Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


[10x05] Oxygen
Goto page: <  1, 2, 3  >
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 10
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,679
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 02:22    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Oui c'est pas bête le thème des humains et c'est vrai que, même si c'est pas voulu, le Docteur se sert des humains (voir Davros en saison 4) car il les pousse à se mettre en danger pour lui prouver qu'ils sont dignes de voyager avec lui. J'aime bien Bill dans cet épisode. On voit qu'elle a peur et regrette quelque peu d'avoir choisi de voyager avec lui. Enfin un être humain du 21e siècle crée de façon réaliste! parce que le Docteur et le TARDIS ont beau être merveilleux, quand tu es sur le point d"être aspiré par le vide interstellaire ou que ta survie ne dépend que d'une simple combinaison spatiale, c'est tout à fait logique d'avoir très peur lorsqu'il y a un problème avec cette combinaison.

Pour le vault, même si ça m'étonnerai, ça me plairais bien de voir le Valeyard dans le NuWho ou un retour de Omega.
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 15 May 2017 - 02:22    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
DarkDalek
[Face of Boe]

Offline

Joined: 30 Apr 2010
Posts: 588
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 09:39    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Bill a des réactions normales, en effet je ne me souviens pas d'une compagne qui avait vraiment peur devant le danger. La en début d'épisode elle suggère plusieurs fois de retourner dans le Tardis alors que le Docteur trouve le danger excitant. On est très loin de Clara qui semblait accro au danger la saison dernière. Je trouve que Bill est très intéressante et pour le moment c'est ma compagne preferée avec Donna.
Back to top
The Silence
[Bow-ties Club]

Offline

Joined: 12 Apr 2011
Posts: 178
Localisation: France
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 09:51    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Le braille sur le livre qui ressemble a celui de River, c'est peut être le tardis qui traduit pour le doc aveugle. Donc je vote pour le carnet de River. Le plus surprenant c'est qu'il y a aussi une grande bibliotheque.

Pour le vault je mise sur Missy ou MasterSimm... River j'y crois pas trop, même si le doc a passé plus de 20 ans avec elle! A t'il trouvé meilleur solution pour la sauver? Aprés tout se serait le moment idéal pour nous l'annoncer surtout que c'est le doc Capaldi qui lui remet son tournevis sonic, donc si il a un plan, c'est le moment de nous le montrer... reponse prochainement.
Cette semaine se sont les humains qui sont tuer au profit du capitalisme. Episode pas mal, j'attend la suite...
_________________
Au delà du temps et de l'espace temps
Back to top
MSN
TheEnginer
[Headless Monk]

Offline

Joined: 14 Jun 2014
Posts: 401
Localisation: Quelque part dans le temp et l'espace
Masculin Taureau (20avr-20mai) 兔 Lapin

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 10:41    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

D'ailleurs je ne sais pas si c'est voulu mais c'est la quatrième fois sur cinq que le capitalisme est plus ou moins mis en avant,dans smile c'était marrant les robots capitalistes,dans thin ice le méchant patron capitaliste était très capitaliste et dans le landlord il doit payer un prix pour sauver sa mère,comme si la vie humaine ne valait finalement rien comme dans thin ice et cet épisode.
_________________
Back to top
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
DocteurWhoWHoWho
[LINDA's Member]

Offline

Joined: 30 Jan 2017
Posts: 206
Localisation: Piscine du Tardis dans la bibliothèque
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 17:16    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Bonjour,je suis nouveau.Enfin je m'étais inscrit le 31 Janvier et mon compte n'a jamais été activé jusqu'à que j'oublie mon Mdp et que bah bizarrement là ça l'a activé. XD

Bon bah j'irais faire une présentation plus tard,et ptet une review des épisodes plus tard aussi,en 2- mots j'ai trouvé cet épisode pas mal au deuxième visionnage alors que au premier il m'avait pas accroché,j'étais dans de moins bonne condition à la première aussi.
En attendant Tyr est en retard sur sa review. p: ( ouais je vous stalke depuis longtemps en faite. ) ptet parce que c'est bientôt le bac.
_________________
Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,863
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 21:42    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

DocteurWhoWHoWho wrote:

En attendant Tyr est en retard sur sa review. p: ( ouais je vous stalke depuis longtemps en faite. ) ptet parce que c'est bientôt le bac.

