Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Série US] Six Feet Under
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Drama
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yeles
Time Agent
Time Agent

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4 108
Localisation: les yeux dans les étoiles
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 牛 Buffle

MessagePosté le: Mar 13 Jan 2009 - 20:10    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

SIX FEET UNDER




Cela faisait un moment que j'avais envie de vous parler d'une des séries qui a le plus marqué ma culture télévisuelle. Donc, c'est parti.

Synopsis

Nathaniel Fisher dirige une entreprise de pompes funèbres avec sa femme Ruth, leur second fils David et Federico Diaz. Le fils aîné, Nate Jr a quitté (voire fuit) le foyer. La cadette, Claire, suit difficilement ses études. Un jour, alors qu'il est sorti avec le corbillard, Nathaniel est percuté par un bus et est tué sur le coup. Toute la famille se réunit donc pour ses obsèques, Nate Jr compris. Il se retrouve donc face aux siens et à ses responsabilités. En tant que fils aîné, il se doit de reprendre l'affaire. Il se retrouve donc tiraillé entre le désir de fuir à nouveau et le devoir de reste auprès des siens. A l'aéroport, il rencontre Brenda, qui va jouer un rôle décisif dans son choix.


Casting

Peter Krause.......... Nate Fisher
Michael C. Hall....... David Fisher
Frances Conroy..... Ruth Fisher
Lauren Ambros...... Claire Fisher
Mathew St. Patrick.. Keith Charles
Freddy Rodriguez.... Federico "rico" Diaz
Rachel Griffiths....... Brenda Chenowith
Justina Machado..... Vanessa Diaz
Jeremy Sisto.......... Billy Chenowith
James Cromwell..... George Sibley

lien imdb : http://www.imdb.com/title/tt0248654/
site officiel : http://www.hbo.com/sixfeetunder/
site officiel frenchy : http://www.sixfeetunder-france.com/index_site.php



Peut-être une des séries les plus intelligentes vue à ce jour pour moi. HBO a fait très fort en diffusant ce programme pendant 5 saisons. Aucun tabou, ça parle de sexe, de mort (en même temps, c'est logique ^^), de religion, d'homosexualité (le fils David est gay), de maladie. Le casting est d'une justesse hallucinante. Les femmes, sans être des bombes atomiques, sont d'une vraie grande beauté. Pour les hommes, j'ai un faible pour Peter Krause ^^ C'est là que j'ai découvert notre Dexter national (Michael C. Hall). Une image très soignée, des guests de choix (donc Katy Bates) et une BO aux petits oignons complètent cette série qui reste pour moi un must et qui m'a causé ma plus belle crise de larmes télévisuelle (encore pire que Doomsday, c'est dire ^^)

en bonus, les bandes-annonces diffusées sur HBO avant chaque saison, vous pourrez ainsi juger de ce que je dis Smile :


Saison 1


Saison 2


Saison 3


Saison 4


Saison 5




 
 
 

_________________
thx sis' pour avoir tenu la caméra Smile
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Jan 2009 - 20:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CircusDoll
[Passager clandestin du Tardis]

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 338
Localisation: Strasbourg
Féminin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 14 Jan 2009 - 03:41    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Je plussoie Yeles, Six Feet Under c'est un must, une série à voir au moins une fois dans sa vie !
Graphiquement toujours soigné (j'ai toujours adoré la fin des épisodes, juste un écran blanc), drôle quelque fois, belle, c'la va de soi & triste aussi. Très triste même, mais pas de ma mauvaise tristesse, pas de celle qui fait juste déprimé, mais une de celle qui fait juste réfléchir. & paradoxalement, même si la série prend place autour d'une entreprise de pompe funèbre, c'est surtout de la Vie dont il est question.

