Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[1x02] La Fin du Monde / The End of The World
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 1
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Facedebo
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2013
Messages: 39
Localisation: Inside the TARDIS
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 17:12    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

J'ai bien aimé cet épisode!Il y va fort le Docteur,dès le début emmener Rose voir la fin de la Terre,rien que ça! Laughing
Au début,lorsque la fille qui est une arbre le prend en photo,j'ai cru que c'était elle qui allais être responsable de tout cela,et que lorsqu'ils étaient tous les deux elle allait lui faire quelque chose,mais j'étais hors sujet!J'aime bien Rose qui s'énerve contre Cassandra aussi!Même à la dernière minute,lorsque l'araignée montre les espèces de "moines" en noir je ne pensais pas que c'était Cassandra,mais c'était évident!Et que d'émotion avec le Docteur qui "pleurotte" en parlant de son peuple..
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 9 Mai 2013 - 17:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zen'
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2013
Messages: 55
Masculin Verseau (20jan-19fev) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 13 Juil 2013 - 23:27    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Juste après avoir vu le premier épisode, j'ai directement enchainé avec le second, qui nous propose donc le premier épisode dans l'espace.

Dejà, le gros côté négatif C'est le "défilé des ET" au début, avec des costumes venant un peu des power rangers ! Mais bon, est-ce que je peux vraiment critiquer ça ? (j'ai quand même fait des cauchemars à cause des femmes-oiseaux :c )

Heureusement, c'est le seul point négatif. Cet épisode était surtout une entrée en matière dans la continuité du premier épisode, avec un docteur plus sombre qui semble cacher un lourd secret. On apprend que c'est un Timelord, et surtout que c'est le dernier. Il devient alors un personnage encore plus attachant.

Par ailleurs, beaucoup de suspens (seul bemol : pourquoi le rideau de Rose descend moins vite que celui du maitre de ceremonie ? %) ), de nouveaux personnages donnant de bonnes idées (Cassandra, la derniere "humaine" grâce à la magie de la chirurgie), et aussi de nouveaux bidules (le traducteur automatique du TARDIS, le papier psychique et le téléphone qui peut appeler partout) donnant de nouvelles idées scenaristiques pour les viewers !

Le personnage de Jabe etait très attachante, mais sa mort a été expédié trop vite... En revanche, celle de Cassandra était bien gore !

Enfin, quand je parlais de la qualité des dialogues pour l'épisode précédent, ceux entre Rose et l'extra-terrestre Raffalo (lui permettant de prendre consicence de certaines choses) ainsi que les revelations à la fin confirment ça.

Bref, second épisode reussi, montrant que DW est avant tout une série SF (j'ai cru comprendre que la prod avait mis les moyens necessaires pour cet épisode... Ca se voit ! ). On peut également voir en Cassandra une satire de ce que serait l'espèce humaine avec l'evolution: une chose ne cherchant que la beauté exterieur. Ca fait froid dans le dos !


Ma note : 14.5 / 20 (Oui, il est beaucoup mieux que le premier épisode, mais à la fois il mérite pas d'être au dessus de 15...)
_________________
Revenir en haut
Mad_Dog
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 722
Localisation: Rennes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 21 Nov 2013 - 00:40    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Revu cet épisode, qui fut basé sur un pari ultra couillu : "Au lieu de mettre tout le pognon dans le dernier épisode, on met tout le pognon dans le deuxième épisode pour nous garantir une audience à la fin de la saison."

C'était un pari méga-risqué, mais il a marché à merveille, vu la critique des gens dans cet épisode et les critiques générales, qui furent souvent : "j'ai pas vraiment accroché au premier épisode mais le second whaaa" (c'est assez marrant, en y pensant, ça fait écho à une critique d'Alain Carrazé sur la série classique.) Et il faut dire qu'autant j'ai critiqué les effets spéciaux raté du premier épisode, autant, même près de 10 ans plus tard, cet épisode reste solide et impressionnant visuellement. Ok, peut-être pas au niveau de l'image de synthèse (ils se sont repris à trois fois pour la scène des ventilateurs géants et on sent encore le fond vert) mais les masques d'aliens sont impressionnants et fonctionnent à merveille.

