Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


[11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos
Goto page: <  1, 2
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 11
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,843
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Wed 12 Dec 2018 - 22:17    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

Attention, gros pavé en approche! Smile


-I don't have to answer all these questions.
-That's what my teachers used to say. Usually just as they quit teaching.


Et voilà, la saison est terminée. Comme chaque année, j’ai un petit pincement au coeur en réalisant qu’à part un court instant pendant les fêtes je ne reverrai pas le Docteur pendant un bon bout de temps. Comme chaque année je peste sur le fait que mes théories pourtant si joliment ficelées se sont avérées être pour leur extrême majorité complètement à coté de la plaque. Contrairement à toutes les années précédentes, j’ai également un gros sentiment de frustration.

Cet épisode a prouvé ce que je persistais à tenter de nier. Non, Chibnall ne cachait pas son jeu et ne me préparait pas un final épique et explosif au rythme trépidant où le Docteur, mis devant ses responsabilités, reprendrait son rôle d’élément décideur crucial de l’univers. Oui, il va bien falloir que je me fasse au rythme et au style de cette nouvelle ère.

Je réalise que cela donne l’impression que je n’ai pas aimé l’épisode, ce qui est faux. Je pense que c’est un des meilleurs, sinon le meilleur de la saison. C’est dans son rôle de final que je suis insatisfaite (et non, mauvaises langues, pas parce que mes théories s’y cassent quasiment toutes les dents^^⁾. Il est loin d’être catastrophique et certains points en suspens trouvent une conclusion intéressante mais comme je le disais, quelle frustration !

Non seulement je n’y retrouve pas ce que j’espérais (ce qui évidemment n’engage que moi et n’est pas une faute du showrunner) mais Chibnall m’a plusieurs fois donné l’impression au cours de l’épisode que mes désirs seraient satisfaits… avant de partir dans une toute autre direction. Quelle cruauté !Sad Je vais commencer par parler de ce qui n’a vraiment pas fonctionné pour moi, puis de ce qui m’a donné espoir avant de me décevoir et enfin, pour finir sur une note positive, sur les succès de l’épisode.



I. Les flop

Je commencerai par un élément qui n’est pas très grave en soi mais qui a toujours tendance à me gêner, en particulier dans un final : on ne nous dit pas tout. Certains éléments restent sans réponse et c’est au spectateur de remplir les trous. J’assume, je suis paresseuse et je n’aime pas avoir à faire le boulot du scénariste.

L’effet psychique néfaste de la planète est-il naturel (voire peut-être la raison pour laquelle les Ux l’ont choisie), créé par le pouvoir psychique des Ux pour protéger leur Créateur ou dû à la technologie Stenza (on a déjà vu qu’ils aiment transformer les planètes entières en arme) ? A vous de choisir l’explication qui vous plaît le plus. Rien n’oblige bien sûr un scénariste à TOUT expliquer (ses prédécesseurs ne se sont pas gênés pour laisser des éléments peu ou pas explicités) mais une minuscule phrase aurait suffi pour expliquer ce qui est quand même un élément important de l’intrigue. Dommage mais, je l’admets tout à fait, pas très grave.

Plus gênant en revanche : comment Barathéon...heu… Paltraki parvient-il à prendre une des planètes à Tim Shaw , à s’enfuir avec et à rejoindre son vaisseau sans même être suivi alors que l’on voit bien qu’il faut y être « invité » pour pénétrer dans le sanctuaire? D’ailleurs, Tim Shaw savait forcément qu’ils étaient là puisque Paltraki dit qu’ils ont dû combattre après avoir atterri pour arriver jusqu’au sanctuaire. Sachant qu’ils n’étaient que 4 dans ce vaisseau, qu’est-ce que c’est que ces sniperBots tout pourris qui font passer les stormtroopers pour des tireurs d’élite ? Et les Ux, ils jouaient aux échecs pendant ce temps là ?

Pourquoi Tim Shaw ne téléporte-t-il pas Paltraki hors de son vaisseau vers le sanctuaire afin de récupérer ce qu’il lui a volé ? I’l dit bien avoir la technologie pour le faire puisqu’il le menace de lui téléporter morceau par morceau les membres de son équipage s’il refuse de revenir de lui-même. Je suppose qu’on peut se dire qu’il bluffe mais il a tout de même eu 3000 ans pour perfectionner sa technologie déjà très avancée et la capacité à téléporter des gens de l’intérieur même de leur vaisseau vers le sanctuaire est de plus une des seules explications possibles au fait que Tim Shaw ait pu collecter des membres des équipages précédents pour sa collection alors même qu’il a intégralement détruit leur vaisseau. Bon, sauf s’il les a poliment laissés atterrir et a détruit leur vaisseau lorsqu’ils étaent tous sortis, ce qui stratégiquement parlant me semble très con, même de la part d’un personnage qui n’en est pas à son coup d’essai niveau âneries.

D’ailleurs, pourquoi le vaisseau de Paltraki est-il intact alors que les précédents ont clairement été détruits sans trop de difficulté par les Ux? Le vaisseau a pourtant été repéré dès son arrivée puisque comme je le faisais remarquer plus haut l’équipage a dû combattre dès son atterrissage.

La mémoire du personnage étant, quel heureux hasard, complètement brouillée, nous n’aurons pas de réponse. Nous n’apprendrons pas non plus pourquoi le « congrès des neuf planètes », qui fait face à un danger terrible qui parvient à capturer des planètes entières, n’envoie qu’une si petite flotte puis, après cet échec, une « rescue party » minuscule (ils ne sont encore une fois que 4 dans le vaisseau de Paltraki). Même si les 5 planètes volées par Tim faisaient partie de cette confédération, ne me dites pas que les 4 restantes n’ont pas pu faire mieux que ça.

D’ailleurs, la temporalité me paraît également bien foireuse. L’équipe de Paltraki est une « rescue party », ils arrivent donc après la bataille (Patraki précise d’ailleurs que les vaisseaux détruits sont « those who came BEFORE us »). Le Docteur et ses potes arrivent bien après l’ atterrissage de Paltraki et son équipe(ces derniers ont eu le temps de se battre, d’arriver au sanctuaire, d’y pénétrer, de voler une des planètes puis, pour Paltraki, de revenir à son vaisseau). Or, lorsqu’ils traversent le champ de bataille, certains vaisseaux flambent encore. Ca en jette, ça fait un peu plus dangereux, mais ce n’est pas très logique.

Bref, quasiment tout ce qui entoure la bataille de Ranskoor Av Kolos et ses conséquences directes ne se tient pas, ce qui est un tantinet emmerdant vu que… c’est quand même le titre de l’épisode. Outre ce problème, je ne vous cacherais pas que la profonde incompétence des ennemis de cet épisode m’a passablement agacée.