& pour reprendre Yeles, le tout dernier épisode, a donné lieu a ma plus grand crise de larme devant une série (surtout que c'était avant de voir doomsday de DW) & m'a fait connaitre une des chansons les plus belles que je connaisse =] (Sia ~ Breathe me)
Aaaaaah rien que de repenser a ce dernier zode, j'en ai les larmes aux noeil Crying or Very sad
_________________
I can see the whole of time and space, every single atom of your existence, and I divide them !

Gifs Animés ~ FaceBook
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Saeko Doyle
_
_

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 214
Localisation: 78
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 14 Jan 2009 - 04:18    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

cette série fait partie de mes série culte !!! triste, humour noir, superbement interprété
et idem le dernier episode
m'a fait pleurer des jours et j'étais sous le choc, idem quand j'entend la chanson de Sia, elle ne me fait penser qu'à la scène finale

Et j'ai découvert Michael C. Hall (qui joue Dexter) dans cette série aussi, un acteur formidable^^ !!
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Mar 4 Aoû 2009 - 13:46    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Je remonte ce topic car la série est excellente et mérite d'être découverte : elle repasse tous les dimanches soir à 22h 40 sur France 4!


C'est la première série signée Alan Ball (True Blood) et la série est à voir absolument !
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aurélius
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 17
Localisation: dans la cage de Myfawny
Masculin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 7 Déc 2009 - 10:12    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Je plussoie à tout ce qui a été dit.

Formidable série, très intelligente et very very triste!

Le dernier épi:
_________________
Bananas are good!!!
Revenir en haut
MSN
Cookie-show
[LINDA's Member]

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2009
Messages: 227
Localisation: Sur le toit du Tardis. Mais personne le sait !
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 7 Déc 2009 - 17:34    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Trop bien que ça passe sur France 4. Moi qui viens de découvrir que mon père l'avais je vais passer mes week end chez lui avec DW et SFU.

Comme on m'avait dit que c'était THE série à voir je m'y suis mise y'a quoi... deux-trois mois. Je suis devenue une vraie fana. J'aime même failli me reconvertir en madame pompes funèbres ( mais je me suis dit que c'était un peu too much )
Je suis amoureuse de Billy et j'aimerai être Brenda et Claire à la fois.


Le truc... c'est que j'ai pas vu le dernier épisode de la dernière saison parce que je le trouve pas. Frustrée je suis depuis.^^
_________________
It's raining on the moon.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
duam78
Lady Of The Tardis
Lady Of The Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 4 205
Localisation: Entre le Hub, le Tardis et sa maison avec son mari... épuisant ...
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 23 Sep 2010 - 08:06    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Je commence (j'en suis à la Saison 2 ép 10 mine de rien) enfin cette série tellement portée aux nues! et avec raison

Malgré un début difficile (dont un premier essai infructueux), j'avais du mal à m'attacher aux personnages (et cela est obligatoire pour moi si je veux suivre une série) je suis enfin devenue accro ^^

Pour moi qui ait "rencontré" 3 des acteurs principaux dans des productions plus récentes, c'est intéressant de voir leurs "débuts" dans cette série. The lost Room pour Peter Krause, Dexter pour Micheal C Hall et Jude pour Rachel Griffith.

Après une bonne 20aine d'épisodes me voilà sur les nerfs, à attendre que Brenda "se calme", que Nate annonce à tous sa maladie, que Dave et Keith vivent enfin leur amour, que Claire trouve un copain stable et une place dans cette famille, que la mère retrouve une vie remplie avec ou sans son russe de boyfriend et que tout ça se finisse dans la joie et la bonne humeur ...

Même si là je sais pertinemment que je rêve en couleurs vu les premiers épisodes et vu que je connais la fin (sans la connaître vraiment ^^ et sans vouloir la connaître^^)

Donc je reviendrai pour donner mon avis final, si j'en suis émotionnellement capable Mr. Green

PS: un grand à Yeles pour m'avoir tannée pendant 2 ans et poussée à regarder cette série
_________________

http://drolededuam.hautetfort.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Hawkins
Master à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 123
Localisation: Dans une allée à côté de l'Hyperion
Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2011 - 21:47    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Bon je viens à mon tour de céder et j'ai commencé à regarder la série, j'ai fini la saison 1 ce soir et je rejoins le troupeau des fans !