Mais surtout, maintenant que je connais un peu l'ancienne série, je trouve que cet épisode était aussi très couillu scénaristiquement. Au lieu de nous montrer des humains ou des humanoïdes loin dans le futur se battant contre une menace extra-terrestre, Russell T Davies en profite pour basculer en plein délire : une société mondaine d'extra-terrestre où l'humanité à complètement évoluée (et les arbres aussi) en train de chercher un ennemi intérieur. C'est fun, c'est rythmé, c'est très souvent drôle et décalé et ça nous en balance plein la vue. Russell T Davies ayant eu l'idée de génie de faire de Cassandra la méchante de service en mettant un personnage atypique.

Rétrospectivement, on se dit que Davies a rarement eu autant de fulgurance que sur cet épisode, qui est souvent oublié des fans car manquant d'une scène larmoyante ou d'événements puissants qui le rendrait totalement mémorable.

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fin_du_monde_(Doctor_Who)
_________________
Upgrading in progression :
Revenir en haut
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 1 898
Masculin

MessagePosté le: Jeu 21 Nov 2013 - 19:59    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Il y a pas de scène larmoyante mais la scène où Jabe meurt est triste...
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Revenir en haut
gael wright
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2013
Messages: 691
Localisation: Dans le tardis , autour d'un café avec le Docteur et Donna .
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 12 Déc 2013 - 00:16    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

c'est le premier episode que j'ai regarder , il y'a deja plus d'un ans
_________________
Salut , je suis le docteur ! ... Allons y !

Revenir en haut
snarkhunter
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2014
Messages: 46
Localisation: France / RP
Masculin

MessagePosté le: Dim 11 Mai 2014 - 17:06    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

... Je reviens à mon tour sur cet épisode qui reste cher à mon coeur, ne serait-ce que parce qu'il est l'un des tout premiers de la série que j'aie vu.

Le petit côté "taverne de Jabba the Hutt" de cette réunion d'extra-terrestres a déjà été noté par plusieurs personnes. Mais ce qui renforce pour ma part cette impression, c'est la présence comme en filigrane de Face de Boe, exactement comme lors de la première apparition de Jabba the Hutt dans SW : il est présent, mais à cet instant presque comme un simple élément du décor.

Quant à la scène avec Raffalo, si je l'ai trouvée un peu naïve, elle présente néanmoins le mérite de nous montrer Rose comme une personne simple et de bon sens, donc avant tout bienveillante.

Et je trouve très intéressant de voir de quelle façon l'assurance et la bonne humeur habituelles du Docteur peuvent occasionnellement laisser la place à une émotion profonde, lorsqu'il évoque son monde natal.

Quant aux "avertissements" véhiculés par cet épisode (on nous y présente en effet un monde d'où l'espèce humaine a complètement disparu, des suites de son propre comportement), ils ont le mérite d'être aussi discrets que clairs.

Les effets spéciaux, bien qu'encore un peu rudimentaires et "théâtraux", me semblent très bien convenir à l'ambiance de cet épisode. Mais j'ai tout de même trouvé que la scène des ventilateurs fait vraiment très "jeu vidéo" ! Néanmoins, et par comparaison avec d'autres films que je connais, il est possible de susciter beaucoup d'émotion ou de réflexion avec des moyens modestes (cf des films comme "Last Night" ou "Man From Earth", par exemple, qui sont pour moi de très grandes réussites scénaristiques avec un budget assez "riquiqui").
Revenir en haut
Outlander
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 17 Oct 2015 - 19:47    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Mort de la Terre dans 5, 4, 3, 2, 1...

Episode qui met vite dans l'ambiance Doctor Who, aborde le principal : Time, tout en laissant présager de l'autre caractéristique : Space, avec cette belle diversité d'aliens.

Je retiens surtout la première apparition de Face de Boe, et cette évolution de l'humanité, cette fin que l'on doit se résoudre à accepter, la puissance de ce Docteur qui peut aller ou bon lui semble...

La menace joue aussi sur un caprice courant : l'argent. Pourquoi tout tourne autour de ça ? Qu'a-t-on fait pour mériter des individus si... indignes ? Sad
En tout cas, par sa simplicité, son petit huis-clos sympathique, cet épisode suit bien le premier car nous sommes censés être chamboulés, comme Rose, par tout ceci.
Et le mystère qui commence, les Seigneurs du Temps, une race ancienne avec un lourd secret...

