Doctor Who Index du Forum
 
 
 
Doctor Who Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion


[Terminée] Torchwood : Conséquences
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
David-S
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 562
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 7 Mar 2009 - 20:25    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Alors voila, ça fait un moment que je songe à écrire un petit truc, et j'ai finalement décidé de me lancer.
J'espère que ça plaira à quelqu'un...

Disclaimer : Les persos ne m'appartiennent pas et je n'attends aucune rémunération (sauf si vraiment vous insistez : Chèques acceptés... )

Torchwood

Titre partie 1 : Conséquences

Résumé : Nous sommes juste après la fin de la saison 4 de Dr Who, le Docteur vient de déposer ses compagnons à Londres.
Le soleil brille et tout à l'air d'être rentré dans l'ordre, sauf que...

Spoilers : Spoiler sur le final de la saison 4 de Dr Who et sur le final de la saison 2 de Torchwood.

Note : Il s'agit de ma première fanfiction. A la base, cette première partie n'aurait du être qu'un tout petit paragraphe d'intro à mon histoire d'origine, mais je me suis un peu enflammé (beaucoup même Laughing ) et elle est finalement devenu une histoire à part entière. Elle sera suivie par une deuxième partie, qui était en fait mon idée de base.



Citation:



               Le soleil brillait sur Cardiff, c’était une belle journée. Une journée d’autant plus belle que la ville n’était pas vraiment réputée pour la clémence de sa météo ; l’été commençait bien. Pourtant, l’atmosphère en ville était des plus … étrange. Certains habitants semblaient être en état de choc, d’autres étaient anormalement joyeux (la journée était belle, certes, mais enfin tout de même …), mais la plupart avaient le visage tendu et paraissaient perdu dans leurs pensées comme s’ils tentaient de se convaincre de quelque chose …

Mais ça, c’était probablement les conséquences des derniers événements …

Après tout on ne vit pas des choses aussi terribles et incroyables tous les jours, Dieu merci. Alors oui, bon, le pays avait connu pas mal de phénomènes bizarres ces dernières années, mais c’était bien la première fois que le ciel disparaissait pour laisser la place à tout un tas de planètes inconnues, et à une nuée de vaisseaux spatiaux remplis de boîtes de conserve de l’espace.Les habitants de Cardiff, et les habitants de toute la planète, se posaient toutes sortes de questions. Qu’avait il bien pu se passer ?

Le monde avait peut être été victime d’une attaque terroriste à grande échelle ??? A très très grande échelle alors …

Une invasion Alienne ??? Non, les Aliens ça n’existe pas !!! Non, c’était forcément une hallucination collective … Probablement provoquée par les OGM, oui ça ne pouvait être que ça, les OGM flinguent le cerveau c’est bien connu, et ces saletés de légumes transgéniques avaient tout simplement provoqué un mouvement de panique et d’hystérie collective au moment où des attaques terroristes frappaient la plupart des plus grandes villes du monde.Voila l’explication la plus logique (Des Aliens ??? et puis quoi encore ???).

Quoi qu’il en soit, la vie allait reprendre son cours normal, à Cardiff comme dans le reste du monde.Cependant, la vie normale dans la capitale Galloise ne ressemble pas tout à fait à celle du reste du monde. Dans cette ville si charmante, les ennuis se succèdent sans relâche…


               - « Impossible, pensait Brian. Ça ne pouvait pas s’être produit, non. Un Ovni au dessus de Cardiff ?! Ce genre de truc, ce n’est valable que pour ces cinglés de Londoniens, à Cardiff on est normaux … »
« …Je suis sûr que ce sont les OGM, je vois que ça, en plus j’ai mangé du maïs hier soir… »

Le jeune homme marchait dans les rues de sa ville, il avait besoin de marcher, pour revoir le ciel et être sûr que tout était rentré dans l’ordre …

Et pour l’instant tout semblait normal, mis à part le désordre ambiant qui donnait à la ville une atmosphère irréelle d’après tempête, quand tout, même l’air, semble figé autour de soi. D’ailleurs les employés municipaux commençaient déjà à tout remettre en place, quelle efficacité, à croire que la Mairie avait l’habitude de camoufler des catastrophes.

Finalement, cette promenade avait eu l’effet escompté, Brian se sentait mieux, la vie reprenait ses droits, il réalisait enfin que le cauchemar était bel et bien terminé.

Il commençait à se détendre quand son œil fut attiré par une lueur inhabituelle dans la ruelle sur sa droite. Il tourna la tête dans cette direction, et en fait non, les choses n’étaient pas tout à fait normales encore …
Il fit quelques pas en direction de la ruelle, enjamba une poubelle qui s’était renversée, et observa discrètement, caché derrière l’angle du mur.

Il y avait une sorte de fumée grise, mais ça ne se comportait pas comme de la fumée (à condition de considérer que la fumée puisse avoir un comportement), d’ailleurs rien aux alentours ne produisait de fumée.
Elle avait l’air de tourner autour d’une boule de lumière dorée en suspension au dessus du sol.

- « Impossible » pensa Brian.

Tout à coup, la fumée pénétra à l’intérieur de la lueur et le mélange de l’étrange entité, car il était bien évident maintenant que ce n’était pas de la fumée, avec la lumière donna naissance à … à quoi ?

En voilà une bonne question, pour Brian ce n’était plus qu’une grosse boule de gelée grisâtre de la taille d’un ballon de foot. Oui c’était tout à fait ça, au moment où la fumée s’insinua au cœur de la lueur, cette dernière cessa de briller et prit une consistance gélatineuse avant de tomber sur le sol dans un « Splash » pas très appétissant. Brian s’approcha pour mieux voir, il parvint à s’avancer suffisamment près pour entendre une sorte de râle, une …respiration ? Mais la chose, la boule de gelée grisâtre, se mit à ramper sur le sol, comme si elle voulait s’enfuir, puis elle disparut dans une bouche d’égout toute proche.
Brian se sentit nettement moins bien d’un coup.

- « Saleté de maïs transgénique !!! »

Tout à coup, quelque chose de glacial lui coula dans le cou, le jeune homme poussa un cri fort peu viril qui attira l’attention des quelques rares passants, il leur sourit bêtement et continua son chemin.

- « Détend toi Brian, c’est juste une goutte de pluie… »

La pluie ?? Mais il faisait un soleil radieux il a encore 5 minutes !!!
A croire que le climat était tout chamboulé…

Le jeune homme leva la tête. Pas de doute, c’était bien de la pluie, juste de la pluie. Il fit demi tour, tout ce qu’il voulait maintenant c’était rentrer chez lui, se faire une bonne tasse de thé et se planquer sous sa couette pour toujours.






Citation:



Londres :

                Le capitaine Jack Harkness marchait tranquillement sous le soleil de Londres. Il venait de quitter le Docteur, et il se sentait grisé par toute cette histoire, sauver le monde lui donnait toujours des ailes.

Il affichait un sourire béat, il était heureux, pour la première fois depuis la mort des ses collègues et surtout amis de Torchwood. Il était heureux du retour de la Terre à sa place originelle, heureux que tous ses amis, et en particulier Gwen et Ianto, s’en soient sortis vivants …
… Et heureux de voir cette jolie demoiselle londonienne lui sourire. Elle se rapprochait de Jack de sa démarche légère et chaloupée et elle aussi avait l’air heureuse.
Il n’était pas très difficile d’imaginer ce qu’elle pouvait ressentir. Elle avait vu le ciel disparaître, sa ville attaquée par d’horribles créatures intergalactiques. Et finalement tout était subitement rentré dans l’ordre, le ciel était de retour, avec un soleil éclatant, et pour couronner le tout, elle avait posé les yeux sur le Capitaine Jack Harkness au hasard d’une promenade. Que demander de plus ?

Jack était tout émoustillé par cette jeune femme, son regard lui rappelait celui que les jolies anglaises posaient sur lui à la fin de la seconde guerre mondiale. Il avait vécu cette guerre atroce (eh oui, toujours beau gosse, mais plus tout jeune), ça n’avait pas été la période la plus drôle de sa vie. Mais il s’était bien rattrapé par la suite, toutes ces jeunes filles en fleur qui ne demandaient qu’à se jeter dans les bras de beaux militaires, la joie de voir la guerre prendre fin faisait tomber toutes les barrières. Haaa que de souvenirs … Les souvenirs de Jack comportaient pas mal de jeunes hommes aussi … Mais il n’eut pas le temps d’y penser davantage.

Une main s’était posée sur son épaule, le tirant de sa rêverie.
C’était Martha, elle aussi venait de quitter le Docteur, et elle l’avait rejoint, et d’après le regard vague de Jack en direction de la jolie demoiselle, elle devina rapidement le fond de ses pensées.

- « Alors Jack, dit elle, le monde est à peine sauvé que tu reprends déjà tes bonnes vieilles habitudes ? »
- « Reprendre ? Je ne me souvenais pas les avoir mises de coté. » lui répondit-il avec se petit sourire coquin qu’elle lui connaissait bien, que toutes les femmes lui connaissaient, non, que tout le monde lui connaissait en fait …
- « Ne va pas faire des infidélités à Ianto. » lança t-elle avec un regard en coin, pour observer sa réaction.

Martha était très curieuse de savoir où en était cette histoire avec Ianto, la dernière fois qu’elle s’était retrouvée à Torchwood, elle n’avait eut que peu d’informations sur le sujet et ce qu’elle en savait ne lui permettait pas de définir clairement la nature de leur relation…
Tout ce qu’elle obtint fut un simple sourire. Ce n’était pas aujourd’hui qu’elle en apprendrait plus apparemment.


Ils furent ensuite tous les deux rejoint par Mickey, il avait décidé de ne plus retourner dans le monde parallèle, plus rien ne l’attendait là bas, Rose avait sa propre vie, sa grand-mère était morte, il n’y trouvait plus sa place.

- « Mickey, un poste t’attend à Torchwood si tu le souhaites. » fit remarquer Jack.

Le jeune homme sembla touché de cette proposition, et en vérité, il avait déjà songé à cette possibilité. Il avait acquit pas mal d’expérience dans le monde parallèle dans son combat contre les Cybermen, il n’était plus le même homme que Jack avait connu autrefois. Et il était très ému qu’il ait remarqué ce changement. Mais il ne pouvait pas accepter, il avait besoin d’autre chose désormais.

- « Non merci, c’est sympa de ta part de me le proposer, mais je ne préfère pas, j’aimerais recommencer a zéro, et me faire ma propre vie, pas m’incruster dans celle des autres. J’ai une nouvelle occasion de prendre un nouveau départ et je ne veux pas la rater. Il fit une petite pause et ajouta avec un petit sourire, et puis, comment pourrais tu continuer à sauver le monde si je suis la pour te déconcentrer avec mon corps de rêve, espèce de vicieux !!! »

Jack se mit à rire, il écarta les bras pour le serrer dans ses bras. Mickey hésita l’air soudain suspicieux.

- « Je te préviens, je te fais un câlin mais tes mains restent au dessus de ma ceinture OK ?? »
- « Alors la je te rassure ça risque pas de dévier, tronche de cake !!! »

S’ensuivit une longue accolade mêlée d’éclats de rire.
Martha leva les yeux au ciel, les hommes pouvaient parfois être si bizarre…
Mickey se sépara de Jack et ouvrit ses bras en direction de la jeune femme.

- « Je te le dit tout de suite, il n’y a aucun risque que mes mains aillent se balader sous ta ceinture. Elle sourit et le serra contre elle. Où comptes tu aller ? » Lui demanda t-elle après leur séparation.
- « Je sais pas encore, je vais sans doute rester à Londres, je vais me trouver un hôtel et j’aviserai ensuite. »
- « Ecoute Mickey, si ça t’intéresse je peux te filer un coup de main, Torchwood a le bras long, on peut t’aider à te remettre dans le bain, je demanderai à Ianto de te faire revenir dans ce monde, t’ouvrir un compte, suffisamment rempli pour que tu ais de quoi démarrer, te trouver un appart, un job même… »
- « Merci mec, j’accepte votre aide avec un immense plaisir. D’autant plus que je dois être considéré comme mort dans cette dimension, je ne serai pas contre une réinsertion officielle … »

Ils continuèrent leur route ensemble encore quelques minutes, le temps de se dire au revoir.
Puis Mickey prit congé de ses 2 amis.


- « Alors Martha, et toi, où comptes-tu aller ? Tu vas retourner à New York ? Ton fiancé t’y attend à ce que j’ai cru comprendre. » Fit Jack en regardant Mickey s’éloigner.
- « Et bien, oui et non. En fait je l’ai appelé, mon fiancé je veux dire, il va bien, mais il me sera impossible de rentrer avant plusieurs jours, tous les avions sont cloués au sol tant que le calme ne sera pas entièrement revenu dans le monde. En résumé je suis bloqué ici, ce qui ne me déplait pas en fait, avoua t-elle. UNIT est en piteux état et c’est sur moi que tout le monde compte pour redresser la situation. Et puis j’ai promis au Docteur de mettre fin au projet Osterhagen, mais pour être tout à fait franche, l’ampleur de la tâche m’effraie un peu … »
- « Oui je comprends tout à fait… »

Un silence s’imposa entre eux, ils continuaient de marcher dans Londres, sans réellement savoir où ils allaient.
C’est finalement Jack qui rompit le silence le premier.

- « Tu pourrais venir à Cardiff avec moi, et nous aider à Torchwood pendant quelques jours. Ça te remettrait le pied à l’étrier avant de rentrer. Et puis j’ai une certaine expérience de la restructuration des organisations de lutte anti-Aliens, je l’ai déjà fait pour Torchwood III, en l’honneur du Docteur, si tu viens avec moi, on pourrait peut être en parler et tu aurais l’occasion de t’inspirer de mon incroyable savoir faire … »
- « Ton incroyable savoir faire ?? Tu es sûr qu’on parle toujours de restructuration là ?? »

Ils rirent ensemble.

- « Bon d’accord, répondit finalement Martha soudain redevenu sérieuse, mais je te préviens, dés que je me serais remis les idées en place, et que les avions pourront à nouveau circuler normalement, je repartirai à New York. »
- « Pas de problème, je t’emmènerai moi-même à l’aéroport s’il le faut. »
- « Bon, dans ce cas j’accepte, mais je dois d’abord passer voir ma mère, la pauvre, avec tout ce qui s’est passé je dois au moins aller lui dire au revoir. »

Ils arrêtèrent de déambuler et se dirigèrent donc vers la maison de Madame Jones, ils furent même obligés de presser le pas, le soleil radieux venait à l’instant de laisser la place à une averse impressionnante et glacée...






Citation:



               Jack et Martha ne restèrent pas longtemps chez Francine Jones, juste le temps pour Martha d’aller prendre quelques affaires qu’elle avait laissé chez ses parents, dans son ancienne chambre de petite fille, quand elle était partie s’installer à New York. Elle avait tout glissé dans un sac et était redescendue partager une dernière tasse de thé avec sa mère et Jack (qui bien entendu n’avait pas pu se retenir de flirter avec la maman, au grand désespoir de la fille). Puis elle avait embrassé sa mère une dernière fois avant de repartir.

Ils prirent ensuite la direction de l’aérodrome, Jack n’avait pas menti quand il parlait de l’influence de Torchwood, il avait vraiment le bras long. En un coup de fil, il avait réussi à affréter un petit avion en direction de Cardiff, ce n’était pas un jet grand luxe, mais c’était infiniment plus rapide que la voie terrestre, si bien qu’ils arrivèrent à destination en fin de soirée. Pour finir, ils prirent un taxi en direction de l’hôtel qui allait accueillir Martha pendant son séjour, le même que la dernière fois qu’elle était venue, un lieu confortable et accueillant, à deux pas du HUB. C’était il y a tout juste quelques mois mais avec tous les événements qui s’étaient succédés depuis, cela lui semblait remonter à plusieurs siècles.


               Elle venait tout juste de quitter Jack, ils s’étaient souhaités une bonne nuit et donnés rendez vous le lendemain à Torchwood. A peine arrivée dans sa chambre, la jeune femme jeta ses vêtements dans un coin, prit une douche rapide et disparut sous la couette douillette de son lit pour une bonne nuit de sommeil plus que méritée.


               Jack quant à lui, abandonna le taxi, il préférait marcher, la pluie venait de cesser, sans doute pas pour longtemps mais le HUB n’était vraiment pas loin.
Il voulait s’éclaircir les idées avant de rentrer, le bonheur qu’il avait ressenti un peu plus tôt dans la journée en quittant le Tardis s’était totalement dissipé à présent, et la réalité refaisait surface. Il commençait seulement à réaliser tout ce qu’il aurait pu perdre.

Et chaque pas qui le rapprochait de la base le rendait de plus en plus soucieux, il pensait à Gwen et Ianto. Ils étaient en vie, ils les avaient appelés avant de quitter le Tardis pour s’en assurer, pourtant il n’arrivait pas à se débarrasser de cette désagréable et inutile sensation, ce sentiment affreux qui lui faisait imaginer le pire. Que serait-il devenu s’il leur était arrivé malheur ? Ils étaient tout ce qui lui restait, il venait de perdre Tosh, Owen, son frère …
Il n’aurait pas supporté, ça c’était certain. On ne devrait jamais s’attacher à ses collègues quand on fait un travail aussi dangereux que le sien.

