Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Terminée] Unexpected

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 558
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 18 Avr 2008 - 18:33    Sujet du message: [Terminée] Unexpected Répondre en citant

titre : Unexpected. titre pris un peu hasard, je savais pas trop comment l'appeler...
auteur : ben moi même ^^
disclaimer : DW appartient à la BBC et à Russel T Davis, donc merci à eux Okay
spoiler : références à toutes les saisons je crois, mais pas vraiment d'informations capitales qui pourrait spoiler à mort Mr. Green
nombre de chapitre : 3.

remarque : évidemment tout ici est de la pure invention, découlant d'une poussée subite d'inspiration (un jour où je n'avais pas grand chose à faire au boulot), sachant que je ne lis pas les spoils, et que j'ai toujours pas commencé Torchwood... (oui je sais shame on me XD). j'ai mis des notes en bas de page, pour certains trucs...

et chose importante, pour comprendre la fin, il serait avisé de lire aussi cette fic http://www.fictionpress.com/s/2271256/1/ écrite par moi-même et 2 amies :tongue vous êtes pas obligés de tout lire hein... le ch1 devrait suffir, non parce que vous risquez de rester un peu Confused ... enfin sauf si ça vous dérange pas Laughing

Citation:
Un sous-sol d’immeuble sombre, dépourvu de présence humaine. L’endroit semblait en perpétuels travaux, des câbles, des cartons, divers outils remplissaient l’espace. Quel que fut où sera cet endroit, il n’est pas destiné à être vivable. Et pourtant c’est là qu’ils ont choisi de venir, si quelqu’un avait été là, il aurait d’abord entendu un bruit sourd et quasiment indéfinissable, un mélange de son métallique et de moteur. Ensuite il aurait vu une magnifique lumière bleutée, apparaissant par saccade, et découvrant petit à petit une sorte de boîte bleue. En y regardant bien, cette boîte lui aurait paru familière, oh oui, ces vieilles antiquités de cabine d’appel de la police… 50 ans qu’elles ne servaient plus à grand chose, mais on en croisait encore dans les rues de Londres (ce qu’il n’aurait jamais su, par contre, c’est que c’était à chaque fois la même boîte bleue). S’il était resté un peu plus longtemps, parce qu’il est parti (on ne reste pas longtemps dans les sous-sols d’immeuble sombre et pas encore achevé), il aurait alors vu une grande rousse ouvrir la porte et en sortir vaillamment, comme prête au combat, mais d’un coup perplexe face à la vue de l’environnement… Et alors il aurait entendu :

-Mais on est où là ?
-Sous-sol de l’immeuble Fleet Major…enfin pas vraiment le sous-sol, on est plus au ras du sol qu’au sous-sol, ils ont appelé ça sous-sol alors qu’on est pas en dessous du sol mais pile au dessus. En fait nous sommes exactement au rez-de-chaussée !! Dit un grand type en costume, sortant lui aussi de la boîte bleue.
-Docteur…

Devant la consternation de son amie, le Docteur leva un sourcil et se dirigea vers le mur droit devant lui.

-La plupart des gens ne savent même pas ce qu’il y a derrière, mais quand on y pense…

Il pointa son sonic screwdriver (1) sur le mur et dessina une sorte de carré. Il attrapa un des bouts et tira dessus, un rayon de lumière entra soudain dans la salle et atterrit juste sur Donna. Cette dernière marmonna quelque chose qu’elle seule pouvait entendre…

-Donna ! Un peu d’aide serait la bienvenue. Attrapez l’autre coin et tirez.

Elle alla se placer et ensemble ils firent tomber une espèce de revêtement papier peint opaque. Une fois l’effort effectué, ils se tenaient tous les deux face au mur, baignés de lumière, presque aveuglés…

-Mais je connais cet endroit, dit Donna après un temps d’adaptation visuel. C’est la place C**** (2) en plein cœur de Londres !! Sur le visage du Docteur un sourire naissait en même temps que Donna comprenait. Mais ici on est juste derrière…
-Exactement ! Derrière ce mur de miroir qui longe tout la façade du building face à la place !!
Dit le Docteur avec un enthousiasme exagéré et un débit hallucinant.
-Nous sommes derrière les miroirs, et les autres ne peuvent pas nous voir ?
-N’est-ce pas fantastique !?!
-Mais pourquoi avoir choisit cet endroit ? On pouvait se cacher ailleurs, c’est pas les recoins qui manquent ici…


Le docteur sorti de la poche de son manteau le papier magique, et le montra à Donna.