Très accrocheur, n'est-il pas ? !
Revenir en haut
Doctor Who France
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2017
Messages: 9
Localisation: France
Féminin

MessagePosté le: Sam 22 Avr 2017 - 20:58    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Bon, comme je l'ai dit, je vais donner mon avis sur cet épisode de Doctor Who !!!

Tout d'abord, le Docteur et Rose n'ont vraiment, mais alors vraiment pas le même humour, car cet humour est vraiment décalé, je dois dire. Surtout quand j'ai entendue les musiques comme "Tainted Love" et "Toxic", je me suis posée la question suivante : "Non, la chanson Toxic, elle est pas aussi vieille que ça !!!", surtout que la 1ère saison de cette nouvelle série date de 2005 !!! Donc, pour dire que le temps passe vite et qu'on est déjà en 2017, ce qui n'est pas le cas pour moi, car je me crois encore en 2016, alors qu'on est au mois d'avril, bon bref, restons sérieux(se). Cet épisode nous montre la fin du monde, et que nous, on ne verra jamais, à moins que ça soit possible pour certains(es), ce qui me semble impossible, mdr, bon bref encore une fois. On a une ennemi du Docteur qui s'appelle Cassandra et qui vient foutre la merde, tout ça pour se sauver elle, et pas les autres, donc en gros, Cassandra est une égoïste. Cassandra est surtout là pour tuer le Docteur, car c'est lui le Centre, le point fixe en gros (je parle comme dans la série, c'est pas possible). Après, cet épisode montre beaucoup de choses, le fait que la fin du monde soit un concentré de technologies, par rapport en 2005 (la date à laquelle Rose vit), donc ce qui veut dire que cet épisode est assez surprenant, surtout quand on voit que les extraterrestres ont de meilleures technologies que les humains sur Terre, c'est assez bizarre, mais ça me plaît. Bon, cet épisode n'est pas le meilleur non plus, car comme je l'avais dit, cette saison a un très peu budget, mais qui est assez pas mal dans l'ensemble. Aussi, j'ai oublié un point, Rose est déjà là pour sauver le Docteur dans des situations compliquées, et que le Docteur ne pouvait même pas imaginer, c'est ça aussi qui est pas mal Smile !!! Ce qui est assez bien quand on commence à regarder cet épisode, c'est que le décompte de la fin du monde avec le : 5, 4, 3, 2, 1 et aussi avec le décompte suivant : mort de la Terre dans 20 minutes, ça nous met tout de suite dans l'ambiance de l'épisode Smile.

Je met une note de 16/20, comme pour l'épisode 1x01, car les effets Spéciaux sont pas supers extraordinaires, mais ça passe quoi, l'humour décalé entre le Docteur et Rose, les musiques qui ma foi, sont plutôt pas mals pour un début de saison 1, mais je sais que ça n'a aucun rapport, mais je le dit quand même au cas où, le fait que les extraterrestres ont de meilleures technologies par rapport aux humains sur Terre, c'est ça qui me plait, et aussi le fait que Rose sauve le Docteur dans des situations compliquées, surtout que le Docteur n'y avait même pas pensé, c'est ça qui me plaît chez les compagnes du Docteur, et puis c'est tout. J'ai rien d'autres à dire, donc c'est parti pour donner mon avis sur le 1x03 !!!
_________________
Je suis super contente de pouvoir enfin être sur ce forum pour parler de ma passion pour la série Doctor Who de 2005
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Ven 23 Juin 2017 - 19:39    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

The End of the world : la retro-review

« What are you going to do ? Moisturize me ? »

Je disais dans ma retro-review de Rose que ce pilote m’avait laissé, à l’époque comme lors de mon revisionnage d’ailleurs, une impression mitigée. Comique trop lourd, Docteur trop changeant et qui pour moi manquait de prestance, manque de subtilité dans les points que RTD voulait aborder… Cela dit, assez de potentiel émergeait dans l’épisode pour que je tente le suivant, d’autant plus que je l’avais déjà téléchargé. Vu le temps que ça prenait avec Emule et une connexion internet réunionnaise je n’allais de toute façon pas le mettre à la corbeille sans l’avoir vu (oui, bon, le thème de l’épisode se prête totalement aux réminiscences nostalgiques alors j’ai le droit à un petit couplet sur l’air du « De mon temps… »^^).

