Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


[12x03] Orphan 55
Goto page: <  1, 2
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 12
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Gérard
[Bad Bad Beans]

Offline

Joined: 15 Aug 2010
Posts: 3,865
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

PostPosted: Tue 14 Jan 2020 - 18:21    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

"Fontier in Space" se déroule en partie sur la Terre, et se situe au XXVI° siècle. Source :

https://en.wikipedia.org/wiki/Frontier_in_Space

Au passage, elle n'est aps notée dans la chronologie.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 14 Jan 2020 - 18:21    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Asson
[Passager clandestin du Tardis]

Offline

Joined: 28 May 2013
Posts: 382
Localisation: La baie du Grand Méchant Loup
Masculin Cancer (21juin-23juil) 牛 Buffle

PostPosted: Thu 16 Jan 2020 - 00:41    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Lecrivaindujour wrote:
La traduction du TARDIS n'opère pas dans ce monde. On le voit puisqu'il y a du russe et l'écriture bizarre de l'ordinateur. Tout porte à croire que c'est le traducteur universel du Monument Fantôme qui fait le taff, et il ne traduit que l'oral. Ça signifie que le "Made In China" est bien en anglais, et que les chiffres arabes sont bien des chiffres arabes.



Pourquoi le Tardis traduirait ce qu'il se passe dans l'épisode ? Ils ne sont pas venus avec, il est loin, ailleurs.
_________________
"Roses are red,
The TARDIS is blue,
The Doctor once said,
Rose Tyler, I..."
Back to top
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Online

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 481
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Thu 16 Jan 2020 - 01:05    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Asson wrote:
Lecrivaindujour wrote:
La traduction du TARDIS n'opère pas dans ce monde. On le voit puisqu'il y a du russe et l'écriture bizarre de l'ordinateur. Tout porte à croire que c'est le traducteur universel du Monument Fantôme qui fait le taff, et il ne traduit que l'oral. Ça signifie que le "Made In China" est bien en anglais, et que les chiffres arabes sont bien des chiffres arabes.



Pourquoi le Tardis traduirait ce qu'il se passe dans l'épisode ? Ils ne sont pas venus avec, il est loin, ailleurs.


Oui, c'est ce que j'ai dit. ^^
_________________
Back to top
Visit poster’s website
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,662
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Sat 18 Jan 2020 - 14:41    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Je n'ai pas encore fait ma critique sur cet épisode. Je l'ai trouvé bien, moins que spyfall, mais mieux que la majorité des épisodes de la saison précédente. Le message écolo ne m'a pas trop irrité peut-être parce que j'aime bien les histoires qui se déroulent dans un monde post-apocalyptique et parce que je suis une pessimiste et que pour moi une future Terre à l'atmosphère toxique causée par l'homme est tout à fait réaliste. Je pense qu'il y aurait effectivement d'autres formes de vies plus adaptées pour nous succéder, bien que peut-être pas comme les ''monstres'' de l'épisode. Un peu plus de développement pour le personnage de Ryan, c'est un début, mais je continue à trouver qu'il y a trop de compagnons. Les personnages secondaires ne m'ont pas vraiment touché.
Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,853
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Sun 19 Jan 2020 - 19:10    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

12x03 Orphan 55

-I just pulled this out of a friend of mine.
-Well, we do not make any judgments on our guests and fully support any way you choose to enjoy yourself

Je n'attendais pas grand chose de cet épisode, le trailer donnant toutes les indications d'un basique Base under siege, sous-genre qui me transporte fort rarement. Cela ne me dérangeait pas plus que ça puisque nous avons eu droit précédemment à deux épisodes riches en rebondissement et dépassant largement mes attentes (hélas limitées depuis la reprise de la série par Chibnall). Chaque saison a au moins un base under siege, pour des raisons économiques et traditionnelles et tant pis pour moi si ce n'est pas mon kif.

Résultats des courses: j'ai passé un bon moment devant un épisode aux défauts évidents mais qui ne manque pas de charme. Je suis déjà assez en retard pour cette review et l'épisode n'a rien d'exceptionnel (en bien comme en mal), je me contenterai donc d'un plan binaire ratés/réussites, en commençant par le négatif afin de finir sur une note optimiste.