-Le message dit que ce qu’il va se passer ici, il pointa la place dehors, aujourd’hui devrait m’intéresser. Mais il est clairement dit que je ne dois pas intervenir ! Le docteur souriait encore. La personne qui m’a envoyé ce message me connaît parfaitement, alors ici on est juste spectateur incognito… Il enfila des lunettes de soleil.
-Ben voyons, je suis sûre que vous savez déjà comment « in-ter-ve-nir » si l’envie vous prend… Donna jeta sur lui un regard qui en disait long.
-Les miroirs ne sont pas soudés entre eux… Lâcha le Docteur, comme pris en flagrant délit.

D’un geste de la tête il indiqua à Donna où se trouvaient le bout du miroir le plus proche à dévisser.

-Et qu’est-ce qu’on doit voir au juste ? demanda Donna.
-Aucune idée…
-Et ça doit arriver quand ?

Le Docteur fit une moue.
-Et on va attendre toute la journée ici ?! Donna était sur le point de craquer.
-Je suppose que oui…
-Génial ! On est dans un sous-sol… Oh pardon un « rez-de-chaussée » et on joue à Big Brother sur les londoniens…
A ces mots elle parti à l’autre bout de la salle.
-Mais où est ce que vous allez ??
-Chercher une chaise Sunshine !!
Cria-t-elle au loin.

Elle revint peu après avec un vieux tabouret, le mis contre le Tardis et s’y assis avec précaution. Pendant les quelques heures qui suivirent, elle avait du mal à tenir en place, se levant régulièrement pour faire les cent pas, maugréant contre le Docteur. Lui par contre restait silencieux à observer le monde grouillant. Alors que le silence commençait à peser très lourd, le moment fut choisi par l’estomac de Donna pour faire entendre sa voix, dans un gargouillis plutôt expressif. Le Docteur, jusqu’alors imperturbable, sursauta et se retourna. Il voulu sortir une remarque pertinente, mais se ravisa en voyant Donna préparer son assassinat d’un seul regard…

Il retourna donc à ses contemplations. Quelques instants plus tard, son attention fut attirée par deux personnes qui venaient d’arriver, et qui cherchaient elles aussi à passer inaperçues.

-Donna, j’ai une bonne nouvelle…
-On repart ? dit-elle, sarcastique.
-Quoi ? Nooon… Il lui fit signe de s’approcher. Venez voir, nous ne sommes pas les seuls à attendre que quelque chose se passe… Enfin tout le monde attend toujours quelque chose, mais là, eux ils font comme nous !!
Donna se leva et s’approcha du miroir.
-Où ?
-Là-bas, derrière la composition florale rappelant étrangement une jungle amazonienne… D’ailleurs, j’ai jamais compris pourquoi vous mettiez des reproductions miniatures d’espace naturel dans des pots en béton sans même en profiter…


Le regard de Donna exprimait, on ne peut plus précisément la patience dont elle faisait preuves depuis presque 4 heures.
-Booon… Vous voyez le type en manteau noir qui n’arrête pas de parler à son poignet…Mais ? Je lui avais grillé ! Il l’a quand même pas pu le réparer !!… et la jeune femme avec lui ?
-Huhum…
Elle se contentait du minimum.
-Ce sont Martha et Jack, de vieux amis… Enchaîna le Docteur.

Donna fit un pas en arrière, sourit pour la première fois de la journée.
-Aaah Martha, « pauvre Marthe, charitable Martha… »
-Tout juste !
Il la coupa sec dans sa phrase. S’ils sont là, c’est qu’ils ont capté le même message que nous.
-Oui sauf qu’eux ont le droit « d’intervenir ».
Dit Donna en se moquant ouvertement.
-Ça veut aussi dire que ce qui doit arriver ne va pas tarder…

--------------


Dehors une petite brise légère rendait supportable le soleil qui tapait, à cause de ce fichu dérèglement climatique le mois d’avril ressemblait plus à juin.

Assise sur le bord bétonné d’une imitation de buisson (ou de forêt amazonienne au choix), Martha commençait elle aussi à s’impatienter.