Je l’ai déjà mentionné mais les SniperBots sont ridicules. Ils sont une armée entière et non seulement ils n’ont, comme je l’ai dit précédemment, pas réussi à arrêter Paltraki et ses trois acolytes mais ils ne parviennent pas non plus à se débarrasser d’un vieux et d’un gosse dyspraxique dont la seule expérience militaire se résume à Call of duty. Ils semblent même avoir perdu la capacité à se relever après qu’on leur a tiré dessus qui les rendait un peu dangereux dans l’épisode deux. 3000 ans à allier une technologie extrêmement avancée et des êtres au pouvoir quasi divins pour arriver à ça ? A la place de Tim, je me poserais quelques questions.

Parlons en de Tim justement. Je le trouve déjà très bête de laisser le Docteur s’enfuir après leur confrontation alors qu’il sait combien elle est dangereuse, mais alors qu’est-ce qui lui prend d’aller confronter un Graham armé et pas content seul, sans armes et de face alors qu’il ne peut déjà pas respirer sans aide ? J’ ai franchement cru à une tentative de suicide avant de me dire que c’était complètement illogique vu qu’à ce moment de l’intrigue les Ux sont encore sous son contrôle et qu’il se croit donc toujours sur le point d’atteindre son but ultime, avoir les pouvoirs d’un dieu. Il n’avait vraiment plus le moindre sniperBot à envoyer ? 3000 ans à n’avoir que ça à foutre et il n’avait pas de plan B en cas d’invasion ? Il ne pouvait pas au moins buter Graham par derrière (il lui tournait le dos) au lieu d’annoncer sa présence ? On parle du gars qui n’hésitait pourtant déjà pas à tricher pour tuer un humain random, je doute que ce soit donc par orgueil guerrier qu’il se refuse à le faire.



II. Des promesses, toujours des promesses

Passons maintenant à une partie beaucoup plus subjective, celle de mes espoirs déçus. Le premier point est bien évidemment le titre. Neuf épisodes que j’espère un retour de l’épique, ce titre nous fait miroiter une grande bataille finale… et la Team TARDIS arrive largement après. Ne me dites pas que Chibnall ne l’a pas fait exprès, le vilain troll ! J’aime moyennement son style mais je ne le pense absolument pas naïf : il n’a pas pu manquer de réaliser ce qu’un titre pareil allait faire espérer aux spectateurs.

Dans la même veine, je trouve vraiment dommage que Chibnall n’ait pas profité de son final pour lier au moins certains épisodes de sa saison, ce qui était pourtant si facile ! Une des planètes « volées » aurait pu par exemple être celle de la race d’assassins de Demons of the Punjab (ils disent bien au Docteur « We returned to find nothing»). La « période troublée » à laquelle les personnages de l’épisode 5 ne cessent de faire allusion aurait pu s’avérer être le fait que certaines planètes aient disparu sans laisser de trace, changeant toute la géopolitique de la galaxie. Cela aurait aussi pu aggraver la crise économique traversée par la galaxie de l’épisode 7. Peut-être Chibnall compte-t-il lier tout ça plus tard, avec un retour de Tim Shaw ou du reste des Stenza, mais j’en doute. Il n’avait pas menti, ses épisodes étaient effectivement indépendants à l’exception du retour de Tim et des SniperBot et j’ai encore une fois pris mes désirs pour des réalités.

J’ai également trouvé certains éléments originaux de l’épisode sous-utilisés malgré leur potentiel. L’idée de la planète empoisonnant l’esprit et qui oblige l’équipe a porter un « neural balancer » est vraiment chouette mais, hélas, Chibnall ne va pas jusqu’au bout. L’arme la plus efficace du Docteur (et, dans le cas de 13, la seule qu’elle accepte vraiment d’utiliser d’ailleurs) est son esprit : j’aurais vraiment aimé qu’elle se retrouve incapable durant une partie de l’épisode de compter sur la seule chose qui ne lui a jamais fait défaut (je ne compte pas les épisodes de régénération où sa confusion mentale est physiologiquement normale et ne choque donc pas le personnage).

Ici, 13 n’enlève le neural balancer que quelques minutes et si elle a en effet un peu de mal à former des phrases cohérentes (ce qui dans le cas de techno babble est de toute façon toujours un peu le cas^^), elle trouve néanmoins très vite le moyen de régler la situation en branchant les Ux au TARDIS. C’est d’autant plus dommage que nous avions là une occasion de voir 13 jouer une émotion qu’elle n’a qu’effleurée rapidement en fin d’épisode 2 : le désespoir. Quelle que soit son incarnation, un Docteur se sentant mentalement diminué ne pourrait qu’être désespéré et le fait que le personnage soit de plus télépathe aurait pu amplifier les effets pervers de la planète, la faisant alterner entre désespoir, paranoïa et agressivité. Au lieu de ça nous avons deux trois phrases décousues et un léger mal de tête, quel dommage !

Le principe dramaturgique du "fusil de Tchekhov" dit que chaque détail mémorable dans un récit de fiction doit être nécessaire et irremplaçable et que « Si dans le premier acte vous dites qu'il y a un fusil accroché au mur, alors il faut absolument qu'un coup de feu soit tiré avec au second ou au troisième acte. S'il n'est pas destiné à être utilisé, il n'a rien à faire là. » Lorsque le Docteur distribue les neural balancers en début d’épisode, il était pour moi évident qu’elle, ou à la rigueur un de ses compagnons allait devoir le perdre à un moment et qu’il faudrait gérer les lourdes conséquences de cette perte. Ici, le fusil était clairement chargé à blanc.

Dans la catégorie des bonnes idées assez peu utilisées, nous avons là un des très rares épisodes où le Docteur se retrouve confronté à une technologie largement au dessus de ses capacités de compréhension. J’aurais aimé voir un peu plus transparaître sa frustration. On connaît tous l’ego démesuré des time lords en général et du Docteur en particulier et je m’attendais vraiment à ce que le Docteur prenne très mal le fait de ne pas avoir les capacités pour comprendre la technologie de Tim Shaw le Stenza tricheur. Ici, elle fait juste une petite grimace en marmonnant « Stenza technology ! ». C’est bien moins gênant que le point précédent bien sûr mais cela aurait permis de montrer un aspect un peu moins reluisant du caractère du Docteur et aussi d’ajouter une petite pointe d’humour.

Mais ce qui m’a de loin le plus frustré de tout l’épisode concerne le pacifisme de 13. Je n’ai pas caché durant toute la saison que si cet aspect du caractère du Docteur est évidemment fondamental, je le trouve bien trop exacerbé chez 13. Il gomme tout le coté sombre du personnage et lui fait frôler parfois le non interventionnisme, ce qui pour le coup va à l’encontre de ce qu’est pour moi le Docteur, c’est à dire un sacré fouille merde incapable de ne pas se mêler de quelque chose. J’espérais néanmoins depuis le début de la saison que le final corrigerai cet aspect en confrontant le Docteur aux conséquences néfastes de cet ultra pacifisme qui l’a plusieurs fois empêchée de réellement stopper les ennemis rencontrés.