Quand il sortit enfin de ses sombres pensées, il réalisa qu’il était dans le bureau de Ianto. Il entra par la porte secrète dissimulée dans le mur, derrière le bureau. Pendant tout le long couloir qui menait au cœur du Hub, Jack se demanda si ses amis seraient toujours là. En temps normal, la solitude ne lui faisait pas peur, et sa condition « d’homme qui ne peut pas mourir » l’avait souvent obligé à l’affronter, mais ce soir il se sentait bien désarmé, et la compagnie serait la bienvenue.
Mais à cette heure, il se doutait que Gwen serait déjà rentrée auprès de Rhys. Mais Ianto, lui l’attendrait, il espérait qu’il l’attendrait, il avait besoin de lui, ce soir plus que jamais.


La lourde porte crantée pivota bruyamment, Jack pénétra dans la base.
Elle était impeccable, il n’y avait plus aucune trace de tout ce qui s’était passé plus tôt dans la journée, les étagères avaient été redressées et les objets qui s’étaient éparpillés sur le sol pendant les secousses avaient repris leur place habituelle. Même la poussière qui était tombée du plafond avait été totalement nettoyée. Si Jack n’avait pas été témoin de tout ce qui s’était passé ici depuis le matin, il n’aurait pas cru que le Hub en avait été victime lui aussi.

Il s’aventura un peu plus loin dans le bâtiment, posa son manteau sur une chaise en passant à coté des moniteurs qui étaient tous éteints à cette heure. Il jeta un coup d’œil autour de lui, et il fut profondément déçu de ne voir personne. Il se laissa alors tomber dans le sofa, Gwen devait effectivement être dans les bras de Rhys ; et Ianto …

« Mon Dieu !!! Pensa t-il. Je rêve où Ianto a poussé le vice du ménage jusqu'à ranger les magazines de Gwen par ordre chronologique ?? ».

Parce qu’il était évident que c’était le jeune Teaboy qui avait tout remis en ordre. Jack sourit tendrement en imaginant son ami en train de faire le ménage à travers tout le Hub, puis son sourire devint tout à coup beaucoup moins innocent en l’imaginant faire le ménage, nu sous un tablier…

D’ailleurs, est-ce que Ianto accepterait de faire un truc pareil ?? Ce serait intéressant de lui demander …
Pour finir son sourire s’effaça totalement quand il releva les yeux et qu’il vit que les lieux étaient toujours aussi désespérément vides.
Il se releva donc avec la vague idée d’aller prendre une douche, quand il fut littéralement prit dans un étau.


C’était Ianto, il était là, bien sûr qu’il était la, il était hors de question qu’il rentre chez lui avant d’avoir revu Jack. Quand son capitaine était arrivé, il était à quatre pattes dans la salle d’autopsie, très occupé à ramasser les instruments médicaux qui s’étaient répandus sur le sol, quelle ne fut pas sa surprise de le voir là sur le sofa quand il avait enfin relevé la tête.
Il s’était approché silencieusement, se demandant quelle attitude adopter, puis Jack s’était relevé, trop absent pour le voir apparemment, et à ce moment là, il laissa tomber son flegme et se jeta tout simplement sur son patron pour le serrer dans ses bras (pas très professionnel tout ça, mais tant pis).

Cette étreinte eut un effet immédiat sur Jack, il se sentait tout à coup beaucoup mieux, sa bonne humeur était revenue en une fraction de seconde. Ils étaient en vie et c’est tout ce qui comptait. Il réalisa tout à coup que son employé avait un pouvoir sur lui, oh bien sur, Ianto avait toujours eu un pouvoir sur Jack, depuis leur toute première rencontre en fait, sauf qu’à ce moment là ce pouvoir ne venait que d’une attirance physique, et peut être aussi du petit coté inaccessible du jeune Gallois, toujours si distant à ses débuts à Torchwood, mais aujourd’hui les choses avaient bien changé, et Jack avait tout fait pour le nier. Mais ils avaient vécu tant de choses tout les deux et la mort de leurs collègues avait fini de les rapprocher, bien plus que Jack l’immortel ne l’aurait voulu.

Arf, ce n’était pas le moment de penser à tout ça, lui et Ianto avaient bien mieux à faire, ils se laissèrent tomber sur le sofa.
La nuit ne faisait que commencer...






Citation:



               Le lendemain matin, Gwen et Martha arrivèrent ensemble à Torchwood. Gwen avait aperçu la jeune médecin arriver avec une immense surprise, Jack avait visiblement oublié de prévenir son équipe, elle l’avait alors attendue avant d’entrer avec elle. Le temps d'arriver dans le Hub, Martha avait déjà expliqué à son amie la raison de sa présence ici.

- « Alors tu ne restes que quelques jours ? demanda Gwen alors que l’imposante porte pivotait pour les laisser passer, c’est dommage, j’aurais aimé que tu restes avec nous, histoire de mettre un peu de parité dans cette équipe, je me sens un peu seule depuis que … »

Gwen s’était interrompue d’un seul coup. Elle voulait bien entendu parler de la mort de Tosh, mais elle préféra ne pas continuer, c’était toujours difficile pour elle d’évoquer ce décès.Un silence gêné s’installa.

- « Je suis désolée de ce qui s’est passé » tenta Martha, mais en réalité elle ne savait pas exactement ce qui s’était passé, Jack lui avait juste dit que Tosh et Owen étaient morts en mission pour Torchwood, qu’ils s’étaient sacrifiés pour sauver la ville, rien de plus.
- « Merci, lança Gwen avant de subitement changer de sujet, où sont donc passés Jack et Ianto ? »

La jeune femme s’avança plus loin dans la base en espérant les trouver. Mais tout ce qu’elle vit fut une propreté étincelante.

- « Ça alors, Ianto a vraiment fait un travail incroyable, il a réussit à tout remettre en ordre. Sans mon aide. Elle jeta un coup d’œil coupable à Martha, j’avoue l’avoir lâchement abandonné pour aller retrouver mon cher et tendre Mari. »

Gwen leva alors sa main gauche en direction de sa nouvelle collègue pour mettre en évidence l’alliance qui ornerait désormais son doigt jusqu’à sa mort.

- « Aa oui, j’avais oublié que Gwen Cooper était devenu Mme Williams maintenant. Toutes mes félicitations !!! »

Martha saisi la main tendue de Gwen pour y admirer l’anneau de plus près, et elle ne put retenir une seconde exclamation admirative et pleine d’envie devant la beauté du bijou.

- « Oooo elle est magnifique !!! »
- « Ouiiii, et regarde, Gwen retira la bague, il a fait graver « rwy'n dy garu di » à l’intérieur, ça veut dire « Je t’aime » en gallois !!! »

En effet, ces quelques mots élégamment gravés se détachaient clairement sur la surface d’or et Martha se laissa aller à une troisième exclamations…

- « Bon, ça fait un peu « Seigneurs des anneaux », commenta Gwen, Rhys adore le film, mais ça reste très romantique !!! »

Mais le sourire de Martha avait disparu, laissant soudainement place à une moue contrite.

- « Je voulais m’excuser de ne pas avoir pu venir à ton mariage, mais je n’ai pas pu me libérer malheureusement. »
- « Pas grave, je t’assure, et puis tu n’as rien manqué, c’était une cérémonie très simple, la rassura Mme Williams avec un sourire gêné en repensant à cette journée si …mémorable. Alors et toi, tu en es où avec ton fiancé ? »

Mais Martha n’eut pas l’occasion de répondre car la porte du bureau de Jack s’ouvrit laissant apparaître, Jack lui-même, suivit de Ianto.

- « Hey !!! Salut les filles, vous arrivez tôt. » Dit Jack en les apercevant alors que Gwen remettait son alliance.
Il courut les rejoindre pour les embrasser toutes les deux.
- « Gwen, lança Ianto sur un ton plutôt enjoué en inclinant la tête en signe de bonjour, ravi de te revoir parmi nous Martha, ajouta t-il avant de se diriger vers son précieux percolateur d’un pas nonchalant et détendu. Je vous apporte vos cafés tout de suite. »

Gwen avait le sourire aux lèvres, elle attendit que Jack se soit un peu éloigné avant de se pencher vers sa collègue temporaire.

- « Un Jack en pleine forme, un Ianto souriant et détendu, en voila deux qui ont du bien s’amuser cette nuit … ». Martha sourit à son tour.

Puis Gwen commença à regarder autour d’elle, elle observa attentivement la table de travail un peu plus loin.

- « Tu cherches quelque chose ? » Lui demanda Martha intriguée.
- « Non non, je joue … » répondit distraitement Gwen.
- « Et tu joues à quoi exactement ?? Parce que de là où je suis, on dirait plutôt que tu as perdu quelque chose. »

Gwen releva la tête et fronça les sourcils.

- « On ne t’avait pas initié la dernière fois que tu es venue ? »

Martha était de plus en plus déconcertée, et ça devait se voir sur son visage car Gwen s’approcha d’elle, la prit par le poignet et l’attira un peu plus loin, en jetant un rapide coup d’œil à Jack pour voir s'il était occupé ailleurs. Parfait, il allumait les moniteurs.
La pauvre Martha s’enfonça encore un peu plus dans l’incompréhension.

- « Bon, je t’explique, ce jeu s’appelle « Où l’ont-ils fait ? » … »
- « Où l’ont-ils fait ? Euh … »
- « Stop, ne m’interromps pas, Ianto ne va pas tarder à revenir, on n’a pas beaucoup de temps. Coupa Gwen avec un chuchotement précipité avant de reprendre. Un jour, Tosh est tombée sur une séquence de vidéo de surveillance du Hub montrant Jack et Ianto dans une position disons … compromettante. Ianto avait dû oublier d’effacer les preuves pour une fois.
Quoi qu’il en soit, on était très … amusés. En fait non, Owen et moi étions très amusés, Tosh était plutôt sous le choc … Et pour cause, nos tourtereaux étaient en pleine action sur son bureau … » Gwen pouffa de rire en se remémorant la tête de son amie à la vue de cette vidéo, après cela, Tosh n’avait plus osé regarder Jack et Ianto dans les yeux pendant des semaines, et surtout, elle évitait soigneusement d’avoir à remettre les pieds dans son propre bureau…
- « Oh mon Dieu !!! » chuchota Martha, en jetant un coup d’œil mi amusé, mi embarrassé vers Jack qui avait fini d’allumer les moniteurs et qui commençait maintenant à vérifier que la brèche n’avait pas fait des siennes durant la nuit.
- « Ça je te le fais pas dire, après ça, c’est devenu un jeu entre nous, quand on s’aperçoit qu’ils ont fait des « choses », on s’amuse à chercher où ils ont pu les faire, celui qui trouve le plus de lieux différents, avec une preuve bien sûr, gagne … »
- « Le plus de lieux différents ? »
- « Un jour j’ai retrouvé la cravate de Ianto dans une des cellules … »
- « Ok, c’est bon, l’interrompit précipitamment Martha, j’ai compris le principe, pas la peine de développer davantage. »

Ianto apparut soudain dans la pièce, précédé par le tintement des tasses qui s’entrechoquaient sur son plateau au rythme de ses pas, mettant fin à ce petit conciliabule féminin.


- « Gwen ? Appela Jack pendant que Ianto déposait une tasse de café brûlant à coté de lui, tu peux venir une minute, je voudrais ton avis. »
- « J’arrive. » Elle le rejoignit devant l’écran où il s’était installé et Ianto déposa un second café destiné à la jeune femme cette fois.

Puis Ianto se dirigea vers Martha, elle prit une tasse à son tour et alla s’asseoir sur le sofa pour la boire. Elle n’était peut être pas restée assez longtemps la dernière fois pour être « initiée », mais elle avait malgré tout eut le temps de goûter au café du Teaboy suffisamment de fois pour savoir que des cafés comme les siens méritaient d’être savourés avec toute son attention.

- « Oui c’est étrange en effet, mais c’est si minuscule, ce doit être une erreur, rien d’étonnant avec tous les dérèglements de la journée d’hier… » Commenta Gwen.
- « Que se passe t-il ? » demanda Ianto.
- « Le système de surveillance de la faille a fait un relevé plutôt bizarre hier, mais Gwen a raison, ça doit seulement être un effet secondaire … » Répondit Jack qui se dirigeait maintenant vers Martha, sa tasse à la main, laissant Gwen effectuer les dernières vérifications du matin.
- « Alors Martha, qu’est ce que ça te fait de retrouver le Hub ? Tu sais que si tu t’y sens vraiment bien tu pourrais rester un peu plus … »
- « Laisse tomber Jack, l’interrompit elle, je te l’ai dit, j’ai trop à faire à UNIT … »

Elle se laissa tomber dans le fond du sofa en souriant, elle voyait clair dans le jeu de Jack maintenant, il ne l’avait pas fait venir pour la conseiller dans ses futurs choix concernant UNIT, mais plutôt pour tenter de l’embaucher. C’était plutôt flatteur, mais elle était décidée à redresser la situation à New York, même si elle ne savait pas encore comment elle s’y prendrait.

Ianto observait la scène, Jack lui avait confié la veille, entre deux étreintes, qu’il aimerait effectivement que Martha les rejoigne. Le jeune homme en aurait été ravi, tout autant que Gwen d’ailleurs.

Pendant qu’il se perdait dans ses pensées, la jeune femme avait déposé sa tasse désormais vide sur la table devant elle, juste à coté de la pile de revues soigneusement empilées et classées par ordre chronologique.
Ianto s’approcha alors pour la ramasser et s’aperçut en tendant le bras qu’il lui manquait quelque chose …

- « A qui appartient cette montre ? Demanda Martha. Je viens de la trouver entre les coussins. »
- « C’est la mienne !!! S’exclama Ianto. J’ai dû la perdre hier soir quand … » Il s’interrompit brusquement, un sourire coupable sur les lèvres, qui s’évanouit d’un coup quand il réalisa ce qu’il avait été sur le point de dire.
- « Quand quoi ? » Insista sournoisement Gwen depuis son écran d’ordinateur.

Ianto chercha de l’aide auprès de Jack mais ce dernier ne semblait pas disposé à le satisfaire, en fait il s’amusait trop à le regarder se débattre et rougir comme un enfant prit en faute.

- « Quand … je … classai les revues … » Parvint il finalement à bégayer avant de reprendre sa montre. Il l’enfila rapidement et ramassa les tasses vides de ses amis, puis disparut aussi vite qu’il le put vers le doux refuge que lui offrait sa précieuse machine a café.

Martha lança un regard en direction de Gwen pour lui signifier qu’elle venait de marquer un point, celle-ci leva le pouce pour la féliciter avant de se replonger dans son écran.
Son visage se tendit soudainement, ce qu’elle voyait la laissait perplexe.

- « Jack, il se passe un truc bizarre. »






Citation:



Jack se retourna.
- « Que ce passe t-il Gwen ? »Elle ne répondit pas, se contentant seulement de lui faire signe de venir la rejoindre, sans même lever le nez de son écran. Jack s’exécuta et la rejoignit, suivi de Martha.

Ils se placèrent de part et d’autre de la jeune femme et regardèrent l’écran à leur tour, attendant des explications.

- « Le système de surveillance de la faille vient de détecter une activité en plein Cardiff. »

Martha s’approcha de l’écran pour mieux voir le relevé.

- « Mais c’est insignifiant pour une ville construite directement sur la brèche, ce genre de chose doit se produire tous les jours… Non ? »
- « Oui c’est exact ! répondit Jack. Gwen, elle a raison, je ne vois pas ce qu’il y a de… » Le patron de Torchwood 3 fronça les sourcils avant de se tourner vers sa collègue. « Mais c’est… »
- « Exactement ! »

Ils échangèrent un regard éloquent. Ils travaillaient ensemble depuis assez longtemps pour ne plus avoir à se parler pour se comprendre.
Martha, quant à elle, avait un peu plus de mal, et pour la deuxième fois depuis son arrivée, elle était perdue. Son regard passait de l’un à l’autre, en attendant patiemment que l’un des deux se décide enfin à lui expliquer.

- « Ça alors… c’est étrange… » Souffla Ianto derrière les trois autres, qui sursautèrent. Ils ne l’avaient pas entendu revenir.

Son visage avait repris une couleur normale, et il était ravi que la conversation ait enfin quitté le terrain glissant de sa vie privée.
Martha attendait la suite… une explication… un indice alors… même un tout petit indice…
Non, juste un autre échange de regards interrogateurs … Mais depuis quand l’équipe Torchwood maîtrisait-elle la télépathie ?

- « Hum hum, l’un de vous pourrait-il m’expliquer… »

Les trois autres se tournèrent vers elle avec un regard confus, et ce fut finalement Ianto qui se lança dans les explications.

- « Oh oui, désolé… » S’excusa t-il avant de se redresser.

Ensuite il reboutonnât la veste de son costume toujours impeccable, réajustât sa cravate qui n’avait pas vraiment besoin de l’être, puis il s’éclaircit la gorge. Pour finir, il pris une profonde inspiration avant d’entamer enfin son explication. Il avait l’air d’un professeur donnant une leçon à un élève.

- « Voilà, comme tu le sais, la ville a été bâtit sur une faille spatiaux temporelle. L’une de nos missions premières, est de surveiller l’activité de cette faille afin de mieux pouvoir appréhender ce qui pourrait éventuellement en sortir. Pour cela nous utilisons toutes sortes de capteurs qui enregistrent la moindre des fluctuations énergétiques émanant de la brèche. »

Évidement Martha savait déjà tout ça, mais Ianto était si bien partit qu’elle ne voulait pas l’interrompre.