-Vous pouvez me rappelez, au juste, ce qu’on fait ici, à midi ? Nan parce que les opérations spéciales officieuses, c’est bien gentil, mais si ça tourne mal, je suis pas d’un grand secours en cas de combat… Et j’ai faim…
-Je voulais quelqu’un de confiance, pour ça.
Répondit Jack.
-Et vous avez plus confiance en moi, qu’en votre équipe ? Heureusement qu’ils sont pas là pour vous entendre, dit-elle assez surprise.
-Heeey vous avez sauvé le monde !! Même si personne d’autre ne s’en souvient certes, ça vous fait un avantage certain… Et puis j’ai un pressentiment, et les autres n’auraient peut-être pas compris.
Elle le regarda droit les yeux de longues secondes puis respira un bon coup.
-Un pressentiment ? Vous n’en avez jamais…Comment vous pouvez avoir un pressentiment ?

Les deux échangèrent un rire bref, puis Jack repris ses observations, ordonnant à son bracelet sonic (3) de scanner régulièrement les gens, l’ambiance, la présence de ce qui ne devait pas se trouver là, en gros n’importe quoi.

Martha, bien que sur ses gardes, restait songeuse. Cela faisait quelques mois qu’elle avait rejoint Torchwood : après de vaines tentatives de reprendre une vie normale, elle c’était rendu compte qu’elle ne pouvait plus faire semblant. À défaut d’être médecin, elle pouvait toujours aider son prochain par d’autres moyens, et sans vraiment réfléchir elle avait pris le premier train pour Cardiff.

--------------


Chacun de leur côté ils attendaient que quelque chose se produise, ce pourquoi on leur avait demandé de venir. S’attendant tour à tour au pire, à l’impossible, à un miracle ou simplement à un spectacle qu’eux seuls remarqueraient.

Donna retourna s’asseoir sur son tabouret miteux, Martha jouait machinalement avec un pan de sa veste, quant au Docteur et Jack, ils faisaient de leur mieux pour avoir le plus d’informations dans leur champs visuel.

C’est au moment où tous eurent un moment d’inattention, qu’un éclair ébloui toute la place. Ce fut si bref que presque personne ne le remarqua, certains regardèrent le ciel, suspendrent leur conversation, attendirent… Mais tous reprirent leur occupation là où ils les avaient laissées. D’un côté une jeune fille manqua la marche du trottoir et trébucha, de l’autre deux personnes se rentrèrent dedans… Et Donna manqua de tomber de son tabouret.

-Whoa mais qu’est-ce que c’était que ce truc ?
-J’en ai pas la moindre idée,
répondit le Docteur.
-C’est un éclair de lumière en plein soleil qu’on nous a demandé de voir ? demanda Donna comme si on lui avait demandé d’être témoin du tout premier arc-en-ciel.
-Non ça cache autre chose… Presque personne n’a remarqué l’éclair, et ceux qui l’ont vu l’ont déjà oublié, je ne crois pas qu’on m’aurait demandé de venir voir ça… Quelque chose à dû changer ici, tout a l’air normal mais en réalité, mais ce quelque chose n’est pas à sa place et ça, Donna, c’est vraiment pas bon du tout !!
-Alors qu’est-ce qu’on attend ? On ne devrait pas partir à l’action ?
-On observe d’abord… Vous qui connaissez bien cet endroit, regardez et dites-moi si vous voyez des anomalies.
-Quels genres d’anomalies ?
-N’importe quoi… De bizarre.


Alors que Donna scrutait sérieusement les alentours, le Docteur, lui, observait Jack, puis voyant le regard effaré de ce dernier, il vit ce que ce qu’il regardait au milieu de la foule… Son regard se pétrifia, jamais il n’avait ressenti cela, il voulut articuler un mot mais aucun son n’arrivait à sortir de sa gorge. Les mains plaquées sur le miroir il restait mortifier par ce qui se déroulait sous yeux, et su alors à quoi ils avait à faire.

*****************************
(1) j’ai pas trouvé de mot français qui sonne bien, donc je laisse en anglais ^^
(2) oui bon je connais pas la géographie de Londres Razz
(3) aucune idée de comment ce truc s’appelle en vrai XD



*********************************

Citation:
-Ne me dite pas qu’on est venu ici pour se rendre aveugle !?! Dit Martha avec ironie.

Jack ne remarqua même pas la remarque de la jeune femme, il regardait dans tous les sens à la recherche de la cause de l’éclair. D’un coup il stoppa net, à quelques mètre de lui, sur le trottoir se tenait, effrayée, perdue et peu rassurée, quelqu’un qu’il n’aurait jamais cru revoir…

-C’est… Impossible… Arriva-t-il à peine à articuler.
-Quoi ?… Quoi ?… Jack QUOI ? Qu’est-ce qui est impossible ?

