Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[11x04] Arachnids in the UK
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 11
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 594
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 10:34    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant



- Scénariste : Chris Chibnall - Réalisateur : Sallie Aprahamian


synopsis a écrit:
The Doctor, Yaz, Graham and Ryan find their way back to Yorkshire only to find something is stirring amidst the eight-legged arachnid population of Sheffield.


Fiche IMDB de l'épisode

Bande Annonce





diffusion BBC1 le 28 octobre 2018 à 18h45 - France 4 le 1er novembre 2018 à 22h20
_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void


Dernière édition par Nanou le Jeu 1 Nov 2018 - 17:50; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Oct 2018 - 10:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 817
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 28 Oct 2018 - 20:57    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

Bon, comme toujours avant de faire ma critique je vais le revoir mais...heu... je suis franchement pas très convaincue là. Laughing Après, je suis très mauvais public pour les méchants ultra caricaturaux de ce genre et pas arachnophobe pour deux sous, ça aide pas.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 423
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 28 Oct 2018 - 21:01    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

Ouais, c'était... sympa.

Je crois que c'est le premier épisode de la saison où j'ai eu de vrais fous rires, ça se répondait beaucoup mieux que dans les épisodes précédents et c'était assez agréable. Globalement, comme on s'y attendait, les personnages sont le point fort de cette saison. J'ai beaucoup aimé le traitement de Graham, il était assez émouvant et bien aidé par la réalisation.

D'ailleurs le réalisateur a changé et purée ça fait du bien. J'vous avoue que deux épisodes de gros plans sur les tronches des acteurs, ça m'avait un peu saoulé. La réalisation ici était agréable et les plans bien plus iconiques. Même si j'ai pas trouvé les araignées incroyablement réalistes, elles restaient pas trop trop mal et ça ne m'a pas gêné durant l'épisode.

Par contre j'ai toujours du mal avec l'aspect science-fiction. Je ne pense pas être le seul que ça dérange, mais pour l'instant, j'ai pas l'impression d'avoir eu des supers histoires de S-F, ces quatre premiers épisodes étaient juste corrects mais sans plus, et ça manque d'inventivité à la Moffat/RTD. C'est pas mauvais, hein, mais pour du Doctor Who, ça fait un peu cheap.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
burns
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 99
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 14:31    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

Contrairement à Tyr, enfin un épisode ou j'avais l'impression de retrouver ma série.
J'ai apprécié l'ambiance "angoissante" avec juste des araignées, plusieurs moments qui m'ont fait rire, ptit moment émotion vers la fin, j'ai enfin retrouvé ma sensation habituelle post visionnage.
Enfin bon les trois premiers épisodes de la saison 10 aussi m'avait + servi d'échauffement avant de vraiment être dedans, pareil ici, j'ai jamais été inquiété quand j'avais des épisodes qui me plaisaient moins.

En voyant le titre, je me suis dit "planet of the spiders 2" Mr. Green

Les personnages ont fini de me convaincre (bon le docteur j'ai pas eu de soucis, c'était dans la poche dès le premier épisode, ce qui est très très rare pour moi après un changement)

Bref, très content de cet épisode et hâte de voir la suite.
Après l'épisode de la semaine dernière qui a vraiment eu du mal à me convaincre, avec presque tout le monde autour de moi qui semblait unanime en disant que c'était un très bon épisode, je me sentais légèrement exclu :p
Mais il en faut toujours pour tous les gouts et là dessus je pense qu'on est toujours servi avec cette série.

Citation:
J'vous avoue que deux épisodes de gros plans sur les tronches des acteurs, ça m'avait un peu saoulé.

Je rejoins l'avis, j'en avais parlé dans un des autres épisodes, j'étais pas fan non plus de ça.
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 630
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 15:30    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

Épisode léger, pas mauvais, mais qui ne risque pas de rester bien longtemps dans ma mémoire. Je ne suis pas arachnophobe donc je perds déjà tout le côté hide behind the sofa. Doctor Who ne m'a jamais fait peur en fait. J'espérais que les araignées (ou ce qui les rend énormes) auraient au moins une origine extra-terrestre, mais non, si j'ai bien compris après un seul visionnement ce sont juste des mutations liées à la pollution...ouais, je pense que je dois revoir l'épisode pour mieux comprendre.

C'est un épisode sympa, sans plus. Chibnall devra travailler un peu plus ses intrigues, ses vilains et le côté sc-fi pour la prochaine saison.

Pour les personnages il est doué. Le Docteur est de mieux en mieux et Graham est pour le moment le compagnon le plus intéressant et le mieux développé. Yasmine est beaucoup plus présente cette semaine et je pense qu'elle a du potentiel, mais Ryan perd en crédibilité. Il me fait un peu penser à l'idiot de la bande et cette horrible musique rap qu'il a utilisée pour attirer les araignées était pénible à entendre ( Déjà je n'aime pas le rap).

J'adore le côté politico-social de Doctor Who en général, mais cette semaine j'ai trouvé la caricature de Trump un peu too much et pas nécessaire. Je déteste Trump, là n'est pas la question, mais le message politique sort de nulle part et est à peine lié à l'intrigue. La semaine passée il y avait un message politique et social fort, mais il était imbriqué dans l'histoire. Là c'est juste quelques répliques comme ça et le vilain aurait pu être n'importe quoi d'autres qu'un homme d'affaires et un politicien corrompu. Quelque chose de plus intéressant (un extra-terrestre, un scientifique fou, Une folle des araignées, des militaires qui font des expériences douteuses etc.). Peut-être que c'est moi qui a mal compris, j'ai besoin de revoir l'épisode pour mieux le juger.