- « La brèche étant très active, nous enregistrons très souvent des signes d’activités très minimes à travers toute la ville, comme sur le relevé ici présent. Il désigna l’écran de l’ordinateur : La plupart du temps, nous n’y prêtons aucune attention. Mais là, c’est différent, quelque chose ne va pas dans ce cas précis… »
- « Et qu’est ce qui cloche exactement ? »

Cette fois ce fut Jack qui lui apporta la réponse.

- « C’est tout simplement sa composition. Quand la faille s’active, elle laisse derrière elle des résidus d’énergie, c’est sans conséquence et ça se dissipe très rapidement, mais là, on peut s’apercevoir que quelque chose a changé dans la composition de ces fameux résidus. Regarde ! »

Jack soulignât de son doigt un relevé normal, puis le relevé bizarre. On pouvait effectivement voir une petite différence, si petite qu’il fallait vraiment avoir l’œil habitué à tous ces chiffres pour la voir.

- « Alors bien sûr, ce changement peut sembler insignifiant, mais c’est la première fois que ça arrive, et je n’aime pas beaucoup ce genre de première fois… »
- « Bien, alors qu’est ce qu’on fait patron ? » Demanda Gwen.
- « Ce qu’on fait toujours quand il se passe quelque chose d’anormal… On va aller jeter un petit coup d’œil. Dit-il avec un grand sourire. Gwen, Ianto, allez voir du côté du 2ème relevé. Martha et moi, on s’occupe du premier, celui qu’on a d’abord pris pour une erreur. »

Ils se dirigèrent tous les quatre vers la sortie. Au passage, Jack saisit son manteau qui était resté sur le dossier de la chaise depuis la veille.


               Jack et Martha avaient prit le Suv, Jack était au volant, privilège du patron.
Ils roulaient depuis plusieurs minutes. La route était encore humide de la pluie de la veille, qui s’était prolongé une partie de la nuit. Elle avait cessé maintenant, mais le ciel restait très menaçant.

- « Alors Gwen t’a « initié » ? » demanda Jack en souriant, les yeux fixés sur la route.

Martha le regarda en faisant mine de ne pas comprendre.

- « Je ne suis pas idiot, repris Jack, ça fait un moment que j’ai compris leur petit manège, mais je laisse courir… »

En effet, Jack ne disait rien… parce qu’il s’en fichait. Le Capitaine Harkness ne s’était jamais sentit gêné par quoi que ce soit, et ce n’était certainement pas les petites indiscrétions des ses amis sur sa vie privée qui allait changer ça. Et puis il avait remarqué que ce genre d’occupation rapprochait les membres de l’équipe et développait même leur sens de l’observation. Alors au final, c’était même plutôt bénéfique.

- « …Ianto a fini par le remarquer lui aussi, mais contrairement à moi, ça ne le laisse pas indifférent, au contraire, il passe son temps à essayer d’effacer toutes traces… »

Pauvre Ianto, quand il s’était aperçu du petit jeu de ses collègues, il s’était senti tellement mal à l’aise qu’il avait mis un point d’honneur à ne plus leur laisser d’occasions de s’amuser à ses dépends. Mais malgré tout ses efforts, l’inventivité de Jack parvenait régulièrement à dépasser l’organisation du brave Teaboy, et il n’était donc pas rare qu’il laisse quelques indices à ses camarades de plus en plus exercés.

- « …Et pour te dire la vérité, ça m’amuse beaucoup de le voir se démener pour effacer toutes les preuves de nos activités, il en devient presque parano quelquefois. C’est devenu une sorte de combat secret entre lui et le reste de l’équipe. »

Il devint soudain silencieux. Le reste de l’équipe, ça c’était avant, aujourd’hui cela ressemblait plus à un duel entre lui et Gwen.
Le silence se prolongea, Martha jeta un coup d’œil vers Jack. Son visage s’était refermé. Il ne souriait plus. La jeune femme sentait bien le malaise. Elle avait compris qu’il vivait très mal cette tragédie. Sa douleur allait bien au-delà de ce que pouvait ressentir le responsable d’une équipe face à la mort de certains de ses membres. Il avait perdu des amis proches.
Elle voulu le réconforter, mais Jack ne lui en laissa pas l’occasion.

- « Alors, tu n’es toujours pas intéressée par l’idée de nous rejoindre ? En plus de découvrir toutes les merveilles extra-terrestres de la ville, tu pourrais aider Gwen à tourmenter Ianto ! »

Il avait de nouveau accroché un sourire sur ses lèvres. Mais Martha n’était pas dupe, Jack, le héros immortel, avait une profonde fissure dans son armure et il lui faudrait plus de temps que d’habitude pour la colmater.






Citation:



Ils arrivèrent finalement à destination. Jack gara le Suv dans la rue principale et ils abandonnèrent le véhicule pour rejoindre le lieu exact de l’étrange relevé. Ils marchèrent en silence. Jack observait les alentours, la ville était impeccable. Le personnel municipal avait bien fait son travail, il ne restait plus rien du désordre dû aux deux déplacements de la planète. Martha quant à elle avait les yeux rivés sur le GPS.

- « C’est ici » Affirma t-elle après quelques minutes.

Elle releva la tête et rangea le GPS dans son sac. Ils se trouvaient dans une petite ruelle, totalement déserte.
Elle saisit alors un autre appareil pour analyser l’air de la petite rue, pendant que Jack la parcourait de long en large pour tenter de trouver un indice quelconque.

- « Quoi qu’il se soit passé ici, c’est terminé … dit elle après avoir balayé la zone avec ses capteurs, toutes les mesures sont normales. »

Elle tourna la tête pour voir où en était son collègue « provisoire », mais elle ne le vit pas immédiatement, elle due baisser le regard. Il était à genoux et observait quelque chose sur le sol.

- « Tu as trouvé quelque chose ? » demanda t-elle.
- « Je crois que oui, lança t-il, regarde. » Elle remit le capteur dans le sac et le rejoignit.

Elle se plaça à ses cotés et aperçut une trace visqueuse sur le sol. Cela ressemblait vaguement aux traces que peuvent laisser les escargots, mais celle-ci avait été partiellement effacée par la pluie.

- « Fait un prélèvement Martha, s’il te plait. La jeune femme s’exécuta pendant que Jack tentait de suivre la trace, regarde, on dirait que « ça » s’est dirigé vers la bouche d’égout… Ou que ça en est sortit, difficile à dire, la pluie a presque tout effacé. »

Martha acquiesça en regardant la substance visqueuse et grisâtre qu’elle venait de mettre dans un tube en plastique.

- « Alors, ça te rappelle quelque chose ? Tu as peut-être déjà vu ça à UNIT ? »
- « Pas vraiment, mais je t’en dirai sûrement plus quand je l’aurais analysé. »

Jack jeta un dernier coup d’œil autour de lui, ils n’apprendraient rien de plus ici.
Mais peut-être qu’en allant jeter un coup d’œil en dessous…
Il fixa la grille de l’égout, puis Martha. Sentant que ce regard était lourd de sens et surtout, qu’il n’augurait rien de bon, la jeune femme n’osa pas poser de questions.
Mais ses inquiétudes furent vite confirmées quand Jack souleva la lourde plaque de fonte avant de jeter un coup d’œil dans le trou noir et nauséabond qu’il venait de libérer.

- « Non !!! Ne me dis pas que tu comptes sérieusement descendre là dedans… » Demanda Martha avec un soupçon de panique dans la voix.

Jack la fixa de nouveau d’un regard pétillant cette fois.

- « Non… Il sourit en voyant le soulagement de son amie. NOUS allons descendre là dedans… »

Le Capitaine se délecta du regard dégoûté de l’ex compagne du Docteur.

- « Quoi ?! Tu ne vas pas me dire que le Docteur ne t’a emmené que dans des endroits charmants ? »

Martha lui lança un regard acide et le suivi alors qu’il commençait à descendre dans le trou circulaire.

Jack sauta les trois derniers barreaux de l’échelle et ses pieds retombèrent sur le sol dans un bruit mat qui résonna dans le tunnel sombre. Martha le rejoignit quelques secondes plus tard.

- « Si tu veux vraiment le savoir, j’ai déjà visité des égouts avec le Docteur. Et c’est justement pour cela que je n’ai pas spécialement envie de recommencer. »

Elle n’avait pas fini sa phrase que Jack avait déjà fait quelques pas, jusqu’à ce qu’il s’arrête subitement. Il était dans le noir, le noir complet… et il avait bêtement oublié de prendre une lampe torche.

« Quel idiot » pensa t-il.

Il se tourna alors vers Martha en cherchant un moyen de lui avouer son stupide oubli sans avoir l’air trop stupide justement. Mais c’était trop tard. Elle n’avait pas bougé et se trouvait donc toujours sous la lumière provenant de l’ouverture de l’égout et Jack put voir qu’elle tenait deux lampes dans ses mains, elle avait dû les prendre dans le sac, que par commodité ils avaient laissé dans la ruelle déserte, avant de descendre.

- « Ne fait aucun commentaire » Fit Jack en saisissant la torche qu’elle lui tendait.
- « Mais je ne comptais pas en faire, franchement je ne crois pas que ce soit utile… »

Elle sourit et Jack, mauvais joueur, pressa le pas.

Quelques instants plus tard, ils étaient tous les deux redevenus sérieux. Ils avaient trouvé les traces gluantes qui se déroulaient devant eux comme une piste. Mais les empreintes étaient très lacunaires, la pluie en ayant balayé une bonne partie par l’écoulement de l’eau dans le tunnel. Malgré tout, elles restaient assez faciles à suivre, les quelques traces restantes se reflétant clairement grâce à la lumière des torches électriques.

Cela faisait maintenant un bon moment qu’ils marchaient dans la boue malodorante et l’excitation de découvrir quelque chose avait maintenant laissé place à une profonde lassitude.
Mais tant qu’il y aurait des traces à suivre, il était hors de question qu’ils laissent tomber.
Une seule chose était positive, leur nez c’était enfin habitué à l’odeur…
Ils marchèrent encore quelques minutes quand Martha s’arrêta soudainement. Jack lui continua encore un moment avant de finalement se rendre compte qu’il n’y avait plus personne à ses cotés. Il se retourna.

- « Martha ? Qu’est-ce que … » Commença t-il.
- « CHUT !!! Ordonna la jeune femme en mettant son index sur ses lèvres. Écoute. »

Jack obéit et tendit l’oreille, mais il n’entendit pas le moindre son. Il allait le faire remarquer quand il l’entendit à son tour. Ce n’était pas très clair et il fallu que le bruit se fasse entendre encore une fois pour qu’il réalise qu’il s’agissait d’un gémissement, ou peut être une sorte de râle. Le son provenait du fond du tunnel qui s’étendait juste devant eux, ils braquèrent tous les deux leur lampe dans cette direction mais, il n’y avait rien.

Jack et Martha échangèrent un regard à nouveau empli d’excitation et de curiosité avant de se lancer dans cette direction.
Une fois arrivé au bout du souterrain, Jack ralentit le pas et sorti son arme. Il tendit son bras gauche pour retenir Martha et lui faire comprendre qu’elle devait rester derrière lui.

La tension était palpable, le tunnel était devenu trop silencieux, on entendait plus que le ruissellement de l’eau croupie qui résonnait au loin. Jack avançait très lentement à présent, son arme braquée devant lui, prêt à faire feu. Il ne voulait pas être surpris en passant l’angle du couloir. Martha, qui n’avait pas d’armes, restait derrière lui et s’occupait d’éclairer la zone de tir du Capitaine.

Ils retinrent leur souffle alors qu’ils s’apprêtaient enfin à voir ce qui se trouvait dans le couloir latéral. Soudain, en un éclair, Jack bondit, son arme toujours prête à tirer sur l’Alien, probablement baveux et terrifiant, qui se cachait ici.
Sauf qu’il n’y avait rien. Rien ne se cachait dans ce tunnel. Martha en éclaira chaque recoin pour s’en assurer, mais il était clair qu’il n’y avait aucun Alien, ni baveux, ni effrayant par ici. Elle poussa un soupir qu’on pouvait interpréter comme étant un mélange de soulagement et de déception.

- « On lui a peut-être fait peur… » Supposa t-elle.
- « Ou peut-être que ce n’était que des rats… »

Martha qui n’appréciait pas vraiment l’idée d’avoir fait tout ce chemin dans un égout puant pour ne trouver que des rats, s’enfonça un peu plus dans le couloir, juste pour être sûr, jusqu'à ce que son pied s’enfonce dans quelque chose de mou.
« Pas grave, grogna t-elle, ça porte bonheur… » Elle baissa les yeux et s’aperçut qu’elle venait de marcher dans la substance grisâtre, sauf que cette fois, la trace était fraîche.

- « Jack, on l’a trouvé !!! » Lança t-elle avant de s’élancer dans le tunnel en courant, à la suite de l’empreinte baveuse.

Jack la suivi, son arme toujours en main, maudissant sa précipitation qu’elle tenait sûrement du Docteur…
Mais elle s’arrêta au croisement suivant. L’empreinte disparaissait pour de bon dans un tunnel où l’eau coulait encore à torrents.
Cette fois c’était terminé, ils n’avaient plus aucune chance de rattraper cette chose.
Ils pouvaient tous les deux distinguer clairement la déception dans le regard de l’autre, la lumière extérieure leur parvenant à travers une grille qui donnait sur le caniveau.






Citation:



Gwen et Ianto arrivèrent à l’emplacement du second relevé, le trajet avait été court et relativement silencieux. Ils descendirent de voiture et s’approchèrent du lieu exact de la deuxième apparition du phénomène et ils furent plus que surpris de voir que la police se trouvait déjà sur place.
Gwen plissa les yeux.

- « On dirait Andy… »

Effectivement, c’était bien lui, il semblait interroger une jeune femme.

- « Va voir avec lui, il s’est peut-être passé quelque chose, fit remarquer Ianto, moi je vais voir un peu plus loin si je trouve … euh … ce qu’on cherche … » Il haussa les épaules et commença à fureter dans les alentours. Gwen, elle, se dirigea donc vers Andy qui venait de quitter la femme qu’il interrogeait.

Une chance qu’elle le connaissait, cela lui facilitait grandement la tâche, la police était rarement coopérative avec Torchwood ...
Il pâlit en voyant son ancienne collègue s’approcher.

- « Oh non, ne me dit pas qu’il se passe encore des trucs atroces !!! » gémit-il.
- « Ça je ne sais pas encore, à toi de me le dire, que s’est-il passé ici ? »
- « Eh bien …rien… Rien qui puisse intéresser Torchwood en tout cas. Mais il continua devant le regard insistant de Gwen. On nous a appelé pour nous signaler une bagarre. »

Il pointa deux jeunes femmes assises un peu plus loin, sous la surveillance de son équipier, avec son menton, elles étaient toutes les deux bien amochées.

- « Quand on est arrivé, elles étaient encore en train de se taper dessus, alors on les a séparées… »
- « Et pourquoi elles se battaient ? »
- « C’est assez flou, aucune d’elles n’a vraiment été en mesure de nous donner une raison précise. Elles sont, ou en tout cas elles étaient, amies… On ne sait pas exactement ce qui a pu les pousser à en venir aux mains. J’ai interrogé un gamin qui a été témoin de la scène, il dit qu’elles discutaient tranquillement et qu’elles ont commencé à hausser le ton en passant dans la rue, là-bas au niveau de la bouche d’égout… Et puis ça n’a fait qu’empirer… Si tu veux mon avis elles ont tout simplement pété un plomb à propos d’un mec peut être, rien d’étonnant avec ce qui s’est passé hier, tout le monde est un peu sur les nerfs. D’ailleurs qu’est ce qui s’est passé hier ? »

Mais Gwen ne l’écoutait plus, elle avait maintenant les yeux fixés sur la rue où la dispute avait éclaté. C’était une rue tout à fait ordinaire, bordée de quelques boutiques, mais encore peu passante à cette heure de la matinée. Elle aperçue Ianto un peu plus loin, il venait de terminer les analyses de bases et rangeait le matériel dans le sac.

- « Gwen !? » appela Andy.

La jeune femme se retourna.

- « Oh, excuse moi, j’étais ailleurs. »
- « Que s’est il passé hier ? » répéta t-il, c’était bien des Aliens n’est-ce pas ? »
- « Eh bien … Oui. Mais ne t’inquiètes pas tout est rentré dans l’ordre maintenant. »
- « Évidemment, soupira le policier, ça aurait été trop beau que ce ne soit qu’une histoire d’OGM pour une fois … »
- « Les OGM ?? »

Mais elle n’eût pas l’occasion d’en savoir plus, car la voix de Ianto retentit derrière elle.

- « Je dois te laisser Andy, merci de ton aide. » Et elle fila rejoindre son collègue.

Il était accroupi devant la bouche d’égout et venait de reboucher un tube en plastique dans lequel il avait mis un échantillon d’une substance grisâtre et gluante.

- « Qu’est-ce que c’est ? Demanda t-elle d’un air dégoûté.
- « Je ne sais pas, mais il y en a pas mal par ici, regarde. » Il désigna la zone qui s’étendait à proximité de l’égout.

On pouvait effectivement remarquer qu’il y avait une quantité appréciable de cette substance un peu partout.