I. Un spa qui fait un flop

Commençons par ce qui a je crois fait une quasi unanimité dans le fandom, le manque de subtilité évident du message de Chibnall. Ledit message est bien sûr important et profondément d'actualité, raison de plus je pense pour ne pas échouer à le faire passer. Je me considère comme écolo et crois sincèrement que nous courons à la catastrophe à court terme mais cela ne m'a pas empêché de faire un facepalm géant devant la tirade finale du Docteur suivie du gros plan sur le Dreg (comme Gerard, j'ai pensé à Captain Planet^^).

L'explication du Docteur en milieu d'épisode comme quoi les "orphan planets" sont fréquentes dans l'univers et qu'à chaque fois une élite parvient à évacuer et laisse la masse se débrouiller (thème classique du cyberpunk), joint à la réalisation que Orphan 55 est la Terre et au flash back issu de la mémoire raciale du Dreg, faisait déjà passer clairement le message. La réplique du Doc à Ryan ("You had warnings from every scientist alive") jointe quelques secondes après à celle de Yaz sur le global warming enfonçait déjà lourdement le clou. La réplique finale, avec de surcroît le Docteur qui regarde quasiment la caméra, est clairement de trop.

Ce n'est pas la première fois que je fais remarquer que Chibnall manque cruellement de subtilité dans l'aspect éducatif de la série : je préfère de loin l'approche de Moffat, qui disait que son but était de faire des épisodes assez complexes pour que les enfants ne s'ennuient pas et assez simples pour que les adultes comprennent à la vision de Chibnall qui semble parfois penser que le message de l'épisode doit être amené au tractopelle. C'est dommage, d'autant plus qu'il s'agit de la scène finale et donc évidemment ce qui reste en mémoire mais il ne s'agit que de quelques minutes d'un épisode de trois quart d'heures, passons donc au reste.

Mon autre problème, pour moi en fait plus important car impactant tout l'épisode et pas seulement sa chute, est le traitement des personnages de la semaine. Nous en avons 8 : Hyph3en, Vorn, Benni et Velma, Nivy et Sylas et enfin Kane et Bella. Les deux premiers sont à peine caractérisés mais c'est parfaitement acceptable : il s'agit des deux redshirts, le soldat générique et l' employée alien amenant une touche d'exotisme. Je les avais personnellement mentalement enterrés au bout de 5 minutes vu qu'il s'agit du type classique de victimes des base under siege et le scénariste a bien sûr le droit de ne pas perdre un précieux temps d'écran à caractériser les cadavres ambulants même s'il aurait pu au moins essayer de rendre Hyph3n plus attachante vu que c'est en général le sous-rôle de ce type de redshirt (voir la mécano bleue dans l'épisode 1x02 par exemple).

J'ai été déjà bien plus ennuyée par le "couple" Sylas-Nivy. Admettons que Kane ait embauché le pire mécano de la galaxie (elle cherche clairement à faire des économies, comme le montre son staff minuscule en particulier niveau sécurité) et admettons que par chance il soit accompagné de son gosse qui fait passer McGyver pour un bricoleur du dimanche : vu que l'intégralité des personnages a pu constater la dynamique des deux personnages, il n'y a aucune raison que Nivy refuse d'écouter son fils à un moment crucial puisqu'il n'a pas besoin de sauver la face.

Quant-au moment où le gosse, vexé, décide... de s'enfermer volontairement dehors en pleine attaque d'aliens pour emmerder son père, il est responsable chez moi d'un facepalm encore plus impressionnant que celui de la scène finale: c'est mon job de bosser avec des jeunes parfois en pleine crise d'adolescence, je vous jure que ça n'efface normalement pas l'instinct de survie à ce point.

J'ai du coup regardé la scène suivante où le gamin retrouve miraculeusement son père et Graham dehors et a profité de son excursion pour lire le script et apprendre qu'ils doivent fabriquer du Syrillum 4 (il était déjà parti quand le reste de la bande réalise que c'est de cet ingrédient qu'ils ont besoin) avec une certaine apathie affligée. Il faut croire que le Ta gueule c'est un génie a pour moi un peu moins de charme que le Ta gueule c'est magique, que je parviens en général à accepter dans Doctor Who. Bon, en parlant de facilités scénaristiques, ça tombe sacrément bien aussi que le hopper virus soit justement l'élément nécessaire pour fabriquer le Syrillum 4 mais on a déjà eu bien pire dans la série donc je ne m'attarderai pas là dessus.