Stoppons là le suspens, j’ai adoré l’épisode dès le premier visionnage ! The End of the world est l’épisode qui m’a fait aimer la série en général et le personnage du Docteur en particulier, ce qui est heureux vu que je n’aurais très probablement pas continué si le 2eme épisode s’était avéré mauvais. On retrouve bien sûr quelques points négatifs : le manque de subtilité que je déplorais dans le pilote est par exemple encore présent avec le personnage extrêmement caricatural de Cassandra. Mais que d’amélioration sur tous les autres points !


I. Un épisode de science-fiction

J’ai avant tout testé Doctor Who parce que l’on m’avait dit qu’il s’agissait de science-fiction, genre que j’adore et qui était fort peu présent dans le paysage audio-visuel de l’époque. Rose avait beau techniquement parlant appartenir au genre puisqu’il contenait des aliens et un vaisseau spatial, je n’avais pas tellement été convaincue sur ce point. RTD a heureusement eu la bonne idée de proposer un deuxième épisode situé dans un futur lointain, très lointain, et qui se vautre allègrement dans tous les tropes de la science-fiction pour mon plus grand plaisir.

Comme beaucoup de science-fiction classique, Star Trek en étant le parfait exemple, l’épisode est un savant mélange d’optimisme sur la direction que prendra l’humanité et de critique sociale plus ou moins discrète, le tout présenté dans un emballage de décors futuristes et techno-babble.

Et quel bel emballage d’ailleurs ! Bien sûr, les maquillages et les vues extérieures de la station montrent un peu leur âge mais je me souviens avoir à l’époque trouvé l’épisode très beau et rien ne pique les yeux lorsqu’on le revoit de nos jours. Les différentes races en particulier m’avaient charmée et je n’ai pas changé d’avis sur ce point. Non seulement leurs apparences sont très diverses mais RTD ne s’arrête pas à celle-ci et, malgré le temps limité, parvient à montrer un aperçu des diversités des cultures en présence.

Le peuple de Jabe, descendant des arbres des forêts tropicales, offre en précieux cadeau une bouture d’un membre de la famille (ayant vu récemment Guardians of the galaxy II, j’ai passé l’épisode à espérer la voir se mettre à danser^^) et on apprend au cours de l’épisode quelques détails de leur culture, comme le fait qu’il est indécent de montrer ses… lianes en public.^^ Un autre alien considère son crachat comme un cadeau respectable et le Docteur n’a aucun mal à faire passer sa propre haleine pour un don généreux.

J’aurais aimé que The End of the world prenne le temps de jouer un peu plus longtemps sur ces différentes cultures en présence mais je comprends bien que ce n’est pas possible pour une question de temps : cet épisode a, en tant qu’épisode 2 d’une série que beaucoup découvrent, un cahier des charges bien rempli. J’ai en tout cas apprécié la tentative et adoré le fait que ce melting pot semble parfaitement normal à l’assemblée, comme le montre d’annonce très professionnelle du steward : « Ladies and gentlemen and trees and multiform ».

Plein de petits détails donnent à cet univers futuristes une impression de réalité. Le fait que le calendrier ait changé par exemple (ce ne serait évidemment pas logique qu’un univers entier compte les années à partir de la naissance d’une obscure divinité terrienne). Nous sommes donc dans l’épisode en 5.5/Apple/26, le steward fait référence à un traité de l’an 5.4/cup/16… et je VEUX savoir sur quoi ces gens du futur basent leur calendrier parce que là j’ai la nette impression que les responsables de ce changement étaient enfermés dans une cuisine lorsqu’ils ont fait passer la réforme. Enfin, j’imagine que ce sera comme la datation dans Star Trek, un mystère qui ne sera jamais résolu.