Or, l’épisode semble pendant toute sa première partie me donner raison (et vous savez tous combien c’est rare^^). J’ai commencé à espérer dès le moment où l’équipe s’apprête à entrer dans le sanctuaire et qu’elle commence à distribuer grenades et explosifs, répondant à Ryan qui lui demande depuis quand elle accepte les armes « It's a flexible creed. Doors, locks, walls,buildings, fair game. If it can be rebuilt, I'll allow it. ». Rien de nouveau bien sûr (on ne compte plus les explosions dues aux Docteurs de l’ère RTD et Moffat) mais cette incarnation avait même refusé à Ryan le droit de tirer sur des machines : j’ai dû coup adoré le fait qu’elle admette que c’était uniquement dû au fait qu’elle voulait être ferme avec les « nouveaux ». J’ai donc commencé à y croire, d’autant plus qu’elle admet peu après « My rules change all the time».

Puis nous avons droit à ce qui m’a confirmé que oui, j’avais raison sur toute la ligne : le retour de Tim Shaw, le premier ennemi que 13 a laissé partir. Il revient non seulement tout aussi agressif qu’avant mais, directement à cause d’elle, infiniment plus puissant… et ne se gène pas pour lui faire remarquer qu’elle est la seule responsable de ce fait ! « You have made me a god!, « You gave me my destiny » ne cesse-t-il de lui rappeler et, lorsqu’elle lui rappelle que ses actions auront des conséquences, il lui répond évidemment « And these are yours, Doctor. »

Comment 13 réagit-elle à cela ? Hélas pour moi (et pour mon taux de théories correctes), tout d’abord par un déni total (« Don't put this on me! ») puis par une simple exaspération (« So annoying », « He's one of those people that really irritates me »). Aucune remise en question, aucun changement profond à l’horizon. Il va falloir que je me fasse une raison je pense.

Même genre de déception concernant Graham. Enfin, pas lui en particulier bien sûr (il est parfait, je n’arrête pas de le dire Smile ) mais sa storyline avec Tim. Que j’ai aimé son désir de vengeance ! Il est parfaitement légitime bien sûr, on sait depuis le début de la saison (et encore plus depuis l’épisode précédent) qu’il n’a pas du tout fait le deuil de Grace.

Cela ne le transforme pas en machine à tuer, ce qui serait hors caractère : il est sincère avec le Docteur dès le début lorsqu’il lui annonce qu’il va tuer Tim et comprend tout à fait qu’elle soit obligée d’agir en conséquence s’il passe à l’acte. Il refuse également et avec raison les platitudes que lui servent d’abord le Docteur puis Ryan pour l’empêcher d’aller jusqu’au bout. Ainsi, lorsque 13 lui dit « f you kill him, you become the same as him », ce qui évidemment est faux (Tim Shaw tue par sport et par sadisme), il lui répond calmement « I ain't having that » et lorsque Ryan lui sort l’habituel « crois-tu qu’elle aurait voulu cela », il n’hésite pas à répondre que vu le caractère de Grace oui, elle aurait probablement tout à fait voulu cela.

Hélas, là encore on ne va pas jusqu’au bout. Alors attention, je n’espérais pas que Graham tue Shaw. Déjà parce que je ne vois pas comment le Docteur, quelle que soit son incarnation d’ailleurs, aurait pu passer outre et le garder ensuite comme compagnon (et faire partir le personnage de la série est évidemment une hérésie impensable^^) mais aussi parce que Doctor Who doit je pense garder une certaine moralité. En revanche, j’espérais certaines choses.

Au minimum, que Graham tire pour tuer mais que cela échoue (plein de possibilités diverses pour cela, comme par exemple l’intervention de Ryan à la dernière seconde pour dévier l’arme). Cela permettait d’éviter le (je trouve) trop facile et bien trop utilisé « je vaux mieux que cela ». Il aurait pu à la rigueur admettre plus tard que le fait qu’il ait raté son coup soit après tout une bonne chose, cela aurait sauvé l’aspect moral du personnage, mais j’avoue que j’aurais aimé qu’il essaie néanmoins réellement de tuer Shaw.

Mieux encore, que Graham et Ryan choisissent d’enfermer Shaw à vie dans sa propre capsule par « cruauté », parce qu’ils sont intimement persuadés que ce sera pour lui bien pire que la mort (et, pourquoi pas, en balançant ensuite dans l’espace ladite capsule histoire d’enlever toute possibilité d’évasion). Ce n’est pas loin d’être le cas je pense mais le simple fait qu’avant cela Graham admette ne pas avoir le cœur de tirer parce qu’il est le « better man » donne à cette condamnation une apparence de justice plus que de vengeance et prouve que la motivation des personnages n’est pas de faire subir à Shaw un sort pire que la mort.

J’aurais adoré si Graham et Ryan choisissaient sciemment cette option comme une sorte de vide juridique, pour avoir la vengeance la plus éclatante sans que le Docteur ne puisse par la suite les chasser pour meurtre. Un peu comme lorsque Ten se débarrasse de la family of blood en leur donnant techniquement ce qu’ils veulent mais en faisant preuve en réalité d’une bonne dose de cruauté. Il ne fallait pas grand-chose pour cela : une petite réflexion de Graham et Ryan montrant que c’est bien pour le faire souffrir et pas par morale qu’ils font ce choix et une réflexion du Docteur montrant qu’elle n’est pas dupe et pas très satisfaite de la décision de ses compagnons.

J’aurais également apprécié que, plutôt que de déballer des banalités du genre « tu vaux mieux que ça », le Docteur admette au moins à Graham qu’elle comprend son désir de vengeance et qu’elle même a, au cours de sa longue existence, parfois foiré de manière éclatante le test du « better man ». Hélas, Chibnall a visiblement décidé qu’il n’y aurait pas la moindre part d’ obscurité chez ses personnages : le Docteur garde son ultra pacifisme et ses compagnons renoncent à leur vengeance. Je me console néanmoins avec l’hilarante réaction de Graham lorsqu’il tire dans le pied de Shaw pour le stopper et panique comme un gosse à l’idée que le Docteur l’engueule (« Don't tell the Doc, she'd be livid ! »).


III. Les succès

Et voilà, sept pages word que je râle sur un épisode que j’ai pourtant trouvé chouette. Il est donc temps de passer au positif.

Tout d' abord, si je ne trouve pas qu’il fasse un final brillant, l’épisode joue au moins très correctement son rôle de conclusion pour plusieurs storylines de la saison.