C'est l'épisode que j'aime le moins dans les quatre, même si j'ai adoré la fin quand les compagnons décident de rester avec le Docteur malgré les risques. La scène de Graham qui voit Grace partout dans son appartement est géniale et triste. Je comprend les motivations de Graham d'accompagner le Docteur et aussi ceux de Yasmine qui sont typiques de la jeune fille à la vie banale qui rêve d'aventures. D'ailleurs, la mère de Yasmine m'a rappelé les mères des compagnes de l'ère RTD, j'ai bien aimé. Il n'y a que Ryan que je n'ai pas trop compris pourquoi il suivait le Docteur.

j'espère que celui de la semaine prochaine sera plus sc-fi
il est futuriste c'est évident, mais est-ce qu'on va avoir droit à des aliens ou juste des humains du futur ? le vilain sera-t-il encore un humain corrompu ? Est-ce qu'il y aura un message politique quelconque ? à voir.
Revenir en haut
Malohkeh
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2014
Messages: 1
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 20:19    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

ça doit faire plusieurs années que je n'ai pas posté sur ce forum, mais là il fallait que je m'exprime.

Cet épisode était extrêmement mauvais et je commence a me faire du souci pour la saison en général. Les araignées domestiques mutantes sont vraiment les "monstres" particulièrement cheap, peu intéressants et surtout pas au niveau pour faire face au Docteur. UNIT aurait pu régler le problème en 2/2 (pour une fois qu'une menace était à leur portée !).

Le méchant "futur président des USA" est extrêmement caricatural. Des personnages antipathiques de ce genre, il y en a pas mal d'autres dans la nouvelle série, mais celui-ci n'est pas crédible. On dirait Flairsou dans Mickey Parade.

La morale sur les gentilles petits araignée qu'il ne faut pas tuer est assez ridicule. Je doute que tous les 3 compagnons (et encore moins la scientifique) refusent d'écraser les araignées qu'ils croisent dans leur salon. Là, soudain, c'est grandement immoral de tuer des araignées géantes qui chassent des humains. Au lieu de ça, le Docteur les piègent dans la panic room, où elles sont condamnées à mourir de faim. A moins que le Docteur ne prévienne UNIT pour les récupérer. UNIT les tuera probablement, ou bien les étudiera (parce qu'une araignée géante, c'est une arme intéressante pour une organisation militaire secrète). Et dans tous les cas, on connait leur destin. La plus grand araignée est en train de mourir d'asphyxie (parce que son système respiratoire n'est pas adapté à une telle taille). Toutes ces araignées sont condamnées de toute façon, et ce de manière assez horrible. En fait, se faire abattre est une mort assez douce en comparaison.

Le tout mis bout à bout, j'ai eu l'impression de voir un dessin animé avec un méchant stéréotypé et une morale gentillette.

Pour le moment, c'est le plus mauvais épisode de la saison.

Là où je commence à flipper, c'est que les 3 précédents ne sont pas non plus très convaincants. Les 2 premiers étaient des course poursuites, pas vraiment mauvaises, mais pas extraordinaires non plus. L'épisode sur Rosa Parks était sans intérêt. En tant qu'épisode de SF, il était creux au possible, et en tant que biopic, il était bien trop superficiel (en même temps je ne crois pas que Doctor Who soit adapté pour donner dans le biopic). Jusqu'à présent, j'ai l'impression que tous les épisodes manquent profondément d'inspiration, la morale est très naïve, les compagnons manquent d'espace pour s'exprimer, et la 13ème Docteure manque un peu de relief. Pour l'instant j'ai vraiment du mal à voir ce qui la caractérise par rapport aux autres, et c'est la première fois que je n'arrive pas à cerner une incarantion depuis 2005...
Revenir en haut
PeterH41200
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2010
Messages: 390
Localisation: 41200 Pruniers-en-Sologne, Loir-et-Cher, Centre, France, UE, Europe, Eurasie, Terre, Système Solaire
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 20:39    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

Bon, je suis très mitigé sur cette épisode. Quand j'ai vu araignées dans le titre, j'ai espéré revoir l'espèce des Racnoss. Ca aurait été ultra cool de revoir un méchant connu, parce que là...
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
DarkDalek
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2010
Messages: 574
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 20:41    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

L'épisode est sympa sans plus. J'aime pas les araignées du tout mais ça ne m'a pas fait peur. Chibnall est doué pour les personnages de gentils comme le docteur ou les compagnons même si Ryan semble moins bien écrit on ne voit pas trop ce qu'il apporte. Mais je n'aime pas du tout les méchants de cette saison et celui la est sans doute le pire de tous très caricatural même trop. Le cliché de l'homme d'affaire véreux qui a des ambitions politiques et qui aime les armes. Et puis j'ai pas compris pourquoi il virait la mère de Yaz elle est juste arrivé en avance et les as surpris en train de discuter. C'était juste une excuse pour dire que le méchant est méchant donc il vire la mère de Yaz sans raison. Si c'est une critique de Trump cela aurait pu être amené plus subtilement. Ils ont tout de même évité le cliché du karma qui fait que le méchant meurt quand même à la fin.
D'ailleurs j'aurais préféré que le méchant soit d'orgine alien qu'on nous ressorte les Racnoss par exemple. j'attend toujours qu'on nous ressorte un méchant orignal pas caricatural. Sinon on parlait de fil rouge concernant la race de Tim Shaw ou le fameux Timeless child mais cela fait 2 épisodes que l'ont en entend pas parler.
Sinon les compagnons ont rejoint officiellement le Tardis et cette scène était vraiment sympa. On en apprend plus sur les personnages notamment Graham et Yaz et aussi sur Ryan même si j'ai du mal avec lui le coup de la lettre de son père je trouve que ça manque d'intéret surtout qu'il avait dit qu'il ne l'aimait pas dans l'épisode 1 je crois. Bref j'attend de voir si le perso évolue par la suite.
Revenir en haut
Scrooge McDuck
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2015
Messages: 19
Localisation: Killmotor Hill, Donaldville
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 21:26    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