Mais le pire est pour moi le duo Bella-Kane. Les deux actrices sont compétentes mais alors les motivations des personnages... Que Bella, poussée par la haine (je la comprendre, Trixibelle est vraiment un prénom moche^^) et le chagrin, décide de détruire l'entreprise de sa mère, ok. Qu'elle soit prête à tuer de nombreuses personnes pour cela, ça colle déjà moins avec le personnage plutôt sympathique qu'on nous présentait mais admettons. Qu'elle persiste à vouloir tout faire péter et donc condamne à mort tout le monde sauf Ryan et elle alors qu'elle a eu le temps d'échanger avec les autres personnages, c'est juste ridicule. Sa mère a déjà tout perdu, je ne suis pas une experte en loi galactique futuriste mais je doute qu'elle puisse glisser sous le tapis la mort d'une 20aine de clients dans un spa illégalement placé sur une planète orpheline.

Quant-à Kane, j'ai l'instinct maternel d'un caillou mais j'imagine mal une mère décider de couper intégralement les ponts avec sa fille et le père de celle-ci juste pour offrir une entreprise florissante à sa gosse. On ne parle pas d'un parent qui travaille trop et trop loin mais d'un abandon total : pas le moindre contact depuis des années! Laisser sa fille s'occuper seule de son père mourant pour son bien me semble profondément foireux : j'aurais largement préféré qu'elle soit partie pour des raisons égoïstes et qu'elle reste une "méchante" jusqu'au bout, ou au pire qu'elle se rachète juste à la fin en se sacrifiant pour/avec Bella, surtout qu' on avait passé la moitié de l'épisode à insister sur son avidité.


II. La bouée de sauvetage

Heureusement, le fiasco des personnages de la semaine n'est pas total. Le couple Velma-Benni est je trouve très chou et l'idée que la bouteille d'oxygène de ce dernier, qui semblait juste montrer qu'il était faible et malade, soit paradoxalement ce qui lui permet de survivre est très bonne. Quant-à sa demande en mariage/euthanasie, elle est très touchante même si je pense que sa voix est un tantinet trop énergique pour quelqu'un de malade qui a été attaqué par des monstres sadiques qui aiment jouer avec leur victime : quand mon chat attrape une souris, celle-ci n'est pas indemne avant qu'il se décide à la tuer. Mention spéciale à la mort hors-écran de Benni (pourtant je n'aime en général pas trop ça) digne de la saison 8 niveau cynisme et noirceur: le "don't worry, I killed him" impassible de Kane et la réaction horrifiée de Velma est presque au niveau du "first layer, if you want to say a quick word" de Twelve même si l'effet est évidemment moindre puisque Kane est déjà présentée comme un mercenaire sans scrupules. La mort de Velma est également sympathique bien que plus attendue.

Concernant le scénario lui-même, j'ai trouvé l'introduction fort sympathique. Nous avons droit à la classique mais toujours bienvenue aventure hors écran complètement wtf (des pieuvres de l'espace en chaleur) et le coup des coupons télétransportant les gagnants est un moyen original et efficace pour se débarrasser du TARDIS. J'ai aussi pouffé devant le Docteur se retrouvant dans un endroit nommé "Tranquility Spa" : quelle que soit son incarnation, on ne peut pas dire que ce soit l’environnement qui lui soit le plus adapté.

Je trouve également l'idée de la fake-cation sur une planète orpheline dans le but de la terraformer bien trouvée, certes un classique de la science fiction en général et de Dr Who en particulier (le personnage qui par avidité joue avec des forces qui le dépassent) mais bien amenée et tout à fait raccord avec le personnage avant son retournement final de caractérisation. Nous avons d'ailleurs pas mal d'éléments classiques dans cet épisode (c'est souvent le cas des base under siege) : la course dans les corridors (ici du métro), le message automatique rassurant durant une situation catastrophique (trope adoré par Moffat mais que Chibnall n'avait il me semble pas encore utilisé), le personnage redshirt d'Hyph3n with a 3 (qui fait d'ailleurs fort penser à Lynda with a y de l'épisode 1x12)...