Pour ma défense, onze pages word police 10 quoi. Un jour j'apprendrai à être concise. Et tu peux me tutoyer hein.^^
4x05 : oxygen


Doctor :-It should be safe.
Nardole :-You thought you were safe before.
Doctor : -Yes, well, I'm bound to be right eventually, aren't I?


Contrairement à celui de la semaine dernière, le trailer de cet épisode m’inspirait beaucoup : des zombies de l’espace, un décor très sci-fi, une occasion de voir Nardole en tant que compagnon et non comme simple alarme sur pattes… J’avais d’autant plus d’attentes que le scénariste est celui qui nous a offert deux de mes épisodes favoris de la saison 8, Mummy on the orient express et Flatlines.

Cette fois encore, ma première impression s’est confirmée : j’ai beaucoup apprecié Oxygen, qui nous offre un bon mélange d’horreur, de comique et d’action tout en apportant un sacré twist au fil rouge. J’ai malgré tout quelques réserves à formuler parce que les profs sont des êtres cruels incapables d’apprécier une œuvre sans la juger, la critiquer et la démonter intérieurement (sauf Heaven Sent et Blink qui sont deux chefs d’œuvres incontournables et puis c’est tout^^). Comme d'habitude, je mets ma review entre balises pour éviter de détruire la touche scroll des anti-pavés. Comme d'habitude, je n'ai pas le moindre début de spoiler dans ma review.^^


I. Bill et le Docteur

Un des aspects fort agréables d’une saison qui vise à servir de point d’entrée pour un nouveau public et présente un nouveau compagnon et/ou Docteur est que ma 1ère partie est déjà toute trouvée : il me suffit de parler des personnages et de leur interaction, ce que j’aurai donc fait sans vergogne pour quatre de mes cinq reviews (le recyclage c’est important).

Commençons par Bill, dont les caractéristiques présentées depuis le début de la saison sont là encore exploitées. On retrouve donc ici le fait qu’il s’agisse d’une bonne élève (fort heureusement pour elle, elle ne dormait pas durant le cours du Docteur) mais aussi la conséquence négative de son coté fan de science-fiction, le fait qu’elle ait certaines attentes qui peuvent la conduire à des déceptions. Ainsi, dans Smile, elle appelait les Vardies de « very disappointing robots » et trouve ici la gravité artificielle de la station décevante (« it soesn't feel like space »). Rha je vous jure, ces élèves systématiquement blasés...

L’épisode nous rappelle encore une fois l’importance qu’elle attache à sa mère qu’elle n’a pas connue (je prie toujours pour que ce ne soit pas les éléments d’un plot twist faisant de Bill quelqu’un de « surhumain ») et nous montre (comme dans Thin Ice auparavant) qu’il s’agit d’une personne très morale, parfois plus que ses compagnons de la semaine. Ainsi, elle demande à plusieurs reprises au Docteur de coucher le premier cadavre qu’ils rencontrent car le laisser debout est irrespectueux. Or, elle est ignorée à la fois par Nardole, qui semble ne pas comprendre le problème, et par le Docteur qui lui fait semblant de mal comprendre et de traduire son « This isn't right » par une remarque sur le fait qu’il y ait seulement 36 preuves de décès pour les 40 employés de la station.

Mais Oxygen ne se contente pas de répéter les mêmes caractéristiques et réactions de Bill et en ajoute une nouvelle. Je disais la semaine dernière que je reprochais à Knock Knock en particulier mais à la majorité des épisodes du genre fantastique-horreur de la série en général de ne pas réussir réellement à faire peur et que les épisodes sci-fi étaient paradoxalement souvent plus effrayants. Je pense que Oxygen en est un assez bon exemple et il semble évident que Bill est de mon avis car c’est tout simplement la première fois que nous la voyons être terrifiée et paniquer… et ce n’est pas trop tôt !