11x04 Arachnids in the UK

Disclaimer : tout en donnant mon avis sur cet épisode, je risque de donner mon avis, de façon plus générale, sur ce début de saison. Je pense qu’après 4 épisodes, c’est un bon moment pour faire un premier point.
Concernant cet épisode… je pense que c’est celui qui m’a le moins plu pour l’instant, sur cette saison de Doctor Who.

Allons-y Smile !


Commençons par les points positifs. J’ai aimé le fait de retrouver un épisode très « Doctor Who-esque ». Bien sûr, impossible de donner une définition de ce terme, mais j’ai personnellement eu l’impression, sur les trois premiers épisodes (surtout le 2 et 3), de regarder, en quelque sorte, autre chose que Doctor Who. Ici, on a une histoire avec des araignées géantes, le Docteur et ses compagnons qui courent dans des couloirs, etc… tout cela m’a donné l’impression de revoir un épisode « classique » et ça m’a fait du bien. J’ai pourtant adoré l’épisode précédent ! Mais je ressentais également le besoin de « retrouver » ma série favorite.

Rien à redire sur le jeu d’acteur non plus, et il y a quelques bonnes lignes de dialogue, notamment lancée par le Docteur (la Docteur ? la Doctoresse ? je ne sais plus comment je suis censé accorder Smile ), tels que « Najia, you’ve made a very awesome human » ou encore « Very plural » après que l'antagoniste ait eu l’air étonné quand la conversation mentionnait des araignées, au pluriel.

Il y a aussi eu de l’humour : les interactions du Docteur avec la famille de Yaz (« Go make your terrible pankuros » (j’invente probablement le terme, je ne sais plus ce que c’était exactement)), Ryan qui joue avec la lumière en arrière-plan, la rapidité avec laquelle le Docteur accepte de prendre le thé, ou le fait qu’elle appelle Najia « Yaz’s mom » malgré que cette dernière lui ait répété au moins deux fois son prénom.

Également, des moments touchants. La courte discussion entre Graham et Ryan à propos de la lettre de son père (sa « proper family » selon la lettre, mais pas selon Ryan), ou le fait qu’il ait eu besoin de se couper de groupe dès son retour à Sheffield pour commencer à faire son deuil.

À ce propos, la scène finale où les protagonistes choisissent de devenir compagnons (ou plutôt membres de « l’équipe TARDIS ») est plutôt réussie. Ryan et Yaz mentionnent des raisons somme toute assez faibles (je ne veux pas retourner à mon travail / j’aime ma famille mais elle est un peu chiante parfois) mais qui fonctionnent plutôt bien car précédemment amenées : Ryan parle de son métier et du fait qu’il ne l’aime pas dès le 1er épisode, et nous avons pu avoir un avant-goût de la famille de Yaz durant ce 4ème épisode.
En revanche, j’étais un peu plus curieux à propos de Graham, je me demandais quelles raisons pourraient bien le pousser à continuer ses aventures avec le Docteur. En effet, il n’est pas jeune comme Ryan et Yaz, de façon inconsciente on l’imagine donc moins enclin à l’aventure, et surtout : ce n’est clairement pas dans son caractère, à la base. Dans son couple, c’était Grace l’aventurière – Graham nous est davantage présenté comme celui qui demande « mais pourquoi vous courez après un alien ? » ou « on ne peut jamais manger tranquillement, on est toujours en train de courir ».
Or, son envie de continuer à vivre ces aventures comme simple moyen d’occuper son esprit en temps de deuil, son désir de s’éloigner de sa maison qui lui rappelle trop Grace, sont parfaitement amenés, et j’ai trouvé ça plutôt émouvant.

Les points négatifs, maintenant ?^^

Tout d’abord, j’ai dit être content de retrouver le feeling « Doctor Who »… mais ce dernier n’était pas encore tout à fait présent. J’ai encore l’impression de voir des problèmes de rythme (certains moments font retomber la tension) et de manière générale j’ai un ressenti plus « série télévisée classique », là où Doctor Who était à mon goût une série plus inventive, plus excentrique.

Et justement, si le synopsis « des araignées géantes dans la ville » sonne, à la base, comme quelque chose de très « Doctor Who », au final ça tombe à plat. Je m’attendais à ce qu’il y ait une explication à base d’autre dimension, d’araignées du futur qui sont devenue l’espèce-maître de l’univers, ou de simplement plus… d’excentricité, pas simplement de grosses araignées. Un peu comme les vampires de Venise n’étaient pas juste des vampires, mais des aliens déguisés en vampires.
Là, non. C’est simplement des araignées qui ont muté avec des déchets toxiques. C’est… trop classique, pas du tout inventif, ça n’a pas la folie que j’associe habituellement avec Doctor Who.

