Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[11x08] The Witchfinders
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 11
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Midori
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 3 395
Localisation: Suisse
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 24 Nov 2018 - 16:38    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant



Scénariste : Joy Wilkinson- Réalisateur : Jennifer Perrott


synopsis a écrit:
Arriving in 17th Century Lancashire, the TARDIS team become embroiled in a witch trial. With the arrival of King James I, the hunt for witches intensifies. However, could something more dangerous be at play? Can the Doctor, Graham, Yaz and Ryan keep the populous of Bilehurst Cragg safe from the forces surrounding the land?


Fiche IMDB de l'épisode



diffusion BBC1 le 25 novembre 2018 à 19h30 - France 4 le 29 novembre 2018 à 22h45
_________________

(Art by Awabubbles / Gif by Neph)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 24 Nov 2018 - 16:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 433
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Dim 25 Nov 2018 - 20:22    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

C'était très sympa. Joliment réalisé malgré le côté terne. Scénaristiquement, ça tenait... presque la route (je suis étonné que le verrou alien d'une prison, même camouflé en arbre, ne puisse pas résister à une pauvre hache). Bon, c'est toujours pas l'épisode qui va me faire me dire "Wow, c'était du grand Doctor Who", mais bon, ça restait très sympa.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
burns
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 102
Masculin

MessagePosté le: Dim 25 Nov 2018 - 20:43    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Je reste partagé par l'épisode, par rapport à certains des dernières semaines c'est plutôt en dessous pour moi.
Bon encore une fois le côté chasse au sorcière n'est pas forcément le sujet qui me passionne le plus, c'est souvent les mêmes trucs qui reviennent (noyades, pendaisons, accusations dans tous les sens)
Y'a l'ajout d'alien mais qui ne suffit pas à remonter suffisamment l'épisode.

Après j'ai bien aimé le roi et ses interventions (en me disant tout le long qu'il me disait quelque chose et en me demandant ou j'avais bien pu le voir :p )

Pour continuer sur ma lancée de la semaine dernière, je commence à me faire à l'idée de pas voir de fil conducteur sur cette saison, à mon grand désarroi.
J'espère quand même qu'on aura au moins deux "gros" épisodes pour finir sur une bonne note, c'est quand même ce qui marque souvent une saison chez moi.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 833
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 26 Nov 2018 - 16:43    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Je ferai ma review demain je pense vu que les gilets jaunes continuent à bloquer les établissements scolaires chez moi. Pour résumer, j'ai trouvé ça sympa mais sans plus, comme hélas une bonne partie des épisodes de la saison. Y'a quelques bonnes trouvailles, le cast est très sympathique mais ça manque cruellement de souffle épique je trouve.
_________________
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 640
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 26 Nov 2018 - 22:05    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

J'ai aimé cet épisode, je l'ai trouvé plus intéressant que les épisodes 4 et 5 et je n'ai pas remarqué de défauts assez importants pour que ça me dérange. On avait vraiment un alien cette fois, ça fait du bien! Le fait que le roi n'accorde aucune crédibilité au Docteur parce qu'elle est une femme est réaliste pour l'époque (même chose pour le fait que Graham est perçu comme le leader) et je trouve que cela a été bien exploité. Les incarnations précédentes du Docteur n'ont jamais eu à faire face à ce genre de complication sociale alors c'est une première et je suis contente que cela ait été abordé dans la série. Le Docteur est restée très calme durant son procès pour sorcellerie et j'ai bien aimé le fait qu'elle s'en sorte seule.
Le roi est un personnage que j'ai trouvé intéressant parce qu'il change de point de vue à la fin de l'épisode et même si c'est cliché, j'ai trouvé amusant l'intérêt qu'il porte à Ryan.

Le méchant est un alien qui prend possession des corps, ce n'est pas nouveau, mais c'est toujours mieux qu'un autre mauvais humain.
Revenir en haut
Nanou
Time Lord

En ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 606
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 26 Nov 2018 - 22:52    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

est-ce qu'on peut tous s'arrêter sur le fait que...

Graham cite Pulp Fiction et la réplique la plus badass du cinéma ?

Citation:
Ezekiel 25:17. "The path of the righteous man is beset on all sides by the inequities of the selfish and the tyranny of evil men. Blessed is he who, in the name of charity and good will, shepherds the weak through the valley of the darkness. For he is truly his brother's keeper and the finder of lost children. And I will strike down upon thee with great vengeance and furious anger those who attempt to poison and destroy my brothers. And you will know I am the Lord when I lay my vengeance upon you."