Je trouve cela vraiment important. Déjà parce que ce début de saison ne cesse de nous rappeler que Bill est quelqu’un de logique dont les réactions sont normales et que ne pas paniquer dans cette situation serait totalement irréaliste mais aussi parce qu’entre Clara la droguée à l’adrénaline quasi suicidaire et Amy la girl who waited mère de la badass River Song, cela fait très longtemps que nous n’avons pas vu une compagne paniquer. Je crois que la dernière fois était le moment où Amy était soi-disant abandonnée par Eleven dans Time of the angels (ce n’est d’ailleurs sans doute pas un hasard s’il se passe quasiment la même chose dans cet épisode). Or, la compagne a toujours été le personnage auquel le spectateur est plus ou moins censé s’identifier et, même si j’appréciais personnellement Clara, elle n’a tout simplement jamais eu les réactions que nous-mêmes, simples humains se retrouvant dans ces situations incroyables, aurions eues.

Je ne suis absolument pas nostalgique de certaines compagnes de la série classique aux hurlements hystériques (coucou Mel^^) mais j’avoue être en revanche contente de retrouver une compagne qui montre parfois (pas toujours, ce serait ennuyeux) non seulement de la peur mais de la terreur. Outre l’effet d’identification, cela permet tout simplement de plus rentrer dans l’épisode et donc de trouver ce dernier plus effrayant ; ce n’est pas un hasard si les films d’horreur usent et abusent des scènes de panique et hurlements stridents.

Nous sommes bien servis sur ce point cette semaine puisque Bill panique visiblement à plusieurs reprises. Elle hyper-ventile en début d’épisode (ce qui est bien sûr d’autant plus dangereux que l’oxygène leur est compté) quand Nardole doit l’aider à canaliser sa respiration, elle panique (à très juste titre) quand elle ne peut pas remettre son casque (j’ai d’ailleurs beaucoup aimé la manière dont est filmée la scène où elle avance malgré le manque d’oxygène et que l’on voit-imparfaitement-par ses yeux) et semble totalement terrifiée quand le Docteur l’abandonne au point d’appeler sa mère décédée. C’est parfaitement logique, d’autant plus qu’en tant que personne ayant un minimum de bon sens elle n’a pas (encore) une confiance absolue en ce mystérieux Docteur qu’elle ne connait pas depuis si longtemps.

Bref, j’ai beaucoup apprécié de retrouver une compagne capable de ressentir de la terreur lorsque c’est justifié. Passons maintenant à l’autre membre du duo (je mets Nardole de coté pour ma 3eme partie vu que je vais-encore-beaucoup spéculer à son sujet), le Docteur. Comme pour Bill, l’épisode résume ses principales caractéristiques mais met l’action sur une d’elle que le nouveau spectateur n’a pas encore eu la possibilité d’apprécier.

Moffat n’a cessé de nous le répéter et on a pu le voir de temps à autres cette saison, « The Doctor lies ». Il ment à Nardole dans Smile quand il dit ne pas quitter la planète, à Bill dans Thin Ice quand il assure ne pas avoir « the luxury of outrage » ou prétend être plus capable qu’elle d’être diplomate, dans cet épisode lorsqu’il fait croire aux survivants qu’ils vont tous mourir… Il ment pour des détails ou pour des choses cruciales et tout le monde le sait, au point que lorsque Nardole lui demande la vérité en début d’épisode il lui répond, en ne plaisantant qu’à moitié, « Don't be unreasonable ! ». Vu la manière d’insister sur ce trait de caractère, nul doute que les prochains épisodes dévoileront quelques mensonges et demi-vérités du Docteur.

L’épisode rappelle aussi que le Docteur est un prof, non seulement en nous montrant un de ses fameux cours (sérieusement, je VEUX savoir comment il réussit à faire cours hors programme sans se faire taper sur les doigts) mais en présentant très vite un cas pratique pour illustrer ledit cours (s’il a du mal avec le programme, il est au moins au point sur la pédagogie). L’interaction mentor-étudiant des deux personnages principaux se retrouve aussi lorsque Bill souhaite suivre le conseil de Nardole et fuir la station et que le Docteurl lui répond par une leçon de morale sur un ton tout à fait professoral : « The universe shows its true face when it asks for help. We show ours by how we respond. Any questions? »