Mais il ne l’écoutait pas et alors qu’il commençait à se diriger vers la route, Martha compris en voyant s’enfuir une jeune fille, et Jack courir après elle, qu’ils avaient trouvé ce qu’ils attendaient. Elle emboîta le pas au Capitaine, chassant de son esprit le fait qu’elle commençait un marathon le ventre vide.

--------------


Au même instant, le Docteur avait réussi à retrouver un semblant de voix, et sans donner aucune explication à Donna, il ne prononça que deux mots « Tardis, vite », tous deux s’y précipitèrent. A l’intérieur Donna restait perplexe quant à la vitesse d’exécution des mouvements du Docteur, il courait autour du cœur du Tardis, appuyant au passage sur presque tous les boutons, donnant des coups de pied, et parfois des coup de clé à molette.

-Oula, je sais pas ce que vous avez vu, mais ça vous met dans un de ces états ! On fait quoi là précisément ?
-On les suit, et on les récupère,
répondit le Docteur.
-On les suit, eux là-bas ?… On les suit en volant ? Avec le Tardis ? Dans les rues ? Au-dessus des gens ?
-Exactement.
-Et on les récupère, oui… Comment ? On va ouvrir la porte et ils vont sauter en marche ?
Sur cette question, elle se rappela soudain, qu’elle l’avait bien fait elle, alors pourquoi pas eux…
-C’est le plan oui !

Quelques acrobaties plus tard, et un dangereux système de corde mis en place…

-Donna, ouvrez la porte, on va apparaître juste à côté d’eux dans…Maintenant !!

Elle se dirigea vers la porte l’ouvrit, failli tomber mais se rattrapa de justesse. A l’extérieur Jack et Martha couraient à perde haleine, le son si familier du Tardis leur donna un prétexte pour ralentir la cadence.

La boîte bleue apparut sur leur gauche avançant à leur allure, la porte s’ouvrit et Donna leur fit signe de prendre le train en marche. Jack et Martha se regardèrent, la même question leur traversa l’esprit, mais ils continuaient toujours à courir.

-Hey vous, dedans ! Maintenant !!

Martha bondit la première, empoignée par Donna et propulsée à l’intérieur du Tardis, puis Jack s’accrocha, espérant trouver une main charitable pour l’aider à monter, mais sans succès.

Epuisés, mais en un seul morceau, les coureurs saluèrent le Docteur par des gestes approximatifs, celui-ci leur rendit un sourire et ne pus s’empêcher de rajouter « oui le Tardis vole aussi de temps en temps !!».

-Vous êtes qui vous ? demanda Martha, une fois remise.
-Donna Noble, vous devez être Martha Jones non ? Martha resta sans voix alors que Donna enchaîna, et vous Playboy vous êtes qui ?
-Capitaine Jack Harkness, pour vous servir…
Jack effectua un salut militaire, mais cela n’étonna pas Donna.
-Arrête ça ! Lança le Docteur.
-… ! fit Jack.
-Espèce ? Continua-t-elle.
-Pardon ?
-Votre espèce c’est quoi ?
Puis sous le regard médusé du Docteur : ben quoi ? Je me renseigne, on sait jamais avec vos « amis ».
-Humain, 51ème siècle,
répondit-il au tac o tac.
Donna se calma soudain et parut enjouée.
-Oh mon premier homme du futur ! Je n’ai vu que des hommes passés jusqu’à présent… Elle le dévisagea de haut en bas. Vous n’avez pas trop l’air « futuriste », c’est rassurant de savoir qu’on aura toujours la même forme dans 31 siècles…

La remarque plut à Jack, mais vite rattrapé par la situation, il rejoignit le Docteur.

-Si vous êtes là aussi, c’est que vous avez eu le message…
-Oui.
-Ce n’était pas un simple éclair, n’est-ce pas ?
La voix de Jack était devenue grave.
-Non, et ce n’est pas venu avec de bonnes intentions… Le Docteur attrapa le bras de Jack. Depuis quand ce truc refonctionne ? Enfin bref, on va s’en servir pour la localiser…
-Docteur, ça la poursuit et c’est très rapide…
-Je sais.
-J’ai vu son visage, elle était effrayée.
-C’est pour ça qu’on est là Jack…
-… Et ce truc ne refonctionne pas, tout ce que ça réussit à faire c’est scanner les espèces.


En retrait, Donna et Martha les observaient.