_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
Alark
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 855
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 08:40    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Je sais pas ce qu'il vous faut..
Cette saison ne ressemble pas aux autres (normal, c'est Doctor Who), et vous n'aimez pas.
Après chacun ses goûts hein, mais cette série est synonyme de changement, mais quand ça change un peu trop à votre goût, vous râlez "c'est pas du Doctor Who".
Les fans de chanteurs font pareil, j'suis habitué à lire ça.
Les gens râlent quand un chanteur fait un album qui ressemble au précédent, mais ils râlent aussi quand un album est différent du précédent, ils sont jamais content.
Il faut accepter, c'est tout.
Le gros changement (voire les car changement de Docteur, de compagnons, de showrunner etc) fait que vous regardez Doctor Who comme si vous découvriez une nouvelle série et du coup vous êtes beaucoup plus critiques que vous le seriez sans tous ces changements.
Si vous n'aimez aucun épisode, le problème ne vient peut-être pas des épisodes...
_________________
Hermit, Devil, Emperor, Death
The Alpha & Omega made by Faith
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 833
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 13:46    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Alark a écrit:
Je sais pas ce qu'il vous faut..
Si vous n'aimez aucun épisode, le problème ne vient peut-être pas des épisodes...



Bah écoute Alark, je suis tout à fait pour le changement mais il se trouve que cette fois ci et malgré quelques points positifs indéniables le résultat ne me plait pas des masses (vu la taille moyenne de mes reviews, on pourra pas m'accuser de ne pas être précise sur ce qui me dérange^^). Je suis ravie que cette nouvelle saison te plaise, dans l'absolu j'espère qu'elle plaira au plus de monde possible, ne serait-ce que pour assurer la pérénité de la série, et j'espère sincèrement que ceux qui n'ont pas accroché à la période Moffat y trouvent à nouveau leur compte ; c'est bien leur tour les pauvres vu le nombre de saisons qu'a eu Moffat. Cela dit, ça ne signifie pas je pense que ceux qui n'accrochent pas soient le problème ou qu'ils râlent juste parce que c'est nouveau.
Bon, sur ce j'ai une review à finir (et oui, je râle dedans, na Smile ).
_________________
Revenir en haut
Ithyl
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2013
Messages: 1 640
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 18:09    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Alark a écrit:
Je sais pas ce qu'il vous faut..
Cette saison ne ressemble pas aux autres (normal, c'est Doctor Who), et vous n'aimez pas.
Après chacun ses goûts hein, mais cette série est synonyme de changement, mais quand ça change un peu trop à votre goût, vous râlez "c'est pas du Doctor Who".
Les fans de chanteurs font pareil, j'suis habitué à lire ça.
Les gens râlent quand un chanteur fait un album qui ressemble au précédent, mais ils râlent aussi quand un album est différent du précédent, ils sont jamais content.
Il faut accepter, c'est tout.
Le gros changement (voire les car changement de Docteur, de compagnons, de showrunner etc) fait que vous regardez Doctor Who comme si vous découvriez une nouvelle série et du coup vous êtes beaucoup plus critiques que vous le seriez sans tous ces changements.
Si vous n'aimez aucun épisode, le problème ne vient peut-être pas des épisodes...


Tu as lu les commentaires facebook, je pense comme toi mais à propos des commentaires FB. Sur FB les gens râlent sans expliquer pourquoi ils aiment ou n'aiment pas et lorsqu'ils le font, ils donnent des raisons idiotes. Je n'ai pas vu beaucoup de ça ici. Personnellement, je trouve cette saison moyenne. J'aime le nouveau Docteur et ses compagnons, le développement des personnages est intéressant et on aborde des sujets durs de façon assez réaliste. La qualité cinématographique est supérieure à ce qu'on a vu dans les saisons précédentes. Par contre, je suis un peu déçue de l'écriture. Il manque d'aliens, d'intrigue et j'aimais les arcs discrets, mais présents de l'ère RTD (Bad Wolf, Vote Saxon etc.). La saison 11 est la première saison de cette nouvelle équipe et je pense que la saison 12 sera sûrement meilleure. Je trouve the witchfinders plutôt bon (sans être épique), mais il y a des épisodes qui sont plutôt bof.
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 833
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 20:20    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

« Well, to be fair to King James, you are snooping. »


Encore une fois, je n’attendais pas grand-chose de l’épisode. D’abord parce que les épisodes historiques ne sont pas trop ma tasse de thé (3 sur 8 épisodes cette année, je suis servie^⁾ mais surtout parce qu’il faut bien admettre que je n’attends plus grand-chose de cette saison de manière générale. Pas d'heureuse surprise hélas : comme la grande majorité des épisodes de la saison, j’ai trouvé celui-ci sympathique, sans plus. Beaucoup de bonnes idées, quelques couacs et un tout qui a encore une fois échoué à m’emballer. Je vais réutiliser sans vergogne mon plan précédent et commencer par parler de l’épisode en lui-même avant de me pencher sur son importance dans la saison.


I. Burn the witch


Tout commence donc par la très récurrente cette saison « erreur » d’atterrissage du TARDIS de 13. Il est amusant de constater que le vaisseau du Docteur semble partager avec ce dernier sa propension à régénérer à l’opposé de son incarnation précédente : 12 était d’un abord fort peu commode et son TARDIS lui obéissait au doigt et à l’oeil, 13 est très sympathique et son TARDIS n’en fait qu’à sa tête. Pas de couronnement d’Elisabeth I pour la team TARDIS cette semaine donc, même s’ils n’étaient pas si loin puisque King James est le successeur de cette dernière. Dommage, il aurait été amusant de voir 13 retrouver sa future-ex épouse maintenant qu’elle est une femme.