Pêle-mêle, on retrouve également le coté taquin de ce Twelve adouci, dans le dialogue très sarcastique entre Nardole et lui en début d’épisode mais surtout lorsqu’il s’amuse à faire peur à ses compagnons en faisant d’un coup éjecter le casque de la combinaison pour dévoiler que celle-ci est vide. Petit clin d’œil sympathique aux fans de la première heure, la justification (très foireuse) du Docteur comme quoi il voulait juste augmenter leur taux d’adrénaline pour les rendre plus efficients (« Fear keeps you fast! Fast is good! ») fait bien sûr écho à ce que Clara lui apprend lorsqu’il est enfant (« Fear is a superpower »). Cette scène permet également de rappeler/apprendre au public combien le Docteur, Twelve en particulier d’ailleurs, peut-être horripilant, ce que son dialogue avec Bill résume parfaitement : « - Do people ever hit you? - Well, only when I'm talking. ».

On nous rappelle aussi le mélange de mépris et de compétence suspecte du Docteur pour les réseaux sociaux (je suis sûre qu’il a quelques comptes cachés…). Il fait ainsi référence à facebook, à twitter mais aussi à un hashtag/meme assez populaire, « First World problem », qu’il mentionne lorsqu’un des rescapés semble se plaindre qu’il y a trop de vaisseaux venant les secourir. Enfin, l’épisode reprend un thème très utilisé en saison 9, le fait que le Docteur gagne toujours parce qu’il a à tout instant la certitude absolue qu’il va finir par triompher : c’est ce que Missy explique à Clara dans The witch’s familiar, et ce que nous voyons mis en application dans Heaven sent. Ce trait de caractère se retrouve lorsqu’il annonce ce que Bill prend pour une blague pour détendre l’atmosphère mais est probablement, pour une fois, ce que le Docteur pense vraiment : “I’ve got no sonic, no Tardis, about 10 minutes of oxygen left, and now I’m blind. Can you imagine how unbearable I’m going to be when I pull this off?”

Et c’est sur ce trait de caractère que se base un aspect du Docteur qu’on voit très régulièrement mais que les nouveaux spectateurs n’avaient pas forcément repéré : son inconscience. Tout comme Clara en saison 9 (ce qui est normal puisque cette saison nous montrait justement une Clara se transformant de plus en plus en Docteur), le Docteur est un drogué au danger et à l’adrénaline. On le voit d’ailleurs dans son cours en début d’épisode, lorsqu’il expose avec délectation tous les détails les plus gores d’une agonie dans l’espace : ce n’est pas tant l’espace lui-même qui lui manque, contrairement à ce que croit Nardole, mais bien le danger.

Il l’avoue lui-même à Bill en début d’épisode lorsqu’il décide de l’amener au cœur du danger plutôt qu’à l’endroit qu’elle avait choisi : « That... is my theme tune. Otherwise known as a distress call. ». Je ne doute pas de son désir réel de sauver les quatre survivants lorsqu’il refuse d’écouter Nardole et Bill et de repartir après la découverte du premier cadavre mais il me semble évident que ce n’est pas la seule raison de son entêtement.

Sa citation biblique lorsqu’il examine le corps , « Death, where is thy sting? » (Mort, où est ton dard?), montre bien cette ambigüité. On peut bien sûr l’interpréter comme le fait qu’il cherche les causes de la mort de l’employé, métaphoriquement le dard qui l’a tué, mais dans le contexte de la citation (et non, je ne connais pas la bible par cœur, je suis allée sur google pour trouver le passage afin d’avoir ledit contexte^^) ce n’est pas ça du tout. St Paul explique ce qui se passera lors du jugement dernier et s’adresse à la Mort désormais vaincue puisque tous les croyants sont maintenant immortels. Le Docteur semble donc ici défier la Mort, ce qui n’est jamais une excellente idée à la 5ème minute d’un épisode de sci-fi/horreur.^^

Cette fascination pour le danger est bien sûr un incontournable chez les héros d’œuvres d’action/ aventure mais nous avons cette semaine une nouveauté, du moins pour les nouveaux spectateurs car les anciens y ont eu droit encore l’an dernier : cette inconscience peut avoir des conséquences tragiques. Ce qui est en revanche nouveau pour tout le monde est que c’est cette fois-ci le Docteur lui-même et non sa compagne qui en paye directement le prix en perdant la vue (je reviendrai sur ce développement surprenant en fin de review).