Celle du « couple » Ryan/Graham tout d’abord. Très divisés dans le pilote (je repense en particulier à la réflexion ultra blessante de Graham qui demande à Ryan s’il va encore prendre sa dyspraxie pour excuse lorsque celui-ci admet que c’est lui qui a « invité » Shaw), il va graduellement se souder en bonne partie grâce au Docteur, qui ne cesse de les pousser à faire équipe. Durant cet épisode tous les objectifs sont enfin atteints : Ryan appelle Graham grand-père, il lui avoue qu’il l’aime, il ne réagit plus négativement lorsque ce dernier l’appelle « son » et il accepte de le checker.

Celle du deuil de Graham également. L’épisode 4 nous avait indiqué qu’il était loin d’être réglé et que le choix de Graham de suivre le Docteur était une manière de fuir un quotidien qui lui rappelait trop la femme qu’il venait de perdre. L’épisode 9 nous avait montré que rien n’était réglé et que Graham, même s’il semblait aller mieux, avait toujours comme but principal de rejoindre Grace. Cet épisode offre au veuf éploré la possibilité de se faire justice même si ladite justice est moins expéditive qu’il ne l’aurait souhaité.

Celle de la formation de l’équipe TARDIS enfin. Construite sur un concours de circonstance (durant les trois premiers épisodes, les compagnons n’ont pas le choix et suivent le Docteur par défaut), elle devient officielle dans l’épisode 4 mais ne repose pas sur des bases solides : si les trois compagnons admettent trouver le Docteur géniale, l’une cherche surtout à échapper à un environnement familial et professionnel étouffant et les deux autres à fuir l’un son deuil et l’autre un père problématique et un boulot qu’il déteste. Elle se renforce graduellement au cours des épisodes et, à la suite de celui-ci, le Docteur peut enfin donner à ce groupe le nom de « fam » qu’elle avait dans un premier temps dû rejeter au profit du plus neutre « team ».

Enfin, même si je ne suis pas une fan de Tim Shaw, il faut admettre que cet épisode nous propose une création de nemesis dans les règles de l’art. Comme tout bon ennemi récurrent, Shaw est en bonne partie créé par le Docteur qui lui donne involontairement à la fois la motivation et le pouvoir de devenir une menace globale. Sa caractérisation respecte également ce que l’on savait du personnage et de sa race : on savait ainsi qu’il s’agissait de collectionneurs de trophées, l’augmentation de la puissance de Shaw a simplement changé la taille desdits trophées mais pas ses instincts de chasseur/collectionneur.

Comme le veut la coutume, la nemesis n’est bien sûr pas tuée à la fin mais simplement stoppée, lui laissant ainsi la possibilité de s’évader et revenir dans un futur plus ou moins proche. Je serais d’ailleurs extrêmement surprise si les Stenza en général et Shaw en particulier ne revenaient pas régulièrement durant l’ère Chibnall. Enfin, comme tout bon ennemi récurrent, son influence sur les héros doit être presque aussi importante que celle des héros sur lui. Si Shaw n’est bien sûr pas à l’origine des pouvoirs et de la motivation du Docteur (il arrive bien trop tard dans sa timeline pour cela), il est en revanche la raison de la formation de l’équipe actuelle et Ryan lui-même l’admet lorsqu’il lui dit au moment où ils referment la capsule « You brought us all together, you ain't gonna tear us apart ».

Pèle-mêle, j’ai aussi bien aimé le fait que pour une fois que le Docteur prend la précaution de ne pas foncer tête baissée dans le danger et qu’elle décide de piéger l’objet que Shaw veut récupérer, celui-ci s’avère être une chose qu’elle n’accepterait jamais de détruire (je m’en étais doutée d’ailleurs mais je pensais même que cela irait plus loin et que Shaw recherchait cet objet justement pour le détruire, ce qui aurait rendu la menace de 13 encore plus ridicule). La race des Ux est également très sympathique avec leur petit coté jedis (enfin, plutôt Sith vu qu’ils ne sont toujours que deux, un maître et un apprenti^⁾. J’ai aussi bien rigolé quand le plus jeune, malgré le fait que sa race ne soit pas très avancée technologiquement, comprend immédiatement pourquoi le TARDIS est plus grand à l’intérieur (pauvre 13, personne ne va jamais lui dire « it’s bigger in the inside »^^).

J’ai trouvé également que si la perte de mémoire de Paltraki donne lieu à un peu trop de facilités scénaristiques (j’en parlais au début de ma review), le fait que le retour progressif de sa mémoire influe sur son comportement est intéressant. Tout d’abord « suiveur » déboussolé, il se comporte de plus en plus comme le chef qu’il est censé être. Son aspect dominateur commence à apparaître quand ils arrivent dans le sanctuaire (« Be quiet, and get moving. You all know what you have to do. ») puis son coté protecteur lorsqu’il se dévoue pour aller aider Ryan et Graham lorsque le Docteur est trop occupé et lorsqu’il mène la troupe de survivants hors du sanctuaire. Enfin, il laisse apparaître son sens du devoir lorsqu’ en fin d’épisode il refuse que le Docteur ramène le survivants sur leur planète à sa place. Bien sûr, j’ai également été ravie de retrouver une ambiance plus sci-fi et il n’y a rien à redire concernant l’esthétique de l’épisode. Enfin, j'ai beaucoup aimé Graham. Ah, je l'avais déjà dit? Non mais sérieusement, regardez moi cette colère froide lorsqu'il réalise que Tim Shaw est ici, ce refus calme et résolu de se laisser convaincre par le Docteur et Ryan... Oui, bon, j'arrête là mais je vous assure que si 13 finit par laisser Graham quelque part vous allez m'entendre râler de très loin! Smile


Pour conclure, une bonne partie de ce que je reproche à l’épisode est de ne pas avoir fait ce que je voulais. Non, 13 ne remettra pas en cause son ultra-pacifisme. Non, il n’y avait pas de fil rouge secret et Shaw et les Stenza n’étaient pas la cause cachée de tous les événements de la saison. Non, Chibnall n’a visiblement pas l’intention de nous proposer un Docteur à la RTD/Moffat, à l’importance cruciale dans l’univers et au coté obscur assumé. Et non, pas de bataille finale. Pas de bataille tout court en fait, de toute la saison. 13 n’est même pas celle qui se débarrasse de l’ennemi final, c’est comme dans Rosa les compagnons qui s’en chargent.

Je ne vous cacherais pas que je vais avoir du mal à m’y faire mais j’ai au moins la consolation d'apprécier le Docteur et son actrice et d’adorer un des compagnons. J’espère que Chibnall, la saison prochaine, utilisera enfin la mythologie de la série et que nous reverrons les monstres traditionnels, les time lords, Gallifrey et pourquoi pas un nouveau Master : je pense que cela m’aiderait beaucoup à me faire à cette nouvelle ère. J’espère en tout cas que cette saison a plu au plus grand nombre, en particulier à ceux qui n’aimaient pas Moffat et ont dû patiemment attendre la fin de son long règne, et je conclurai par cette petite citation qui montre que, quelle que soit son incarnation, le Docteur est un sacré menteur : « I like precautions. Always take precautions ! »

_________________
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 12 Dec 2018 - 22:17    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,654
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Thu 13 Dec 2018 - 00:44    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

Critique intéressante Tyr, comme toujours. J'espère moi aussi qu'on aura droit à plus de mythologie whovienne durant la prochaine saison ainsi qu'un dark side du Docteur. Évidemment, je suis tout à fait pour un nouveau Master.
J'aime bien le personnage de Graham aussi, mais je ne suis pas certaine qu'il va rester durant la saison 12, on verra.
Back to top
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 455
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Thu 13 Dec 2018 - 19:34    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

Tyr, j'trouve que tu pinailles vraiment beaucoup pour des problèmes qui n'en sont pas tant que ça.