L’idée de proposer un épisode se déroulant durant les procès pour sorcellerie est bonne. Elle permet l’assez classique confrontation magie/science et offre l’occasion, incontournable pour toute œuvre anglaise traitant de chasse aux sorcière mais néanmoins toujours bienvenue, de faire quelques petites références à Sacré Graal des Monty Pythons : le retentissant « burn the witch » de James lorsqu’il attaque le Morax bien sûr mais aussi je pense le « duck the witch » qu’ordonne Becka. Ici, « duck » signifie bien sûr baisser puisque Becka ordonne que 13 soit submergée mais, dans Sacré Graal, la scène de procès se termine lorsque l’accusée est condamnée car elle s’avère être plus légère qu’un… canard. Il est possible que j’extrapole mais personnellement j’ai pris ça comme un jeu de mot sur le double sens de duck.

Mais surtout, ce choix de sujet pousse 13 à sortir de ce non interventionnisme assez agaçant qui lui est propre : il est évident qu’aucune de ses incarnation ne laisserait une innocente se faire exécuter sous ses yeux si la sauver ne provoquait pas de paradoxe. Dans la plus pure tradition doctoresque, elle va bien sûr intervenir juste après avoir rappelé à ses compagnons qu’il ne fallait surtout pas le faire (voir par exemple le début de The Beast Below) : ça m’avait manqué !

Bref, tout cela commence fort bien et Siobhan Finneran, l’actrice jouant Becka Savage, est absolument parfaite dans son rôle d’extrémiste glaciale même si je pense cependant que 36 exécutions pour sorcellerie dans un village aussi minuscule auraient probablement conduit les habitants à se révolter. Tous les survivants assistent à l’exécution de la grand-mère de Willa et ils ne sont qu’une petite quarantaine, ce qui veut dire que près de la moitié du village s’est déjà fait exécuter et que les victimes doivent toutes être de la proche famille des survivants.

J’admets parfaitement ne pas être une spécialiste de l’époque et je comprends bien que la terreur superstitieuse aient pu pousser les habitants à croire Becka mais je trouve tout de même le chiffre exagéré : cela va cependant bien avec la tendance à exécution de masse de l’ère Chibnall, lui et ses scénaristes semblant bien décidés à massacrer plus de personnages secondaires en un an que durant toute la période Moffat réunie. Cela dit, ils auraient tout de même pu avoir la décence d’épargner les chevaux! Sad

Peu de reproches objectifs à faire à cette première partie d’épisode même si plusieurs passages sont trop lents pour moi, comme celui où king James raconte son enfance à Ryan ou celui où Willa explique comment la chasse aux sorcières a commencé et le lien de parenté qui l’unit à Becka. J’ admets avoir une capacité d’attention plus que limitée pour tout ce qui est dialogue d’exposition : dès qu’ils durent plus d’une minute, je décroche. Je préfère de loin apprendre le background des personnages au cours de scènes d’action et par le biais de courts dialogues avec différents interlocuteurs. Tant pis pour moi.

En revanche, je pense être déjà plus objective en critiquant la menace de la semaine. Les Morax sont sans aucun doute les méchants les plus caricaturaux qu’on ait eu jusque là ; allez, disons qu’ils sont à égalité avec le pseudo Trump de l’épisode 4. Je suis contente que pour une fois cette saison le vrai grand méchant soit un alien et non un humain mais alors là, quel combo ! Les Morax sont non seulement une race guerrière mais coupable de crimes de guerre et dont le but avoué est de « fill this whole planet with rage and force and hate ».

Bien sûr, en bon gros méchants, ils prennent bien soin de ne PAS tuer le Docteur et ses compagnons alors même que nous avons vu 5 minutes avant que la décharge d’énergie qu’ils utilisent pour assommer la team TARDIS est parfaitement capable de tuer. Je suis surprise que la reine des Morax n’ait pas éclaté d’un rire sardonique en caressant un chat persan avant de rejoindre une base secrète dans le cratère d’un volcan parce que je pense qu’il ne manquait que ça.

Evidemment, les Morax sont très loin d’être les premiers méchants aliens whoviens caricaturaux, c’est même une fière tradition de la série. Ce qui est dommage est qu’en plus de ne pas être réussis en soi, ils n’apportent rien à l’épisode sinon l’impression que la scénariste a voulu remplir son cahier des charges en ajoutant une petite dose de sci-fi. L’intérêt de l’épisode, jusqu’à leur arrivée, était de montrer combien l’humanité était capable du pire : Becka Savage sacrifie sciemment 36 personnes dans l’espoir se se sauver de ce qu’elle croit être une possession démoniaque, le roi James est parfaitement prêt, tout comme elle, à massacrer le village entier par pur fanatisme religieux et les villageois, tout terrifiés qu’ils soient, sont les premiers à hurler « duck the witch » quand le Docteur est arrêtée.