Pour conclure cette trop longue première partie, l’épisode nous propose une compagne qui prend enfin conscience de l’extrême danger de son nouveau mode de vie et réagit en conséquence et un Docteur qui paye enfin le prix de son inconscience et… semble tenter de dissimuler le problème. What can go wrong ?^^


II. Oxygen

Passons maintenant à l’épisode en lui-même. Nous avons donc droit à l’ultra classique « base under siege » dans lequel le Docteur, séparé de son TARDIS, tente de sauver quelques humains dont l’instinct de survie s’apparente à celui d’un lemming sous prozac (non mais sérieusement, DEUX d’entre eux se font buter à l’arrêt parce qu’ils ne regardaient pas derrière eux^^). On en a environ un ou deux par saison et je dois admettre que ce n’est en général pas mon type d’épisode : le rythme est souvent assez lent et les personnages sont le plus souvent extrêmement peu creusés puisque leur seul rôle est de se faire tuer les uns après les autres.

Si le rythme est bien géré dans cet épisode, il faut admettre que pour ce qui est des personnages on reste complètement dans le superficiel… et c’est tellement assumé que c’est passé tout seul chez moi. Nous avons donc dans l’ordre d’apparition (ou de disparition parfois^^) :
- La femme qui fait des plans heureux sur l’avenir (ce qui est bien sûr le meilleur moyen de se faire tuer dans un film d’horreur) et ne survit même pas au générique de début.
-Le veuf, qui est…heu… bah veuf, et c’est tout ce qu’on saura. Il partait bien sûr avec un bonus de +50 en survie puisqu’il est en deuil, l’amoureux/mari d’une victime s’en sort fréquemment (voir Before the flood par exemple).
-La victime numéro deux dont je n’ai pas plus retenu le nom que pour les autres mais qui était vaguement le chef, ce qui en général annonce une mort rapide puisque le rôle de leader doit toujours être attribué au héros.
-Le Bleu qui meurt avant la fin et qui ne s’appelle pas Darren.
-La Noire qui ne meurt pas… parce que le Bleu meurt à sa place.

Les remarques inintentionnellement racistes de Bill à l’encontre de l’alien sont amusantes, en particulier si peu de temps après Thin Ice, mais en réalité peu surprenantes. En effet, même si nous en sommes au 5eme épisode, c’est la première fois que Bill rencontre un extra-terrestre anthropomorphique mais clairement pas humain (le Docteur et Nardole ne comptent pas puisqu’ils ressemblent physiquement à des terriens). J’ai en revanche trouvé le « Some of my best friends are bluish » de Nardole bien plus lourd vu que lui a fréquenté beaucoup d’aliens très différents (et eu une relation avec une femelle robotique orange) et n’a donc aucune excuse pour cette remarque.

Bref, si les personnages sont très peu creusés ici, ce n’est pas si dérangeant vu que cela flirte avec la parodie. Ce jeu sur les clichés se voit d’autant plus que les deux femmes noires de l’épisode s’en sortent (comme dans l’épisode précédent d’ailleurs ; Shireen ne « meurt » que quelques minutes) mais que le cliché de film d’horreur consistant à tuer presque à la fin la personne racisée du groupe est malgré tout respecté. D’ailleurs, scénaristes de Dr Who, je vous ai à l’œil ! Nous n’avons vu que quelques humanoïdes bleus dans Doctor Who : celui-ci, les serviteurs de la station que Cassandra cherche à détruire dans l’épisode 1X02 et Dorium Maldovar, et tous ont une fin tragique. Va falloir arrêter le massacre là ! #BlueLivesMatter

Concernant l’histoire, nous sommes encore une fois dans le très très classique. Le futur très capitaliste dans lequel l’humanité est entre les mains de grandes corporations est un trope de la science-fiction et la base de tout le sous-genre cyberpunk et le fait de faire payer-très cher bien sûr- les ressources vitales, en particulier l’eau et l’oxygène, est un cliché du genre qu’on peut retrouver dans la majorité de ces œuvres comme Total recall, the Expanse, Blade runner… Si on va par là, la corporation maléfique qui n’hésite pas à envoyer ses employés au casse pipe dans l’espace pour le profit, c’est en gros le scénario d’Alien.