Pire : ce n’est pas intelligent. Je vais rester sur les vampires de Venise puisque je suis parti là-dessus : le fait que les vampires ne soient pas reflétés dans le miroir est expliqué par le filtre de perception, de même que les dents aiguisées (nous percevons de manière inconsciente un danger derrière le filtre de perception). Ce sont des explications alambiquées, mais également intelligentes dans le contexte de l’histoire, car elles ont un sens. Elles fonctionnent.
Je ne retrouve pas cette intelligence dans le script de cet épisode, ni dans ceux des épisodes précédents, en fait. Ça ne les empêche pas d’avoir d’autres qualités… mais je dois avouer que je trouve ça dommage.

Puisque l’on parle de scripts, ceux de la saison actuelle ne me convainquent pas jusque-là. Je les trouve trop simplistes, avec souvent des résolutions bâclées. Et c’était le cas pour cet épisode. Qu’en est-il de l’araignée chez la « almost neighbour » de Yaz ? Ou de celle supposément présente chez Graham ? J’ai l’impression que le dénouement a été expédié.

Cela me fait penser à un point positif que j’ai oublié de noter : j’aime la caractérisation de ce nouveau Docteur comme étant farouchement anti-armes. Ce n’est pas nouveau, mais ce côté pacifique est, je trouve, poussé jusqu’à un extrême jamais vu, et je pense que cela posera des soucis au Docteur par la suite, car il s’agit d’une vraie faiblesse et d’un comportement irrationnel.

Cependant, les solutions « pacifiques » du Docteur manquent souvent d’inventivité, et sont même totalement en contradiction avec ses valeurs. Ryan qui envoie le « méchant » dans le passé, sans ressources, le condamnant à mort aurait dû provoquer une réaction chez le Docteur lors de l’épisode précédent. De même, laisser les araignées agoniser à petit feu dans une petite salle ne me semble pas « plus humain ».
Comme je l’ai dit, en soit ça ne me dérange pas : j’aime bien que le Docteur ait des défauts et j’aime le fait que son extrême pacifisme le pousse à des décisions erronées. Que le Docteur, qui est pourtant intelligente, ne se rende pas compte du paradoxe de certaines de ses décisions, c’est une chose – mais pourquoi pas, on peut supposer que ses valeurs très prononcées l’aveuglent. Mais il y avait là d’autres personnes dans la pièce… pourquoi personne ne lu a donc fait remarquer que son raisonnement était au minimum propice à débats ?...

Ah, un autre point négatif commun à la plupart des épisodes : je trouve que parfois, le Docteur en fait « trop ». C’est dommage, car j’aime bien le portrait qu’en dresse Jodie Whittaker, mais j’ai l’impression que le Docteur fait au moins 3 références en passant à des personnages historiques prétendument rencontrés à chaque épisode… au bout d’un moment, c’est lassant. Ou, pour parler de l’épisode actuel, la réplique « Tea at Yaz’s » fait sourire la première fois… mais répété trois fois, c’est juste « too much ».
C’est d’autant plus dommage que lorsque certaines choses se répètent trop, cela ne fait qu’accentuer la pauvreté des scripts – comme si les scénaristes ne savaient pas quoi écrire et recyclaient sans arrêt les mêmes répliques.

Un autre point noir de l’épisode : Trump (je ne sais plus son nom dans l’épisode, donc je me permets de l’appeler par son vrai nom). Je n’ai rien contre les sujets politiques. J’ai adoré Oxygen, par exemple. Ou encore le parallèle avec l’immigration / la radicalisation que l’on peut faire dans l’invasion des Zygons en saison 9.
Mais justement, dans ces épisodes, ces sujets sont bien amenés, et en lien direct avec l’histoire. Dans le cas de Trump, ce n’est à mon goût pas bien amené : trop évident, « in your face », les allusions répétées au point de devenir agaçantes (on retrouve le problème de répétition précédemment cité), et même certaines répliques qui apportent de la confusion – notamment le fait qu’il n’aime pas Trump, à quoi servait cette allusion ?
Mais surtout, en plus d’être mal amené, ça n’a aucun lien avec l’histoire : en quoi cette caricature de Trump était pertinente dans le cadre de cet épisode ? Quel est le lien avec l’histoire ? À mon sens, la réponse est « aucun », car ça aurait pu être un tout autre méchant. De même, l’aventure de cette semaine aurait pu se passer dans n’importe quel bâtiment, pas forcément dans un hôtel. Le méchant de cette semaine n’a pas vraiment sa place dans l’histoire (j’ai l’impression que cette saison a un gros problème d’écriture avec les antagonistes…), et du coup ça donne un aspect un peu décousu à cet épisode.




Voilà pour mon opinion sur cet épisode ! À mon sens, il est symptomatique des problèmes que j’ai avec cette saison : un rythme parfois étrange, des scripts que je trouve plutôt pauvres et manquant d’originalité, quelques problèmes de redites / répétition, des dénouement souvent traités trop rapidement et (encore une fois, à mon humble avis) peu intelligemment, ainsi que des antagonistes peu mémorables.
(Heureusement, cette saison a aussi ses points positifs : le Docteur reste le Docteur, les acteurs restent bon – notamment ceux jouant Treize et Graham, il y a des passages très émouvants qui possèdent également une certaine subtilité, certains plans sont magnifiques, et parfois on a également quelques lignes de dialogues bien trouvées).

J’espère être davantage convaincu par le prochain épisode^^.