- « On dirait que la chose qui sécrète ceci, il leva le tube de plastique, est sortie de l’égout, a fait un petit tour avant de finalement y retourner… »

Il se pencha pour examiner de plus près la grille de l’égout. Une odeur désagréable lui titillât les narines et il voulut reculer, mais quelque chose attirât son attention. Il venait d’apercevoir un reflet lumineux à l’intérieur de la sombre galerie.

- « Qu’est ce qu’il y a ? » Demanda Gwen intrigué.

Mais Ianto ne répondit pas, trop occupé à essayer de distinguer quelque chose. Il se rapprocha encore un peu. Gwen, en fit autant espérant ainsi voir ce qui intriguait tant son collègue. Très vite, ils se retrouvèrent tous les deux à quatre pattes sur la route, devant le trottoir, la tête dans le caniveau à scruter l’obscurité des égouts. La situation était plutôt cocasse et les quelques passants ne manquèrent pas de le remarquer.

Soudain, Gwen aperçu à son tour un reflet lumineux mais cette fois, il semblait se rapprocher d’eux, de plus en plus rapidement. Gwen et Ianto froncèrent les sourcils et tout à coup…

- « Salut vous deux ! »

Ils bondirent de surprise en poussant un cri, se retrouvant assis au milieu de la route. Ils entendirent des rires qui leur étaient familier sortir de l’égout, avant de finalement voir apparaître les deux têtes de leurs collègues derrière la grille.

- « Jack ?! Martha ?! S’exclama Ianto incrédule. Qu’est-ce que vous faites là dedans ? »
- « Longue histoire, on vous expliquera tout ça plus tard. Répondit Jack. Cette bouche d’égout est trop petite pour qu’on puisse sortir par là. On va devoir faire le chemin inverse. On se retrouve au Hub. Enfin, quand vous aurez retrouvé votre calme et votre dignité… » Ajouta t-il.

Il rit à nouveau avant de repartir pour le Suv suivi de Martha qui riait elle aussi.
Les deux gallois reprirent leur souffle avant de se relever et en voyant le nombre de regards curieux qu’ils suscitaient, ils comprirent qu’il serait plus facile de retrouver leur calme que leur dignité.






Citation:



Une bonne demi-heure plus tard, Jack était de retour au Hub, il avait déposé Martha à son hôtel afin qu’elle puisse prendre une douche rapide et se changer. Il en fit autant dans la salle de bain de la base.
Ianto qui avait senti venir son patron avant même de le voir, s’était saisi du fameux manteau qu’il aimait tant pour lui faire subir un rafraîchissement complet. Gwen de son côté, profita de se laps de temps pour transformer la salle d’autopsie en laboratoire pour que Martha puisse y effectuer ses analyses.

Une autre demi-heure plus tard, Jack et Martha étaient de nouveau propre et tout le monde était réuni dans la salle d’autopsie, contemplant le résultat de leur excursion.
Seule Martha s’affairait un peu plus loin. Elle avait revêtu sa blouse blanche de médecin et avait commencé à mettre en place toutes sortes de tests.

En fait, leur butin n’était composé que des deux prélèvements, dont les deux flacons qui les contenaient étaient posés l’un à côté de l’autre sur la table d’autopsie. Ils avaient l’air identiques. Cela paraissait bien maigre comme résultat, mais comme ils ne savaient pas vraiment ce qu’ils cherchaient, cela pouvait tout aussi bien être énorme.

- « Bien ! » Commença Jack.

Il était assis sur ses talons pour être au même niveau que les deux petits tubes de plastique qu’il regardait fixement, les mains posées sur la table pour garder l’équilibre.
Ianto et Gwen lui faisaient face, debouts de l’autre côté de la table.

- « La première question qui me vient à l’esprit quand je vois ce truc grisâtre et gluant c’est « Qu’est-ce que c’est ? » » Dit-il en se relevant.
- « A première vue, je dirais que ce n’est pas humain. » Rétorqua Ianto avec un sourire. Jack lui lança un regard désapprobateur avant de croiser les bras.
- « Ça dépend, quand Rhys éternue il lui arrive souvent de rejeter ce genre de substance par les narines… » Lança Gwen avec un air sérieux.

A cette réflexion, Ianto fit une grimace de dégoût et Jack lança un autre regard désapprobateur, après quoi, le silence s’imposa de lui-même… (Que dire après une telle révélation…)
Après quelques très longues secondes pendant lesquelles Ianto ne put faire disparaître l’horrible vision d’un Rhys avec le nez qui coule qui s’était imposée à son esprit, le docteur Jones les rejoignit au centre de la pièce. Elle se plaça à côté de Jack.

- « Voilà, j’ai mis en place les analyses de bases, on ne devrait pas tarder à connaître la composition de ces substances. »

Martha se pencha pensivement vers les tubes.

- « Quels que soient les résultats des analyses, c’est la première fois que je vois une chose pareille… »
- « Oh, je pense qu’à partir de maintenant on peut définitivement appeler ça de la morve… » Annonça Ianto avec un regard en biais à sa collègue au mari si raffiné.

Jack se laissa aller à un dernier sourire avant de redevenir sérieux. Il fronça les sourcils, puis il commença à mettre en évidence le peu d’informations qu’ils pouvaient déduire de leurs découvertes.

- « Martha et moi n’avons pas eu beaucoup de chance, la … morve mise à part, il n’y avait rien de concluant dans la petite ruelle et la pluie avait presque tout effacé… On a seulement pu constater que les traces menaient à un égout, d’où notre petite escapade souterraine. On a entendu une espèce de respiration, mais on a rien pu voir. Et vous, qu’avez-vous découvert ? » Interrogea t-il.

Ce fut Ianto qui répondit :

- « Et bien la même chose que vous en fait, de la morve et des traces menant à un égout. Ce truc est sortit dans la rue avant de retourner sous terre. »
- « Donc, quoi que ce soit, on est au moins sûr que « ça » utilise les égouts pour se déplacer à travers la ville et que ce n’est pas très grand, sinon on n’aurait pas pu le rater. » Affirma Martha.
- « C’est vrai. Continua le Capitaine. Donc ça se déplace, ça respire et ce n’est pas très grand. J’en conclus qu’on a à faire à un Alien. Par conséquent, tout cela n’a rien à voir avec une activité anormale de la faille comme on l’avait cru au départ. Ce n’est qu’un simple rejet d’une nouvelle espèce alienne sur Terre, comme on en a régulièrement avec les Weevils… »
- « Tu oublies un détail Jack. Les relevés du système de surveillance de la faille sont anormaux et on n’a jamais eu ce type de relevés auparavant, alors pourquoi maintenant s’il ne s’agit que d’un rejet ordinaire ? » Fit remarquer Gwen.

Elle marquait un point. Il était clair qu’une entité extra terrestre avait été rejetée par la faille, une créature baveuse de toute évidence, mais cela arrivait très souvent et les relevés étaient TOUJOURS les mêmes, il n’y avait pas de raison que cela change subitement.
Le silence s’imposa de nouveau.

Et ce fut Ianto qui le brisa :

- « Gwen ? Tu as appris quelque chose d’intéressant de la part d’Andy ? » Demanda t-il.

Gwen qui réfléchissait sursauta à la question de son ami. Elle pensait à cette histoire d’égout. Les informations qu’elle avait obtenues de son ancien collègue lui avaient d’abord semblé sans rapport avec leur problème, mais elle venait de ce souvenir d’un détail de leur conversation.

- « La police était sur place pour une simple bagarre entre deux jeunes femmes, j’ai d’abord pensé que ça n’avait aucun rapport, mais il m’a dit que la dispute avait commencé juste devant l’égout où l’Alien était censé se trouver, c’est peut-être lié… Oui je sais, je vais peut-être un peu vite, ajouta t-elle devant les regards sceptiques de ses collègues, mais avouez que la coïncidence est étrange. Deux amies, très proches d’après Andy, qui commencent à se taper dessus comme ça en pleine rue, c’est quand même inhabituel … »

Les autres restaient pensifs, elle n’avait pas tort, la probabilité pour qu’une activité extra-terrestre et une bagarre entre deux bonnes amies se déroulent exactement au même moment et au même endroit était relativement mince…

- « Et cet affrontement féminin a vraiment été violent ? » demanda Jack.
- « Euh, d’après ce que j’ai vu, je dirais que oui, elles étaient pas mal amochées. » Répondit Gwen sans trop savoir où Jack voulait en venir.
- « Elles se sont griffées, tirées les cheveux, données des coups de poings ? » continua Jack.
- « Je ne sais pas exactement, mais c’est probable… Est-ce vraiment important ? »
- « Hum peut être… Le Capitaine inspira profondément avant d’en venir au but .
«Et pour finir, est ce qu’il y avait de la boue, parce que j’aurais adoré voir ça… »
- « JACK !!! » Coupa Gwen en criant.

Martha lui donna un coup de coude dans la poitrine et Ianto leva les yeux au ciel. Puis ils l’abandonnèrent dans la salle d’autopsie à la fois amusé et exaspéré.

- « Quoi ?! Je ne faisais que demander, il est important de réunir tous les détails si on veut connaître notre ennemi potentiel. » Cria t-il dans le dos de ses amis, en se massant les côtes à l’endroit où Martha avait enfoncé son coude.

Il sourit et rejoignit son équipe. Il se plaça dans l’encadrement de la porte :

- « Bien, alors si je récapitule, on a probablement un Alien enrhumé qui se promène dans Cardiff. Et si Gwen a raison, on ne devrait pas tarder à en avoir des nouvelles… »
- « Dans ce cas, espérons que je me trompe. »

Tout à coup, une alarme retentit en provenance de l’un des moniteurs. Ianto, qui était le plus proche se précipita pour voir de quoi il s’agissait.

- « On va peut-être avoir la réponse à nos questions plus rapidement que prévu. L’ordinateur a détecté une autre activité anormale, mais elle est plus puissante que les deux précédentes… Quoi que ce soit, ça évolue. »

A ces mots, Jack courut prendre son manteau, qui sentait le frais à nouveau et se dirigea vers la sortie en criant :

- « Gwen, avec moi. Ianto, tu restes ici avec Martha, tenez-moi informé de tous les résultats des analyses dès que vous les aurez ! »

Gwen enfila sa veste et sortit aussitôt, suivi de Jack.






Citation:



Brian s’était finalement décidé de remettre le nez dehors. Ça n’avait pas été simple de se décider, mais comme son père le lui avait si souvent répété, quand on tombe de cheval, il faut tout de suite remonter et puis surtout, il n’avait plus de thé…

Il avait donc pris son courage à deux mains et avait décidé de sortir en acheter, au magasin bio évidemment, plus question de manger n’importe quoi désormais !

Cette fois tout était normal, les rues étaient redevenues propres et semblaient reprendre un rythme de vie ordinaire. Les gens recommençaient à sortir, le visage toujours un peu crispé, mais avec un peu moins d’appréhension tout de même.
Il marchait donc dans la rue, en direction de l’épicier bio, reprenant confiance en la normalité du monde à chacun de ses pas. Il observait les alentours, juste pour être sûr.

Un homme laissait son chien se soulager sur un réverbère, un peu plus loin sur le trottoir d’en face, un couple se promenait main dans la main et à quelques mètres devant lui se trouvait une vieille dame qui marchait tranquillement pour aller faire des courses matinales. Au-dessus de lui le ciel était toujours gris, mais il ne pleuvait pas …

Bref, rien d’anormal.

Jusqu’à ce qu’il entende ce bruit…
Un bruit qu’il avait déjà entendu auparavant, dans une ruelle, une sorte de râle.
Brian se figea et tendit l’oreille. Non !! Ça ne pouvait pas être vrai, c’était juste un effet de son imagination. Il tourna frénétiquement la tête dans tous les sens espérant trouver une explication logique à la présence de ce bruit. Mais rien dans les environs ne pouvait produire ce genre de son.

Cela semblait provenir d’en dessous. Il baissa alors les yeux, il se trouvait sur la plaque d’un égout. Et là, il la vit. La chose, cette chose si bizarre qui l’avait terrorisé la veille. Il pouvait la voir se glisser hors de l’égout en se faufilant entre les barreaux qui composait la plaque juste sous ses pieds.

La chose était toujours aussi gluante, toujours aussi grisâtre, toujours aussi écœurante. Seule petit changement, et qui n’avait rien de très rassurant, la bestiole avait doublé de volume…
Horrifié, Brian était comme paralysé.

Puis la créature s’éloigna, elle roulait comme une balle en laissant derrière elle une traîné visqueuse, avant d’atteindre le centre de la rue. Là, elle s’immobilisa.
Brian reprit peu à peu contenance, la chose restait totalement immobile, personne d’autre dans les parages n’avait l’air de l’avoir remarquée.

Il commençait à se demander s’il n’était pas temps de s’enfuir, la boule grise n’avait pas spécialement l’air menaçante, mais elle diffusait quelque chose de désagréable, quelque chose qu’il n’avait pas ressenti la première fois qu’il l’avait vue.
Tout à coup, son malaise devint plus prononcé, un sentiment de colère s’insinuait dans son esprit, un sentiment soudain qui n’était pas le sien, il était sorti acheter du thé, il n’avait aucune raison de se sentir en colère.
Et pourtant, il avait envie de crier après quelqu’un.

Quand il parvint à détacher les yeux de la chose, il constata que tous les passants des alentours étaient en train de se disputer. Les deux amoureux ne s’embrassaient plus, bien au contraire la fille frappait son ami qui lui hurlait des insultes, l’homme s’était mis à malmener son chien et même la vieille dame donnait des coups de parapluie au pauvre diable qui avait voulu l’aider a traverser la rue, et c’était comme ça chez tous les passants présents.

Puis son regard se posa à nouveau sur la chose, elle aspirait l’air frénétiquement. Elle avait l’air d’apprécier le chaos ambiant, elle avait même l’air d’en profiter parce qu’à chacune de ses inspirations, elle gagnait en volume.
Pendant ce temps, la rue tout entière était gagnée par la colère et les disputes s’étaient transformées en un violent affrontement généralisé. On entendait des hurlements de haine et de douleur, mêlé de bruit de coups et de verre brisé…

Brian ignorait combien de temps tout cela avait duré, il ne savait pas non plus comment il avait bien pu résister à l’envie d’aller se jeter dans la mêlé pour distribuer quelques coups lui aussi. Peut être était-ce le mélange de peur et de fascination que la créature lui inspirait qui l’avait retenu, il n’avait tout simplement pas pu se résigner à la quitter des yeux.

Quoi qu’il en soit, tout avait cessé aussi soudainement que cela avait commencé. Brian avait été tiré de son état second par le bruit des sirènes des voitures de police qui arrivaient sur les lieux. C’était sans doute ce même bruit qui avait distrait, peut être même effrayé la créature, peut être ne se sentait elle pas encore suffisamment forte pour affronter trop de monde en même temps. Brian n’arrivait toujours pas à en détacher les yeux, il la regardait encore quand elle glissa jusqu’à la bouche d’égout, de l’autre côté de la route. Elle avait encore grossi pour atteindre la taille d’un gros chien, mais sa consistance lui permettait toujours de ce faufiler entre les grilles des plaques métalliques.

La chose venait tout juste de disparaître quand les voitures de police arrivèrent enfin au bout de la rue. Brian parvint finalement à relever les yeux, c’est à ce moment qu’il réalisa l’ampleur de ce qui venait de se produire. Tous les passants qui avaient eu le malheur de passer par là gisaient sur le sol, ils étaient tous en vie, mais certains avaient l’air d’être sérieusement blessé, on pouvait entendre leurs gémissements. Des éclats de verre jonchaient le trottoir devant un pub un peu plus loin, des chaises avaient visiblement traversé la vitrine et une table avait même percuté le pare-brise d’une voiture garée juste devant.
Un paysage apocalyptique, le deuxième en deux jours, ça faisait beaucoup quand même…

Cette fois c’était certain, Brian n’était pas près de remettre le nez dehors. Et puis de toute façon, on a plus besoin de sortir de nos jours, une bonne connexion Internet et on peut tout se faire livrer… Même le thé bio…






Citation:



Parmi les voitures de police et les ambulances qui s’étaient précipitées sur les lieux se trouvait également le Suv. Jack et Gwen sortirent du véhicule et se dirigèrent directement vers le centre de la rue. Ils étaient dépassés par des ambulanciers qui couraient rejoindre les blessés pour leur apporter les premiers soins. La police quant à elle s’occupait de sécuriser la zone et d’interroger les témoins. Un policier tenta de les empêcher de passer, mais ce ne fut qu’une formalité, un seul mot : « Torchwood » et ils étaient entrés.

Jack regardait les blessés dispersés un peu partout sur la chaussée et cela semblait le contrarier, Gwen le remarqua tout de suite et là encore, elle le connaissait suffisamment pour ne pas avoir à lui demander ce qui n’allait pas : la police était arrivée avant eux et quand cela arrivait, cela signifiait que Torchwood était arrivé trop tard.

Jack avait sous-estimé cette affaire de relevé inhabituel et il avait eu tort, il avait mené cette enquête sans se prendre au sérieux, uniquement pour assouvir sa curiosité. Mais devant ce spectacle de désolation, il décida que tout cela devait cesser le plus vite possible et qu’il ne rentrerait pas avant d’avoir identifié, localisé et éliminé ce qui était responsable de ce triste spectacle. Personne dans l’univers ne pouvait s’en prendre à sa ville sans en payer le prix.