Je sais que j’ai déjà râlé à un moment sur le fait que cette saison les humains soient systématiquement les grands méchants mais pour le coup j’aurais préféré que l’alien de la semaine soit « neutre » comme on le pense tout au long de l’épisode (une forme de vie qui avait simplement besoin de posséder des corps pour survivre) afin de ne pas donner d’excuse posthume à Becka, qui se retrouve du coup éclipsée dans le rôle de la méchante. Ou alors, s’il était méchant (ce qui n’était pas un mauvais retournement de situation en soi, on pense un certain temps que cet alien n’est pas réellement hostile), qu’il ait un background et un plan un peu plus subtils que « nous sommes des criminels et nous allons tous vous détruire parce que vive la haine ».

Dernière critique sur ce point : le site sacré servant en fait la serrure pour empêcher une race guerrière d’attaquer, c’est exactement le scénario de The Eaters of light l’an dernier. Je sais bien que Doctor who (et la science-fiction en général) est amenée à recycler ses idées de temps à autres mais là c’est un peu récent même si ce n’est pas bien grave. Tiens, à ce sujet d’ailleurs  : 13 nous annonce que ce faux arbre sacré a cassé car il est très vieux, ayant servi de serrure pendant « billions of year ». On est d’accord que cela sous-entend fortement que les geôliers des Morax sont les Silurians vu qu’ils habitaient la terre bien avant nous ? Même s’il tient sa promesse de ne pas ramener cette année d’aliens classique du whonivers, Chibnall n’hésite pas à y faire légèrement allusion : c’est sympa.

Bon, je râle, je râle, mais j’oublie ce qui est pour moi un des points très sympathiques de l’épisode même s’il est fort possible que ce ne soit pas le cas pour tout le monde : king James. Sérieusement, difficile de ne pas avoir le sourire en voyant Cumming surjouer à mort un James à la fois ultra prétentieux et complètement « camp » (tiens, y’a-t-il un équivalent français à cet adjectif ? « efféminé » n’est pas tout à fait adéquat) . L’expression à la fois surprise et flattée de Ryan quand il l’appelle « my nubian prince » est id’ailleurs impayable.

J’ai tendance à ne pas trouver la misogynie particulièrement drôle mais j’avoue que le personnage m’ a provoqué un beau fou rire lorsque, après avoir traité le Docteur avec une condescendance assez jouissive et mis en doute son utilité dans l’équipe des witchfinders, il répond à son explication comme quoi elle est efficace pour piéger les femmes en s’exclamant « A cunning ruse, using your innate aptitude for nosiness and gossip. »

Le jeu d’acteur n’est d’ailleurs pas la seule chose a manquer violemment de subtilité chez le roi et l’épisode ne cesse de nous marteler qu’il est, de son propre aveu, un personnage. Il se promène avec un masque (est-ce donc lui qui a inspiré Liz Ten?^^) en avouant que la raison réelle pour cela est qu’il « rather like the drama » et il explique à Ryan que sa vie est une tragédie. Bref, on comprend bien comment ce roi s’est retrouvé à engager Shakespeare. En fait, ce personnage fait tellement faux que j’ai passé la moitié de l’épisode absolument persuadée qu’il n’était pas vraiment le roi mais une manifestation de l’alien : raté, c’est loin d’être la première fois qu’une de mes théories s’écroule. Smile

Outre son aspect comique indéniable, James est également un intéressant miroir du Docteur. L’épisode l’annonce d’ailleurs clairement lorsque 13 dit au roi « It must be comforting playing that role. Hiding behind a title. » et que ce dernier lui répond qu’elle est assez mal placée pour lui faire cette remarque. C'est assez dommage d'ailleurs car les indices étaient assez nombreux pour que le dialogue n’ait pas besoin d’insister à ce point sur ce fait.

Comme le Docteur, James porte un masque et se cache derrière son titre. Comme elle, il est un personnage « supérieur » à son entourage. Comme elle, il veut connaître tous les secrets de l’univers. Comme elle il a un compagnon (sa relation avec Alfonso étant à mon avis nettement moins platonique que celle que le Docteur partage en général avec sa team TARDIS) et comme elle (même si cette incarnation le cache nettement mieux) il possède un ego assez démesuré. Mais il s’agit clairement d’une version sombre et déformée du Docteur.

Là où le Docteur s’appuie sur ses compagnons, leur accorde sa confiance et refuse de se poser en supérieure même si elle l’est clairement (« It's a very flat team structure »), James ne cesse de répéter qu’il n’a confiance en personne et n’hésite pas à le balancer à la face de ses compagnons. Il donne à Graham, comme une marque d’estime, le chapeau de son précédent witchfinder mais précise alors que ce dernier a été exécuté pour trahison. Il dit d’Alfonso, à portée d’oreille de celui-ci, que sa loyauté est pure et rare mais enchaîne immédiatement sur « It's only a matter of time beforeI inevitably get let down ». Seul Ryan évite ce retour de bâton et reçoit du roi un talisman et des confidences sans que ce ne soit accompagné de menaces voilées mais il est assez évident que ce n’est pas pour une raison de confiance que le roi se comporte différemment avec son « nubian prince ».