-Vous êtes là depuis longtemps ? demanda Martha.
-Quelques semaines je crois, difficile à dire en fait… Mais après quoi vous courriez comme ça ?
-Une fille…
-Oh ? Moi qui avais imaginé toutes sortes de scénarii plus ou moins catastrophiques de fin du monde et compagnie, vous savez, des méchants aliens envahissant la Terre, exterminant toute la population puis réduisant la planète à l’état de poussière… Et vous savez qui c’est cette fille ?
-J’en suis pas sûre…


Un silence gêné les saisis, mais voyant les deux compères s’agiter dans tous les sens, elles se décidèrent à apporter leur aide. Le Docteur changea sa corde de place, bondissant d’un coin à l’autre de son vaisseau ; Jack revint des confins inexploré du Tardis avec une corde lui aussi, mais celle-ci plus robuste. Il se dirigea vers une poutre métallique et noua la corde autour.

-C’est quelque chose que vous avez déjà fait auparavant ou pas ? Demanda-t-il. Je veux dire… Vous suspendre à la porte en plein vol ?

Le Docteur ne lui donna pour réponse qu’un large sourire. Il s’approcha de Jack et pris le bout de la corde et se l’attacha fermement autour de la taille.

-Jack pour diriger le Tardis il faudra jouer avec mon système de cordes, Donna vous aller rester près de la porte pour le guider, et vous Martha vous gérerez la vitesse avec cette molette : à droite plus vite, à gauche plus doucement…
-Si seulement les voitures pouvaient se conduire pareil…
-Allons-y !!


Une fois tout le monde en place, le Docteur se précipita à la porte, l’ouvrit et s’apprêta à sauter. Donna le rattrapa un instant :

-Mais on ne peut pas juste se téléporter dans la rue ? Ce serait quand même moins risqué que votre numéro de trapèze…

Le Docteur ne répondit pas et se laissa tomber la tête la première dans le vide, la corde tendue, ses pieds restèrent à bord du Tardis et se bloquèrent contre les battants de la porte. Donna se pencha alors et cria aux deux conducteurs les premières indications de vol.


*********************************

Citation:
Un éclair et puis plus rien. Ses yeux brûlent et sa tête tourne un peu, il lui faut quelques secondes pour que ses sens s’habituent au changement soudain de l’environnement. Elle fait un pas en avant, mais butte contre le trottoir et manque de tomber. Les mains sur le bitume, elle découvre enfin ce qui s’est passé.

C’était le même lieu, le même jour, mais tout était tellement différent. Les gens, le décor, l’agencement des objets urbains, et ce ciel tellement bleu et si vide. Où sont passés les zeppelins ? Et puis elle était en train de parler à quelqu’un et il a disparu, évaporé, il y a une quinzaine de mètres avant le premier coin de rue, elle l’aurait aperçu s’il était parti en courant.

C’est étrange, mais cette place si différente ne lui semble pas si inconnue que ça, elle est déjà venue ici, elle tourne sur elle-même et oui c’est le magasin de vêtement que sa mère adore, et là-bas c’est le banc que s’est pris Mickey quand il avait voulu se mettre au skate, enfin le mur de miroir du Fleet Builduing devant lequel les groupes de tai-chi s’installent…

Et puis cette présence de plus en plus pesante, mais elle ne voit rien, elle entend gronder, dans tout son être les vibrations résonnent comme des mots. C’est elle qu’ils veulent, c’est lui qui l’a envoyé ici, délibérément. Il savait. Elle ne peut pas rester, elle n’appartient plus à cet endroit, à ce temps, ils doivent l’attraper et la renvoyer.

Elle commence à pleurer, que doit-elle faire ? Tant d’années qu’elle avait espéré puis s’était résignée. Elle y croit à peine, et puis ces grondements toujours plus forts. Il faut qu’elle parte, le plus vite possible, mais où ? Peut importe… Cours Rose, va-t-en !

--------------


Elle s’élança au hasard, parcourant les rues, avançant toujours droit devant. A chaque fois qu’elle ralentissait, elle les sentait se rapprocher toujours plus près. Elle changeait de trajectoire le plus souvent possible, ne sachant pas où elle allait, et puis de toute façon, ici plus personne ne l’attendait.

Mais elle ne pouvait pas courir indéfiniment, il faudra bien qu’elle s’arrête pour reprendre son souffle et, dans ce cas il faudra qu’elle les affronte. Elle se rappela la première fois qu’elle avait vu son père, elle s’imagina à quoi elle devait s’attendre. Un frisson la parcouru mais elle n’avait pas le temps de s’en rendre compte.