C’est donc avec un visage déterminé que Jack atteignit le centre de la rue, Gwen sur les talons. Ils remarquèrent immédiatement une marque gluante qui leur était désormais familière. Elle s’étirait sur le bitume sur toute la largeur de la route, d’un égout à l’autre. Jack fixait la grille par laquelle la créature avait disparue, il savait que c’était par là qu’elle était partie car la trace qui y menait était plus large que celle qui s’étendait derrière lui. Mauvais signe, pensa Jack, cette saleté de bestiole est en pleine croissance …

Gwen, quant à elle s’intéressait plutôt à l’autre extrémité de l’empreinte, pas qu’elle soit spécialement fascinée par la morve, qu’elle avait déjà suffisamment vue à son avis. En fait, c’était surtout le jeune homme qui était assis sur le bord du trottoir qui avait attiré son attention, il était recroquevillé sur lui-même, la tête dans les mains, visiblement en état de choc, il avait sûrement du être le témoin de bien plus qu’une émeute pour être dans un état pareil.
Un bruit de pas derrière elle la tira de ses pensées.

- « On devrait interroger quelqu’un… Souffla Jack. Mais je doute que qui que ce soit puisse nous aider, ils étaient tous trop occupé à se taper dessus pour remarquer quelque chose… »
- « Peut-être pas tous Jack… » Elle fixait toujours le jeune homme et Jack n’avait eu qu’à suivre son regard pour comprendre ce qu’elle voulait dire.

Le jeune homme en question était seul. Les ambulanciers n’avait pas lieu de se soucier de lui car il n’était visiblement pas blessé et il y avait bien trop à faire avec les autres victimes et les policiers ne lui prêtait pas plus d’attention, pour la bonne et simple raison qu’ils ne savaient plus où donner de la tête, tant cette histoire leur semblait incompréhensible.

Pourtant s’il y avait une personne à interroger pour obtenir des informations intéressantes, c’était bien lui. D’abord, parce qu’il était assis à quelques centimètres seulement de la substance gluante, ce qui signifiait qu’il avait été aux premières loges. Et ensuite parce qu’il n’avait pas l’air blessé, contrairement à toutes les autres personnes présentes dans la rue, il ne s’était donc pas battu ce qui multipliait les chances qu’il ait pu voir quelque chose.

Gwen s’approcha donc du jeune homme, ce dernier la sentant approcher, releva la tête. Il était blond, avait les yeux bleus, joli garçon malgré un visage légèrement arrondi qui lui donnait un air un peu trop juvénile au goût de la jeune femme. Elle vint s’asseoir à ses côtés, Jack lui préféra resté debout, un peu en retrait, il pensait avec raison que Gwen serait bien plus apte à interroger un jeune homme sous le choc, et puis son expérience dans la police l’avait depuis longtemps rompu à ce genre d’exercice.

- « Bonjour… » Dit-elle doucement en s’asseyant à ses côtés.

Pas de réponse.

- « Je m’appelle Gwen, je travaille avec la police… J’aimerais que vous me disiez ce qui s’est passé… »
- « Brian… Je m’appelle Brian… » Mais il n’ajouta rien de plus.

Elle avait voulu paraître compréhensive, mais le jeune homme la regardait comme s’il doutait qu’elle puisse comprendre, ou même seulement imaginer ce qu’il avait pu voir.

- « Brian, je me doute que ce que vous venez de vivre vous a beaucoup choqué, mais nous pouvons vous aider. Pour cela il suffit que vous me racontiez ce qui s’est passé… » Insista t-elle de sa voix la plus douce et la plus apaisante.

Encore une fois, elle n’eut qu’un silence accompagné d’un autre regard sceptique pour seule réponse.
La douceur ne faisant pas effet sur le beau blond, Gwen décida de changer son fusil d’épaule… Et de mettre les pieds dans le plat.

- « Bon écoutez ! Je ne travaille pas pour la police. En réalité je travaille pour une organisation qui s’occupe, disons… d’un autre type de criminalité… »

Cette fois elle avait visé juste, le jeune homme semblait intrigué.

- « Qu’est-ce que vous voulez dire ? » Demanda t-il.

Gwen tourna les yeux vers son patron qui hocha la tête en signe d’assentiment. En général il n’aimait pas beaucoup qu’on parle de Torchwood et des Aliens aux civils, mais dans ce cas précis, il n’avait pas vraiment le temps d’instaurer une relation de confiance avec le blondinet, aussi mignon soit il, pour qu’il se décide enfin de lâcher le morceau. Et puis de toute façon, une petite pilule et le problème était… oublié.

- « Disons que nous sommes une unité spéciale qui s’occupe des problèmes causés par des créatures extra-terrestres. Alors croyez-moi, quoi que vous nous disiez, ça ne pourra pas nous surprendre… et ça restera entre nous, si ça peut vous rassurer. »

Cette fois c’était bon, Jack pouvait voir dans le regard bleu du jeune homme qu’il se sentait suffisamment à l’aise pour commencer son récit.

- « Oh, mon Dieu, alors cette… chose que j’ai vue, c’est… un Alien ??? »

Gwen hocha la tête.

- « Alors, ça n’a rien à voir avec les OGM ? » demanda t-il avec un soupçon de désespoir dans la voix en voyant disparaître l’explication la plus rassurante qu’il avait imaginé.
- « Mais qu’est-ce que vous avez tous avec les OGM ??? »

Mais Gwen n’en eut pas la réponse, car Jack qui commençait à s’impatienter s’éclaircit bruyamment la gorge. La jeune femme pressa donc le précieux témoin à commencer son récit.

Il leur raconta tout ce qu’il venait de vivre, sa terreur devant cette chose quand elle était sortie de l’égout juste sous ses pieds, la façon dont elle avait glissé jusqu’au centre de la route, laissant derrière elle cette affreuse traînée gluante, avant de s’immobiliser. Comment elle avait soudainement provoqué en lui cette colère incontrôlable qui l’aurait sûrement conduit à se battre lui aussi s’il n’avait pas été aussi fasciné parce qu’il pouvait désormais appeler un Alien. Et enfin, il leur avait parlé de la façon dont elle s’était mise à aspirer l’air autour d’elle dans un râle atroce, comme si elle se nourrissait du chaos, grossissant à chacune de ses inspirations. Il acheva son récit par la fuite de la créature dans l’égout d’en face.

Jack et Gwen échangèrent un regard, Brian venait de confirmer tous leurs soupçons. C’était bien le tas de morve qui avait provoqué la dispute chez les deux amies un peu plus tôt dans la matinée. Mais elle ne se contentait pas de semer la discorde, elle en profitait pour s’en nourrir… Et grandir.

- « Dites moi, vous pensez qu’elle m’en veut personnellement ? Parce que je l’avais déjà vue hier et … »
- « Vous l’avez vue hier !!! » le coupa Jack.
- « Oui, quelques minutes après le retour du ciel, je suis sorti pour m’assurer que tout allait bien et j’ai vu un truc bizarre dans une ruelle. »

Les deux collègues comprirent aussitôt qu’il parlait du lieu du tout premier relevé, celui que Jack et Martha avait visité en début de matinée.

Jack pressa donc Brian de leur raconter en détails ce qu’il avait vu. Le jeune homme s’exécuta et leur dit absolument tout, la boule qui brillait d’une lueur dorée, puis l’espèce de fumée grise qui avait fusionné avec la lumière devenant ainsi une boule de gelé grisâtre.

Brian venait tout juste de terminer son récit quand un policier arriva pour lui donner une couverture. Jack attrapa l’officier au vol et lui demanda de raccompagner Brian chez lui, l’agent de police rechigna disant qu’il y avait trop à faire ici et Jack transforma sa demande en ordre.

Pendant ce temps Gwen avait noté les coordonnés du jeune homme, il faudrait qu’elle passe le voir après avoir réglé cette affaire pour lui faire oublier toute cette mésaventure. Ils auraient pu le faire immédiatement, pour le soulager, mais on n’efface pas la mémoire d’un témoin aussi important avant d’avoir mis fin au dossier, au cas où un détail aurait été négligé.
Finalement le policier raccompagna Brian cher lui, en pestant contre ce maudit Torchwood qui se croyait au-dessus des lois…
Jack et Gwen les regardèrent s’éloigner.

- « Et bien maintenant on sait où on va. » Affirma Jack.
- « Oui c’est génial, on recherche une grosse boule de morve, qui grossit à vue d’œil et qui risque fort de devenir totalement incontrôlable si on ne trouve pas rapidement un moyen de la neutraliser. »






Citation:


Le Hub était très calme, seul le bruit des touches du clavier sur lequel s’agitaient les doigts de Ianto venait troubler le silence.

Après le départ de leur Capitaine, Martha était retournée dans la salle d’autopsie pour reprendre les différents tests auxquels elle voulait soumettre les échantillons. Le gallois l’avait aidée quelques minutes, mais ses connaissances scientifiques étant trop peu développées pour qu’il puisse se rendre réellement utile, il avait préféré se mettre à faire des recherches sur l’un des ordinateurs. Bien sûr il n’y avait pas de véritable recherches à faire puisqu’il n’avait aucune chance de trouver des informations nouvelles sur son écran, taper « Morve grisâtre » sur Google ne lui servirait pas à grand-chose. Mais Ianto n’était pas du genre à se tourner les pouces, alors s’il ne pouvait pas être utile dans l’immédiat, il devait s’arranger pour être utile plus tard. Après tout, l’anticipation était un domaine dans lequel il excellait, c’était d’ailleurs cette qualité qui l’avait rendu indispensable à Torchwood.

La priorité du moment consistait à rassembler un maximum d’informations sur l’Alien. Jack, Gwen et Martha s’en chargeaient déjà. Mais l’étape suivante, c’était la capture, ou la destruction de la chose, mais quelle que soit la solution adoptée, il faudrait d’abord la localiser.

Ianto se doutait bien que le système de surveillance de la faille leur dirait où se trouvait l’Alien à l’instant présent, mais cela ne leur permettrait jamais d’arriver sur les lieux à temps.
Il devait donc tenter de déterminer de futurs lieux d’apparitions potentiels…

Pour cela, il fit apparaître un plan de la ville sur son écran et y plaça les trois premières manifestations. Un clic et un repère rouge apparu à l’emplacement du premier relevé, celui de la ruelle ; un deuxième clic et un autre repère se plaça sur la rue dans laquelle il était allé avec Gwen ; et pour finir, un dernier clic marqua la position du lieu où Gwen et Jack venaient de se rendre.
Ianto remarqua tout de suite que les trois points qu’il venait de placer sur le plan étaient relativement proches les uns des autres…

Mais surtout, il pouvait voir que la créature « s’attaquait » à des lieux de plus en plus fréquentés…

Bien sûr, il n’était pas certains que la chose « attaquait » vraiment, mais dans le doute, il valait mieux prévoir le pire.
En prenant ces quelques paramètres en compte, il parvint finalement à isoler quatre emplacements possibles. Il s’agissait de quatre événements de quartier susceptible d’attirer un tant soit peu de monde et se trouvant dans la zone des trois premières apparitions : il y avait la fête d’une école de quartier, l’inauguration d’un kiosque à journaux, une fête de la bière et un tournoi de football amateur. Évidement il devait encore affiner ses recherches. Il sortit alors son téléphone de sa poche et passa quelques coups de fils. Quelques minutes plus tard, il put rayer la fête de l’école et le tournoi de football de sa liste, tout deux annulés à cause des événements traumatisants de la veille.

Ne restait plus que la fête de la bière ou l’inauguration du kiosque à journaux.
Et là, Ianto n’eut pas besoin de réfléchir trop longtemps pour savoir qu’il y aurait sans doute bien plus de monde à la fête de la bière qu’à une stupide inauguration d’un pauvre kiosque à journaux…

Il appela tout de même les organisateurs de la fête pour s’assurer qu’elle n’avait pas été annulée. Une puissante voix gutturale lui confirma en gallois que la fête aurait bien lieu et que ni la pluie qui menaçait de tomber, ni « toutes ces saletés de multinationales productrices d’OGM empoisonnés » ne leur ferait annuler leur réunion annuelle.
Bingo, se dit le jeune homme, c’était l’emplacement idéal, rempli de monde, surtout si la seule concurrence du jour était l’inauguration d’un kiosque à journaux…
Il se laissa aller dans le fond de son siège pour étirer ses membres endoloris et se frotta les yeux, fatigué par l’écran de l’ordinateur.

C’est à ce moment que Martha entra dans la pièce, elle le rejoignit et s’appuya sur le rebord du plan de travail juste à côté de lui. Elle avait la mine déconfite. De toute évidence, ses recherches ne se déroulaient pas comme elle l’aurait voulu.

- « Alors ? » Risqua Ianto.
- « Alors rien, répondit-elle, ou en tout cas, rien de concluant. »

Elle poussa un profond soupire avant de reprendre.

- « Tous mes tests n’ont rien donné, je n’ai toujours pas la moindre idée de ce que ça peut être… Enfin, ça c’est pour mon côté pessimiste, mais si on reste optimiste, disons que je peux te faire une liste de tout ce que ce n’est pas. Et Grande Nouvelle, cette glue n’est pas de la sécrétion nasale… »
- « Et bien, c’est un bon début. » Menti Ianto avec un sourire forcé.
- « Oui, si tu le dis… Malgré tout j’ai découvert que cette substance n’est pas organique, ce qui m’a permis de lancer mes recherches dans une nouvelle direction qui, je l’espère, devrait être plus concluante. »

Le docteur Jones releva alors la tête pour s’assouplir le cou, complètement raidit après tout ce temps passé penché sur les éprouvettes, à faire des tests qui ne menaient nulle part. Pendant ce temps, l’autre Jones, toujours affalé dans le fond de son siège, se laissa emporté par une vague de frustration devant ce cruel manque d’informations.
Autant dire que l’ambiance au Hub était plutôt morose.

Martha laissa alors déambuler pensivement son regard dans toute la base. Elle aimait bien cet endroit, malgré son aspect insalubre qui contrastait complètement avec les laboratoires ultra clean de UNIT, elle s’y sentait à son aise. Pendant un bref instant, elle songea même à céder aux différentes tentatives de Jack pour la faire rester, mais elle rejeta immédiatement cette pensée. Les Daleks avaient laissé UNIT dans un état pitoyable et c’était son devoir de faire face et de tout faire pour remettre les choses en ordre.
Elle soupira profondément pour chasser ses doutes.

- « Bon, je crois qu’il nous faut un bon café ! Décréta la jeune femme pour changer de sujet, je vais aller en faire. »
Ianto faillit tomber à la renverse au son de cette dernière phrase.
- « Quoi ?? »
- « Je vais aller faire du café » répéta-t-elle en toute innocence en se dirigeant vers le percolateur… le précieux percolateur…

Cette fois Ianto bondit, comme s’il s’était assis sur une épingle.

- « NON !!! » cria-t-il.

Il réalisa un quart de seconde trop tard que sa réaction avait été légèrement disproportionnée, il tenta alors de se rattraper en reprenant un volume normal.

- « Laisse, je vais le faire, ça fait partie de mon job… »
- « Je sais, mais tu avais l’air occupé alors je peux m’en charger… Enfin si tu veux…ajouta-t-elle prudemment. »
- « Non non, tout va bien j’avais terminé, tu n’as pas besoin d’y aller… D’ailleurs j’étais justement en train de me dire qu’il nous fallait du café quand tu es arrivée. »

Joignant le geste à la parole, il se dirigea vers son percolateur… SON percolateur… tout en jetant des coups d’œil vers Martha pour veiller à ce qu’elle ne le suive pas. Ianto n’appréciait guère que des mains étrangères aux siennes viennent tripoter sa machine à café.

- « Ok… »

Martha leva les mains en signe de soumission et rejoignit lentement la salle d’autopsie.
Décidément, cet endroit mériterait une étude sociologique complète, pensa-t-elle en haussant les sourcils, «Torchwood : Rites et coutumes ».





Citation:


Quelques minutes plus tard, Ianto était de retour avec deux tasses de café fumantes. Mais Martha n’avait plus l’air d’en vouloir, elle avait les yeux rivés sur une feuille de papier avec un air ébahi. De toute évidence, ce qu’elle voyait était vraiment incroyable car elle ne cessait de relire la même phrase, de passer d’une page à une autre avant de revenir à la première pour relire à nouveau.

- « Qu’est ce qui se passe ? » Demanda le Teaboy en posant son plateau.
- « Les résultats de mes derniers tests viennent de tomber… »
- « Et ? »
- « Cette substance, c’est incroyable, mais c’est de l’énergie pure. »
- « Mais encore… »

Devant l’incompréhension de son collègue, Martha se calma et déposa les résultats des analyses sur la table devant eux.

« - Ceci, dit elle en pointant son doigt sur ce qui restait des échantillons, c’est de l’énergie. Mais pas n’importe laquelle. Regarde. »

Cette fois, elle posa son doigt sur la feuille où était inscrits les résultats. Ianto jeta un coup d’œil rapide.

- « Martha, le docteur Jones ici c’est toi, moi je n’y connais rien à tous ces trucs scientifiques et tes chiffres ne me parlent vraiment … »

Il eut le souffle coupé devant cette série de chiffres qu’il connaissait bien plus qu’il ne l’avait cru au départ. Il n’arrivait pas à en croire ses yeux.
Il questionna Martha du regard et celle-ci acquiesça en souriant.