L'exemple le plus évident de classicisme reste bien sûr le plot twist : je peux sans trop réfléchir citer une demi douzaine d'oeuvre d'anticipation sur le thème du "ce monde dystopique s'avère être la terre du futur, ce que le héros découvre grâce à un objet typiquement humain" (je ne citerai que le vieux film La Planète des singes pour éviter de spoiler sur les œuvres plus récentes ou moins connues). C'est un plot twist que j'aime bien donc l'aspect déjà vu ne m'a pas du tout gênée mais je regrette qu'il arrive un peu tôt dans l'épisode (ce qui laisse en plus trop de temps aux personnages pour rabâcher le message écolo) et qu'on n'ait pas laissé au spectateur la possibilité de découvrir la vérité avant les personnages.

Par exemple, j'aurais apprécié que la plaque de métro en russe soit un peu moins visible et ne soit pas remarquée par les personnages. Le pire est que Chibnall avait aussi introduit un élément qui aurait pu amener ce plot twist bien plus subtilement, la membrane ionique que le Docteur parvient à réparer et qui contient un "dna filter" empêchant les monstres d'attaquer. Il aurait suffi que cette membrane déconne en partie depuis le début sans raison apparente et que le Docteur finisse par comprendre que c'est parce que l'adn des monstres est encore en partie humain.

En parlant des monstres, c'est là aussi je trouve un des points forts de l'épisode. Ils ne font pas trop cheap et Chibnall a le bon goût de ne pas les montrer en gros plan tout de suite, ce qui donne quelques scènes sympathiques durant l'attaque du début. J'aime particulièrement l'idée qu'ils respirent du CO2 et rejettent de l'oxygène "like very angry tree" : déjà parce que la comparaison est très drôle mais surtout parce que je trouve la scène où le Docteur oblige le Dreg à les épargner Bella et elle parce qu'entre elles et lui ils forment un écosystème viable très futée. Ce genre de scènes montrant l'intelligence du Docteur sans recourir au technobabble me manquait un peu en saison 11.

En fait, depuis le début de la saison, je trouve que Chibnall gère beaucoup mieux le personnage du Docteur. Elle est plus rusée, plus réactive, plus sombre parfois (elle n'essaie même pas de sauver Bella et Kane et pousse cette dernière à abandonner Vorn parce qu'elle est trop utile au reste du groupe) et j'aime vraiment bien l'intrigue amorcée par Chibnall avec le Master et la destruction de Gallifrey (légèrement évoquée cette semaine quand les compagnons font remarquer la mauvaise humeur du Docteur).Même ses dialogues tombent souvent plus juste : par exemple "I don't need a second person for a conversation.A lot of the time they just get in the way." aurait tout à fait pu être prononcé par Twelve.

Je finirai par ce qui semble avoir fait polémique, le possible changement du canon de la série par Chibnall. Donc, désormais le futur visité par le Docteur et ses compagnons peut être seulement potentiel. Je dois dire que ça ne m'empêchera pas de dormir. Déjà, ce n'est pas quelque chose qui sort complètement de nul part, plus un prolongement du Time can be rewritten de Moffat (qui avait cela dit bien ennuyé les puristes en son temps^^). Ensuite, que ça me plaise ou non (et je penche plutôt pour le non malgré les progrès observés^^), Chibnall est le showrunner et a le droit inaliénable de toucher au canon, d'autant plus que celui de Doctor who est assez souple et bourré d'incohérences pour supporter des changements bien plus violents. Alors attention, ça me gonflera certainement si cela revient trop souvent et qu'à chaque moment trop sombre Chibnall nous sort la gomme magique "futur potentiel" mais je suis prête à accepter un canon où parfois le TARDIS arrive dans un futur qui peut ne pas être fixé dans le temps. Pour moi, cette nouveauté est juste une énième version du "big resett button" que chaque showrunner a utilisé de temps à autre.