De même, alors que le Docteur veut mériter les secrets de l’univers qu’elle souhaite découvrir, James cherche à les arracher par la torture. Détail particulièrement sombre, James possède d’ailleurs l’équivalent du tournevis sonique, un outil lui permettant d’atteindre le but qu’il s’est fixé et qui est d’ailleurs de forme assez similaire : le pricker qu’il utilise pour prouver que les suspectes sont des sorcières.

Ironiquement, ce miroir maléfique du Docteur est persuadé d’être du coté du bien et pense que le Docteur est un support de Satan et c’est Becka elle-même qui résume cet effet de miroir inversé lorsque juste avant de submerger le Docteur elle l’appelle « the most evil witch in Christendom ». Or le roi James, très cultivé mais pas forcément fin politicien, était surnommé pour cela « the wisest fool of christendom ». On retrouve donc ici cette inversion des rôles entre les deux personnages à la fois similaires et profondément différents.



II. The witchfinders

Passons maintenant à la partie team TARDIS et univers chibnallien. Les compagnons sont toujours aussi sympathiques, en particulier bien sûr Graham qui est pour moi sans conteste un des meilleurs points de la saison. Il n’est pas choupi avec son air tout gêné quand il doit prendre officiellement le commandement de l ‘équipe mais cherche néanmoins à ne pas froisser le Docteur, qu’il sent être passablement énervée par la situation? Par contre, il a de la chance que dans tout épisode historique de Doctor Who les personnages secondaires sont partiellement aveugles aux incongruités et anachronismes de la team TARDIS parce que sinon, withfinder general ou pas, il aurait pu avoir quelques ennuis je pense à tirer par le bras Becka Savage, honorable propriétaire terrienne et hotesse actuelle du roi, plusieurs fois de suite afin de la rabrouer tout en l’accusant de manière à peine voilée d’être une mauvaise personne.

Ryan aussi est très chou cette semaine. Il a bien compris qu’il ne laisse pas le roi indifférent et tente d’utiliser cela pour l’empêcher de partir à la chasse aux sorcières mais s’y prend avec une maladresse touchante. J’avoue que j’ai bien ricané quand il tente de ralentir le roi en lui demandant de lui parler de ses « fascinating body parts» : pas étonnant que ce dernier ait eu un petit moment d’hésitation. ^^ Même Yaz a un rôle un peu plus étoffé cette semaine, en plus assez compatible avec sa formation de policière  : elle est celle qui se précipite pour vérifier si la grand-mère est encore vivante, elle sauve Willa des tentacules et c’est elle cette semaine qui fournit la petite anecdote de son passé servant à motiver un personnage secondaire.

Passons au Docteur. Ca devait forcément arriver et ce n’est pas surprenant que ce soit à cette époque, son statut de femme lui est renvoyé à la figure. C’était nécessaire et franchement incontournable, tout comme ce le sera quand une de ses prochaines incarnations sera d’une autre couleur ; l’épisode le fait de manière amusante quoiqu' un peu lourdingue.

Becka commence par préparer le terrain au tout début en expliquant combien il lui est difficile de gérer son domaine « en tant que femme », James enfonce clairement le clou avec ses piques misogynes à répétition, ce qui conduit le Docteur à gromeller la scène suivante que les femmes de l’époque en plus d’être condamnées pour sorcellerie sont « patronised to death ». Elle est alors accusée de sorcellerie sans moyen de se défendre, ce qui aboutit à LA réalisation importante : « Honestly, if I was still a bloke,I could get on with the job and not have to waste time defending myself! ». Enfin, elle finit sur une petite blague concernant le fait que les femmes n’auront pas droit aux poches avant quelques siècles.

Toutes ces occurrences sont sympathiques mais l’accumulation m’a semblé un peu forcée, j’aurais nettement préférer garder uniquement la superbe scène de répliques misogynes du roi et la réalisation de 13 au moment où elle est accusée. Enfin, ce n’est qu’un détail sans grande importance, l’essentiel est que le Docteur ait maintenant assimilé qu’elle n’a plus les mêmes cartes en main que lors de ses incarnations précédentes. Sur ce point, je poste pour les anglophones un lien vers une très amusante vidéo qui imaginait justement ce qui se passerait une fois que le Docteur serait une femme (les subs vo sont disponibles). L’autrice avait deviné deux trois trucs d’ailleurs. EDIT: Xooit refuse les liens donc c'est la vidéo New New New New Doctor de OnlyLeigh : je vous la recommande chaudement, en plus elle est courte.^^

Alors si les compagnons me plaisent, que les guests sont sympathiques, que le scénario me semble en partie correct et que le Docteur est enfin mis devant l’évidence de son changement de statut social, pourquoi ne suis-je encore une fois pas rentrée dans l’épisode ? Ce n’est pas seulement à cause du rythme, ni même parce que je trouve les Morax ratés même si ce dernier point n’a vraiment pas aidé. Il faut se rendre à l’évidence, mon problème principal vient du Docteur. C’est d’autant plus frustrant que j’aime bien cette incarnation et que je trouve son actrice très bonne mais Chibnall a fait un choix qui ne me convient pas du tout : faire descendre le Docteur de son piédestal.