Depuis combien de temps courrait-elle ? Sur quelle distance ? Elle commençait à fatiguer mais elle ne devait pas s’arrêter. Si seulement…

Et puis un fracas dans le ciel, « encore ce fichu éclair » pensa-t-elle, et puis un autre bruit survint, mais cette fois-ci il n’était pas inconnu. Elle le reconnu tout de suite et le rythme de son cœur augmenta. Elle regarda autour d’elle mais rien n’apparu, pas de boîte bleue… Elle ne courait plus, elle marchait hésitante, ne sachant pas dans quelle direction aller, de peur de le rater.

Un point noir dans le ciel attira son attention, ça avançait très vite et dans sa direction. Puis elle le reconnu : le Tardis. Sur ces joues des larmes commençaient à couler, elle rassembla ses dernières forces et couru dans sa direction. Elle le vit ouvrir la porte et se pencher la tête en avant, les bras tendus vers le bas.

A l’intérieur du Tardis, on entendait plus que Donna.

-Plus bas… Encore ! Droite…moins vite… encore plus bas, non à gauche maintenant… Nooon l’autre gauche !!
-Je fais ce que je peux,
cria Martha. Finalement, je préfère nos voitures telles qu’elles sont…
-Moins vite, beaucoup moins vite !!… Rotation !!
-Quoi ?
demanda Jack, ça fait pas partie du contrat cette manœuvre…

Le Tardis s’approcha de Rose à une vitesse réduite, mais néanmoins rapide. Le Docteur releva la tête, son regard se fondit dans celui de Rose, d’un sourire, il lui fit comprendre qu’elle n’avait rien à craindre, qu’il avait fait sa toute sa vie. Le Tardis pivota afin que le Docteur se retrouve face à Rose. Cette dernière pris un dernier élan, s’élançant et attrapa les mains du Docteur. Elle décolla, emporté par le vaisseau, et ne pus s’empêcher de laisser s’échapper un cri mêlant joie et peur du vide, les pires attractions ne valent rien à côté de ça.

-Remontez-nous ! Lança le Docteur à l’attention de Donna.
-Toute seule ? Qui vous dit qu’un seul être humain a la force d’en hisser un autre suspendu à un martien ?
-Martha va l’aider, je pense que ça ira si on laisse tomber la vitesse et la hauteur !


La jeune femme se précipita et tira sur la corde, pendant que Donna tirait sur les pieds du Docteur. Une fois la taille à bord du Tardis le Docteur réussi par un effort surmatien (4) à se mettre à genou ; puis aider de Martha, il se mit debout et hissa Rose à l’intérieur. Donna eu juste le temps de fermer la porte qu’une violente secousse propulsa tout l’équipage au sol. Malheureusement pour eux, il y en eu plusieurs.

-Désolé…Dit Jack. J’ai pas encore passé mon diplôme Tardis…
-Je croyais que vous étiez Capitaine, Capitaine !!
Râla Martha.

Chacun se remit debout comme il pouvait ; Martha alla aider Jack à tenter de stabiliser le vaisseau qui tanguait tel un cargo en haute mer. Donna, accrochée à la rampe de la passerelle, résista de son mieux au mal de l’air, mêlé au mal de mer, version Tardis.

Quant au Docteur et Rose, ils étaient restés assis par terre. La secousse avait envoyé Rose dans les bras du Seigneur du Temps, et, submergée par les émotions et les lois de la physique, elle s’était agrippée à lui de toutes ses forces, enfouissant son visage dans les plis du costume bleu marine qu’elle connaissait si bien.

Alors que le Tardis tanguait toujours, Jack appela le Docteur afin qu’il puisse stabiliser le vaisseau, mais ses appels restaient sans réponse.

-Docteur !... Aucune réponse. Docteur mais où êtes vous ?... Toujours rien. Il avait juste, disparut. Et Rose aussi.
-Oh non ! Ne me dites pas que stupide martien s’est fait la malle ?!?
-Le Docteur et… Ils se sont évaporés…

Ils échangèrent tous, un regard qui en disait long sur leur chance de survie à bord d’un vaisseau qu’ils ne pouvaient pas maîtriser.

--------------


Quand le Docteur ouvrit les yeux, qu’il avait gardés fermés depuis qu’il avait amortis la chute de Rose en la serrant dans ses bras suite à la secousse, il vit un confortable petit intérieur. Un salon, ils étaient assis sur le canapé, le soleil venait de se lever et un rayon de lumière rosé perçait par la fenêtre. Un fond de musique raisonnait, léger, assez fort pour être entendu, mais pas trop pour ne pas casser la tête de bon matin.