PS : Qui fait les bannières de présentation de topic pour chaque épisode ? Nanou ? En tout cas j'adore celui de cette semaine, l'expression de Jodie est fantastique Smile .
_________________
No man's poor who can do what he likes once in a while.
Revenir en haut
Uranium
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2017
Messages: 83
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 22:25    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

On a donc eu un remake de The Green Death, cette semaine. Avec des araignées géantes à la place des asticots (mais on retrouve la mine de charbon et les déchets toxiques).On a la même dénonciation des entreprises qui jettent leurs déchets toxiques sans se soucier des conséquences pour l’environnement sauf quand ça impacte négativement les bénéfices de l'entreprise (Je suppose que des araignées géantes tueuses d'humains, ça va impacter plutôt négativement la clientèle de l'hôtel) et dans ce cas ne pas en assumer la responsabilité. C'est triste de constater que le message de The Green Death est toujours d'actualité presque 40 ans plus tard.

C'était sympa mais pas transcendant.

Sinon, j'ai adoré le Docteur dans cet épisode. Effectivement, Yaz gagne en importance. Graham est toujours aussi bien. Ryan est un peu mis l'écart, mais bon c'est le défaut d'avoir quatre personnages principaux. Et on a aussi constaté que Grace est effectivement un personnage récurrent.
La scène finale dans le TARDIS est géniale.

De nouveau des morts dans un épisode, ça commençait à m'inquiéter.

Les araignées sont vraiment mignonnes. La mort de la mère m'a attristé. J'aime bien qu'elles soient condamnées à mourir du à leur taille, c'est réaliste. Mais c'est vrai que c'est étrange que personne ne s'offusque que la condamnation des araignées dans la chambre forte.

Je rejoins les avis précédent sur le méchant de l'épisode. Je ne sais pas si c'est spécifiquement une caricature de Trump ou des politiciens et industriels en général, mais Chibnall doit vraiment avoir une mauvaise opinion des politiciens et industriels pour en faire un tel connard sans nuance.

Par contre ça commence à manquer d'Alien non humanoïde. On n'en a plus vu depuis Tim Shaw. (Les Robots et les Remants étaient juste des armes sans conscience). Bien que pour les épisodes sur Terre ça ne me gène pas finalement, c'est agréable que la Terre ne soit pas envahie 3 fois par saison.

Bon c'était sympa mais ça sera pas un épisode mémorable.


Dernière édition par Uranium le Mar 30 Oct 2018 - 14:52; édité 6 fois
Revenir en haut
Arkham
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2014
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 22:25    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

Moi qui suis une vrai chochotte lorsqu'il s'agit d'araignées, je peux vous assurer que la réalisation a été réussie, j'ai rarement été aussi mal à l'aise en voyant une araignée derrière un écran haha

Concernant l'épisode en général, encore une fois ça manque de Badass. Ca me gêne un peu de voir un Doctor totalement spectateur et qui ne fait quasiment rien, j'attends toujours qu'elle nous sorte un coup de génie. Là on se demande pendant tout l'épisode comment on résoudra le problème d'avoir des araignées géantes en pleine ville, et la solution serait de les laisser mourir dans un coffre-fort? Et que la mère est mourante donc on a juste à attendre un peu pour que le problème soit résolu? J'avoue que j'en attendais un peu plus.

Jodie Whittaker, dans son jeu, m'a convaincu dès le début. Chibnall et son équipe de scénaristes par contre, pas encore...
_________________
Revenir en haut
Emmessem
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2011
Messages: 106
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 23:17    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

lLe moins bon épisode de la saison ?

A vrai dire je n'ai pas grand-chose à dire dessus, car il n'est pas mauvais, mais Chris Chibnall ne se montre pas brillant pour autant. L'intrigue, le suspense en lui-même, tout ça est assez bien dosé : c'est une vraie enquête paranormale. Mais la résolution est vraiment très décevante et l'antagoniste... Bah on retombe dans les pires travers de Doctor Who sous l'ère Russell T. Davies. Encore que, des mecs comme Max Capricorn avaient au moins le mérite d'être cruels. Ici, on a un méchant qui est juste bête. Même quand le Docteur réagit face à lui, ça semble forcé. Ca me gêne vraiment. Et c'est dommage, parce qu'il y a plein de bonnes idées. Mais dans une ambiance Torchwood ce serait mieux passé que dans un épisode de Doctor Who sans extraterrestre. En plus de ça, la fin est assez paresseuse. Et je ne vois pas trop si ça fait avancer le fil rouge.

J'espère que la SF sera plus présente dans l'épisode 5.

_________________
En plein dans les aventures du Troisième Docteur !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 423
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 29 Oct 2018 - 23:20    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

Deuxième visionnage, et mon appréciation ne change pas beaucoup : sympatoche sans plus.

Pas mal de petites incohérences qui me sortent de l'histoire. Dès le début, c'est quand même une grosse coïncidence qu'il se passe, en l'espace de quelques jours, COMME PAR HASARD, deux événements clairement paranormaux dans la même petite ville anglaise. Et accessoirement, c'est pour le moins étrange que le Docteur et ses compagnons, COMME PAR HASARD, se rendent compte du problème juste en passant dans le coin, d'autant plus que, COMME PAR HASARD, ça a un lien avec le nouveau job de la mère d'un des compagnons.

Ensuite, concernant le sort réservé aux araignées... Je suis content de pas être le seul à trouver que c'est débile. Les mettre toutes ensemble dans une pièce confinée sans nourriture laisse deux options : la première est qu'elles vont toutes mourir de faim, la deuxième est qu'elles vont s'entre-dévorer. Paye ton traitement avec dignité.