C’est un choix qui se comprend tout à fait, je ne le nie pas. RTD puis Moffat après lui ont rivalisé d’efforts pour nous présenter un Docteur surhumain. Nine est le destructeur de Gallifrey, Ten est le time lord victorious, Eleven a droit a une succession de batailles épiques , en particulier dans A goon man goes to war et sur Trenzalore. Twelve quant-à lui part chercher les secrets de l’au-delà sa première saison, explose l’espace-temps pour récupérer sa compagne dans la 2eme et mène un combat épique et sans espoir contre une armée de cybermen dans la 3eme.

Chibnall, pour 13, fait le choix inverse. Pour l’instant, le danger qui s’est le plus rapproché d’une menace globale est le Stenza du pilote mais il était tout seul, était un tricheur et le Docteur ne l’a même pas réellement stoppé. Tous les autres dangers étaient ponctuels et impactaient uniquement un nombre restreint d’individus. Je ne demande pas une bataille incroyable et un sauvetage de planète tous les deux épisodes (je trouvais d’ailleurs que Moffat avait parfois tendance à en faire un peu trop sur ce point) mais là j’avoue que j’aimerais vraiment retrouver un peu de grandiose, d’épique. En fait, je pense que ce qui me manque est le reste du whonivers, celui où le Docteur est quasi universellement considéré comme un Sauveur ou une terrible menace mais presque jamais ignoré. Or, cette pauvre 13 ne fait vraiment pas beaucoup d’effet aux personnes avec qui elle interagit.

Est-ce parce qu’elle n’a pas encore eu de menace à sa mesure ? Est-ce aussi, comme je l’ai supposé lors de mes reviews précédentes, parce qu’elle a pour l’instant complètement occulté le coté sombre qui transparaissait chez ses trois incarnations précédentes même celles qui, comme 10 et 11, semblaient au premier abord très accessibles ? Est-ce, horreur, parce qu’il s’agit d’une femme ? Quelle qu’en soit la raison, 13 est pour moi sans conteste l’incarnation la plus ignorée que j’aie pu voir.

Regardez simplement son taux de réussite dans l’épisode. Elle échoue à sauver la grand-mère puis, une minute après, à brandir son psychic paper (scène amusante, j’en conviens, mais assez typique de cette incarnation qui peine à s’affirmer devant l’ennemi). Elle échoue (deux fois) à convaincre Becka de se confesser et (deux fois) à convaincre le roi de la croire. Le Docteur, le personnage capable pendant quelques secondes de menacer ces machines à tuer de Daleks avec un biscuit ! Le bluffeur incroyable qui se sort des situations les plus périlleuses presque la moitié du temps par la parole, est ici incapable de persuader qui que ce soit. Même Willa est convaincue en partie grâce à Yaz de les aider, et finit d’ailleurs par trahir le Docteur.

Bien sûr, cela se comprend tout à fait dans cet épisode puisqu’il s’agit de celui où elle réalise que son statut de femme peut changer quelque chose à son statut social… mais cette tendance dure depuis le début de la saison. Pas un méchant ne semble la prendre au sérieux jusqu’à présent. L’hologramme du 2 l’ignore superbement, le méchant du 3 ne laisse aucune de ses actions influer sur son but et c’est Ryan qui le stoppera vraiment, celui du 4 se moque ouvertement d’elle avant de partir en lui tournant le dos, celui du 5 lui crache dessus (mais je lui pardonne parce que c’est le plus adorable des petits chats de gouttière aliens de l’espace^^) et celui du 6 n’a même pas réalisé qu’elle aurait pu constituer une quelconque menace pour lui. Même l’alien de la semaine se contente de l’assommer.

J’ai déjà fait remarquer combien 13 semblait avoir de grosses difficultés à stopper la menace de la semaine (à l’exception de la semaine dernière et, miracle, de cet épisode^^), cela vient du même problème : le Docteur parvient très souvent à arrêter ses ennemis par le bluff grâce à sa réputation ou, dans certains cas extrêmes par le massacre. Ce Docteur qui semble inconnu de tout l’univers et a complètement remballé son coté obscur perd une grande partie de son arsenal. Cela n’aide pas que le pacifisme exacerbé de 13 lui fasse parfois carrément aider le méchant:elle donne sans contrepartie le téléporteur au Stenza et, ici, rend l’échantillon de boue à la créature avant même de connaître les motivations de celle-ci. Déjà que son arsenal est limité, si en plus elle arme le méchant...