Par contre la série peut-être difficile d'accès, outre le thème central (la mort) certaines ouvertures d'épisodes sont particulièrement difficiles (je pense notamment à celle du bébé et à celle du gamin qui se tue avec le pistolet) et ça peut rebuter.

J'ai apprécié la diversité des thèmes abordés (homosexualité, religion, drogue, le suicide, la mort etc) et également la très grande diversité des personnages (latino, black, homo etc) et le traitement qui est réservé on est très loin des clichés, mention au coming out de David dans cette saison 1 qui est je trouve très bien traité (déni/acceptation etc) mais vraiment la série aborde avec profondeur chacun de ses thèmes...

Sinon niveau mise en scène, l'idée d'ajouter les scènes de rêve avec Nathaniel notamment est excellente, elles permettent "de respirer" un peu pendant les épisodes difficile car si le sujet est sérieux, il ne faut pas non plus complètement déprimer le spectateur. Et puis c'est trop le délire les rêves de David (mention à la scène de l'église à la fin, irrévérencieuse a souhait (le gamin a genoux devant le prêtre avant gardiste dans la critique pour l'époque Laughing))

Et comment ne pas parler de la famille Fisher, toute cette absence de communication entre eux, ils sont sensés pouvoir accompagner les gens dans leur deuil, trouver les bons mots, alors qu'ils ont bien du mal a se confier entre eux (David "le gay non assumé", Nate qui refuse d'assumer son statut et qui se voit quasi de force intégré au métier, Ruth complètement coincé, Claire qui cherche sa place dans le monde etc), bref il y a de la matière à travailler pour les saisons suivantes.

La saison 1 n'a pas vraiment d'intrigue majeur (hormis celle de Kroeshner qui cherche à racheter tous les PF indépendant et qui se clôture par un superbe épisode à Vegas) mais est plus une quête des personnages.

Notamment David et sa quête d'acceptation de son homosexualité (et là on épargne rien au téléspectateur : les pornos, les chat porno gay ) mais Nate également qui cherche à retrouver une place dans la famille et Ruth à vivre enfin pour elle...

Bref, me reste plus qu'a acheter la saison 2. Vivement la suite !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Sam 3 Sep 2011 - 10:05    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

ce topic remonte et honte à moi d'y avoir aussi laconique mais difficile d'en parler.

J'ai découvert cette série qui m'a accompagnée/transportée tout un été, c'était en 2008...

Pour abonder dans ton sens (et tu n'en est qu'à la saison 1...) je trouve que cette séries est d'une richesse et d'une profondeur.

Elle aborde avec finesse, justesse, cynique mais aussi tendresse de nombreux thèmes qui nous concernent et nous touchent tous et toutes :

- la mort déjà dans sa réalité crue sa cruauté, son absurdité, sa douleur, mais aussi parfois sa délivrance... La mort aussi pour les personnages encore vivantes et que la mort confronte à leur propre finitude : quelle vie avant cela, quelle mort, que laisser, qul traitement pour notre corps...

- le deuil et la place de ceux et celles qui restent... et autour de cela l'acte même des funérailles, comment se séparer...

- en lien avec les funérailles : la religion et les croyances. Qu'ils soient religieux ou laïcs les croyances sont ici présentées, avec un sens et on voit une sorte de tour de l'humanité des pratiques, passionnant. Quant à la religion, les religions plutôt, elles tiennent aussi une grande place dans la série et c'est la première fois qu'une œuvre visuelle me fait réfléchir autant sur ce thème, sa diversité, en plus de m'avoir appris des choses. Au delà de cet aspect, la place de la foi dans la vie est également abordée... et les dogmes également (avec David par exemple).