L’épisode ne cesse d’ailleurs de faire des emprunts à d’autres œuvres de la science-fiction. A d’autres épisodes de Dr Who bien sûr (les combinaisons vides ou contenant des morts animés rappellent fort les Vashta Nerada) mais à pas mal de grands classiques également. Je pense ne pas être la seule à avoir remarqué que Velma, la combinaison parlante à la voix cordiale mais qui ne cesse de tenter de tuer Bill, fait pas mal penser à Hal de 2001 l’Odyssée de l’Espace, et ce d’autant plus que la caméra/radio des combinaisons à la lumière rouge lui ressemble beaucoup.

Il était évidemment difficile de manquer la grosse référence de l’épisode à Star Trek. Allusion répétée deux fois d’ailleurs : lors des premières paroles du Docteur bien sûr mais aussi lorsque plus tard il examine les portes de la station et constate avec satisfaction que c’est un modèle classique, « none of that "Shuk! Shuk!" nonsense ». On ne peut pas accuser Mathieson d’être trop subtil dans ses emprunts : il a après tout appelé Flatlines l’épisode qui s’inspirait de Flatland, sans parler de Mummy on the Orient express.

Cela dit, nous sommes ici bien plus dans le clin d’œil que dans le véritable emprunt puisque le scénariste prend le contre-pied de la morale de Star Trek dès la fameuse reprise des paroles du générique « Space: the final frontier ». La suite de la citation exalte le désir de paix, de découverte et d’exploration de l’espèce humaine (« to explore strange new worlds, to seek out new life and new civilization, to boldly go where no one has gone before »). Or, le Docteur conclut quant-à lui cyniquement la citation par « Final because it wants to kill us », alors même que la citation originale colle tout à fait à son mode de vie. On aurait peut-être dû se douter que cet épisode finirait mal…

Entre ses emprunts, ses clins d’œil et ses reprises de clichés et tropes de la science-fiction et de l’horreur, on en peut donc pas dire que Oxygen brille par son originalité. Et pourtant il fonctionne. Déjà par son coté assumé mais surtout parce qu’il utilise intelligemment ce materiel recyclé. Ainsi, plein d’indices pouvaient nous laisser deviner que les méchants étaient les employeurs : les panneaux de la station ( « oxygen costs : save your breath ! ») et le warning « unlicensed oxygen detected » nous indiquaient ainsi dès les premiers instants que leur but était le profit.

Nous avons même un énorme indice à la dixièmee minute lorsque Nardole consulte le journal de bord et voit que la dernière entrée annonce « Station declared non-profitable» mais l’épisode nous envoie immédiatement une fausse piste lorsque Nardole en conclut i «Yeah. Your workers all dying will do that for you! », ce qui en réalité la conséquence du drame et non, comme il le croit, sa cause.

Mathieson aime décidément beaucoup jouer avec le spectateur en lui mettant sous le nez des indices qu’il ne peut comprendre qu’après coup ; ainsi, quelques minutes et une attaque de zombie plus tard, le Docteur réalise la cause de la mort des victimes et déclare « They were killed by their own suits». « Suit », qui signifie costume, a différents sens selon le contexte. Il s’agit bien sûr ici de la combinaison de cosmonaute mais un autre sens, plus argotique, désigne les personnes qui portent en général un costume, c’est-à-dire les grands patrons. Or, dans ce cas précis, c’est le sens argotique qui est le plus exact même si le Docteur ne l’a pas encore réalisé : les victimes ont en effet été tuées par leurs employeurs. Ce jeu de mot est à peu près aussi fin et de bon goût que le « squeleton crew » de Smile et m’a donc tout autant fait rire.