Bref, il ne reste plus à 13 « que » son intelligence, son TARDIS désormais très têtu, son tournevis qui a une nette tendance cette saison à se décharger (ou, comme ici, être pris par l’ennemi) et ses compagnons. Or, ses compagnons ont suivi la même tendance qu’elle (tendance cela dit amorcée par Bill) et se sont énormément « normalisés » : pas de super Clara ou Wonder River, de lone centurion ou de bad wolf, seulement trois braves gens de Sheffield (cela dit j’en suis ravie, pour le coup je commençais à me lasser des compagnons exagérément importants).

Du coup, forcément, le tout manque de grandiose et cette team TARDIS a un taux d’échec partiel (personnage secondaire tué, méchant qui s’enfuit…) très élevé. Bon, pour la même raison elle a aussi un taux d’échec total très faible, pas de grosse catastrophe pour l’instant vu que les enjeux et les « armes » utilisées sont très limitées. Rien de catastrophique, rien de grandiose… à l’image de la saison pour l’instant.

Bon, j’arrête de râler sur ce point cette semaine (je me réserve le droit de m’y remettre la semaine prochaine^⁾. Que j’aime ou non cette décision de Chibnall de faire descendre le Docteur de son piedestal, il est en tout cas clair qu’elle est assumée et je ne pourrai de toute manière juger totalement de la pertinence de ce choix qu’à la fin de la saison. Je garde espoir cela dit que la prochaine saison, voire le final, corrige un peu ce trait : c’est en tout cas comme ça que j’ai pris la question du roi à 13 lorsqu’il lui demande qui se cache vraiment derrière ce masque.


Pour finir, je remarque pêle-mèle que le name dropping continue pour la 8eme semaine (cette fois avec Houdini), ce qui renforce ma certitude que l’égo du Docteur n’a pas disparu cette incarnation. Mauvaise nouvelle en revanche pour les fêtards, là où 13 prenait de temps à autre un verre de whisky, 13 refuse le vin proposé par Becka (bon, après, c’est peut être juste parce qu’elle se méfie du vin anglais^⁾. Oh, et je félicite Chibnall (enfin, sa scénariste Wilkinson) : l’aspect didactique est un peu plus subtil que d’habitude cette semaine. Nous avons droit ainsi à un résumé des jeunes années du roi James amené de manière un peu artificielle mais pas trop lourde par sa décision de se confier à un parfait inconnu, tout charmant qu’il soit. Surtout, je suis prête à parier que les clins d’ oeil à l’homosexualité du roi sont là en grande partie pour pousser le public à partir ensuite vérifier sur wikipedia s’il s’agit d’un fait historiquement avéré, ce qui pédagogiquement parlant est une bonne idée : avouez ceux qui ont fait ça dès la fin de l'épisode! Non, juste moi ?Sad


Pour conclure, cet épisode pris tout seul a pour seul gros défaut son méchant final caricatural. Le problème est que comme les précédents il nous montre un Docteur qui, tout sympathique qu’elle soit (et elle l’est beaucoup), n’a pour l’instant pas la stature de ses prédécesseurs et qui combat une menace qui elle non plus n’a rien de grandiose. A partir du moment où c’est visiblement un choix délibéré du showrunner, je ne peux pas dire qu’il s’agit d’un défaut mais c’est évident que cela nuit à mon appréciation de l’épisode et il est très probable que je l’aurais beaucoup plus apprécié en tout début de saison, quand cette décision de Chibnall ne m’avait pas encore vraiment frappée. Je finirai par une pub éhontée pour Legends of tomorrow qui, il y a deux semaines, a proposé un épisode « chasse aux sorcières » que j’ai trouvé beaucoup plus jouissif. Si vous n’avez pas encore découvert cette série, foncez (quitte à ignorer la saison 1, franchement assez médiocre) : il n’est pas obligatoire de regarder Arrow, Flash et le reste du Dcverse pour l’apprécier.

_________________


Dernière édition par Tyr le Mar 27 Nov 2018 - 20:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Uranium
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2017
Messages: 92
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 20:21    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

J'ai bien aimé, c'est un épisode sympathique.

J'ai été surpris que ce soit un épisode historique plus classique que les 2 précédents. Un épisode qu'on pourrait trouver dans les saisons précédentes avec son intervention alien dans l'Histoire Terrienne et qui encore une fois, ne laisse aucune trace. Bon, au moins le fait qu'il n'en reste pas de traces est justifié puisque King James fait effacé ces événements des archives.
Au moins, cette semaine, personne ne pourra râler que l'épisode n'a rien à voir avec un épisode de Doctor Who.

Mais, j'ai bien aimé l'ambiance, les décors, les personnages. Bon, les Morax sont assez classiques et vaincu très facilement, mais c'est pas le plus grand intérêt de l'épisode.