- la famille : portrait /autopsie de la familles et de la société américaine sans concession. Les Fisher et leur non-dits, tellement réels, puis dans un autre registre ensuite les Diaz, les Chenowith... Vaste sujet sur lequel la série est brillante de bout en bout, là particulièrement sans concession mais aussi avec une grande tendresse... avec la place et les rôles (supposés, traditionnels de chacun-e face à leurs aspirations personnels...). Ball s'était fait connaitre du grand public en sigant le scénario du flm "American Beauty" qui abordait, et dans ce registre, ce thème!

- l'avenir et la question du métier et au-delà de sa place dans la vie, Claire et Nate (puis Brenda) sont particulièrement dans cette thématique. J'ai adoré découvrir la tante de Claire (Sarah) et ses amis, reflets d'une époque passée, mais quelle époque, style Cap Code et au-delà met en vie toute la vie des intellectuels, artistes et autres gauchistes des USA à L.A

- la tolérance : homosexualité (dans la famille, au travail...); raciale, sociale... là aussi, c'est toujours brillant (et Ball récidivera avec True Blood...)

- la paternité aussi, comme la maternité mais c'est vraiment d'un point de vue du père, et cela reste encore (moins qu'en 2001 certes) un sujet original et un champs à investir. La série présente en tus les cas un modèle de père encore minoritaire à sa sortie et le mets en mots, c'était :brillant

- l'amour aussi : filial, amical, amoureux...

Bref une série qui touche, fait réfléchir, émeut, fait rire et une série profonde et d'une très grande richesse et qui reste réaliste, d'où sa "dureté".

Et une série effectivement loin des clichés.

Je finirai en ajoutant que j'ai eu la chance devoir toute la série durant l'été 2008 ce qui m'a fait me "jeter" (alors que le thème ne m'inspirais pas) sur True Blood qui a débuté en Septembre 2008. Et on retrouve en filigrane particulièrement dans les saisons 1 et 2 de la série, puis plus dilué ensuite tout l'esprit caustique et les thèmes d'Alan Ball!

J'espère que d'autres viendront poster et que tu agrémenteras ton visionnage de quelques commentaires master Wink

et c'est malin après Carnivàle, c'ets SFU que j'ai trop envie de revoir ...
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hawkins
Master à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 123
Localisation: Dans une allée à côté de l'Hyperion
Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 2 Oct 2011 - 10:25    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Après une vaine tentative de ne pas acheter tout de suite les DVD des saisons suivantes, j'ai cédé et commandé en même temps les s2 et 3

Donc petit bilan de la première moitié de la saison 2 et j'apprécie toujours autant. Il y a un thème qui prédomine, je trouve, dans cette première partie, c'est la solitude : la solitude de Ruth face à ses enfants qui grandissent et partent (cf les repas à table seule), celle de Nate face à la maladie, celle de l'entreprise Fisher face à un environnement concurrentiel cannibalisé par Kroener, celle de Brenda et de nouveau Nate dont le couple semble se disloquer par petites touches, celle de la nièce de Keith abandonnée par sa mère, l'épisode centrée sur le personnage qui meurt et est retrouvée 1 semaine + tard...

Donc Alan Ball fait beaucoup souffrir ses personnages, il déconstruit d'ailleurs le personnage de Nate qui en saison 1 semblait être la force tranquille (casé, serein) de la famille, là l'annonce de sa maladie à un effet dévastateur sur le personnage qui clairement refuse de faire face à la réalité (ne l'annonce pas à Brenda, refuse le traitement).