L’agnostique que je suis a également bien ri à l’annonce du steward, « Platform One forbids the use of weapons, teleportation and religion», qui semble indiquer que cette dernière est considérée dans le futur comme une arme dangereuse. Ce n’est d’ailleurs à mon avis pas un hasard ceux qui distribuent les machines tueuses ressemblent à des moines et si leur nom, « the Adherents of the Repeated Meme », indique au Docteur et aux spectateurs après lui qu’ils sont en réalité une simple idée…mais une idée qui peut tuer. Bref, la critique n’est pas forcément très fine (j’ai déjà fait remarquer que la subtilité n’était pas le fort de RTD en ce début de saison^^) mais reste assez dissimulée pour ne pas immédiatement offenser ceux parmi nous qui ont une religion. Là encore, j’ai beaucoup pensé à Star Trek dont quelques épisodes confrontent l’équipage à de faux dieux, ce qui est l’occasion pour la série d’annoncer que la Terre du futur est résolument agnostique.

Pêle-mêle, j’ai trouvé les « petites » erreurs historiques de Cassandra très drôle, que ce soit sa vision des autruches ou sa définition de l’ipod et ce qu’elle pense être le summum de la musique classique terrienne, mais également très bien trouvées : il est plus que probable qu’au bout de 5 milliards d’années les approximations historiques soient légion même s’il est assez incroyable que les objets conservés par Cassandra soient tous de notre époque.^^ Enfin, j’ai adoré la manière dont le Docteur parvient à justifier le fait que la salle des machines futuriste soit rafraîchie par un appareillage aussi simpliste que des ventilateurs géants : « that's a great bit of air-conditioning. Sort of nice and old-fashioned. Bet they call it retro. » Peu de budget ? Besoin scénaristique de faire passer le Docteur à travers les pales aiguisées de vieux ventilateurs ? Bah, on n’a qu’à dire que les concepteurs du vaisseau sont fans de rétro. J’aime quand la série assume avec candeur ses limites.^^

Comme je le disais tout à l’heure, l’aspect assurément sci-fi de l’épisode est également une manière de glisser quelques critiques sociales et politiques. Ainsi, d’innombrables races diverses semblent vivre en harmonie… mais les classes sociales, elles, n’ont toujours pas été abolies et les riches gouvernent toujours les pauvres. L’épisode ne prend guère de temps à nous le montrer, il s’agit même du premier dialogue entre le Docteur et Rose lorsqu’ils atterrissent sur la station.
« -The great and the good are gathering to watch the planet burn.
-What for?
-Fun.Mind you, when I say "the great and the good" what I mean is the rich. »

Et l’épisode ne cessera de rappeler encore et encore le pouvoir de l’argent dans le futur. La Terre n’est pas réellement détruite par l’expansion du soleil, celle-ci a eu lieu il y a des millions d’années, mais parce que la « national trust » en charge de conserver la Terre sous sa forme classique trouve que celle-ci n’est plus rentable et a donc décidé de la laisser mourir… et de se faire un peu d’argent par-dessus le marché en proposant aux plus riches à assister au spectacle. Comme le dit le Docteur, « 5 billion years and it still comes down to money ».

Quant-aux relations entre classe, il suffit de remarquer que les employés, tous d’une couleur distinctement différente de celle des riches, n’ont même pas le droit d’adresser la parole aux invités sans leur permission expresse. Le jeune plombier avec qui Rose discute un moment la remercie d’ailleurs chaudement de lui avoir accordé cette permission car c’est très rare. A l’exception de Jabe, qui a droit à une mort glorieuse en se sacrifiant pour le héros, toutes les autres victimes de l’épisode sont d’ailleurs des Bleus. Ceux qui sont à jour dans Doctor Who le savent, la série continuera dans le futur à tuer ou découper joyeusement ses personnages bleus : blue is the new black.^^

Dernière chose, les petits ouvriers bleus identiques qui s’expriment en petits cris aigus semblent fort être des clones, de plus enfantins, ce qui donne une idée terrifiante de comment le futur « recrute » ses ouvriers. Le plombier avec qui discute Rose avait déjà dit qu’elle ne venait pas d’une planète mais d’une « part of the Jaggit Brocade affiliated to the Scarlet Junction. Convex 56 », ce qui indique qu’elle est née dans une structure non naturelle et renforce l’impression que les ouvriers sont une caste créée pour servir. Bien sûr, ce ne sont que des spéculations mais je suis assez persuadée que RTD cherche ouvertement à nous faire spéculer sur ce point.