-What ?!?...
Rose tendit l’oreille et se dégagea légèrement de l’étreinte du Docteur.
-Doctor, what happened ?
-Oh I’m sorry, I did that…
Annonça une voix féminine derrière eux.
-Whaaaaat ?....
-My name is Namata, you can call me Nam
(petit sourire), I’m not English, but I speak english because your Tardis can’t translate me… You know the brain thing... (vague geste de la main autour du crâne). I bring you here, I need you. I’ve been watching you for a while and I thing you might help me !! (Expression de détermination et valorisation du récepteur)... I have a little problem with the time vortex... You know, the wibbly-wobbly timy-winny stuff… (clin d’œil) but nothing to do with the void !! (Expression censé rassurer le récepteur) Yeah I’m not bringing here Daleks or Cybermen brrrr… (Réaction physique de dégoût) I had a psycho serial killer once, don’t want to try again… (Rire gêné).
-... ?
-Oh, I’m sorry I forgot !... The Thing over here (montre le Grille-Pain) is called “The Toaster”, he’s a friend, and yeah... He’s alive (signe de la tête de compréhension face à l’incompréhension du récepteur).

Grille-Pain envoya alors une tranche de pain de mie grillée, que réceptionna Rose. Dessus était écrit « me not speaking good english sorry but welcome in Hell ». Nam continua son monologue :

-Are you hungry ? I’ve made tea... Well It’s French tea, but it’s still tea... Oh and I have bananas... (Montre de la tête le saladier à fruits) See, bananas are good !! (Rire fier de celle qui sait vraiment tout).
-What… (5)

FIN

*****************************
(4) et oui surmatien et pas surhumain, voyons…
(5) oui je sais, vous vous êtes rendu compte qu'il aurait fallu lire l'autre fic... vous avez encore la possibilité de le faire maintenant Wink


_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Avr 2008 - 18:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 19 Avr 2008 - 12:06    Sujet du message: [Terminée] Unexpected Répondre en citant

Me revoilà après une longue interruption dans la section fan-fic qui jusqu'ici m'a toujours enchanté et hop, ça continue

Chapitre 1 :
Citation:
Narration brillamment menée, les dialogues et tournures sont so british, j'adore

On a un duo DOctor/Donna aussi vrai que nature, et Jack ets là !

Mais OMG, qu'est-ce qu'il ya donc que Jack regarde....?


Chapitre 2 :

Citation:
Rose ? Shocked Confused Question

La poursuite avec la description du Oncoming STorm Doc dans son tardis est "brilliant" et j'adore le plan et Laughing avec la rencontre DOnna/Martha

et Laughing avec la fille et non la fin du monde....

la séquence de voltige/pilotage du Tardis est énorme , *se-rue-sur-le-chapitre-3*


Chapitre 3 :
Citation:
c'ets Rose mais Crying or Very sad que lui arrive-t-il....J'ai ressenti la même émotion qu'avec la fin du 401...C'est dire...bravo :chewie!

Laughing le trio Donna/Martha/Jack : trop bien

Nanou a écrit:

Le Tardis s’approcha de Rose à une vitesse réduite, mais néanmoins rapide. Le Docteur releva la tête, son regard se fondit dans celui de Rose, d’un sourire, il lui fit comprendre qu’elle n’avait rien à craindre, qu’il avait fait sa toute sa vie.

, j'adore... les 2 phrases Wink

surmatien = ixe-dé

note : roooo et le retour du costume bleu (je dirai de chine moi plutôt que marine ceci dit...), bien vu Wink

et pour la fin : hello Namata and toasty : happy you too see you again Wink


Conclusion :


:chewie -qui-a-pas-de-panneau-Nanou *ixe-dé*

Ryhtme, humour et petits détails qui tue, j'adore Mr. Green

et une fin très ouverte et délirante:hourra :chewie *etc....* et merci beaucoup
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
marli
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 146
Localisation: dans le tardis avec le doc
Féminin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 20 Avr 2008 - 21:02    Sujet du message: [Terminée] Unexpected Répondre en citant

on a presque l'impression de voir le tardis voler au dessus de nos têtes, c'est excellent, on ne s'ennuie pas une seconde, en plus il y a Jack, Martha et Rooooooose  superbe !