Tyr wrote:
L’effet psychique néfaste de la planète est-il naturel (voire peut-être la raison pour laquelle les Ux l’ont choisie), créé par le pouvoir psychique des Ux pour protéger leur Créateur ou dû à la technologie Stenza (on a déjà vu qu’ils aiment transformer les planètes entières en arme) ? A vous de choisir l’explication qui vous plaît le plus. Rien n’oblige bien sûr un scénariste à TOUT expliquer (ses prédécesseurs ne se sont pas gênés pour laisser des éléments peu ou pas explicités) mais une minuscule phrase aurait suffi pour expliquer ce qui est quand même un élément important de l’intrigue. Dommage mais, je l’admets tout à fait, pas très grave.


Qu'il soit naturel ou pas n'a rien d'important dans l'intrigue. L'histoire fonctionnerait de toute façon. L'expliquer risquerait au contraire de faire croire au spectateur à un enjeu qui n'en serait pas un.

Tyr wrote:
Plus gênant en revanche : comment Barathéon...heu… Paltraki parvient-il à prendre une des planètes à Tim Shaw , à s’enfuir avec et à rejoindre son vaisseau sans même être suivi alors que l’on voit bien qu’il faut y être « invité » pour pénétrer dans le sanctuaire? D’ailleurs, Tim Shaw savait forcément qu’ils étaient là puisque Paltraki dit qu’ils ont dû combattre après avoir atterri pour arriver jusqu’au sanctuaire. Sachant qu’ils n’étaient que 4 dans ce vaisseau, qu’est-ce que c’est que ces sniperBots tout pourris qui font passer les stormtroopers pour des tireurs d’élite ? Et les Ux, ils jouaient aux échecs pendant ce temps là ?


Qu'ils l'aient fait sous-entend qu'on peut entrer dans le temple par effraction. Que le Docteur suggère pouvoir pirater l'entrée montre que c'est possible. Il y a un clair sous-effectif à bord de ce temple qui sort d'une grande bataille. Ce n'est pas expliqué parce que ce serait juste chiant de prendre deux minutes de flashback quand l'exposition fait déjà plus de la moitié de l'épisode, sachant que c'est un élément secondaire à l'histoire puisque rien dans le scénario ne contredit qu'ils aient pu faire ce qu'ils ont fait. Comme dans "Le Cauchemar écarlate" par exemple, où on a un long flashback après que Jenny a libéré le Docteur pour expliquer comment il est arrivé là, flashback certes plutôt bien foutu, et sans doute plus nécessaire qu'ici, mais qui au final ralentit la narration de l'épisode.

Tyr wrote:
Pourquoi Tim Shaw ne téléporte-t-il pas Paltraki hors de son vaisseau vers le sanctuaire afin de récupérer ce qu’il lui a volé ? Il dit bien avoir la technologie pour le faire puisqu’il le menace de lui téléporter morceau par morceau les membres de son équipage s’il refuse de revenir de lui-même. Je suppose qu’on peut se dire qu’il bluffe mais il a tout de même eu 3000 ans pour perfectionner sa technologie déjà très avancée et la capacité à téléporter des gens de l’intérieur même de leur vaisseau vers le sanctuaire est de plus une des seules explications possibles au fait que Tim Shaw ait pu collecter des membres des équipages précédents pour sa collection alors même qu’il a intégralement détruit leur vaisseau. Bon, sauf s’il les a poliment laissés atterrir et a détruit leur vaisseau lorsqu’ils étaent tous sortis, ce qui stratégiquement parlant me semble très con, même de la part d’un personnage qui n’en est pas à son coup d’essai niveau âneries.


Il a la technologie pour les téléporter s'ils sont devant lui, mais pas pour prendre un objet super loin et le ramener, sinon c'est bon, tout est perdu. Je vois aucun moment qui sous-entend qu'il ait pu téléporter tout leur équipage. J'ai plutôt compris qu'il les avait capturés pendant qu'ils étaient en expédition.

Tyr wrote:
D’ailleurs, pourquoi le vaisseau de Paltraki est-il intact alors que les précédents ont clairement été détruits sans trop de difficulté par les Ux? Le vaisseau a pourtant été repéré dès son arrivée puisque comme je le faisais remarquer plus haut l’équipage a dû combattre dès son atterrissage.


Encore un élément secondaire à l'histoire qui ne doit pas nécessairement être justifié... mais est justifiable par le scénario : les autres vaisseaux étaient venus pour se battre, eux pour secourir des gens. Pas le même type de vaisseau, technologie inconnue. Ça fait effectivement un peu "ta gueule, c'est de la S-F", mais encore une fois, élément secondaire. L'histoire fonctionne sans qu'il soit expliqué.

Tyr wrote:
La mémoire du personnage étant, quel heureux hasard, complètement brouillée, nous n’aurons pas de réponse. Nous n’apprendrons pas non plus pourquoi le « congrès des neuf planètes », qui fait face à un danger terrible qui parvient à capturer des planètes entières, n’envoie qu’une si petite flotte puis, après cet échec, une « rescue party » minuscule (ils ne sont encore une fois que 4 dans le vaisseau de Paltraki). Même si les 5 planètes volées par Tim faisaient partie de cette confédération, ne me dites pas que les 4 restantes n’ont pas pu faire mieux que ça.


On n'a aucune idée de la taille de la flotte, ni de ce que ça signifie en termes de puissance. Le seul temple de Tim Shaw et des Ux peut faire plier l'univers.

Tyr wrote:
D’ailleurs, la temporalité me paraît également bien foireuse. L’équipe de Paltraki est une « rescue party », ils arrivent donc après la bataille (Patraki précise d’ailleurs que les vaisseaux détruits sont « those who came BEFORE us »). Le Docteur et ses potes arrivent bien après l’ atterrissage de Paltraki et son équipe(ces derniers ont eu le temps de se battre, d’arriver au sanctuaire, d’y pénétrer, de voler une des planètes puis, pour Paltraki, de revenir à son vaisseau). Or, lorsqu’ils traversent le champ de bataille, certains vaisseaux flambent encore. Ca en jette, ça fait un peu plus dangereux, mais ce n’est pas très logique.