Mathieson en est très fier d’ailleurs puisque il le réutilise lorsque le Docteur, qui a cette fois compris qui était derrière tout ça, annonce aux employés survivants “Like every worker everywhere, we’re fighting the suits.”. Et voilà comment une attaque de combinaisons tueuses se transforme en lutte des classes. C’est d’ailleurs la deuxième fois cette saison que les méchants sont les suppôts du capitalisme puisque Thin ice surfait sur la même idée : à ce rythme, je pense qu’on ne va pas tarder à apprendre que le prisonnier du coffre est Karl Marx et que le Docteur attend juste que le mandat de Donald Trump soit un peu plus entamé pour le libérer afin de sauver notre timeline.

Pour en revenir au scénario, et plus particulièrement à l’élément assez important pour être le titre de l’épisode, j’ai trouvé que la gestion de l’oxygène était à la fois une des meilleures idées et la plus grosse occasion manquée. Le principe de départ, bien que pas forcément très original, est vraiment intéressant puisque non seulement il introduit un compte à rebours avec la baisse de la réserve d’oxygène (c’est moi ou Mathieson est assez fan du concept ?) mais il augmente la sensation de danger puisque la panique a pour première conséquence l’hyperventilation… et donc la perte d’oxygène. Du coup, pour reprendre les mots en effet maladroits de Nardole, la règle de survie de l’épisode est un paradoxal « relax or die », ce qui est quand même bien cruel de la part du scénariste. C’est comme si Moffat avait fait un épisode avec les anges pleureurs se déroulant dans une cuisine alors qu’un personnage épluche des oignons : mon coté sadique approuve !

L’oxygène étant une denrée fort précieuse, j’ai trouvé excellent le fait que TOUTE la vie de la station tourne autour de cela dans ses moindres détails. Ainsi, le temps est compté non pas en minutes mais en bouffées et les distances sont calculées non pas en mètres mais en respirations moyennes. Je trouve ces détails vraiment bien trouvés, cela m’a beaucoup fait penser à une de mes œuvres cultes, Dune, où tout tourne autour de l’eau. Pour renforcer le sentiment d’urgence et d’angoisse, l’épisode insiste visuellement et auditivement sur la respiration : on entend distinctement la respiration saccadée des personnages lorsqu’ils courent et, lors du passage dans l’espace, on voit la buée s’échapper de la bouche de Bill à chaque expiration.

Ajoutez à cela quelques rappels de temps à autres sur le peu d’oxygène restant dans les réserves des personnages et nous avons là un thème bien traité mais qui m’a néanmoins laissée une sensation de frustration. L’épisode tenait un très bon concept mais n’est à mon avis pas allé assez loin sur le sujet. Nous aurions pu avoir des dilemmes sur les différents itinéraires : choisir un passage long mais plus sûr ou court mais plus dangereux, ce qui ne fera économiser de l’oxygène que si chacun garde son calme et évite d’hyperventiler. On aurait pu avoir un personnage réellement en fin d’oxygène (tous les survivants ont encore 5 bonnes minutes à leur arrivée dans la salle de contrôle) que le Docteur réussirait à sauver en faisant l’équivalent science-fiction du partage de détendeur en plongée sous-marine. Nous aurions pu voir plusieurs conséquences du manque d’oxygène (l’épisode ne nous en offre qu’une, le pétage de plomb paranoïaque de la femme).

En fait, la sensation de danger de l'épisode vient paradoxalement très rarement du manque d'oxygène mais plutôt d'autres facteurs (la combinaison qui dysfonctionne, les zombies...) et c'est bien dommage. C’est très rare que je dise ça vu que je ne supporte pas les baisses de rythme, il manque à mon avis cinq bonne minutes à l’épisode pour, sans mauvais jeu de mot, le laisser respirer un peu plus. Ce n’est pas très grave mais c’est dommage et cela m’empêche de considérer Oxygen comme un excellent épisode même si j’ai passé un très bon moment. Certaines trouvailles sont d'ailleurs très sympathiques comme le fait que les « zombies » sont tributaires des cartes de la station ou d’indications audio pour se repérer ou que ce soit la femme du survivant qui se retrouve à lui donner son oxygène.