 
Citation:
Quant au Docteur et Rose, ils étaient restés assis par terre. La secousse avait envoyé Rose dans les bras du Seigneur du Temps, et, submergée par les émotions et les lois de la physique, elle s’était agrippée à lui de toutes ses forces, enfouissant son visage dans les plis du costume bleu marine qu’elle connaissait si bien

Trop beau, j'aimerai vraiment les voir comme ça dans les bras l'un de l'autre...
_________________

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/index.forum
Revenir en haut
lilly-rose
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2008
Messages: 119
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 1 Fév 2009 - 15:57    Sujet du message: [Terminée] Unexpected Répondre en citant

bien surtout quand on a lu la fic

 dommage les quelques mots en anglais je comprends rien.

Okay
_________________
Revenir en haut
Nanou
Time Lord

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 3 558
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 1 Fév 2009 - 16:19    Sujet du message: [Terminée] Unexpected Répondre en citant

arf, voici la traduction Wink

sur le coup j'avais pas pensé aux non-anglicistes

Citation:
Quoi ?!?...
Rose tendit l’oreille et se dégagea légèrement de l’étreinte du Docteur.
-Doctor, qu'est-ce qu'il passé ?
-Oh désolée, c'est moi qui ai fait ça… Annonça une voix féminine derrière eux.
-Quooooooiiii ?....
-Je m'appelle Namata, mais vous pouvez m'appellez Nam (petit sourire), je ne suis pas anglaise, mais je parle anglais car votre TARDIS ne peut pas me traduire ici… vous savez la tarduction automatique dans le cerveau... (vague geste de la main autour du crâne). je vous ai ammené ici, j'ai besoin de vous. ça fait un bout de temps que je vous regarde, et je pense que vous pourrez m'aider !! (Expression de détermination et valorisation du récepteur)... j'ai un petit problème avec une boucle dans le temps... vous savez, le wibbly-wobbly timy-winny truc… (clin d’œil) mais rien à voir avec le Void hein !! (Expression censé rassurer le récepteur) ouaiiis je vais pas faire attérir les Dalek et les Cybermen chez moi brrrr… (Réaction physique de dégoût) j'ai eu un tueur en série avant, je veux pas recommencer… (Rire gêné).
-... ?
-Oh, désolée j'ai oublié !... la Chose là (montre le Grille-Pain) s'appelle Grille-Pain, c'est un pote, et oui... c'est vivant (signe de la tête de compréhension face à l’incompréhension du récepteur).

Grille-Pain envoya alors une tranche de pain de mie grillée, que réceptionna Rose. Dessus était écrit « me not speaking good english sorry but welcome in Hell »**** . Nam continua son monologue :

-Vous avez faim ? j'ai fait du thé... bon c'est du thé français, mais c'est quand même du thé... euh j'ai des bananes aussi... (Montre de la tête le saladier à fruits) hey, les bananes c'est bon !! (Rire fier de celle qui sait vraiment tout).
-Quoi…

**** "moi pas parler bien anglais pardon, mais bienvenu en enfer"


bon le wibbly-woobly et le Void c'est pas vraiment traduisible Mr. Green
_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Revenir en haut
lilly-rose
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2008
Messages: 119
Féminin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Dim 1 Fév 2009 - 17:01    Sujet du message: [Terminée] Unexpected Répondre en citant

merci nanou

il va me tarder encore plus la suite...
_________________
Revenir en haut
Lapitchounette
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 408
Localisation: Côte Méditerranéene
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 4 Nov 2009 - 10:26    Sujet du message: [Terminée] Unexpected Répondre en citant

 
Citation:

oui je sais, vous vous êtes rendu compte qu'il aurait fallu lire l'autre fic... vous avez encore la possibilité de le faire maintenant



Ah ben oui c'est clair ! Bon je vais m'y mettre de suite !!!!

Donc après avoir lu l'autre fic, je me dis WAHOU quelle imagination! J'ai pas trop aimé l'histoire car je n'arrive pas à me projeter si ce n'est pas une fanfic. La tienne est très originale, très fofolle même. Ceci dit, on comprend mieux la fin avec le Docteur et Rose, mais ça ne nous avance pas plus sur leur devenir. Dans tous les cas, il nous manque une fin. Est-ce que le Docteur et Rose vont être renvoyés comme les autres ou est-ce eux qui vont résoudre le problème  de Nam'... ? Et quel est au juste le problème avec Nam' ? Apparemment c'est TPW qui lui en veut, mais pourquoi ?

Voilà, donc t'avais un bon potentiel avec cette fic sur DW et TW, mais sans fin, ou une fin qui ne fait que poser plus de questions que de réponses ! Dommage... je reste sur ma faim ^^
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:15    Sujet du message: [Terminée] Unexpected

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Cross-over whoniverse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com