- « Eh oui, il ne s’agit pas de n’importe quelle énergie, c’est celle que les capteurs ont enregistré depuis hier. En réalité, ce n’est ni plus ni moins que de l’énergie de la faille à l’état solide ! »
- « Mais elle est mélangée à quelque chose … » Remarqua Ianto.
- « Oui, c’est pour ça que les relevés sont étranges et je pense que cette modification provient de ce qui lui donne sa couleur grisâtre. J’ai tenté de déterminer la composition de cette matière mais je n’ai eu aucun résultat… »

Ils furent interrompus par une sonnerie de téléphone. Encore sous le choc de cette révélation, Ianto mis quelques secondes avant de réaliser que c’était son portable qui sonnait dans la poche de sa veste.
Il le sorti vivement et décrocha, c’était Jack.
Il mis alors son téléphone sur haut parleur avant de le poser sur la table, pour que Martha puisse se joindre à la conversation.

- « Vous avez trouvé quelque chose ? » Demanda Jack sans préambule.

Martha pris la parole.

- « Jack, c’est incroyable, la morve est en fait de l’énergie à l’état solide. Mais pas n’importe quelle énergie. Il s’agit de celle que dégage la brèche. C’est pour cette raison que le système de surveillance de la faille enregistre chacune de ses manifestations. Mais elle est mélangée à autre chose, d’où l’étrangeté des relevés, je pense que c’est ce qui lui donne sa couleur grise, mais aucune analyse ne semble pouvoir m’indiquer ce que c’est… Mais c’est très probablement ce qui lui donne vie également. »

Le silence s’installa quelques secondes, il leur était impossible de savoir ce que Jack et Gwen faisaient, mais Ianto arrivait très bien à les imaginer en train d’échanger un de ces regards pleins d’interrogation qui accompagne généralement les grandes révélations.

- « Martha, je crois que tu viens de confirmer tout ce qu’on vient d’apprendre ici. »

Cette fois, ce fut au tour des deux Jones d’échanger un regard interrogateur.

- « Ecoutez, c’est le chaos ici, mais on a réussi à trouver un témoin et je pense maintenant savoir a peu près à quoi on a à faire… »

Il leur expliqua rapidement la situation et leur exposa le témoignage de Brian.

- « Donc, si j’ai bien compris, une grosse « boule » grisâtre provoque des émeutes à travers la ville pour se nourrir de la colère et de la haine qui s’en dégage. » Récapitula Ianto qui commençait à entrevoir la gravité de la situation.
- « Et cette chose est donc un mélange entre de l’énergie résiduelle de la faille et cette fumée grise. Continua Martha. Donc la question est : Qu’est-ce que c’est que cette fumée ? »

Le silence qui suivit cette question montrait bien que personne n’en avait la réponse. Seule Gwen tenta une explication.

- « C’est peut-être un cousin de la chose que j’avais libéré pour mon premier jour à Torchwood. Vous savez, cette fumée qui se nourrissait des pulsions sexuelles… »

Pendant que Jack, Gwen et Martha débattaient de cette hypothèse, Ianto lui restait silencieux et pensif. Jack ne tarda pas à le remarquer.

- « Ianto ? Tu es toujours là ? »

Ianto releva la tête, il avait les yeux braqués sur Martha mais il ne semblait pas la voir, encore trop absorbé par le fil de sa pensée.

- « Je crois que j’ai déjà vu ça… » Annonça-t-il finalement.

Sa révélation fit l’effet d’une bombe et tout le monde était pendu à ses lèvres, attendant des explications.

- « Je pense qu’il pourrait s’agir d’une émotion. »

Martha avait l’air sceptique, tout comme Gwen et Jack, mais aucun n’osa l’interrompre.

- « Torchwood 1 travaillait à la conversion de l’émotion en énergie. Expliqua-t-il. Je le sais, car c’est moi qui était chargé du suivi de ce dossier quand j’y travaillais. Mon job consistait, entre autre, à trier, classer et archiver tous les résultats de ces recherches. Je n’étais pas vraiment censé les lire, mais je ne résiste pas à l’appel d’un dossier sur lequel il est écrit TOP SECRET en grosses lettres rouges… » Avoua-t-il avec un sourire en coin.
- « Et ils ont réussi ? » Demanda Gwen.
- « Ils étaient bien partis mais la bataille de Canary Wharf à bien entendu mis un terme à toutes ces recherches. Évidement ça reste une simple hypothèse, mais tout ce que j’ai pu lire colle parfaitement avec notre affaire. Une fois captée, l’émotion était concentrée grâce à une technologie Alien jusqu’à ce qu’elle se matérialise en une sorte de fumée, le plus difficile étant de faire en sorte qu’elle ne se dissipe pas. J’imagine que ce que votre témoin a vu hier était tout simplement un gros paquet d’émotion qui est entré en contact avec une boule de résidus énergétique de la faille.»
- « Et je suppose que le sentiment que nous avons là n’est autre que la bonne vieille colère… » Proposa Gwen.
- « Sans aucun doute, lui répondit Ianto, la colère est le sentiment le plus fort et c’est justement sur celui là que travaillait Torchwood Londres. Et c’est sans doute pour ça que notre vilaine bébête provoque la colère et s’en nourrit, il n’y a que la colère pour nourrir la colère…»
- « Attend une minute, le sentiment le plus fort, ce serait pas plutôt l’amour ? » Rétorqua Martha.

Cette fois ce fut Jack, qui était resté étrangement silencieux jusque là qui pris la parole.

- « Aaaah, romantique Martha, l’amour est certes très puissant, mais la colère c’est pas mal non plus. Et puis c’est tellement plus facile à provoquer et à entretenir… »

La jeune femme sembla déçue de sa réponse, mais elle devait admettre qu’il avait raison… Malheureusement…

Toutes les pièces du puzzle semblaient être réunies, mais il restait cependant encore une question sans réponse et elle s’imposa à l’esprit de toute l’équipe au même moment. D’où pouvait bien provenir un sentiment aussi fort, qui avait bien pu générer une colère, une haine si puissante pour qu’elle puisse se matérialiser en fumée aussi longtemps sans l’aide d’une technologie extra-terrestre ?

Il était bien évident que rien sur Terre ne pouvait être à l’origine d’une telle concentration, sauf si tous les êtres humains sans exception se laissaient aller à une grosse colère en même temps… Et encore…
La solution s’imposa d’elle-même. Qui vouait une haine sans limite à tout ce qui vit dans l’Univers ? Qui était allé si loin de cette haine qu’ils avaient été jusqu’à voler des planètes à travers l’espace et le temps pour la satisfaire ?

- « Les Daleks ! »

Impossible de savoir qui avait prononcé ce nom le premier. Mais pour Jack, Ianto, Gwen et Martha, il n’y avait pas d’autres explications possibles.
Après leurs disparitions, les Daleks avaient laissé sur Terre une telle concentration de leur haine qu’elle s’était matérialisée sous forme de fumée grise. Ce n’était pas intentionnel et cela aurait dû être sans conséquences puisque les émotions se dissipent très rapidement, mais par manque de chance, il avait fallu qu’un peu de cette haine entre en contact avec l’énergie de la faille pour créer un monstre.

- « Maudits Daleks, pensa Jack à voix haute, même exterminés, ils continuent à nous pourrir la vie !!! »

Plus personne ne prononça la moindre parole pendant plusieurs minutes. Ils étaient tous sous le choc. Si on leur avait dit qu’en ce levant ce matin, ils devraient affronter la mauvaise humeur des Daleks, ils ne l’auraient certainement pas cru.
Pourtant, il fallait bien se rendre à l’évidence, le monde était en danger, encore, par la faute des Daleks, encore, et il fallait réagir au plus vite.

- « Écoutez-moi, déclara Jack, cette chose n’est PAS un Dalek, elle n’a aucun but particulier si ce n’est survivre et se nourrir. Et elle n’est pas plus dangereuse que ce qu’on a l’habitude d’affronter. On est bien d’accord ? »

Les autres acquiescèrent sans grande conviction. Certes, cette boule de morve n’avait rien d’un Dalek, ce qui était déjà plus que rassurant, mais elle n’était sûrement pas inoffensive. Ce que ne manqua pas de souligner Ianto.

- « Jack, cette créature grandit de façon exponentielle et plus elle grandit, plus elle est puissante et plus elle est puissante, plus elle grandit rapidement. C’est un cercle vicieux qu’il faut briser au plus vite, parce qu’à terme, elle pourrait aisément provoquer une 3ème guerre mondiale !!! »
- « Bon, je te l’accorde, ce tas de morve est peut-être plus dangereux qu’un Alien de base, concéda Jack, d’ailleurs je te remercie pour cette analyse pleine d’optimisme, mais on va l’arrêter, il suffit de la localiser… et de… »

Et de quoi ?? Jack n’avait aucune idée de la façon dont ils allaient s’y prendre pour stopper cette chose. D’ailleurs il ignorait même comment ils allaient bien pouvoir la trouver. Mais ça c’était sans compter sur leur prévoyant collègue.

- « Je pense avoir déterminé le lieu de la prochaine attaque » Annonça fièrement Ianto en espérant créer un effet de surprise.

Mais de toute évidence, il avait raté son coup. Martha se doutait bien qu’il n’était pas resté les bras croisés pendant qu’elle finalisait ses analyses, elle n’avait donc eu que la confirmation de ses soupçons. Quant à Gwen et Jack, ils avaient l’habitude maintenant et les effets de surprises de leur ami ne prenaient plus sur eux.
Ianto, visiblement déçu par ce manque de réaction leur expliqua donc comment il était parvenu à déterminer que la prochaine attaque aurait probablement lieu à la fête de la bière.

- « Excellent travail Ianto, fait moi penser de te récompenser à la hauteur de ton mérite. » Dit la voix pleine de sous-entendus de Jack à travers le combiné du téléphone, toujours posé sur la table.
- « Je ne comprends pas, tu veux dire que tu vas enfin m’accorder l’augmentation que je réclame depuis des mois ??? » Demanda innocemment Ianto.
- « Ooooh, je crois que tu comprends très bien ce que je veux dire… »

Ianto rougit. Il tenta vainement de le cacher à Martha qui souriait en se disant qu’il fallait vraiment qu’elle parvienne à tirer cette affaire au clair…
Gwen commençait à s’impatienter, elle le fit sentir à Jack qui cessa donc ses sous-entendus.

- « Ok, Gwen et moi on se rend immédiatement à cette fête en espérant que l’intuition de Ianto soit juste. Pendant ce temps, si vous pouviez trouver un moyen de nous débarrasser définitivement de cette horreur… »

Ianto s’apprêtait à raccrocher quand la voix du Capitaine retentit une dernière fois dans le combiner.

- « Oh et j’allais oublier… Beau travail Martha Jones. Tu vois, tu as bien fait de venir, on ne s’ennuie jamais ici. »

Quelques secondes plus tard, le portable de Ianto avait retrouvé sa place dans la poche de son propriétaire.
Les deux Jones se regardèrent droit dans les yeux, un grand sourire barrait leurs visages.
De toute évidence, ils avaient déjà une idée derrière la tête…





Citation:


Le Suv filait à toute allure dans les rues de Cardiff. Si Ianto avait raison, il n’y avait pas une minute à perdre.

Jack était totalement concentré sur la route.

Gwen de son côté réfléchissait, comment allaient-ils bien pouvoir arrêter cette… colère ?
Elle avait beau retourner le problème dans tous les sens, aucune idée ne venait. C’était inquiétant, mais quand le véhicule se gara enfin sur les abords de la place où devait avoir lieu cette fameuse fête de la bière, Gwen décida que le plus urgent était de protéger la population. Ils aviseraient plus tard pour le reste.

Ils sortirent de la voiture et firent quelques pas en direction de la place. Ianto avait eu du flair, si la créature devait se manifester à nouveau, ce serait forcément ici.

Malgré la pluie qui menaçait, la place tout entière était noire de monde, le problème du climat ayant été rapidement résolu par la mise en place de tentes pour protéger chaque stand d’une éventuelle averse. Des stands de nourriture étaient dispersés çà et là au milieu d’une multitude d’autres baraques qui servaient chacune une sorte de bière différente.

On pouvait également voir plusieurs animations, des chanteurs, des musiciens, toutes sortes de danses folkloriques.
L’ambiance était déjà très chaleureuse, midi approchait et les barbecues commençaient à faire griller les saucisses et les steaks pour les hot-dogs et les hamburgers. L’odeur était alléchante, en particulier pour les deux membres de Torchwood qui n’avaient rien avalé depuis leur petit déjeuner, bien plus tôt dans la matinée.
Mais il n’y avait toujours aucune trace de la boule de gelée…

Jack et Gwen firent donc encore quelques pas, ils avaient déjà repéré plusieurs bouches d’égouts, beaucoup trop en fait et ce n’était pas bon du tout, la chose pouvait arriver de n’importe où.
Les minutes s’écoulaient rapidement et Gwen commençait à se demander si elle n’aurait pas le temps d’aller faire un tour du côté du stand de hot-dogs…

Elle interrogea Jack du regard, celui-ci n’y voyait pas d’inconvénient, de toute façon, il n’y avait pas grand-chose à faire tant que la créature ne daignerait pas se montrer.
Et si Ianto s’était trompé ?
Tout à coup, des cris retentirent à l’autre bout de la place. Ianto avait eu raison, tant pis pour le hot-dog…

Jack et Gwen échangèrent un rapide regard avant de courir aussi vite qu’ils le pouvaient de l’autre côté de la place.
Leur progression était rendue très difficile par la multitude de personnes qui se pressaient autour d’eux, en particulier pour Gwen, bien plus menue que Jack. D’ailleurs ce dernier arriva sur place quelques secondes avant elle.
Et le spectacle qui s’offrit à lui n’était pas vraiment réjouissant. Dans cette partie de la fête, ce n’était pas la bière, mais le sang qui coulait à flot.

Toutes les personnes présentes ici se frappaient violemment à mains nues, ou avec toutes sortes d’objets, cela dépendait de ce qui leur passait sous la main…

Jack balaya la zone de l’émeute du regard et très vite il parvint à localiser la créature. Il la montra à Gwen qui venait d’arriver. Elle était un peu en retrait, en train de se délecter à nouveau de toute la rage qu’elle provoquait et bien sûr elle grossissait, elle était de plus en plus imposante et plus elle grandissait, plus son champ d’action devenait important. Très vite, les badauds qui étaient restés aux alentours pour regarder ce qui se passait se trouvaient piégés par la colère et couraient rejoindre la bataille.
Il fallait faire quelque chose et vite, ou c’est toute la place qui se retrouverait sous l’emprise de la haine.

- « Il faut évacuer la place !!! » Hurla Gwen pour couvrir le brouhaha ambiant.

Jack cherchait déjà un moyen d’y parvenir, il regardait partout autour de lui et il aperçut une estrade abandonnée sur laquelle se trouvait un micro.
Il monta donc sur l’estrade sous le regard curieux de sa collègue qui se demandait ce qu’il avait derrière la tête. Il se saisit du micro et après avoir vérifié qu’il était bien branché, il commença à exhorter tout le monde à évacuer la zone dans le calme. Ce qui fut totalement inefficace. Alors il passa au plan B.

- « Écoutez, vous devez évacuer les lieux au plus vite, on nous a signalé la présence d’une bombe ici même !!! »

Cette fois, la réaction fut immédiate et la foule commença à fuir dans un affolement impressionnant.

« Le coup de la bombe, c’est toujours si efficace » Pensa Jack.

Gwen, qui avait rejoint son Capitaine sur l’estrade, était partagée entre la satisfaction et l’inquiétude. Certes la place se vidait, mais créer un mouvement de panique pour y parvenir n’était pas vraiment une solution très recommandée.
Mais Jack n’avait pas eu le choix, il valait mieux quelques blessés pendant la fuite, qu’une multitude de morts dans une émeute géante.

En quelques minutes, la place fut entièrement évacuée. Il ne restait plus que les personnes ayant déjà été prises dans l’émeute et elles étaient nombreuses. La créature, qui avait profité de se laps de temps pour grandir encore jusqu’à atteindre le même volume que le Suv, les tenait toujours sous son contrôle. Mais ils n’avaient plus vraiment l’énergie de se battre, ils étaient arrivés au bout de leur force et la chose n’avait plus rien à en tirer. Mais elle avait toujours faim, elle partit donc en quête de nouvelles victimes et jeta son dévolu sur les membres de Torchwood, les seuls êtres humains à ne pas avoir quitté les lieux.
Instinctivement, Jack et Gwen sortirent leurs armes et mirent la créature en joue, mais c’était inutile. Gwen le compris aussitôt et baissa son arme, elle posa ensuite sa main sur les poignets de Jack qui s’apprêtait à tirer.

- « NON !!! Cria-t-elle, ne tire pas !!! C’est inutile, elle n’a pas de réelle consistance, les balles ne feront que la traverser et on risquerait de blesser quelqu’un… »

Jack la fixa un instant, il avait l’air perdu. Puis son regard se durcit.

- « Et depuis quand me donnes tu des ordres ? » Demanda-t-il.

Il ne criait pas, mais sa voix était anormalement dure.
Gwen eu tout juste le temps de comprendre qu’il était passé sous le contrôle de la chose avant d’être elle-même happé par un incontrôlable sentiment de colère. Elle tenta de résister, mais c’était inutile.

- « Le Capitaine ici c’est MOI !!! Continua t-il en haussant le ton au fur et à mesure de sa phrase. Moi j’ordonne et toi tu obéis !!!! Tu as déjà suffisamment bravé mon autorité !!!»
- « Ton autorité ?! Quelle autorité ?? »

Cette fois c’est en hurlant que Jack répondit.

