteur dans un joli Tardis !
Vive Doctor Who !

Visuellement, très bel épisode, j'ai beaucoup aimé l'histoire aussi, et yeeeeeaaah le retour de ce beau Tardis, je l'aime beaucoup !

Et je ne comprends pas ceux qui ont "l'impression de regarder autre chose que Doctor Who"..
Doctor Who, c'est le changement !
Il faut que vous acceptiez ces nouveaux changements, c'est tout. C'est ça, Doctor Who.

C'est marrant, on dirait que vous voulez qu'il fasse le Doctor Who que VOUS voulez, et vous n'acceptez pas ce qui change...
Chacun ses goûts hein, certes, mais vous reprochez aux choses de changer, mais si c'était le même Doctor Who que ces dernières années, vous critiqueriez aussi...
_________________
Hermit, Devil, Emperor, Death
The Alpha & Omega made by Faith
Revenir en haut
Jalias
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 241
Localisation: Saint Cloud
Masculin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 17:20    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Je commenterai en détail (peut-être) plus tard, mais j'ai beaucoup aimé, et apparemment les anglais également:

http://www.digitalspy.com/tv/doctor-who/news/a868436/doctor-who-series-11-episode-2-ratings-ghost-monument/

7.1 millions de téléspectateurs, c'est plus que pas mal (si ça se stabilise bien sûr à partir de maintenant!)

(7.1 millions dont j'avoue ne pas faire parti, je regarde toujours en replay sur le bbc iplayer, et pas en live, shame^^)
_________________
Revenir en haut
Duanrage
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2013
Messages: 1
Localisation: Une seconde dans le futur
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 19:29    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

J'ai pas le temps de tout lire, et j'ai pas votre talent pour écrire un avis aussi génial que ceux qu'on peut lire ici, mais, si j'ai aimé cet ep, que c'est toujouts aussi plaisant à voir, il y a quand même deux gros mais :


CETTE MUSIQUE DE GÉNÉRIQUE ! Arg mes oreilles saignent !
J'suis pas réfractaire au changement loin de là, c'est même l'essence même de DW, mais... Oh punaise, cette musique qui me hypait au plus haut point a été, pour moi, massacrée !
Bon et j'suis pas emballé par le visuel non plus du générique, mais c'est rien comparé à la musique. Oh c'est terrible !

Et sinon, le TARDIS me laisse un gros goût de "meeh". J'aime beaucoup l'entrée, il y a de bonnes idées (quelques détails comme le distributeur de biscuit ^^), mais... Les arches très bof, et... C'est tout plat ! Y a toujours des hauteurs, un sous-sol, ou un balcon... Trop plat.
M'enfin, j'ai aussi eu du mal avec la manière dont il était filmé, on verra ce qu'il donne à l'usage.


Fichtre, moi qu'aime pas les haters, à juste critiquer, voilà que mon tout premier message sur ce forum (du moins après des années de silence) est juste... pas tendre ^^
Revenir en haut
Mikado
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mai 2015
Messages: 398
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 20:05    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Je commence par parler du générique. J'adore, mais je regrette juste l'absence de l'aspect "voyage" (pas de TARDIS qui parcourt le vortex) !

J'ai bien aimé cet épisode ! Les deux personnages secondaires sont pas particulièrement sympas, mais ils sont bien écrits. On retrouve une morale de type "ensemble, on est plus forts" qui correspond parfaitement à l'esprit de la série. Je ne comprends pas trop celles et ceux qui ont l'impression de regarder autre chose que Doctor Who. Je l'ai déjà dit dans ma review de l'épisode 1 mais le Treizième Docteur fait très "Docteur", comme à chaque régénération, la mentalité globale du personnage principal ne change pas, et ça fait plaisir à voir.

J'apprécie les dialogues entre Graham et Rayan. On voit qu'ils sont vraiment proches et ce sont des personnages attachants. Yasmin est un peu plus inexistante en revanche, j'espère qu'elle s'imposera davantage dans les futurs épisodes !

Le scénario de l'épisode en lui-même n'est pas super intéressant mais les relations entre les personnages sont tellement bien mises en places que ça rattrape le niveau on va dire.

À propos du nouvel intérieur du TARDIS, ce n'est pas le meilleur de l'Histoire de la série selon moi, mais je l'aime bien ! C'est un mélange entre le TARDIS de Christopher Eccleston/David Tennant et le premier TARDIS de Matt Smith.

Et sinon, j'espère qu'on aura un fil rouge sur la race de Tim Shaw (je me rappelle plus du nom, désolé) !

Pour conclure : si je devais mettre une note à cet épisode, ce serait probablement 7/10. Rien de fantastique, mais ça se laisse regarder plutôt agréablement.
_________________
Revenir en haut
Skype
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 616
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 23:02    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Je suis incapable de faire une belle review très détaillée comme certains d'entre vous, mais je vais tout de même donner mon avis. Je vais commencer par ce qui manquait lors du premier épisode: le générique et le TARDIS.

Le générique est assez court et ne m'a pas emballée plus qu'il faut, moi aussi le vortex me manque. L'intérieur du TARDIS est plutôt moyen (Je préfère celui de Twelve), mais contrairement à certaines personnes sur FB ou autres, ne pas aimer le nouveau TARDIS ne m'empêchera pas de regarder et d'apprécier la nouvelle saison.

L'épisode n'est pas exceptionnel, mais il est très bon et, honnêtement, les trois premiers épisodes d'un nouveau Docteur ne sont jamais les meilleurs (du moins, pour moi). Chibnall aime prendre son temps pour développer l'intrigue et préfère se préoccuper des personnages avant tous, certains adorent, certains détestent. Personnellement j'aime bien son approche. Le 'monster of the week' n'est pas ce que je préfère, j'aime qu'il y ait quelque chose d'autre.
Cela n'a pas été mentionné mais j'ai aimé le passage du temps, visible et réaliste.