Bref, tout ça me fait me dire que Chibnall ne semble effectivement pas arriver à gérer des enjeux de science-fiction, et ça aurait le mérite d'expliquer pourquoi toutes ses intrigues sont aussi simplistes. C'est la troisième fois que je me dis que chaque épisode a un potentiel énorme, mais jamais vraiment utilisé, l'auteur se contentant d'aller au plus simple. Heureusement la deuxième partie de la saison verra arriver d'autres scénaristes, qui, j'espère, sauront se montrer plus créatifs.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
The Sun Art
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2018
Messages: 2
Localisation: Sud de la France
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 30 Oct 2018 - 17:07    Sujet du message: Ce que j'ai pensé de cet épisode Répondre en citant

Premier visionnage en sous-titré français hier soir, voici mon avis :

L'épisode dans l'ensemble est sympa, très léger juste après un épisode comme Rosa, plus lourd de sens et de morale c'est une bonne chose je vais donner mon avis plus précis point par point :


Effets Spéciaux/VFX : Au niveau des araignées j'étais plutôt content mais pas surpris, elles étaient bien faites (par rapport aux épisode qu'on as eu dans les Classics ça fait du bien !) mais c'est normal en 2018 et avec les moyens de la BBC.


Personnages : J'ai été super content de découvrir un peu plus la vie de Yaz, pour l'instant on savais juste quel était policière et que c'était une amie d'enfance de Ryan, on en apprend un peu plus sur sa famille et elle même.


Intrigue : Pour le coup j'ai été assez déçu ... l'intrigue n'était pas mauvaise mais Chibnall m'avait habitué à mieux dans ses autres séries et les épisodes qu'il avait déjà fait dans Doctor Who, on as une intrigue assez plate, et je suis resté un peu sur ma faim ...


Voilà ! Merci d'avoir lu et bonne journée, moi je vais m'échapper dans mon Tardis ! Aurevoir !   
_________________
Je suis un fan du Troisième Docteur !
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 817
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Jeu 1 Nov 2018 - 18:52    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK Répondre en citant

1x04 Arachnids in the UK

My husband's right.It's a conspiracy.Do you have any idea how annoyingit is when my husband's right?

Je suis en général très bon public concernant Doctor Who mais je dois bien admettre que cet épisode est pour moi assez raté. Oh, ce n’est pas une catastrophe à la Curse of the black spot et je n’ai pas passé un mauvais moment en le regardant mais j’ai eu un mal fou à le revoir le lendemain pour prendre des notes et le temps que j’ai mis à faire cette review vous donne une indication sur ma motivation à y revenir davantage. Du coup, deux parties seulement cette semaine vu que je n’ai pas plus envie que les scénaristes de me creuser la cervelle.


I. Les couacs
Je commencerai par tout ce qui n’a pour moi pas du tout fonctionné cette semaine et j’ai relevé trois points principaux (décidément, je ne peux pas m’empêcher de revenir aux trois parties^^ ).


a) Les araignées
Je ne vais pas taper sur les effets spéciaux autour des araignées. Ils n’étaient pas ridicules et même si le gigantisme leur fait évidemment perdre beaucoup en crédibilité, l’épisode joue assez intelligemment sur ce coté too much en intégrant un aspect jeu vidéo qui a plu à la gameuse que je suis. je pense en particulier au moment où Graham et Ryan sont dans la grande salle et réalisent qu’ils n’ont pas regardé le plafond : le moment où l’araignée géante descend bien au centre de la pièce avant de s diriger vers eux fait vraiment boss de fin de niveau.^^


En revanche, si je ne peux pas trop taper sur l’esthétique, je me permets de râler sur le traitement de l’aspect horrifique. Alors oui, n’étant absolument pas arachnophobe, je partais avec un certain désavantage pour ce qui est de cet aspect, mais tout de même ! Prenons la première araignée, celle de l’appartement : son arrivée est annoncée par ce qui est pour moi le jumpscare le plus raté que j’aie pu voir depuis fort longtemps. On aperçoit distinctement la femme disparue emmaillotée dans la toile sur son lit, Ryan tire soudain le rideau et… tadaaaam, musique effrayante, tous les personnages sursautent d’horreur parce qu’ils ont vu...bah...ce qu’on avait tous déjà vu et eux aussi. La salle n’est tout simplement pas assez sombre pour que ce jumpscare fonctionne et l’effet est tellement raté que je me suis demandée si c’était une erreur de l’équipe technique qui avait trop éclairé le plateau à ce moment là.

Ajoutez à cela bien trop de gros plan sur les araignées pour qu’on puisse vraiment les trouver inquiétantes et j’ai passé quasi toutes les scènes avec ces bestioles à trouver le temps un peu long. L’épisode parvient néanmoins à nous faire éprouver de la pitié pour la maman araignée qui n’a rien demandé et que le gigantisme tue à petit feu… mais Robertson arrive et la tue bien trop vite pour que l’on puisse vraiment compatir. Du coup, même cet aspect est assez raté car trop rushé. Étrange car Chibnall sait normalement gérer ce genre de choses : il a pris le temps de nous faire apprécier le tricératops de Dinosaurs on a spaceship avant de le tuer.


b) Le Trump du pauvre
Doctor Who a toujours été une série « politique » et ce n’est un secret pour personne qu’elle penche plutôt à gauche (c’est assez souvent le cas dans la science-fiction d’ailleurs) : j’ai toujours trouvé cet aspect très intéressant et j’apprécie en général les petites piques aux conservateurs que la série envoie de temps à autres. Ici, la petite pique a la légèreté du marteau de la copine de Nicky Larson et est nettement moins adroitement maniée. Je serais bien surprise s’il existe un spectateur de plus de 7 ans qui n’a pas compris que Robertson est assimilé à Trump.