- « Celle qui va me permettre de te virer. Et ce ne sera pas une grosse perte, parce que je commence à en avoir assez de Gwen la pleurnicharde moralisatrice !!! »

Gwen sembla piquée par cette remarque et riposta en conséquence, toujours envahie par cette haine incommensurable.

- « Eh bien vire moi, de toute façon il faut au moins ça pour que je reste en vie et profites en pour renvoyer Ianto au passage, tu lui rendras service à lui aussi, étant donné que le Capitaine que tu es n’a pas été fichu de protéger le reste de son équipe !!! »

Gwen allait trop loin et Jack n’était plus en état de garder son sang froid.

- « Oooh non, j’oubliais, tu ne peux pas virer Ianto, tu en as besoin pour te … »

Elle s’interrompit au milieu de sa phrase, Jack venait de braquer son arme sur le front de sa collègue. Elle réagit immédiatement et fit de même.
Pendant un temps qui sembla infiniment long, aucun mot ne fut prononcé, on entendait seulement leur respiration haletante, comme s’ils avaient couru un marathon, ainsi que le râle de la créature qui se régalait de leur colère.
Ils étaient immobiles, leurs armes toujours tendues devant eux, chacun visant le front de l’autre.
Et c’est Gwen, décidément la plus hargneuse qui décida de relancer les hostilités.

- « C’est ta faute s’ils sont morts !!! »

Jack sentit son doigt se crisper sur la gâchette de son arme.

- « Ta faute et celle de ton psychopathe de frère… »

Cette fois, elle était allée trop loin et Jack pressa la détente.
Le coup de feu résonna sur la place vide pendant plusieurs secondes.
Gwen laissa tomber son arme sur le sol. Elle avait les larmes aux yeux.
Le choc de ce qui venait de se passer l’avait arrachée à l’emprise de la créature. Elle tomba à genoux, tout en réalisant toutes les horreurs qu’elle venait de dire, bien sûr elle n’en avait pensé aucune, mais c’était tout de même sa bouche qui les avait formulées…
Et maintenant elle contemplait le corps sans vie de Jack…
Il gisait devant elle, un filet de sang coulait de sa tempe, par où la balle avait pénétré son crâne.

Il avait été sur le point de tirer, la haine s’était répandue dans chaque fibre de son corps et les accusations de Gwen lui avaient été insupportables. Mais alors qu’il allait faire feu, il réalisa qu’il ne voulait pas la tuer et pendant une minuscule fraction de seconde, sa colère avait été surpassée par la peur de faire du mal à son amie. Il ne laissa pas passé cette chance et profita de se bref moment de lucidité pour retourner son arme contre sa tempe.

Pendant un instant, Gwen pensa qu’il était réellement mort. Elle avait beau l’avoir vu renaître des dizaines de fois depuis qu’elle le connaissait, elle ne pouvait s’empêcher de penser « Et si ça ne marchait plus cette fois… ».

Mais ça marchait toujours, la plaie se referma doucement et Jack se releva soudain en reprenant son souffle tant bien que mal.
Gwen l’aida à se redresser. Une fois assis, Jack frotta sa tempe droite et il sentit le bout de ses doigts s’engluer dans le sang qui avait coulé dans ses cheveux.

- « Oh mon Dieu Jack, tu vas bien ? Demanda Gwen inquiète. Je suis tellement désolée… »
- « Ça va aller j’en ai vu d’autres. » Répondit-il en se mettant debout, toujours avec le soutient de sa collègue.

Il sentit sa tête lui tourner, mais il allait de mieux en mieux.

- « Ce n’est pas ta faute Gwen… » Ajouta-t-il en voyant l’expression coupable sur le visage de la jeune femme.

Mais les excuses et autres explications devraient attendre plus tard.

- « Où est-elle ? » Jack tourna sur lui-même pour observer les alentours, mais il n’y avait plus aucune trace de la créature.





Citation:


Immédiatement après avoir raccroché le téléphone, Martha et Ianto s’étaient lancés dans un échange d’idées très animé et surtout très efficace sur la façon de stopper le pseudo Alien, car ils s’aperçurent rapidement qu’ils avaient pensé à la même chose.

- « Si ce monstre est composé d’énergie, on doit pouvoir l’annuler en inversant sa polarité… » Avait commencé Martha pleine d’enthousiasme.
- « Exactement ! Et le plus génial, c’est qu’on a tout le matériel ici pour mettre ça en place… » Avait alors répliqué Ianto tout aussi exalté.

S’en était suivi un débat sur la meilleure façon de mettre cette idée en place.
Puis le système de surveillance de la faille s’était mis en route, signalant une activité d’une rare intensité à l’emplacement déterminé par Ianto, ce qui les avaient interrompu quelques minutes. L’inquiétude se lisait sur leurs visages. Malgré tout, ils n’avaient pas vraiment eu le temps d’y penser et ils s’étaient très vite ressaisis.
Finalement, leur plan commençait à prendre forme et ils décidèrent qu’il était temps d’appeler Jack et Gwen pour leur en faire part.

Ianto sorti à nouveau son téléphone de sa poche, composa le numéro de Jack et le mis sur haut parleur. Il attendait avec inquiétude que son Capitaine décroche, imaginant le pire à chaque nouvelle tonalité.
Jack décrocha enfin, mais sa voix était pâteuse, comme s’il venait de se réveiller d’une nuit longue et agitée.

- « Ianto, je t’en prie, dit moi que vous avez trouvé une solution pour arrêter cette horreur. »

Le gallois accueillit la voix de Jack avec un soupir de soulagement, aussitôt remplacé par une nouvelle vague d’angoisse.

- « Jack, est-ce que ça va ?? Ta voix est bizarre… »

Martha, qui avait également senti qu’il s’était passé quelque chose de grave, échangeât un regard inquiet avec Ianto.

- « Juste une vilaine migraine… Mais je vais bien, Gwen aussi. Maintenant dit moi que vous avez une solution. » Répéta-t-il.

Ianto n’était pas vraiment tranquillisé, mais il se lança dans une explication de ce qu’il avait commencé à mettre en place avec Martha.

- « On a peut-être un plan, mais il est risqué et un peu hasardeux… » Annonça-t-il.
- « Comme d’habitude ! » Répondit Jack. On pouvait entendre au son de sa voix qu’il souriait, ce qui acheva de rassurer Ianto et Martha. Cette dernière reprit les explications.
- « En fait, le plan en lui-même est assez simple, dit-elle. Ce qui donne une certaine conscience à la chose c’est la colère des Daleks matérialisée en fumée, hors cette fumée est protégée par l’énergie de la faille qui l’entoure et qui lui donne une consistance. Donc pour la détruire, il suffit de supprimer cette énergie. Pour cela nous devons simplement l’annuler avec une pulsion contraire. Ainsi, l’humeur, privée de sa coquille, redeviendra fumée et se dissipera tout simplement comme elle aurait dû le faire dès le départ. »
- « Jusque là je vous suis, mais comment on va s’y prendre ? » Questionna Jack.
- « Eh, bien… C’est là que les choses ce compliquent. Avoua Ianto. Tout cela est parfait en théorie, mais en pratique c’est une autre histoire. » Il fit une petite pause avant de reprendre.
- « Nous allons utiliser le manipulateur de la brèche pour lancer l’impulsion contraire… Mais pour que cela fonctionne… Il va falloir attirer le tas de morve sur la place du Millenium Center, au pied de la tour d’eau qui nous servira de catalyseur. »
- « Bon, très bien. Lança Jack après un moment de silence. Gwen et moi on se charge d’attirer la chose sur la place. Ça ne devrait pas être très difficile maintenant qu’on a fait connaissance… Il avait dit cela sur le ton de la plaisanterie en lançant un clin d’œil à Gwen, mais celle-ci n’était pas d’humeur à relever la blague. Vous deux, occupez vous de mettre tout ça en place au plus vite, on vous rappelle dès qu’on approche. »

Il coupa la communication avant que Ianto ait pu ajouter quoi que ce soit d’autre.
Les Jones échangèrent un dernier regard plein d’inquiétude avant de se remettre au travail.

Jack venait de remettre son téléphone dans sa poche et réfléchissait à un moyen d’appâter la créature jusqu'à la place.

- « Jack, comment on va s’y prendre ?! Demanda Gwen légèrement paniquée. On ne peut pas approcher cette chose sans risquer de s’entre-tuer et aucune arme n’aura d’effet sur elle. Alors comment la forcer à aller où on veut qu’elle aille… »

Jack ne répondit pas. Il avait le regard perdu dans le vague. Quelque chose clochait, mais il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus.

- « Gwen, dit –il enfin, pourquoi est-elle partie ?? »
- « Quoi ?! » La jeune femme ne voyait pas très bien ce qu’il voulait dire.
- « Pourquoi le tas de morve s’est enfui tout à l’heure ? »
- « Heu, je ne sais pas, il en avait terminé avec nous j’imagine… »

Jack ne semblait pas très convaincu par cette explication, la chose avait fuit bien trop précipitamment pour que l’explication soit si simple.
Mais ils n’eurent pas le temps d’y réfléchir davantage. La créature avait pris beaucoup d’avance et il fallait la retrouver au plus vite. Jack et Gwen traversèrent donc la place désormais vide dans l’autre sens afin de rejoindre le Suv.
Une fois à l’intérieur du véhicule, Jack démarra et fonça à travers la place, renversant les stands de nourriture au passage.

- « Jack, comment on va la retrouver maintenant ?? »

Le Suv venait de percuter un énième stand et Gwen réalisa qu’ils étaient de nouveau sur le lieu de l’attaque et là elle vit clairement la grosse traînée de morve grisâtre qui s’étalait sur le sol.

- « Notre nouvel ami a tendance à se prendre pour le Petit Poucet… On va simplement suivre les miettes de pain. » Répondit-il en souriant.

Il pressa sur l’accélérateur et la créature fut rapidement rattrapée. Elle s’était arrêtée à un carrefour et commençait déjà à pomper la haine de la dizaine de personnes qui se trouvait là. Jack arrêta le Suv à bonne distance pour ne pas être happé une nouvelle fois par un accès de folie violente. La scène qui se déroulait devant eux, bien que moins importante que sur la place, restait très impressionnante. Les personnes sous influence devenaient de plus en plus acharnées et cette fois c’était certain, s’ils ne trouvaient pas rapidement une solution, il y aurait des morts…

Jack et Gwen réfléchissaient à toute vitesse, mais aucun d'eux ne parvenait à entrevoir une solution. Pendant ce temps la chose grandissait encore et encore, elle avait maintenant atteint les trois mètres de haut.
Jack était à bout de nerfs, regarder ces pauvres gens s’entre-tuer sans pouvoir rien faire le mettait dans une colère noire, qui cette fois n’avait rien à voir avec le monstre et il frappa le volant de fureur.
Le choc enclencha le klaxon du véhicule et Gwen, elle aussi sur les nerfs, sursauta. Elle posa alors sa main sur le bras de Jack.

- « Désolé, je ne voulais pas te faire peur, mais je suis… » Commença Jack.
- « Non regarde !!! » Le coupa-t-elle.

Elle regardait la créature, il suivit donc son regard, mais il ne remarqua rien de particulier.

- « Klaxonne encore une fois ! » Ordonna-t-elle sans quitter la bête des yeux.

Jack, ne sachant pas où elle voulait en venir mis du temps à réagir, trop au goût de la jeune femme qui pressa donc elle-même le volant de la paume de sa main.
Le son du klaxon retentit dans le carrefour et eut un effet pour le moins inattendu et surtout inespéré. La créature semblait s’être recroquevillée sur elle-même et les personnes piégées par la haine avait cessé de se taper dessus.

- « Bon sang !!! Cria Jack en se tapant le front, c’est le coup de feu !!! »
- « Hein ?! »
- « Tout à l’heure, si cette chose c’est enfuie ce n’est pas parce qu’elle en avait fini avec nous, mais parce qu’elle a eu peur du coup de feu, tout comme elle a peur du klaxon !!! Cette bestiole a tout simplement peur du bruit !!! » Lança t-il sur un ton triomphant.

Le visage de Gwen s’éclaira, enfin une lueur d’espoir.
Jack appuya sur l’accélérateur et se dirigea tout droit sur l’Alien comme s’il voulait le percuter. Quand il estima être suffisamment proche, il klaxonna longuement.

Comme prévu, la créature terrorisée tenta de s’enfuir, mais le Capitaine n’était pas disposé à la laisser faire. Il parvint à lui faire prendre la direction voulut en jouant du volant et du klaxon.
Il s’engagea alors une étrange course poursuite à travers la ville, le Suv tournant autour du tas de morve pour le forcer à prendre la direction de la place du Millenium Center.

Gwen tentait désespérément de s’accrocher sur le bord de son siège pour ne pas être propulsée contre la portière à chaque virage ultra serré que Jack effectuait.
Après de longues minutes de poursuite à travers Cardiff, le Suv était enfin en approche du Millenium Center.
Finalement, Gwen estima qu’il était temps de prévenir Ianto de leur arrivée imminente, elle sortit donc tant bien que mal son téléphone de sa poche, un exercice rendu très difficile par la conduite périlleuse du Capitaine.

- « Ianto ! On arrive, j’espère que tout est près !! » Cria-t-elle pour couvrir les bruits du klaxon et des pneus qui crissaient sur l’asphalte.

Elle écoutât la réponse et raccrocha le combiner.

- « Alors ? » Demanda Jack.
- « Ils sont presque… Elle serra les dents pendant un virage en épingle… Prêt… »
- « Comment ça presque !!! » S’inquiétât-il.

Gwen se contenta de hausser les épaules.
La place était maintenant en vue, elle était totalement vide, Ianto avait dû la faire évacuer. Il ne restait plus qu’à espérer que les Jones ne tarderaient pas trop…





Citation:
Le Suv arriva en trombe sur la place du Millenium Center précédé par la créature. Martha et Ianto n’étant pas encore tout à fait prêts, Jack commença à tourner autour du monstre pour le garder à proximité de la tour d’eau, comme Ianto le lui avait spécifié un peu plus tôt.

Pendant ce temps dans le Hub, Ianto et Martha cherchaient désespérément un moyen d’accélérer le processus.
Le Teaboy s’emmêlait dans les câbles pendant que Martha pianotait sur les claviers des ordinateurs pour régler chaque détail et lancer le système.

- « C’est bon, je crois qu’on y est ! » Lança Ianto après avoir effectué le dernier branchement.

Martha pressa la touche « Enter » d’un geste triomphale.

- « Et voilà, tout est OK !!! »

Ianto, débarrassé de ses câbles, venait de la rejoindre devant les moniteurs et regardait anxieusement les écrans de contrôles. Son regard s’attardait plus précisément sur l’écran relié à la caméra de surveillance qui donnait sur la place. Il pouvait y voir le Suv qui tournait toujours autour de la créature pour la maintenir dans une relative immobilité. Jack ne s’en sortait pas trop mal, mais cela ne durerait plus très longtemps, la chose était de plus en plus énervée.
Mais les secondes s’égrainaient encore et encore sans que rien ne se produise, faisant monter une certaine tension dans le Hub.

- « Le système ne veut pas démarrer !!!! Pourquoi le système ne veut-il pas démarrer ?!?! » Cria Martha.
- « Je crois qu’on l’a un peu trop sollicité hier… Répondit le gallois en fronçant les sourcils. Entre le signal que nous avons envoyé au Docteur et l’énergie qu’on a utilisée pour remettre la Terre à sa place… » Sa voix, bien que posé, trahissait une inquiétude contenue.
- « Qu’est ce qu’on peut faire ? »
- « Rien, si ce n’est attendre que le système se recharge. Il se lancera de lui-même quand ce sera fait… »
- « Et ça va prendre combien de temps ? »

Ianto haussa les épaules.

- « Ca ne devrais pas prendre plus de quelques minutes… » Il s’interrompit brutalement, les images qu’il voyait défiler sur l’écran de contrôle ne lui plaisait pas beaucoup.

En fait, elles ne lui plaisaient tellement pas qu’il fit brusquement volte face et se dirigea vers la sortie du Hub en courant.
Martha, surprise, le regarda s’éloigner. Elle jeta alors un coup d’œil sur l’écran qui surveillait la place et compris alors la réaction de son collègue.
En effet, les images qui défilaient sur le moniteur montraient Jack et Gwen se hissant hors du Suv par la fenêtre du conducteur.

Jack tournait toujours autour de la créature en klaxonnant, mais celle-ci commençait sérieusement à s’en agacer. Sa peur s’étant peu à peu transformé en panique, elle devenait de plus en plus incontrôlable.
C’est à ce moment que dans un mouvement affolé, la chose percuta violemment le Suv. La consistance gélatineuse de l’Alien n’aurait pas dû avoir de conséquence sur un véhicule aussi lourd, mais le sol recouvert de morve était devenu très glissant et la voiture fit une embardé spectaculaire. Jack, malgré tous ses efforts, ne put rétablir la situation et le Suv se renversa sur le côté et continua de glisser sur le sol sur quelques mètres derrière la tour avant de s’immobiliser enfin.

C’était cette scène qui avait décidé Ianto à sortir de la base. Et il arriva sur les lieux juste à temps pour apercevoir Gwen et Jack se hisser tant bien que mal hors du véhicule par la fenêtre brisée du côté du conducteur, ils avaient l’air un peu secoué, mais en bonne santé.