Le couple Brenda/Nate est manifestement sur un mauvais chemin, la mise en scène insistant subtilement la-dessus en début de saison 2 (cf "les gestes de tendresse" de Nate que Brenda évite) puis de manière plus clair (espacement des rapports ) voir carrément explicite (à la sauce HBO avec les séances d'astiquage en règle ) et pour faire écho à ce dont on discutait avec sunjin, ça se conclu par une pathétique demande en mariage de Brenda à Nate . Au-delà de la scène en elle même dont on sait pas trop si c'est juste de l'humour ou pas, voila la solution type "écran de fumée" afin de se rassurer et avoir un minimum de ""normalité"", moi j'appelle ça un mauvais présage. Mr. Green

A contrario, David semble se stabiliser, en saison 1 il était clairement dans une phase d'acceptation de son homosexualité là il est beaucoup plus serein, il va de l'avant avec Ben avant de retourner vers Keith dans le 2x07 (ou je me suis arrêté) et semble avoir une place plus marquée dans la famille Fisher.

Je pense notamment à deux allusions, Claire quand elle revient à la maison suite à l'incident avec Gabriel se tourne d'abord vers Nate et lui n'est pas dispo pour l'écouter et instinctivement se jette dans les bras de David ensuite, idem quand Ruth montre un dessin de Claire (réalisé quand elle était enfant) ou apparaissent trois personnes : Ruth, Claire et David, détails symbolique sur la représentation qu'avait Claire de sa famille. Nate était le dilettante, alors que David bien que très opposé en terme de caractère était celui sur qui elle pouvait compter "no matter what ".

Dans la symbolique également, c'était David qui prenait un cachet d'ecstasy pour tenter d'être bien dans sa peau en saison 1, là il s'agit de Nate en début de saison 2...

Mais la série reste très fun avec des ouvertures d'épisodes "cultes" notamment celle avec le citron (ceux qui ont vu comprendront ) ou encore le "sniffage des cendres du défunt", l'arrivée de la soeur de Ruth amène aussi un petit vent de folie...

Dans les choses en tuyaux pour la suite je pense que la femme de Rico va être tenté par le cousin de celui-ci (et effectivement ce couple là ne semble pas fonctionner de manière saine non plus donc si c'est pas ça ce sera autre chose ) et la nièce de Keith va bien finir par allez à l'hosto (ou alors c'est une private joke mais ça fait combien de fois qu'elle se plain de son ventre Laughing)

Je reviendrai poster en fin de saison 2 !

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Boroblues
[Headless Monk]

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 473
Localisation: Suisse
Masculin Balance (23sep-22oct) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Lun 10 Oct 2011 - 07:55    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Ah j'ai adoré les 3 première saison de cette série à l'humour noir puis ensuite... j'ai décroché, je trouvais que ça tournait en rond et que ça devenait de plus en plus schizophrène. Mais je m'y remettrait peut-être un jour.

Boro
_________________
On ne peux se perdre que si on a une destination. Merci a nanou pour l'avatar.
Revenir en haut
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 10 Oct 2011 - 09:16    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Je préfère également les 3 premières, je trouve qu'il y a une rupture avec
et à partir de l'attaque de David et qu'à certains moments j'ai eu l'impression de surenchères dramatiques gratuites comme l'histoire avec Lisa (la toute fin...)
mais en même temps je n'ai vu la série qu'une fois, faudrait que je la revoie notamment sur les deux points que je cite... si j'ai toujours la même impression... ou pas...

Mais se passer de ces deux dernières saisons est tout de même dommage car Ball termine bien sa série et de ce point de vue, il faut aller au bout.

Ball nous propose avec SFU une série sans concessions, tout y est montré : joies, bonheurs, horreurs, malheurs, il passe tout au scalpel : famille, couple tout particulièrement. Il ets donc dur dans ce réalisme avec ses perosnnages et la saison 2 effectivement les montre tous dans une grande solitude, solitude renforcée par leur absence de communication à tous et toutes (du côté Fisher comme du côté Chenowith (où on parle mais où on se censure beaucoup).