Enfin, il y a Cassandra, symbole de toutes les dérives possibles du futur. Ridicule, cruelle, raciste (que tous ceux qui ont ricané devant ce cliché lorsqu’elle admet que son père était Texan lèvent le doigt^^) et prête à causer la mort de dizaines d’aliens pour une simple arnaque à l’assurance (
je réalise d’ailleurs que RTD a recyclé cette idée dans l’épisode avec le Titanic
) la dernière humaine cumule toutes les dérives de cette société futuriste sans sa qualité première, l’acceptation des autres formes de vie. RTD, avec le manque de subtilité dont il fait parfois preuve, en fait donc à la fois un super-vilain caricatural et une dénonciation sur patte…heu…sur trampoline des dérives possibles de la chirurgie esthétique et du refus de vivre avec son temps.

Petit détail amusant, même cette incarnation vivante de l’intolérance admet un détail qui ferait certainement défaillir Christine Boutin, lorsqu’elle se remémore sa jeunesse quand elle était… « a little boy ». Smile Bref, Cassandra est un personnage très caricatural mais hélas pas si incroyable dans le cadre de la sci-fi, elle-même en fait un « repeated meme » de l’intolérance qui sévit toujours quelle que soit l’époque.


II. La série

Comme je le disais tout à l’heure, cet épisode 2 a un cahier des charges à remplir. Renforcer le duo Rose/Docteur, approfondir un peu le background de ce dernier, continuer à nous présenter les éléments récurrents de la série… Qu’en est-il de cet aspect de l’épisode ?

The End of the world présente au public un élément crucial du matériel du Docteur, le psychic paper, outil très important puisqu’il permet de faire gagner au scénariste trois bonnes minutes d’épisode en épargnant au Docteur de devoir rentrer par effraction là où il cherche à aller. Le Docteur quant-à lui, fait référence à un trope récurrent de la série. Lorsqu’il réalise que la personne coincée dans la pièce où le filtre solaire est en train d’être relevé est Rose, il grommelle « «of course that would be you ». Il ne la connait pas assez pour savoir si elle est particulièrement un aimant à emmerdes, c’est donc à mon avis clairement un clin d’œil assumé au rôle traditionnel de la compagne dans la série classique : se retrouver dans une situation dangereuse dont le Docteur doit la sauver.


Enfin, nous avons droit à la découverte du telepathic field du TARDIS et à l’explication qui va avec… immédiatement suivie d’une très intéressante réflexion de Rose que j’avais complètement oubliée. Celle-ci en effet s’offusque que le Docteur ne lui ait pas dit qu’il avait laissé une machine accéder à ses pensées, réflexion que ce dernier ne comprend pas vraiment puisqu’après tout le résultat est positif et que le telepathic field influe sur son cerveau « in a good way ». Cet échange montre encore une fois que Nine ne brille vraiment pas par son empathie mais introduit aussi une réflexion intéressante sur la notion de consentement, sur laquelle le Docteur s’assoie relativement souvent et ce quelle que soit son incarnation. Il n’a d’ailleurs toujours pas appris sa leçon : la compagne de la saison 10 vient tout juste d'apprendre l’existence du telepathic field dans ma timeline et ce n'est pas grâce au Docteur.^^ Je ne me souvenais plus que RTD avait soulevé ce trait de caractère peu glorieux du Docteur si tôt durant son ère.

L’épisode renforce également ce que le spectateur attentif avait pu remarquer dans le pilote : le fait que la série joue beaucoup sur la variation des tons et le mélange de comique et de glauque. Les répliques amusantes sont très nombreuses de même que les situations loufoques : mention spéciale par exemple au Nokia amélioré par le Docteur et capable d’appeler à 5 milliards d’année de distance, avec des sponsors de ce calibre je comprends que la série ne puisse pas forcément faire de gros efforts sur le budget.^^ Quant-à l’excuse pour nous présenter le personnage du plombier, elle m’a beaucoup fait ricaner puisque celle-ci est censée vérifier pourquoi un des personnages n’a pas d’eau chaude dans sa chambre : ledit personnage étant Face of Boe, j’aimerais bien savoir comment il s’en est aperçu et en quoi ça le dérangerait de ne pas avoir d'eau chaude vu qu'il vit dans une cuve hermétique.^^