Il voulut courir pour les rejoindre et leur donner un petit coup de mains, mais la créature s’était placée entre lui et ses amis et il devait penser à garder une distance de sécurité.
Il cria alors aussi fort que ses cordes vocales le lui permettait pour prévenir Jack qui aidait Gwen à descendre du Suv.
Les pieds de la jeune femme venaient de toucher le sol quand elle entendit les hurlements de Ianto. Jack les avait entendu lui aussi et se retourna juste à temps pour voir le monstre se rapprocher dangereusement.

- « Oh non mon bonhomme, tu nous as déjà eu une fois, je ne te laisserais pas recommencer !!! » Cria-t-il en sortant son arme.
Il tira en l’air et le monstre fit aussitôt demi tour…
… pour finalement se diriger sur Ianto.

Ce dernier fut pris au dépourvue, il était sorti sur un coup de tête alors que ses amis étaient en danger, il n’avait pas envisagé que le tas de morve lui sauterait dessus.
Il tâtonna sous sa veste à la recherche de son arme que, Dieu merci, il avait sur lui. Ianto n’aimait pas les armes, mais pour une fois, il fut très heureux de la sentir sous ses doigts. Il la leva en l’air et tira, comme venait de le faire son Capitaine.

Là encore, la créature prise de panique fit demi tour pour tenter de retourner en ville, elle passa à côté de la tour, mais le système n’était de toute évidence pas encore chargé.
Jack en profita pour rejoindre son collègue.

- « Bon sang Ianto qu’est ce qui se passe !? » Cria-t-il visiblement contrarié par le fait que la colère Dalek était toujours en train de les faire tourner en bourrique.
- « Le système est déchargé, il va falloir attendre quelques minutes pour qu’il se rétablisse… »
Jack pencha la tête d’un air désespéré, cette journée n’en finira donc jamais pensa-t-il.
- « Oh, et quand il se mettra en marche, repris Ianto, il faudra veiller à ne pas se trouver à proximité de la tour sinon… »
- « Sinon quoi ? »
- « Je n’en sais rien, mais ça ne sera sûrement pas joli à voir… »

Pendant ce temps, la créature avait dépassé la tour d’eau et elle se serait certainement enfuie si Gwen, ayant remarqué que la voie était libre, ne s’était pas interposé. Elle avait profité de la diversion offerte par le coup de feu de Ianto pour se placer sur le chemin de la créature. Elle attendit les toutes dernières minutes, la chose était dangereusement proche, mais était trop paniqué pour utiliser sa capacité et Gwen avait donc tout le loisir d’attendre avant de tirer en l’air à son tour.

Elle fit feu, mais avec une fraction de seconde de retard et l’Alien la bouscula avec force en effectuant un nouveau demi tour.
Elle fut propulsée en arrière et atterrit lourdement sur le sol.

Pour Jack, Ianto et Martha, qui suivait la scène depuis l’écran de surveillance, le temps s’était comme figé. Ils attendaient tous une réaction de sa part, mais elle ne semblait pas se relever, pire encore, elle ne bougeait plus du tout.

« Non, pensa Jack, pas encore, c’est impossible, pas encore !!! »

Il voulut se précipiter à son aide, mais la créature approchait d’eux à nouveau et il ne voulait pas laisser Ianto l’affronter seul.
Ce dernier sembla lire dans ses pensées.

- « Vas-y, je m’occupe du monstre. Son visage était durci par l’inquiétude qui le rongeait et par sa détermination d’en finir avec cette horreur. Tout ce passera bien !!! » Ajouta-t-il devant l’hésitation de son Capitaine.

Jack hésita encore une dernière seconde avant de céder.

- « Fait attention… » Murmura-t-il avant de finalement s’éloigner en courant.

Ianto lui avait répondu par un imperceptible hochement de tête avant de braquer son arme en l’air, attendant encore une fois l’arrivée de la boule de morve sur lui.

Au Hub, Martha ne tenait plus, Gwen était peut-être gravement blessé et si c’était le cas, elle aurait besoin d’un médecin de toute urgence. Aussi, elle jeta un dernier coup d’œil sur les moniteurs pour vérifier que tout était en ordre et que le système pourrait se lancer seul une fois le chargement terminé. Puis elle saisit une trousse de secours et sortit aussi vite qu’elle le put.

De son côté, Jack avait réussi à rejoindre Gwen en contournant la créature. Elle était toujours allongée, le corps en partie recouvert de gelé grisâtre et les yeux désespérément clos. Jack vit avec horreur qu’une tache de sang c’était formé sur le sol juste sous sa tête.

Il s’agenouilla auprès d’elle et pressa ses doigts sur son cou, priant de toutes ses forces pour sentir une pulsation.
Pendant une seconde, il eut l’impression que s’était fini, mais il respira un grand coup pour se calmer et réalisa qu’il y avait bel et bien un pouls, puis il vit avec bonheur la poitrine de la jeune femme se soulever au rythme régulier de sa respiration.
Il chercha ensuite à examiner Gwen d’un peu plus près, mais ce fut inutile. Elle commençait enfin à émerger.
Elle marmonna des paroles incompréhensibles tout en essayant de se relever.
Jack poussa alors un immense soupir de soulagement et un sourire éclaira son visage.

- « Doucement. Ordonna-t-il avec douceur. Tu viens de nous faire une sacrée trouille… »

Il aida son amie à se remettre debout, il devait absolument la mettre à l’abri avant de retourner aider Ianto.

Ce dernier attendait toujours l’arrivée du monstre sur lui.
Mais alors que la créature se rapprochait à nouveau, Ianto put constater avec un immense bonheur que la tour était entourée d’une lueur bleuté, ce qui signifiait qu’elle commençait enfin à émettre la pulsation qui allait mettre fin à l’existence de la haine des Daleks.

Ianto commençât à se détendre, il pouvait voir Jack aider Gwen à se mettre à l’abri et la créature allait passer à proximité de la tour pile au bon moment…
… A moins que…

- « Merde !!! » Jura Ianto.

La créature allait trop vite, elle risquait d’être hors de porté si elle continuait à cette allure.
Il ne restait qu’une solution, se rapprocher un peu pour faire obstacle.
Le gallois se tendit à nouveau et avança vers la chose qui ralenti devant cette nouvelle victime potentielle.
Il essayait de ne pas trop se rapprocher pour ne pas risquer de se retrouver dans le champ d’action du signal, mais cette distance de sécurité était très aléatoire et il était beaucoup trop concentré sur les mouvements de la créature pour y songer plus que ça.

Aussi, quand Martha arriva, elle fut d’abord soulager d’apercevoir Gwen dans les bras de Jack et sur ses deux jambes à l’autre bout de la place.

Mais elle fut ensuite horrifiée de voir que Ianto était beaucoup trop proche de la tour, s’il ne s’éloignait pas il serait…
En réalité, Martha ignorait ce qu’il se passerait, mais elle et Ianto avaient supposé que ce ne serait sûrement pas très bon, ils avaient imaginé plusieurs scénarii possible en partant d’une désintégration totale jusqu’à l’explosion de la boîte crânienne.
Rien de bien réjouissant dans tous les cas…

A cet instant, tout ce passa très vite.
La Tour commença enfin à émettre le signal et Martha cria pour tenter de prévenir Ianto de ficher le camp d’ici vite fait, mais ce dernier ne bougea pas, trop occupé qu’il était à surveiller les mouvements de la créature.
La jeune femme lâcha alors sa trousse de secours et courut à sa rencontre. Elle le rejoignit rapidement et le pris par la main pour l’entraîner.

- « Ianto on doit s’éloigner !!! Maintenant !!! » Ordonna-t-elle

Il réalisa soudain qu’elle avait raison, il serra sa main dans la sienne et ils se mirent à courir. La créature les voyant s’enfuir tenta de les suivre, mais il était trop tard.
Le sommet de la tour s’illumina d’une lumière bleue qui se répandit sur plusieurs mètres à la ronde absorbant la chose.
Jack, qui venait de déposer Gwen encore groggy hors de porté du rayon, observait la scène.
Il put voir la morve qui abritait la haine des Daleks se disloquer progressivement, mais il vit surtout que Ianto et Martha étaient eux aussi dans le champ d’action du manipulateur de la faille.
Pendant un instant, le temps sembla s’être arrêté, il retint sa respiration et il eut même l’impression que son cœur avait cessé de battre…

- « Courez, murmura t-il en serrant ses poings si fort que ses ongles pénétrèrent la chair de ses paumes. Courez !!! »

Puis, un éclair bleu aveuglant le força à fermer les yeux.
Quand il put enfin les rouvrir, il vit un nuage de fumée grise se disperser rapidement dans le vent qui venait du large.
S’en était fini de la haine des Daleks…



Citation:
Jack observa la fumée se dissiper un instant, mais il n’en fut pas soulagé pour autant. Car il n’y avait plus aucune trace des Jones.
Il courut rejoindre l’endroit exact où il les avait vu avant l’éclair, mais tout ce qu’il y trouva fut l’arme de Ianto qui gisait sur le sol…

Il tourna la tête frénétiquement à gauche, puis à droite, mais il n’y avait plus personne dans les environs.
Jack tomba à genoux devant l’arme de son compagnon. Son cœur se serra et il sentit des gouttes d’eau glacée lui tomber sur la tête, la pluie venait de se remettre à tomber…

Il resta prostré ainsi jusqu'à ce qu’il sente une main se poser sur son épaule.
C’était Gwen, elle venait de le rejoindre. Il prit sa main dans la sienne et releva le visage.
Ses yeux étaient rouges et s’il n’avait pas plu à torrent, Gwen aurait pu voir des larmes couler sur ses joues.

- « Où sont ils ?? » Demanda la jeune femme d’une voix éteinte.

Jack ouvrit la bouche pour lui répondre, mais aucun son ne put en sortir.

- « Jack je t’en pris dit moi où ils sont … » Elle se laissa tomber à genoux au côté de son Capitaine et enfouit son visage sur son épaule.

La pluie continuait de tomber, martelant l’arme de Ianto toujours posé devant Jack, à l’endroit exact où lui et Martha avaient disparu pour toujours…

Pour toujours ? A moins que…

_________________


Dernière édition par David-S le Mer 31 Mar 2010 - 16:15; édité 18 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Mar 2009 - 20:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
David-S
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 562
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 12 Mar 2009 - 01:38    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

AAAAAAAA j'ai enfin compris comment fonctionne le truc pour éditer Laughing
Du coup j'ai ajouter les chapitres 2 et 3

PS : Et au passage je passe de Ood à Raxacoricoffallapatorien
_________________
Revenir en haut
duam78
Lady Of The Tardis
Lady Of The Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 4 205
Localisation: Entre le Hub, le Tardis et sa maison avec son mari... épuisant ...
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 12 Mar 2009 - 12:07    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Eh beh, et beh...  quel bon début ...  je suppose que la suite aura un lien avec ton prologue...  mais là les retrouvailles entre Jack et Ianto sont tout simplement géniales et remplies d'humour^^

En tous cas, moi qui suis une membre du CRAM... j'ai apprécié la présence de Martha
Alors continue surtout ^^  c'est très bien parti surtout pour une première fic Wink J'ai hâte de lire la suite et de découvrir ce qu'est ce truc bizarre qu'à vu Brian ^^
Where is Brian ???  Brian is in the Kitchen !
Where is the sister of Brian ??? The sister of Brian is in the Bathhhhhhhhhhhhhhhroom !!
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing


par contre, essaye de te relire (plusieurs fois), ou fais toi relire par quelqu'un d'autre (tu peux demander à certains d'entre nous si tu veux...) car c'est quand même plus agréable de lire une fic sans ou avec peu de fautes... (car il en reste toujours Wink personne n'est parfait !! )
Je t'ai corrigé une grande partie...  (cf: vérifie bien les accords des participes passés, les "s" à la seconde pers du sing, et les "c' " à la place des "s' " )

_________________

http://drolededuam.hautetfort.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
cynthia94
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 42
Localisation: voyage là où mon coeur veut aller
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 12 Mar 2009 - 12:55    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

j'adore la suite, vivement que tu continues.

Que se passe t-il je veux vite savoir.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
David-S
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 562
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 12 Mar 2009 - 14:28    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Je suis trés heureux que le début vous ai plu Smile , j'espère que la suite ne vous décevra pas. Elle est déjà écrite depuis longtemps, mais je doit tout relire en détail (parce qu'effectivement, l'orthographe n'est pas ma meilleures amie Embarassed   Embarassed   Embarassed ).

Pour Martha, je l'apprécie beaucoup(et j'en avait besoin pour que l'histoire tienne la route).
Vive Martha  lol

Et pour Brian c'était un prénom provisoire en fait, je voulais un truc plus gallois, mais en cherchant sur Google j'ai pas trouvé grand chose à part une liste de noms qui sonnaient un peu trop celtique.
J'ai même fait une liste de tout les prénoms des joueurs de l'équipe de Rugby du Pays de Galles Laughing , mais aucun ne m'a vraiment tapé dans l'oeil alors j'ai gardé ce bon vieux Brian Laughing

PS : C'est quoi le "CRAM" ??? Confused
_________________
Revenir en haut
Samaël
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Pas bien loin de Cas'
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 12 Mar 2009 - 14:42    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Le début est prometteur, j'aime beaucoup les petits passage plein d'humour comme le jeu du "Ou l'ont-il fait?"  Laughing

Habituellement je ne suis absolument pas fan du "Martha à torchwood", mais là ça passe bien. (Et puis si tu en as besoin pour l'histoire...)

Bon bah, vivement la suite. Smile
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David-S
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 562
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 15 Mar 2009 - 02:19    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

 Chapitre 4 en ligne (avec beaucoup de difficulté le truc pour éditer c'est clairement pas mon ami, chaque fois que je rajoute un chapitre ça bouge tout le reste pas content , je sais pas comment je m'y prend, m'enfin, la prochaine foir je ferais plus attention Laughing )
_________________
Revenir en haut
duam78
Lady Of The Tardis
Lady Of The Tardis

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2008
Messages: 4 205
Localisation: Entre le Hub, le Tardis et sa maison avec son mari... épuisant ...
Féminin Verseau (20jan-19fev) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 15 Mar 2009 - 15:08    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

très bonne suite...  toujours ce suspens sur ce qui va arriver...   pas content
Mais c'est quoiiiiiiiii ?????? Laughing

Comité Révolutionnaire Anti Martha


et pour le pb d'édition, vérifie que le "mode editeur" est en OFF , ce sera plus facile ^^
_________________

http://drolededuam.hautetfort.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Evan
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 146
Localisation: Ici
Masculin Taureau (20avr-20mai) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 15 Mar 2009 - 15:33    Sujet du message: salut Répondre en citant

j'aime bien ce début sauf ton Brain, non mais c'est quoi ça dire que le Docteur n'existe pas encore non.
Quelle honte. Je vais trouver la boite bleu moi.
_________________
Revenir en haut
Samaël
[En Rehab' avec John Hart]

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 268
Localisation: Pas bien loin de Cas'
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 15 Mar 2009 - 15:38    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Bonne suite... mais mais je veux la suite moi! Qu'est-ce qui va encore leurs tomber dessus ?
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David-S
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 562
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 4 Avr 2009 - 20:57    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

 Chapitre 5, 6 et 7 en ligne.

Et cette fois, plus de problèmes pour éditer Laughing

PS : Et je viens de me rendre compte que je suis désormais une conquête du Captain Jack... Il nous aura tous, c'est incroyable !!!
_________________
Revenir en haut
Aragone17
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2009
Messages: 23
Localisation: dans le Hud près de la machine à café
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2009 - 12:00    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Bonjour,
je passe vite fait car j'ai du taf, mais je vous oublie pas, j'adore cette fic, et suis impatiente de lire la suite
encore bravo à l'auteur
Revenir en haut
Evan
[Conquête du Cpt Jack]

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2009
Messages: 146
Localisation: Ici
Masculin Taureau (20avr-20mai) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mer 8 Avr 2009 - 20:19    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Pourquoi il prend pas Ianto Pffffff.
J'adore toujours autant, les beau le Ianto d'Aragone17 mais le doc est plus beau XD
Vivement la suite j'adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
HIHI trop drole le coup des égouts avec IAnto et gwen et aussi la morve.
_________________
Revenir en haut
Aragone17
[Ood]

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2009
Messages: 23
Localisation: dans le Hud près de la machine à café
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 8 Avr 2009 - 20:35    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

 faut il prendre des tickets comme à la sécu parceque moi j'aime bien le doc aussi mais s'il faut choisir c'est Ianto sans hésiter  pardon l'est pas le mien, enfin un p'tit peu quand même Mort de Rire  
et j'attends la suite avec impatience
au plaisir toujours
Revenir en haut
David-S
[Face of Boe]

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2009
Messages: 562
Masculin Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 12 Avr 2009 - 19:55    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences Répondre en citant

Merci Smile

Chapitre 8 et 9 en ligne

PS : Je sais que ce n'est pas flagrant, mais cette petite fic a bien une fin, il ne reste plus que 5 chapitres avant d'en voir ENFIN la fin Laughing

Courage donc !!!
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:26    Sujet du message: [Terminée] Torchwood : Conséquences

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Doctor Who Index du Forum -> Made in Gallifrey -> Fan Fiction -> Torchwood fan-fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com