La famille Chenowith, riche avec ce côté libéral post 68, est tout intéressante qu'effrayante et nous montre une autre facette de "la famille", la confrontation entre les deux est intéressante (même si je ne sais plus si on la voit en S2) comme seront intéressants les points communs montrés entre elles... comme sont intéressants chez les deux les excès et l’absence d'un point d'équilibre où chacun se sentirait bien... les choses "tiennent" dans les douleurs et solitudes de chacun (Fisher) et dans la fuite en avant, la provocation, les excès (Chenowith) et un incontournable (?) chez les deux : les non dits, particulièrement sur tout ce qui concerne le rôle que chacun-e est sensé avoir (Nate le bon fils, Brenda la fille phénomène) et qui enferme les gens... Eux même s'y enfermant, s'y conformant...

Dans ces stratégies de fuite : Nate au premeier plan et Brenda qui cherche sa place entre un modèle de femme et de couple (épouse?) classique et son étiquette de freak... le fossé se creuse entre eux, chacun le creusant un peu plus à mon sens histoire d'atteindre un point où l'autre prendra une initiative... Et je parle de celle de la rupture car pour Nate qui se coupe/détache à ce point là et Brenda avec ses passages à 'acte de plus en plus inavouables (ou du moins le croit elle) que leur reste-il en commun hormis des souvenirs ?

Chacun des deux change, et c'est le lot de la vie mais chacun le cache à l'autre, on finit presque sur deux étrangers... Ils n'ont par ailleurs pas de projet commun dans lequel ils pourraient se projeter ensemble, construire, partager (professionnel, parental, autre...).

Et pour le coup oui Ball est très dur avec ses persos, mais il est aussi très réaliste et c'est ce que j’aime dans la série, c'est qu'au delà de nous interpeller sur notre rapport à la mort et à la disparation de nos proches( et de la nôtre) elle nous confronte à des familles, des couples, des problèmes qui sont de l'ordre du vécu de tout un chacun , pas tout, mais c'est réaliste, plusieurs fois de ces sujets feront échos, chez tout le monde...

Avec cet intérêt supplémentaires d'avoir le point de vue de plusieurs générations, et de plusieurs "rôles" différent, mettre Ruth en scène par exemple et "décaper" cette fiure de la mère famille dévouée pour plonger au cœur de individu qu'elle était et pour découvrir qui elle est est tout passionnant que de suivre Claire et son apprentissage de l'age adulte, en passant par Nate et David et la famille Diaz, 3ème famille que la série met en scène de bout en bout... et 3ème famille tout aussi intéressante et "proche" de nous...

Pour le cousin de Rico : pas ce que tu penses master et pour la petite avec son mal de ventre Wink

Bonne suite
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hawkins
Master à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 123
Localisation: Dans une allée à côté de l'Hyperion
Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 3 Nov 2011 - 11:52    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Petit avis sur les saisons 3 à 5 vu que j'ai terminé la série il y a peu.

Effectivement je rejoins l'avis qui est donné plus haut, à savoir une baisse en qualité à partir de la saison 4, je me suis fait une réflexion toute bête l'autre jour mais on voit beaucoup moins Nathaniel à partir de la saison 4, ces apparitions se font beaucoup plus espacés et ça correspond à une diminution de la partie "humour" du show, ça fait un peu over drama...

En diminuant ces scènes décalés, la série a perdue cet équilibre et est tombé dans le drama "pur" ce qui fait que certains passages ont du mal à passer, là je pense à l'agression de David dans la saison 4 ou encore au suicide du beau-frère de Lisa en fin de saison 4 (qui finalement n'a aucun impact sur Nate et n'apporte rien de plus à l'histoire...) et surtout à la scène qui m'a absolument énervé le 4x01 "Falling Into Place" : mais pourquoi c'est Nate qui enterre lui-même lisa ?!!

Ca aurait du être David, quand même il est dit dans la saison 2 ou 3 que justement la pire chose à faire pour les proches du défunt c'est de voir le corps alors qu'il est complètement détruit. Ca insistait lourdement la-dessus et au-dela de ce deux poids deux mesures, le mari qui jusqu'au bout joue son rôle d'homme en portant seul sa femme en terre, c'était "trop"...