Pour la première fois, on a le Docteur en difficulté du fait d'être une femme. Bon, précédemment, elle s'est faite ignorer par ses adversaires mais là, ça va plus loin puisque King James ne lui accorde aucune crédibilité à leur première rencontre et finit même par la faire arrêter et juger pour sorcellerie. C'est cohérent avec l'époque et bien amené. Et puis si en croit la citation d'Arthur C.Clarke que sort le Docteur "Any sufficiently advanced technology is indistinguishable from magic", c'est sûrement la seule vrai sorcière avoir été jugée lors de ces procès.

Sinon , j'ai l'impression que l'épisode se déroule avant *Demons on the Punjab*, on dirait que c'est le premier voyage dans le passé pour l'équipe puisque le Docteur leur explique qu'il est important de ne pas interférer et après alors que dans *Demons*, ils avaient l'air au point sur cette règle. D'ailleurs, lors du procès ils vont insister pour intervenir et le Docteur va finir par accepter, c'est peu un bizarre par rapport au caractère de Thirteen dans les épisodes précédents.
Revenir en haut
Capt.Jack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 957
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2018 - 23:59    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Tyr moi je suis pas surpris du nombre de personne passé sur le bûcher dans un seul village.
L'inquisition est une période sombre de l'histoire où ils n'y allaient pas de main morte.
Rien que la folie albigeoise ou l'hérésie cathare qui a conduit à la destruction par le feu des dits villages (Et de tout ses habitants à l'intérieur).
Faut penser qu'alors la religion était bien plus encré et écouté.
On ne se rebellait pas contre son dieu ou on finissait très très mal (Allez hop à la question).
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 833
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2018 - 09:46    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Capt.Jack a écrit:

Rien que la folie albigeoise ou l'hérésie cathare qui a conduit à la destruction par le feu des dits villages (Et de tout ses habitants à l'intérieur).

Oui mais la destruction venait de gens extérieurs, pas d'eux même. Là la moitié du village a regardé l'autre se faire tuer (dont leurs parents, enfants, frères et soeurs...) sachant que chaque dimanche ça continue.Le simple instinct de conservation aurait dû à mon avis les faire bouger contre Becka. Après, comme je l'ai dit, je ne suis pas du tout spécialiste de la période et il est possible qu'il y ait eu des cas d'auto-destruction quasi complète de village mais je trouve quand même le pourcentage de morts exagéré (même Salem en a eu nettement moins que 36 et c'était une ville entière). Enfin bon, c'est un détail et j'ai surtout pris ça pour une volonté de la scénariste de coller au style de l'ère Chibnall. J'ai la flemme de compter les cadavres mais en comptant les "hors écran" rien que les deux derniers épisodes on est à une 50aine de morts. Smile
_________________
Revenir en haut
Capt.Jack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 957
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2018 - 20:17    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

C'était de l'extrémisme religieux. A l'époque ce que disait le curé égalait ce que disait dieux. Il n'y avait rien à remettre en cause.
Tu parles d'instinct de conservation, la seule étant la fuite pur et simple, et encore à l'époque le petit peuple était égal a des exclaves pour beaucoup.
Enfin le mot n'était pas applicable, on va dire des serfs qui se mourrait de faim, ce qui n'est pas beaucoup mieux.
Pour plaire au pouvoir en place et par peur du pouvoir en place ils étaient prêt à tout, l'instinct de conservation c'est aussi montrer l'autre du doigt.
Sans parler des simples jalousies qui menaient à accuser à tord des innocentes.
Et oui j'ai lu des textes où celle qui avait accusé, finissaient à leur tour dans les jugées.
Revenir en haut
Gérard
[Bad Bad Beans]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2010
Messages: 3 366
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2018 - 21:26    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders Répondre en citant

Cette page de Wikipedia (en attendant la vidéo que nous a promise Pauline de Pepperpot) vous donnera quelques statistiques :

https://en.wikipedia.org/wiki/Witch-hunt

Apparemment, en comptant toute l'Europe et l'Amérique du Nord entre 1450 et 1750, il y aurait eu quelque chose comme 80 000 procès en sorcellerie, et environ 35 000 exécutions. La grande majorité d'entre elles se sont déroulées dans le Saint Empire Romain Germanique (environ 50 000 procès, et de 25 000 à 30 000 exécutions), et il y a une bonne (ou plutôt une mauvaise) raison à ça : la Guerre de Trente Ans, qui fut une catastrophe pour l'Allemagne de cette époque.

Un dernier point : l'Inquisition n'a jamais été mêlée à la chasse aux sorcières. Son travail était de lutter contre les hérésies, et elle voyait d'un très mauvais œil les gens qui venaient leur dénoncer des sorciers et sorcières. En fait, d'après ce que j'ai entendu, au fil du temps, la position de l'église catholique était que la sorcellerie n'existait pas, et que par conséquent, ceux qui en parlaient comme d'une chose établie commettait une hérésie. Ce qui fait que ceux qui voulaient dénoncer une de leurs voisines comme sorcière pouvait très bien se retrouver sur le bûcher eux-mêmes.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:15    Sujet du message: [11x08] The Witchfinders

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 11 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com