La composition de l'atmosphère de la planète et celle des vaisseaux en question sont toutes deux inconnues. Donc on ne sait pas combien de temps ça peut brûler. D'autant qu'on voit plusieurs "traits de feu" sortir de la terre, donc ça peut venir de là.

Tyr wrote:
Je l’ai déjà mentionné mais les SniperBots sont ridicules. Ils sont une armée entière et non seulement ils n’ont, comme je l’ai dit précédemment, pas réussi à arrêter Paltraki et ses trois acolytes mais ils ne parviennent pas non plus à se débarrasser d’un vieux et d’un gosse dyspraxique dont la seule expérience militaire se résume à Call of duty. Ils semblent même avoir perdu la capacité à se relever après qu’on leur a tiré dessus qui les rendait un peu dangereux dans l’épisode deux. 3000 ans à allier une technologie extrêmement avancée et des êtres au pouvoir quasi divins pour arriver à ça ? A la place de Tim, je me poserais quelques questions.


Ryan et Graham sont partis immédiatement, justement avant qu'on ne puisse les voir se relever, mais quelques minutes plus tard, ils théorisent que ce sont eux qui ont donné l'alerte sur leur présence. Ils ont donc bien dû se relever. Après, oui, ils sont nuls, mais vu qu'on arrive après la bataille, ils sont sans doute "ce qu'il reste". D'autant qu'ils ne sont probablement qu'un élément secondaire des armes de Tim Shaw, le plus important étant les Ux, et son projet bien sûr.

Tyr wrote:
Parlons en de Tim justement. Je le trouve déjà très bête de laisser le Docteur s’enfuir après leur confrontation alors qu’il sait combien elle est dangereuse, mais alors qu’est-ce qui lui prend d’aller confronter un Graham armé et pas content seul, sans armes et de face alors qu’il ne peut déjà pas respirer sans aide ? J’ ai franchement cru à une tentative de suicide avant de me dire que c’était complètement illogique vu qu’à ce moment de l’intrigue les Ux sont encore sous son contrôle et qu’il se croit donc toujours sur le point d’atteindre son but ultime, avoir les pouvoirs d’un dieu. Il n’avait vraiment plus le moindre sniperBot à envoyer ? 3000 ans à n’avoir que ça à foutre et il n’avait pas de plan B en cas d’invasion ? Il ne pouvait pas au moins buter Graham par derrière (il lui tournait le dos) au lieu d’annoncer sa présence ? On parle du gars qui n’hésitait pourtant déjà pas à tricher pour tuer un humain random, je doute que ce soit donc par orgueil guerrier qu’il se refuse à le faire.


Il ne sait pas combien elle est dangereuse, ni qui elle est vraiment. Tout ce qu'elle a fait, c'est transmettre les bombes ADN dans son familier plein de câbles. Il la laisse partir parce qu'il ne peut pas la poursuivre, il n'est pas en état et les Ux sont en mode veille. Quand aux robots snipers, tu l'as dit, ils sont nuls. Il ne les contrôle probablement même pas, ils sont en automatique. Il la nargue mais c'est tout ce qu'il peut faire, et il est à deux doigts de réussir (comme souvent). D'autant qu'il veut se venger d'elle, donc même s'il échoue, elle mourra quand les planètes reprendront leur densité vu qu'il ne sait rien à propos du TARDIS. Et quand il va tout seul face à Graham, c'est parce qu'il n'a plus rien à perdre. Il est foutu vu que l'édifice explosera même s'il réussit, alors autant jouer le tout pour le tout maintenant que sa vengeance est accomplie. On voit bien que son espèce tourne beaucoup autour du symbole (capturer des trophées), donc il n'a aucun intérêt à tuer Graham direct.

Tyr wrote:
Dans la même veine, je trouve vraiment dommage que Chibnall n’ait pas profité de son final pour lier au moins certains épisodes de sa saison, ce qui était pourtant si facile ! Une des planètes « volées » aurait pu par exemple être celle de la race d’assassins de Demons of the Punjab (ils disent bien au Docteur « We returned to find nothing»). La « période troublée » à laquelle les personnages de l’épisode 5 ne cessent de faire allusion aurait pu s’avérer être le fait que certaines planètes aient disparu sans laisser de trace, changeant toute la géopolitique de la galaxie. Cela aurait aussi pu aggraver la crise économique traversée par la galaxie de l’épisode 7.


Ça, pour le coup, ç'aurait été une grosse facilité scénaristique : comment est-il possible que le Docteur, juste après sa rencontre avec Tim Shaw, tombe sur des situations liées aux Stenza alors que sa venue en ces lieux n'a rien à voir ? C'est même pas comme si le TARDIS avait essayé de l'alerter : ils vont dans le Pendjab à cette époque précisément à la demande de Yaz ; ils vont à Kerblam à ce moment précis parce qu'ils ont reçu un message envoyé à ce moment précis. À la limite on ne sait pas pourquoi ils vont sur la planète déchetterie à ce moment-là dans l'épisode 5, donc ça aurait effectivement pu se passer trois millénaires avant. Bon, cela dit, je suis d'accord que Chibnall a le cul entre deux chaises ("faire une intrigue à la Moffat/RTD" et en même temps "faire des stand-alone déconnectés de l'intrigue").

Tyr wrote:
Le principe dramaturgique du "fusil de Tchekhov" dit que chaque détail mémorable dans un récit de fiction doit être nécessaire et irremplaçable et que « Si dans le premier acte vous dites qu'il y a un fusil accroché au mur, alors il faut absolument qu'un coup de feu soit tiré avec au second ou au troisième acte. S'il n'est pas destiné à être utilisé, il n'a rien à faire là. » Lorsque le Docteur distribue les neural balancers en début d’épisode, il était pour moi évident qu’elle, ou à la rigueur un de ses compagnons allait devoir le perdre à un moment et qu’il faudrait gérer les lourdes conséquences de cette perte. Ici, le fusil était clairement chargé à blanc.


Le fusil de Tchekhov ici, c'est que le Docteur introduit les Neural Balancers pour pouvoir sauver les Ux. Là on va me dire "oui mais du coup c'est un bien heureux hasard". Oui et non, parce qu'il y avait bien une autre solution : buter les deux. Là où je suis d'accord, c'est que cet enjeu est présenté comme trop important alors qu'au final c'est juste un prétexte (pas la première fois que Chibnall a un potentiel génial sous la main mais ne l'utilise pas, d'ailleurs).

Tyr wrote:
Au minimum, que Graham tire pour tuer mais que cela échoue


Ah bah non justement, ça aurait fait foirer toute la mise en place. Bon, elle est cousue de fil blanc, c'est sûr. Mais c'est bien parce qu'il a dit qu'il allait tuer Tim Shaw qu'il ne doit pas essayer de le faire au final. C'est pour ça que le Docteur dit "tu deviendrais comme lui". Il n'est pas capable de tuer sans remords. Il n'est pas capable de presser la détente. Mais s'il le fait et, derrière, n'a pas de remords, il sera devenu comme Tim Shaw. En ce sens qu'il aura tué et en aura été satisfait.