Il semble y avoir un arc narratif (contrairement à ce qu'a dit Chibnall) et c'est tant mieux. J'espère seulement que s'il y a un fil rouge, que cela va vraiment mener quelque part (oui je pense à l'hybride notamment). Tyr@ j'aime tes théories sur le Timeless child, ce serait très intéressant que Chibnall creuse cet aspect. Pour la race de Tim Shaw j'ai hâte de voir s'il y a plus à dire sur cette espèce. Il n'est peut-être qu'un marginal, un outcast comme le Docteur vs les autres Time Lords.

Pour le moment, Yaz n'a pas fait grand chose, mais j'imagine que le personnage se développera plus tard. J'ai aussi trouvé le Docteur trop en retrait, mais j'espère qu'elle prendra plus d'assurance dans la deuxième moitié de la saison. J'ai pas envie que 13th subisse le même sort que Twelve, c'est à dire être dans l'ombre du/des compagnon-s.

La relation entre Graham et Ryan est intéressante et j'ai bien aimé le fait qu'ils sont encore très affectés par la mort de Grace, cela les rend plus réalistes et humains. Je me rappelle que l'indifférence de Amy Pond dans la saison 6 m'avait troublée. Elle se fait enlever par les Silences, ils la séquestre tout le long de sa grossesse pour ensuite lui enlever son bébé et elle retourne voyager avec le Docteur comme si rien n'était. Pire, elle ne lui en veut même pas d'être incapable de retrouver sa fille.
Bref, sur ce point Chibnall commence bien. J'aimerai voir une scène où Ryan se fâche et accuse le Docteur d'être la cause de la mort de sa grand-mère et Graham qui tente de le rassurer. Il pourrait même quitter le groupe pendant un certain temps à cause de cela. Ce serait très humain. Ce serait aussi une bonne occasion de permettre au Docteur de s'exprimer sur la perte de ses propres enfants, une idée comme ça (qui ne plairait évidemment pas à tout le monde).

Pour finir, il y a encore beaucoup de choses à travailler et à améliorer, mais je trouve que c'est un bon départ. J'ai hâte de voir le prochain épisode.
Revenir en haut
malikay
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2011
Messages: 299
Localisation: Montpellier
Masculin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 23:11    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Très bonne critique Tyr comme d'habitude Smile

J'ai adoré l'épisode !

Et un petit truc que j'ai remarquer, ils ont mis des filtres aux caméras pour faire du flou (ce n'est pas du flou je sais mais impossible de me rappeler du nom de cet effet xD ) en forme hexagonale, comme l'intérieur du Tardis pour la scène finale




Edit : attention toute les captures d'écran doivent être mise sous spoilers !
_________________
La signature n'est pas disponible pour le moment, veuillez laisser un message après le bip sonore
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Emmessem
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 99
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018 - 23:52    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument Répondre en citant

Si j'avais été séduit par The Woman who Fell to Earth, je trouvais qu'il manquait quelque chose. Un élément de mythologie ? Un monologue stylé ? Une menace réelle ? Bref, le sel qui fait de Doctor Who un OVNI - jeu de mot - dans le paysage audiovisuel mondial. Je crois que c'est un peu ce que j'ai retrouvé avec The Ghost Monument. L'intrigue est simple, déjà-vu ; notamment dans l'excellent comics Han Solo de Marjorie Liu, mais au moins elle a le mérite de très bien fonctionner. Et je préfère largement un récit qui se tient sur la longueur, mais qui ne tente pas de paraître plus malin que son spectateur à un scénario qui se veut ultra-complexe, mais qui est rempli de plot holes.

Tout l'enjeu de l'épisode était de creuser les personnages, maintenant qu'ils ont été présentés et c'est plutôt réussi. Aucun doute possible, le Treizième Docteur est le Seigneur du Temps qu'on aime. Personnellement, elle me fait penser au Dixième, tout en étant à la fois plus douce et plus dure sur certains aspects de sa personnalité. Je l'aime vraiment beaucoup. Et il en va de même pour ses compagnons, qui parviennent tous à se faire une place. Chris Chibnall a vraiment un truc pour construire les groupes de personnages, les familles. J'ai hâte de voir jusqu'où il va mener ses quatre protagonistes. Plus que ça, je suis curieux de savoir combien de larmes, il sera capable de faire couler de mes yeux.

Enfin, je me disais que le show runner allait peut-être peiner à construire un fil rouge sur la globalité de sa saison. Puis sont venus des moments super-intéressants. C'est moins subtil que ce que faisait Russell T. Davies, mais ça a le mérite d'être très intriguant et d'apporter quelques éléments à la mythologie du Whoniverse. De quoi ravir les fans que nous sommes, prêts à rédiger des théories incroyables à partir de simples mots. C'est quand même fou. C'est dans l'ADN de Doctor Who depuis longtemps et je suis content que ça le reste!

Je regrette juste un peu que Chibnall et son réalisateur n'aient pas encore poussé très loin les recherches visuelles. Les extraterrestres ressemblent à des humains. La planète ressemble à la Terre. Et même si ça peut très bien passer en milieu de saison, c'est dommage de ne pas avoir essayé de ne pas avoir fait des tentatives pour ce deuxième épisode, censé accrocher le spectateur curieux qui revient après le pilote. Aussi, j'ai été un peu décontenancé par l'absence de séquence pré-générique, mais aussi par la présence de nombreuses COUPE SUR : NOIR.


_________________
En plein dans les aventures du Troisième Docteur !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:31    Sujet du message: [11x02] The Ghost Monument

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 11 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com