Egalement le personnage de Nate qui était celui que je préférais en début de saison 1 devient vraiment pesant à partir de la saison 5, ou il tombe clairement dans un canevas répétitif, la saison 3 commençait avec un Nate en famille et heureux avec Lisa, là c'est idem avec Brenda. Toujours le même postulat de départ et le même développement, le personnage n'avance pas et devient détestable (désolé mais larguer sa femme enceinte alors qu'on est sur son lit de mort... lol)

Hormis ces reproches de départ, les thématiques abordées sont variées et intéressante avec l'adoption pour David/Keith, la famille recomposée (Brenda/Nate/Maya), on approfondit Billy via sa relation avec Claire (avec le questionnement sur son traitement qui m'a bien plu), la séparation (la famille Diaz mais Ruth/George aussi) et la religion (les quakers, c'est bien ça ? )

Mention à toute la partie sur la famille Diaz qui a trouvé un écho chez moi avec Federico qui s'enfonce dans les mensonges, se fait griller, réussit a regagner le domicile conjugal mais ne comprend pas pourquoi sa femme ne lui fait plus confiance.

J'ai trouvé ça finement traité, on s'arrête pas au "tu m'as trompé, je te largue et basta " mais plutôt "on se sépare pour mieux se retrouver" avec en finalité un projet commun : la mise en place d'une entreprise de Pompes Funèbres a deux, ce qui leur manquait au final (cf en saison 2 quand c'est Vanessa qui décide seul de l'acquisition immobilière ou encore Rico qui est celui qui gère l'argent...)

Le devenir de Fisher & Sons, alors j'ai adoré : ré-utiliser quelque chose d'existant qui a vécu et en faire quelque chose de complètement neuf, je souscris complètement ! Et la scène Nathaniel/David ou le "père" faire comprendre au fils que sa logique de vouloir passer complètement a autre chose en vendant la maison est une erreur car bien qu'imprégné de beaucoup de malheurs c'est aussi une fondation solide pour construire l'avenir "en famille" !

Concernant la représentation de la famille Fisher que j'ai évoqué dans un autre message (sur la perception quand avait Claire), le mariage de Ruth en saison 3 confirme l'idée : au mariage on a seulement Claire et David...

Le socle de la famille c'est donc David/Claire/Ruth, Nate n'entre pas dans le cadre, ce qui d'une certaine façon rend sa mort logique, il n'a jamais voulu être dans cette famille et sa mort ne fait que matérialiser cette absence...

Progressivement dans la série, j'ai vraiment trouvé que Nate devenait de plus en plus un Nathaniel-bis, déjà il se retrouve dans la même situation familiale que son père (il met une femme enceinte et l'épouse ensuite, par défaut ) et ensuite il ne fait plu qu'assumer. Le nate du début de saison 3 est comme absent, il fonctionne au mieux pour son couple est totalement soumis et développe certains habitudes "glauques" (no comment ceux qui ont vu comprendront ) un peu à l'instar de son père qui s'était construit un jardin secret pour rendre sa vie acceptable...

D'ailleurs symboliquement quand Nate meurt c'est désormais lui qui apparaît a certains de ses proches (a Claire notamment), il remplace Nathaniel qui jusque là tenait ce rôle.

A ce sujet Nathaniel est mon personnage préféré de la série, je serai curieux de connaître comment il a été "pensé", j'aime y voir plus qu'une simple matérialisation de ce que pense vraiment les personnages et un faire valoir comique. Difficile d'expliquer ça, mais l'idée qu'une fois partie les défunts restent un peu afin de nous guider dans cette nouvelle vie sans eux est assez forte (par exemple Ruth fait le deuil "mental" de Nathaniel quand elle se marie avec George, d'ailleurs en "rêve" Nathaniel dit à Nate : "Je n'entre plus dans la maison"...). C'est totalement perso comme avis et très mal formulé )

Et on arrive donc au final, ça va être très succinct car j'ai le même avis que tout le monde et j'ai aussi versé ma larmichette (). C'est émouvant car la série a toujours tenu à très réaliste dans les thèmes abordés, ce qui rend notre attachement aux personnages plus profond et donc les voir tous mourir est très émouvant (plus que dans n'importe quelle autre série) et la mise en scène + la musique finit de vous achever. Bref la vie passe très vite, profitez-en sinon hop 70 ans ont passés, vous n'en avez pas profité et votre temps de jeu est terminé il faut laisser la place...