Tyr wrote:
Mieux encore, que Graham et Ryan choisissent d’enfermer Shaw à vie dans sa propre capsule par « cruauté », parce qu’ils sont intimement persuadés que ce sera pour lui bien pire que la mort (et, pourquoi pas, en balançant ensuite dans l’espace ladite capsule histoire d’enlever toute possibilité d’évasion).


Pareil. S'ils font ça, ça fout en l'air la mise en place. "Be the better man". Tu le dis toi-même, ils doivent être bons, c'est le parti pris de Chibnall et il y a une morale : ils l'enferment par justice, pas par vengeance. Le thème de l'épisode, c'est la justice (et la foi aussi). Qu'est-ce qui est juste ? Est-ce juste de tuer les deux Ux qui ne sont pas fondamentalement mauvais, mais parce que ça pourrait sauver des milliards d'humains ? Réponse : oui, mais pas si on peut faire autrement. Est-ce juste de tuer un meurtrier pour ses crimes ? Réponse : oui et non, car on peut toujours trouver une meilleure solution ; mais on doit quand même le sanctionner pour ça. La morale de cet épisode, c'est que la justice ne doit pas être motivée par la vengeance, et que la sanction ne doit pas être motivée par la facilité.

_________________
Back to top
Visit poster’s website
Tentacule
[Ood]

Offline

Joined: 16 Oct 2014
Posts: 19
Masculin

PostPosted: Fri 14 Dec 2018 - 02:34    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

Un épisode plaisant à regarder, probablement l'un des meilleurs de cette saison, mais pas inoubliable. Je retiendrai surtout le méchant particulièrement nul, un vrai champion.

J'attendais une scène, un dialogue, un rebondissement ou que sais-je qui aurait mis un peu d'épaisseur à cette nouvelle incarnation du Docteur en ce final de saison, mais ce n'est pas venu, dommage ; pourtant, les bases sont là, elles ont été posées au cours de cette saison et je garde espoir qu'elles soient exploitées dans le futur.
Back to top
Capt.Jack
[Face of Boe]

Offline

Joined: 17 Nov 2009
Posts: 964
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Fri 14 Dec 2018 - 23:08    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

J'ai pas aimé. Tout d'abord on a une planète qui fait cafouillé l'esprit et à priori ça ne touche pas les Ux qui y habite (Normal donc), Ni Tim Shaw (Allez, on va dire : protéger par l'Ux radicalisé). Par contre ça ne touche pas les membres de son équipage (On pourrait croire que dans la création Ux y'a pas de soucis, mais le Docteur prouve le contraire en cafouillant). Du coup pourquoi l'Ux et Tim appel le voleur ... Sans le docteur il y'a peu de chance qu'il se soit rappeler de quoi que ce soit.
Ensuite y'a la musique ... Je suis le seul à relever le tempo de tambour du Master, vous avez fait quoi pendant toute la période de leur début d'incursion dans le vaisseau pour passé à côté. Du coup je me suis demandé s'il y avait autre choses derrière, mais je vois pas quoi (Un membre de l'équipe serait-il le maitre déguisé ^^ )
J'ai pas non plus aimé quand Graham tien tête au docteur, clairement elle n'arrive pas à ce moment là à se faire respecter, et sa décision de pas tiré devint un peu débile.
Bon il aurait pu dire "En fait avoir le doigt sur la gâchette et toi en face rend la chose plus réel et difficile" mais non d'un coup il est prêt à mourir connement parce que sans Ryan Tim Shaw allait lui tiré dessus.
J'ai pas aimé que seul un Ux soit radicalisé mais que l'autre ne lui en veuille pas plus (Tout comme les survivants d'ailleurs).
j'ai bien compris que Tim se faisait sa collection de planète pour faire ce qu'aucun stenza avant lui n'avait pu faire, et tienne par narcissisme à récupérer un de ses trophèe, mais j'ai pas aimé ...
Et Yaz ne fait pas grand choses à par être à la même page que le docteur sur les bloqueurs (Une bonne suspecte pour le maitre, si on n'avait pas vu sa grand mère et sa famille ^^ )
Dite pas impossible Chibnall ne veut pas d'ancien, il site tout de même deux épisodes "Boom Town" et "Journey end".
Pas contre c'est la seconde fois qu'elle va à l'inverse d'Eleven qui disait qu'il fallait éloigné le tardis du terrain en l'appelant en plein milieu, et s'en sert comme deux ex machina en rappelant son nouveau non "Ghost Monument" faut faire gaffe quand il fut un temps un monument au mort dans "The name of the doctor".
Pas un épisode de fin, un méchant pas de game darkvador low cost.
Il a aussi ses machines de guerre qui savent pas aligner des ennemis (La scène ou elle s'entre-tue en feu croisé ma déprimé, j'ai eut un facepalm pour des droites qui était pourtant prometteur dans "The Ghost Monument".
Et il a aussi sont étoile noire !
Pourtant ça aurait pu être un putain d'épisode héroïc fantasy si on s'était focalisé sur les Ux et leur capacité de création.
Back to top
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 455
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Sat 15 Dec 2018 - 12:52    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

C'est pas les notes du Maître mais celles du générique. Les tambours du Maître sont eux aussi basés sur les quatre notes principales du générique. Et Chibnall a dit qu'il ne ferait revenir aucun méchant cette saison, pas qu'il ne ferait aucune allusion (il en a déjà fait plusieurs, dès l'épisode 1 où il mentionne sa précédente régénération, mais on a aussi une référence à "Agatha Christie mène l'enquête" quand ils sont dans Kerblam!).

Ensuite, si Graham ne tire pas, ce n'est pas grâce aux paroles du Docteur. Et ce n'est pas non plus parce qu'il ne "veut" pas. C'est parce qu'il ne peut pas. C'est pas un meurtrier, donc mentalement, il ne peut pas se résoudre à tirer sur un être vivant qui est finalement humain sur certains aspects (il parle, il tient sur ses jambes, il a de la technologie, etc.).

_________________
Back to top
Visit poster’s website
Roman L
[LINDA's Member]

Offline

Joined: 27 Sep 2015
Posts: 209
Masculin

PostPosted: Sat 15 Dec 2018 - 22:30    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

Un très bon épisode, comme il en manque dans cette saison. Il aurait sans doute pu être mis en double épisode pour un final et prendre le temps de développer la menace.


C'est vrai que pour un final, on a vu beaucoup mieux. Il a au moins eu le mérite de boucler l'arc avec le Stenza, enfin puni de la mort de Grace ainsi que la complicité évidente en Graham et Ryan, là où le "Papi" de Ryan dans l'épisode précédent faisait un peu forcé.