Récapitulons : Comme Trump, ce personnage est un multimillionnaire qui a une chaîne d’ hôtels de luxe partout dans le monde mais également bien d’autres business. Comme lui, il l souhaite devenir président en bonne partie parce que le président précédent s’est moqué de lui. Comme lui il a une obsession pour la propreté (Trump est germophobe, Robertson a des « scheduled bathroom breaks et se frotte énergiquement les mains à ce moment là). Comme lui il est ridiculement autoritaire au point de sembler enfantin dans son ton (il répète 3 fois en moins de 2 minutes à son aide Kevin « I say when we go ! » après que ce dernier l’a averti qu’il faut décoller) et comme lui ce n’est pas un grand lecteur (dans sa panic room censé lui tenir 6 mois, il y a UN livre^^). Tout cela est déjà nettement trop lourd pour me plaire... mais il y a aussi les paroles du personnage!


Une de ses premières répliques est « You are fired », la célèbre phrase qui a fait connaître Trump quand il présentait The apprentice. Il fait référence à Fire and Fury, le livre sulfureux sur la présidence de Trump sorti l’an dernier mais surtout, il s’exprime comme lui. Lorsqu’il parle de son envie de se lancer dans la prochaine présidentielle il dit « I am not a politician,I'm a businessman and I know how to run things », ce qui est textuellement ce que disait le candidat Trump. Enfin, sur le même ton assez traînant que Trump affectionne , il affirme dans le tunnel « I have a lot of companies. They're very efficient, very highly rated internationally. ». Même le terme « highly rated » est complètement trumpesque.


Enfin, au cas où tout cela serait encore trop subtil, les compagnons font ouvertement référence à Trump et Robertson achève de se transformer en caricature vivante (et en poster boy de la NRA) en fin d’épisode lorsqu’il finit par hurler « What's wrong with you people?What is wrong with this country?Why don't you do what normal people do?Get a gun, shoot things,like a civilised person! »

Bref, contrairement à la semaine dernière, c’est à la fois le méchant apparent et le méchant réel qui sont décevants, ça fait beaucoup.


c) Le scénario
Je serais plus brève sur cette partie parce que si ce scénario tient sur un post it, c’est un peu le genre qui le veut. Pour gagner de l’argent, un vilain capitaliste pollue et cette pollution fait muter des bébêtes, c’est en gros le scénario de la majorité des films où un monstre géant attaque. L’épisode fait au moins l’effort de rendre ce scénario ultra bateau un tout petit peu plus crédible en expliquant que les araignées étaient déjà génétiquement modifiées au départ. Cela dit, ça reste fort léger. Je comprends bien par exemple que la scientifique étouffée par la toile chez elle a attiré l’araignée parce qu’elle portait les mêmes phéromones mais il n’empêche que le fait que l’araignée ait pu atteindre son appartement (et que le père de Yaz ait pu récolter des déchets contaminés) prouve que les araignées peuvent en fait se déplacer partout dans la ville : quelle chance qu’elles soient dans leur immense majorité restées sagement dans les tunnels. ^^


Je suis encore plus dubitative sur la solution proposée par le Docteur. Elle souhaite donc capturer les araignées dans la panic room et...quoi ? Les laisser mourir de faim ? Contrairement à ce que dit la scientifique, ce n’est PAS plus humain. D’ailleurs, on n’est même pas sûre de ce qu’il advient de ces araignées même si on nous sous-entend fortement que Robertson les a tuées (on n’entend d’ailleurs pas de coups de feu) et il ne semble pas que le Docteur s’en soucie le moins du monde une fois l’épisode terminé. Du coup, son pacifisme tombe totalement à plat cette semaine en l’absence de plan alternatif.


II. Les réussites

a) La team TARDIS

Il me semble assez clair que l’intérêt principal de l’épisode est de constituer officiellement la Team TARDIS tout en approfondissant les motivations des personnages et leur caractérisation. J’ai toujours eu un peu de mal avec les arrivées de compagnes dans la série : en effet, qu’une humaine random accepte de tout plaquer pour suivre un mystérieux alien qui semble mener une vie fort dangereuse m’a toujours semblé bien peu logique. Chibnall a je trouve très bien évité cet écueil.

Durant trois épisodes les personnages n’ont tout simplement pas le choix puisque le premier danger est chez eux et qu’ils sont ensuite dans l’incapacité de revenir à leur époque : cela leur laisse le temps d'apprécier le Docteur et de s’habituer à son mode de vie. Cet épisode, le premier où ils pourraient éventuellement décider de partir, nous explique en détail pourquoi ils s’y refusent. Graham ne veut pas rester dans cette appartement où tout lui rappelle sa femme défunte, Ryan a un boulot merdique et un père visiblement très louche qui semble désormais vouloir revenir dans sa vie et Yaz a...heu… une assez chouette situation pour être honnête, malgré sa sœur très tête à claque et son père très mauvais cuisinier. Bon, cela dit, on nous montre depuis le début de la saison qu’elle a de l’ambition et cet environnement familial assez étouffant joint à un boulot pour l’instant peu passionnant de doit pas l’aider à se sentir épanouie.