Bref voyage très intéressant que ces 5 saisons de SFU que je recommande !!

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hawkins
Master à la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 123
Localisation: Dans une allée à côté de l'Hyperion
Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 3 Nov 2011 - 19:56    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

Et je résiste pas à l'envie mettre quelques captures de ma scène préférée de la série, qui n'est pas celle de la toute fin mais celle de la fin du 5x09
avec la mort de Nate et la scène culte dans le camion ou Nate croit rencontrer Dieu avec le visage de David et ou le père et ses fils sont une dernière fois réuni avec une scène bien barrée comme SFU sait le faire













Et zut, en faisant ces caps j'ai embrayé sur le final de la série, sans commentaire, toujours aussi émouvant avec un dernier plan s'étendant sur une route infinie et un avenir, a priori, meilleur qui s'ouvre a tous les personnages qui ont vaincu leurs peurs/contradictions !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunjin
Time Lord a la retraite

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 10 529
Localisation: Mars
Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 3 Nov 2011 - 20:32    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under Répondre en citant

pour ce bilan qui me replonge abruptement dans toutes les émotions portées par la série....

+100 pour l'over drama et la rupture d'équilibre à partir de la saison 4, tu as mis les mots juste sur ce que j'essayais de dire plus haut dans le topic.

Le final m'a aussi beaucoup émue, et pour cause, la boucle était bouclée... cependant je n'irai pas jusque crier au génie.

Une déception par contre avec cette fin c'est ce que devient Claire , c'est très amer, empli de déconvenues et désillusions et la Claire en fin de saison est à l'opposé de celle des débuts, comme si elle avait perdu tous ses rêves, entre autre, j'avoue que je n'ai pas trop compris... car pour elle
Citation:
a priori, meilleur qui s'ouvre a tous les personnages qui ont vaincu leurs peurs/contradictions !
je ne sais pas, j'ai ressenti quelque chose de l'ordre de la résignation chez le personnage... Même si artiste comme elle l'a expérimenté lui coute plus qu'elle ne veut donner "pas à ce prix là" (et je la comprends sur le principe- mon point d'identification personnel ), je trouve que pour le coup elle prend un chemin où je ne la retrouve guère... Faudrait que je revoie la série je changerai peut-être d'avis... maintenant que cette déception est intégrée ...

et le personne comme Nate est bien malmené/éprouvé, ce qui est globalement le cas de tous...(et l’accumulation finit par être pesante, car oui la vie est faite de haut et de bas, mais là beaucoup de bas et pour tous et toutes... un autre des déséquilibres de ces deux dernières saisons.

Glaçant la fin pour Brenda et son frère, qui resteront au final prisonniers de leurs pathos familial... et assez inéluctable...

Cette série est d'une très grand profondeur et pousse à se questionner sur le quotidien, la mort et tous ses rituels, la séparation, mais tous les aspects de la vie en général et comment on cherche, en tant qu'individu à trouver une place, être heureux... : amour, travail, famille, parenté, argent, vieillesse, religion/foi, tout y passe et je connais peux de série aussi fine et percutante.

Une immense réussite malgré deux dernières saisons qui donnent parfois le sentiment de surenchère dramatique mais une série littéralement inoubliable
_________________
KroniK Marsiennes : Bad Bad Sunjin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:58    Sujet du message: [Série US] Six Feet Under

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Le Tardis -> Autres univers et dimensions -> Drama Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com