Malgré le fait que la Terre risque d'être volée, l'épisode manque néanmoins d'enjeu (d'autant plus que la Terre volée, on a déjà vu, et la Terre en a vu bien d'autres durant l'ère Davies). Mais c'est propre à la saison dans son ensemble. Je ferai un commentaire détaillé de l'ensemble de la saison dans le sujet approprié.
Back to top
Mikado
[Headless Monk]

Offline

Joined: 13 May 2015
Posts: 412
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

PostPosted: Sun 30 Dec 2018 - 12:25    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

Les idées sont bonnes, il y a tous les ingrédients pour faire un bon épisode, et en effet, c'est un bon épisode. Un bon final par contre, je suis pas convaincu. Déjà, l'absence de fil rouge dans la saison n'aide pas. Et puis, c'est pas aussi spectaculaire que ce à quoi nous sommes habitués, même s'il y a des enjeux importants.

Les Ux changent de camp en 2 secondes. Ça, ça aurait pu être mieux fait je trouve. Selon moi, il aurait fallu une prise de conscience progressive, un truc un peu plus épique, mais il n'y avait sans doute pas le temps.

Graham et Ryan forment un duo que j'apprécie beaucoup, c'était déjà le cas dans les épisodes précédents, mais là j'ai l'impression que Chris Chibnall a voulu souligner leur complicité, leur relation. Pour Yaz, c'est dommage, je trouve qu'elle se retrouve un peu exclue dans ce final.

On a encore des références qui font plaisir !

Par exemple la référence à Boom Town lorsque le Docteur dit qu'elle a retransformé un Slitheen en œuf. C'est rare les références à la saison 1, alors ça m'a fait plaisir.


Je dis pas que l'épisode est mauvais, au contraire il est bon, bien rythmé et intéressant à suivre, mais voilà, il manquait quelque chose à ce final pour qu'il ait véritablement une allure de final.

J'espère voir un épisode plus impressionnant le 1er janvier.
_________________
Back to top
Skype
Lapitchounette
[Headless Monk]

Offline

Joined: 27 Oct 2009
Posts: 427
Localisation: Côte Méditerranée
Féminin Cancer (21juin-23juil)

PostPosted: Thu 20 Jun 2019 - 16:39    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos Reply with quote

Episode 10 :
Episode final... et quel final ! Le meilleur épisode la saison. Je ne pense pas être la seule à le dire ^^ En revanche, pas le meilleur final non plus. Peut-être en double épisode et avec un cliffhanger sur le dernier épisode, et surtout un fil conducteur (qui n'aurait pas été si compliqué à insérer, dixit Tyr) aurait suffit ! Et sinon, thème central : la vengeance.... comme c'est bizarre pour clore cette saison !!! Mais que 10 épisodes, sérieux ? C'est tout ? Même pas les 12/13 habituels?

Les + :
- Il y a qd même une certaine résurgence avec les pb de mémoires du doc. Ca aurait été / ça serait bien de le traiter plus profondément surtout que c'est quand même LA caractéristique du docteur, d'utiliser son cerveau !
- Enfin, une grosse méchante histoire whovienne : 5 planètes volées, puis c'est autour de la Terre. Du grand whovien... dommage que ce thème ait déjà été traité, dans DW et quasiment de la même façon !
- Le tardis sert enfin à qqch ^^
- La vengeance froide de Graham. il est calme, posé et réfléchis. il est sûr de lui, et n'hésite pas à assurer devant le doc et devant Ryan. Du coup ça colle pas du tout avec ça réaction de ne finalement pas le tuer !
- Le check Ryan/Graham, qui l'exécute sans s'en rendre compte !!!


Les - :
- Le titre : la bataille.... et bien désolée mais je ne vois pas une bataille, je vois un champ de bataille déserté. Du coup, la remarque de Ryan fait un flop pour moi.
- Je ne sais pas vous, mais à la place de 13, si Paltalki me dit, qu'il ne se souvient plus pourquoi ni comment, mais que sa mission était de récupérer cet énorme cristal et que jamais personne y était arrivé avant, qu'il soit le seul rescapé et que son ennemi lui intime de le lui rendre; je ne sais pas vous, mais moi je n'y surement pas me jeter dans la queue du loup avec . Je l'aurai laissé dans le vaisseau et j'aurai accompagné à la rigueur 13.
- Les robots qui se tirent dessus... vraiment trop stupide !
- Graham qui renonce à tirer sur le Stenza... Trop simple, trop conventionnel. Bien sûr il faut garder la morale, mais là, personne y croit. Je rejoins tout à fait Tyr de ce côté là.
- Et d'ailleurs comment Graham savait-il que le stenza viendrait le trouver à lui personnellement (alors que le docteur est quand même une plus grande menace)?
- L'explication de la soumission des Ux envers le Stenza arrive trop tard dans l'épisode je trouve. Tout comme leur rémission. Après 3000 ans de servitude à tout détruire, en une phrase ils changent d'avis ? Ca aurait mérité un traitement plus long (2 épisodes), ou plus approfondit, exemple 13 aurait pu leur montrer par hologramme dans sa banque de données (oui je suis sûre que ça doit exister dans le tardis) les stenza, leurs agissements, leur vrai nature...
- Et notre fil rouge alors ! Ok on nous a averti tout le long de la saison qu'il n'y en aurait pas. Mais franchement, ça n'aurait pas été si compliqué à tout relier.
Quote:
Dans la même veine, je trouve vraiment dommage que Chibnall n’ait pas profité de son final pour lier au moins certains épisodes de sa saison, ce qui était pourtant si facile ! Une des planètes « volées » aurait pu par exemple être celle de la race d’assassins de Demons of the Punjab (ils disent bien au Docteur « We returned to find nothing»). La « période troublée » à laquelle les personnages de l’épisode 5 ne cessent de faire allusion aurait pu s’avérer être le fait que certaines planètes aient disparu sans laisser de trace, changeant toute la géopolitique de la galaxie. Cela aurait aussi pu aggraver la crise économique traversée par la galaxie de l’épisode 7. Peut-être Chibnall compte-t-il lier tout ça plus tard, avec un retour de Tim Shaw ou du reste des Stenza, mais j’en doute. Il n’avait pas menti, ses épisodes étaient effectivement indépendants à l’exception du retour de Tim et des SniperBot et j’ai encore une fois pris mes désirs pour des réalités.


Le reste :
- Pouvons-nous parler de l'âge moyens des aliens... car là visiblement, le temps n'a pas d'emprise sur eux, que ça soit les Ux ou les Stenza... pas une ride en 3000 ans ! C'est Higlander ou quoi ?
- Une idée comme ça mais j'avais l'impression que l'énorme cristal contenait une mouche et non une planète. Du coup, comme le masque du stenza ressemblait aussi à une mouche, j'y ai vu un parallèle !!! Lol, rien à voir !!!

_________________
Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 14:00    Post subject: [11x10] The Battle of Ranskoor Av Kolos

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 11 All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group