A coté de ça, nous avons des passages profondément glauques. Je pense en particulier à la mort du steward, cuit par les rayons du soleil lorsque l’araignée fait soulever le filtre solaire, et surtout à la manière dont elle est perçue par les personnages. Ils sont devant la porte du bureau, de la fumée d’en échappe, Jabe demande où est le steward et le Docteur lui répond « You can smell him». C’est d’autant plus glauque rétrospectivement puisque Jabe mourra brûlée vive quelques minutes plus tard et que la seule chose que nous verrons de son cadavre est un peu de fumée. Disons que du coup, la toute fin de l’épisode où Rose décide qu’elle veut manger des frites parce qu’elle en sent l’odeur peut faire un peu grincer des dents.^^

Et ce qui résume parfaitement le mélange des genres dans la série est bien sûr le Docteur lui-même. Je disais dans ma review de Rose qu’il manquait de prestance dans l’épisode et changeait d’humeur trop rapidement à mon goût, il est clair que nous avons droit à une nette amélioration cette semaine. Certes, on retrouve ses changements d’humeur rapides comme lorsqu’il boude lorsque Rose exige des réponses mais a un grand sourire une minute après lorsqu’il trafique son téléphone mais dans l’ensemble lesdits changements sont nettement moins brutaux et, surtout, très justifiés.

Ravi de retrouver une compagne et de lui montrer l’univers, il a un grand sourire durant tout le début de l’épisode et flirte même allègrement avec Jabe : il semblerait d’ailleurs qu’il ait un peu perdu la main ce pauvre Docteur, « what’s a tree like you doing in a place like this ? » n’est pas une manière subtile de conclure.^^ En revanche, lorsque Rose le confronte et lui demande qui il est, il se ferme comme une huître et ne retrouve le sourire que lorsqu’elle accepte de changer de sujet. D’ailleurs, je le faisais déjà remarquer tout à l’heure mais Nine est vraiment nul en psychologie : amener pour son premier voyage une jeune fille au milieu de quantité d’aliens tous plus étranges les uns que les autres afin qu’elle puisse contempler sa planète qui explose n’est VRAIMENT pas malin, il devrait d’autant plus le savoir qu’il vient lui-même de perdre la sienne.

Outre ses lacunes en psychologie de base, Nine semble également ne pas être très au point sur la communication, refusant de donner la moindre information sur lui à Rose (on comprend pourquoi bien sûr en fin d’épisode). Sachant qu’il refuse même de lui donner son nom, Rose réagit de manière plutôt saine en commençant à avoir des doutes, je dirais même qu’elle aurait pu réagir avant : « I just sort of hitched a lift with this man. I didn't even think about it. Don't even know who he is. He's a complete stranger» admet-elle au plombier… qu’elle connait depuis 1 minute et sur qui elle sait déjà nettement plus de choses que sur le Docteur.

Et il y a de quoi s’inquiéter puisque outre le mystère autour de son identité, le Docteur laisse ici montrer ce qui est sans doute un de mes aspects préférés, son coté obscur. Rose n’a pas assisté au moment où Nine laisse Jabe se sacrifier sans tenter de lui faire changer d’avis mais, même s’il n’avait pas tellement le choix, cela montrait déjà un pragmatisme assez effrayant. En revanche, elle est bien là au moment où il laisse mourir Cassandra, la regardant fixement et annonçant calmement qu’elle a fait son temps alors même que Rose le supplie de la sauver. C’est glaçant… et bien sûr j’ai adoré. La scène a fini de dissiper les derniers doutes que j’avais sur l’intérêt du personnage du Docteur et sur les talents de son acteur.

Cela dit, une autre scène m’avait déjà bien rassurée sur ces deux points, celle que j’avais trouvée très intéressante la première fois que je l’ai vu mais qui, je le réalise désormais, a surtout dû faire hurler un « WHAT ??? » retentissant aux fans de la série classique. Je parle bien sûr du moment où Jabe confronte le Docteur sur les résultats de son scan, lui dit combien elle est surprise de voir un membre de son espèce qui ne devrait pourtant pas exister… et lui présente ses condoléances alors qu’il peine visiblement à retenir ses larmes.