Pour conclure (juste avant le nouvel épisode, quel timing!^^), j'ai passé un meilleur moment que ce à quoi je m'attendais et peut-être, au vu des défauts tout de même flagrants, un meilleur moment que l'épisode ne méritait. Tant mieux pour moi, je suis parfois un public bien plus (trop?) difficile. J'espère que la magie recommencera cette semaine vu qu'il semblerait que nous ayons un épisode historique, ce qui me plait à peine plus que les base under siege même si je préfère en général leur esthétique.
_________________
Back to top
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Offline

Joined: 08 Nov 2013
Posts: 743
Masculin

PostPosted: Sun 19 Jan 2020 - 21:07    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Tyr, tu parles beaucoup de Chibnall, pourtant ce n'est pas lui l'auteur de l'épisode, ni le réalisateur (tu parles de plans, etc.). Je ne pense pas que l'idée que Orphan 55 est la Terre soit de lui, ni le fait de faire passer un message politique par l'épisode. Ensuite bien sûr il cadre un peu sur les personalités des compagnons, etc.

Au passage un petit article qui résume à peu près ma pensée, allez, c'est gratuit: https://screenrant.com/doctor-who-season-12-episode-3-political-message-bad…

Enfin, par rapport à l'idée du 'futur potentiel' avancé par le Docteur (mais en réalisé par le scénariste car ce truc là n'est là que pour s'adresse au téléspectateur), cela ne tient pas debout. En effet, cela faisait un moment que Graham collectionnait les coupons du Bandohzi Herald, qui leur a permis de se téléporter. Ce qui signifie que le TARDIS team était baignée depuis un moment dans un univers où Orphan 55 existait, puisque le Tranquility Spa faisait des opérations commerciales. Je doute bien sûr que ça a été pensé par l'auteur cela dit.

Et tant qu'à faire un autre article qui essaye de résoudre le puzzle de la continuité de la Terre: https://www.syfy.com/syfywire/canotated-doctor-whos-vision-for-the-future-j…
je ne l'aime pas trop, car je trouve qu'il va dans tout les sens et mentionne plein de références hors-sujet. Mais ce que l'on peut retenir c'est que cela peut correspondre au moment où les colonies (The Ark, The Beast Below) quittaient la Terre devenue inhabitable.
Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,853
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 20 Jan 2020 - 11:36    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Ledru Rollin wrote:
Tyr, tu parles beaucoup de Chibnall, pourtant ce n'est pas lui l'auteur de l'épisode, ni le réalisateur (tu parles de plans, etc.). Je ne pense pas que l'idée que Orphan 55 est la Terre soit de lui, ni le fait de faire passer un message politique par l'épisode. Ensuite bien sûr il cadre un peu sur les personalités des compagnons, etc.

Au temps pour moi, en effet, Chibnall n'est pas le scénariste; je ne m'en étais pas aperçu tant il y avait de moments qui me faisaient penser à son écriture. Cela dit, c'est le showrunner et je doute qu'il y ait un seul script qu'il n'ait pas corrigé au point de quasiment le co-écrire, surtout vu qu'il y a moins d'épisodes cette saison. Pour ce qui est des plans, je parle juste du fait que je suis contente que le monstre ne soit pas en gros plan dans les premières scènes d'attaque, ce qui est la base de l'horreur mais hélas trop souvent ignoré dans la série (un choix aussi basique est en général écrit dans le script et donc pas tant une décision du réalisateur). C'est hélas le maximum de mes capacités bien trop limitées en analyse filmique, je me limite en général à dire si je trouve le résultat beau ou moche. Smile
_________________
Back to top
Lecrivaindujour
[Headless Monk]

Online

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 481
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 20 Jan 2020 - 11:56    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Tyr wrote:
Au temps pour moi, en effet, Chibnall n'est pas le scénariste ; je ne m'en étais pas aperçu tant il y avait de moments qui me faisaient penser à son écriture. Cela dit, c'est le showrunner et je doute qu'il y ait un seul script qu'il n'ait pas corrigé au point de quasiment le co-écrire, surtout vu qu'il y a moins d'épisodes cette saison.


D'autant que si je ne me trompe pas, l'écriture de la saison 11 était collégiale. Il y a fort à parier que celle de la saison 12 l'est aussi. Dans tous les cas, il est évident que Chibnall a cadré niveau personnages et dialogues, et je ne serais franchement pas étonné que l'exposition à outrance sur le message de l'épisode vienne de lui.
_________________
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 12 All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group