Niveau background, c’est bien sûr Yaz qui est à l’honneur cette semaine (il serait temps d’ailleurs). J’ai beaucoup aimé sa mère ainsi que le running gag sur le fait qu’elle ne soit quasi jamais nommée correctement à son grand désespoir (elle sera d’ailleurs certainement « Yaz’s mum » jusqu’au bout pour tous les fans de la série^⁾. Rien de bien neuf concernant Graham sinon que les manifestations de son deuil sont un tantinet inquiétantes (un fantôme qui vient t’engueuler parce que tu ne sais pas changer le sac de l’aspirateur, c’est la loose!) ni sur Ryan à l’exception du message de son père. Bon, j’ai en revanche bien rigolé à un détail incongru : lorsque la team TARDIS est dans le laboratoire de la scientifique, regardez l’arrière plan (en particulier le reflet) : on peut y admirer Ryan s’amusant à faire des ombres chinoises avec un gant de scientifique. Smile Je suppose que ce personnage tiendra de temps à autres le rôle de comic relief.

Enfin, nous avons le Docteur. Bien plus « domestic » que ses prédécesseurs, elle est ravie de prendre le thé dans la famille de Yaz là où Nine et même souvent Ten se seraient enfuis en courant. Elle tente même de faire la conversation, avec à peu près le taux de réussite de ses autres incarnations^^, et n’a pas de honte à montrer ses émotions comme lorsqu’ elle fait clairement comprendre à la bande qu’elle ne veut pas les voir partir. Sa fascination pour les grandes poches est apparemment un trait de caractère affirmé du personnage puisque son manteau ne lui suffit plus et qu’elle a désormais également une banane (elle a raison, c’est nettement plus pratique que le sac à main pour courir) et on retrouve bien sûr son coté MacGyver lorsqu’elle utilise le vinaigre pour confiner l’araignée. On peut également brièvement remarquer le retour du psychic paper, qu’elle utilise contre Robertson.

Enfin, elle est bien plus soucieuse du danger que subissent ses compagnons (on avait pu le voir la semaine dernière quand elle propose à Yaz et Ryan de les attendre dans le TARDIS) et leur demande à plusieurs reprises s’ils sont sûrs de vouloir la rejoindre. Bien sûr, certaines choses ne changent pas du tout en revanche : il est pas mignion le Robertson à montrer au Docteur un panneau « danger défense d’entrer » en pensant que ça va l’arrêter ? Smile

Bref, la team TARDIS est très bien introduite et plutôt correctement caractérisée. A voir si Chibnall parviendra à gérer une équipe de 4 sans en mettre systématiquement un ou deux de coté. Je passe pour finir à la partie mi observation mi spéculation dans laquelle je tenterai de voir où Chibnall tente de nous amener (avec certainement ma réussite habituelle^⁾.


b) L’épisode dans la saison

Il semble clair que certains éléments très récurrents sont des ingrédients incontournables du Doctor Who à la sauce Chibnall. Un personnage LGBT (la malheureuse femme de la nièce de Robertson), un aspect didactique évident (ici le cours magistral de la scientifique et les fun facts du Docteur sur les araignées et leur toile), un personnage historique random name droppé par le Docteur (bon, pour la pop culture actuelle en revanche elle n’est pas au point, pauvre Ed Sheeran! ^^ ⁾ et bien sûr un petit clin d’oeil au fait que le Docteur aurait déjà eu une incarnation féminine (« I used to be a sister in an aqua hopital »). Il semblerait que Chibnall soit assez fan du comique de répétition : pourquoi pas, j’espère que ça ne finira pas par me lasser vu ma capacité de concentration plus que défaillante. Chibnall semble aussi alterner entre les épisodes « softs » et les hécatombes : deux épisodes sans aucun morts, deux avec pas mal de victimes, sans doute pour empêcher les personnes comme moi de trop spéculer sur la suite.^^

Ce qui semble en revanche être une tendance importante de la saison est le fait que les méchants ne sont pas stoppés. Le Stenza de l’épisode 1 se téléporte (et sa race est mentionnée dans le suivant), le créateur du rallye mortel de l’épisode 2 est toujours dans la nature de même que le raciste de l’épisode 3 et voilà que Robertson joint la liste des bad guys pouvant potentiellement revenir en fin de saison. Soit c'est une manière de montrer le pacifisme exacerbé de ce Docteur qui ne va même pas arrêter le méchant, soit Chibnall cherche à noyer le poisson et ne va en réalité ramener personne, soit on risque de se retrouver avec un étrange méli mélo où les Stenza ont fait alliance avec Robertson et ses araignées géantes qu’il a fini par apprivoiser afin d’obliger le Docteur à participer au prochain rallye intergalactique contre Krako. Moui, je sais…


Pour conclure, cet épisode était à mon avis très moyen. C’est du Doctor Who donc il y a toujours quelque chose à sauver (bon, sauf pour Curse of the black spot, na^^ ) mais je ne le reverrai pas de sitôt. Tant pis pour moi, tant mieux pour ceux qui ont aimé : je suis sûre que Chibnall fera mieux la prochaine fois et ce n’est pas bien grave de rater un stand alone tant qu’il ne foire pas sa saison. Pour finir sur une note positive, j’ai oublié d’en parler mais j’aime beaucoup le nouveau vortex. Sur ce je pars lire vos impressions.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:50    Sujet du message: [11x04] Arachnids in the UK

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 11 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com