On s’en doute fort et le Docteur le confirme à Rose en fin d’épisode : il est le dernier de sa race, sa planète est détruite… et RTD vient en deux scènes de balayer une des constantes de la série. Je n’ai bien sûr pas à l’époque réalisé l’importance de cette révélation, je pensais que le Docteur était déjà le dernier de son espèce dans la série classique puisque j’avais lu quelque part qu’il voyageait toujours avec des humains. J’aurais rétrospectivement adoré voir l’épisode avec un fan des classiques : vu les réactions de Gallifreybase quand Moffat ose toucher du bout des doigts à un canon de la série, je pense que le showrunner s’est fait maudire sur plusieurs générations par une horde de fans en furie. Personnellement, je trouve que RTD a non seulement eu beaucoup de courage mais aussi une excellente idée : cette révélation explique l’aspect très instable de Nine, permet de ne pas submerger les nouveaux spectateurs d’informations sur la mythologie immense de la série puisque beaucoup des protagonistes sont censés être morts et offre surtout pour la suite d’innombrables occasions de drama (RTD ne se gênera pas pour les exploiter^^).


Pour conclure, il s’agit là d’un très bon deuxième épisode. Il a certes un peu vieilli sur le plan esthétique mais il contient tous les éléments nécessaires à sa position : il renforce le duo Rose/Docteur, approfondit le personnage de celui-ci, donne les informations importantes au public et se permet même de secouer les fans de la première heure. Surtout, il parvient à corriger les erreurs du pilote. L’humour très lourd a disparu sans pour autant emporter tout l’absurde avec lui, Eccleston peut enfin montrer qu’il est un bon acteur maintenant que l’instabilité de son personnage s’atténue et, surtout, s’explique. Rose quant-à ellle sort de la caricature qu’était son existence entière et s’avère être une jeune fille pleine de bon sens. Quant-à moi, j’ai passé un très bon moment à revoir cet épisode mais encore lamentablement échoué à faire une review courte. Je ferai mieux la prochaine fois…^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques


Dernière édition par Tyr le Mar 27 Juin 2017 - 10:40; édité 1 fois
Revenir en haut
Capt.Jack
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 927
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Lun 26 Juin 2017 - 23:43    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

C'était pas une plombière ? Et elle remercie Rose et non Cassandra de lui parler.
Sinon tu crois que Groot est lié au peuple des arbres (Après tout Dr who a bien été chez marvel un temps ^^) dans un autre univers ^^
Toujours aucune théorie, tu me déçois ... ^^
Revenir en haut
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 27 Juin 2017 - 10:44    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Capt.Jack a écrit:
C'était pas une plombière ? Et elle remercie Rose et non Cassandra de lui parler.
Sinon tu crois que Groot est lié au peuple des arbres (Après tout Dr who a bien été chez marvel un temps ^^) dans un autre univers ^^
Toujours aucune théorie, tu me déçois ... ^^

Ouh là, oui, lapsus pour Cassandra : c'est corrigé, merci.^^ Et oui, le plombier est une femme, c'est juste que je trouve le féminin de ce mot très moche donc je laisse la fonction au masculin mais je fais les reprises pronominales au féminin (qui a dit que la grammaire française n'était pas souple?^^).
Hmmm, c'est vrai que je devrais faire des théories sur les saisons que j'ai déjà vues: pour une fois elles s’avéreraient exactes.^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
ced
[Centurion solitaire]

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2013
Messages: 51
Localisation: Toulouse
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 27 Juin 2017 - 11:53    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Ce qui m'a le plus frappé avec ce second épisode, c'est son sens de la démesure.

Rose veut voir le futur, alors le Docteur l'emmène à des millions d'années de là, à la fin de notre planète. Carrément !
C'est avec ce "End of the world" que j'ai compris l'essence de Doctor Who : de la science fiction très trèèèèès décomplexée.
(et qui m'a fait rétro-activement mieux accepter "Rose").

Encore une fois, très belle review, Tyr. Qui (signe que ton texte est digne d'un grand intérêt) me donne envie de revisionner ces épisodes !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyr
[Master of the Vortex]

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2010
Messages: 1 773
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 27 Juin 2017 - 14:54    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World Répondre en citant

Merci bien.
Et oui, l'aspect démesuré de l’épisode est frappant, surtout après Rose et son paysage de banlieue londonnienne. Ça montre aussi le coté m'as-tu-vu du Docteur, n'empêche : quelle que soit son incarnation, ce brave garçon aime impressionner.^^
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:27    Sujet du message: [1x02] La Fin du Monde / The End of The World

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Doctor Who -> Saison 1 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com