J’aime aussi beaucoup les bugs à répétition de Velma qui manquent plusieurs fois de tuer Bill, ironiquement pour une question de « health and safety ». J’ai aussi trouvé la résolution de l’enquête du Docteur très satisfaisante, en particulier parce que, comme je le disais précédemment, pas mal d’indices la laissaient deviner. Enfin, j’ai trouvé que la résurrection de Bill n’était pas ridicule : les disfonctionnements de Velma sont un thème récurrent de l’épisode, le fait que sa batterie soit presque à plat ne vient donc pas de nul part.

J’ai aussi ri plusieurs fois, par exemple devant les dialogues de Velma puisque contrairement au Docteur (du moins à sa 10ème incarnation), les « funny robots » me font souvent bien rigoler ; mention spéciale à son excellente imitation du trombone de Microsoft office lorsqu’elle déclare en pleine course poursuite « You look like you're trying to run. Would you like some help with that? ». Etant très fan d’humour noir, le fait que le Docteur promette à Bill « I will see you soon » m’a aussi rétrospectivement bien amusée à la fin de l’épisode.^^ Bref, c’est un bon épisode, pas forcément très original mais bien construit même si je ne peux que regretter les occasions manquées.


III. Et maintenant ?

Comme quasiment chaque semaine, je vais consacrer ma troisième partie aux théories diverses sur la saison et son fil rouge (je n’ai vraiment pas trop de mal à faire mes plans cette année^^). Je vais commencer par Nardole, que j’ai sciemment ignoré lorsque je parlais des personnages principaux en première partie puisque je ne cesse de spéculer à son sujet.

Je dois dire que je n’ai franchement pas vu l’intérêt de sa présence dans la station. Il n’est pas en danger urgent comme Bill et toutes ses actions (consulter le journal de bord par exemple) pourraient parfaitement être faites par le Docteur ou un des redshirts de l’épisode. Il ne sert qu’à envoyer des piques plus ou moins drôles (j’ai déjà dit ce que je pensais de celle sur ses meilleurs amis bleus) et j’ai eu l’impression étrange que Moffat avait prévenu Mathieson que sa présence était nécessaire après que ce dernier a terminé le script et qu’il avait dû le rajouter à la dernière minute.

En revanche, son dialogue avec le Docteur en début d’épisode est amusant et sa réaction en fin d’épisode est très intéressante. Il est furieux et non pas vaguement agacé comme dans les épisodes précédents et ses « look at me ! » à répétition semblent montrer que leur relation n’est pas forcément celle d’un serviteur et de son maître. C’est donc partie pour mon moment théorie foireuse, à la fois sur le vault et sur Nardole, qui mixe en gros mes différentes idées avec les nouveaux éléments de l’épisode.

Je pense donc, comme je l’ai dit, que le prisonnier du coffre est le 13eme Docteur mais que ce dernier ne doit absolument pas sortir avant un certain moment précis sous peine de devenir dangereux : peut-être parce qu’il a « aspiré » certaines caractéristiques du Valeyard qui est après tout un 13 potentiel, parce qu’il souffre d’une regeneration sickness plus violente que les autres, parce que Moffat s’est souvenu de son dream lord de la saison 5 et a décidé de le recycler, parce qu’il est l’hybride, parce qu’il est The Other que la 7eme incarnation semblait être… faites votre choix^^.

Quel rapport avec Nardole ? Et bien je pense que c’est 13 qui a construit Nardole et l’a imposé à Twelve, ce que plusieurs indices laissent penser. Le Docteur n’aime pas Nardole. Ou du moins, il lui en veut clairement et n’apprécie pas sa présence. Cela pourrait bien sûr être simplement parce que Nardole l’aide constamment et que, comme le rappelle ce dernier au cours de l’épisode, « he really doesn’t like help » mais je pense que ça va pas loin que ça. Il se comporte avec lui comme un gamin capricieux qui n’apprécie pas que maman lui dise de faire ses devoirs, ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il l’appelle « mum » de manière lourdement sarcastique dans Smile. Serait-ce le cas si c’était réellement lui qui l’avait construit ?

Et pourtant, les deux personnages déclarent plusieurs fois au cours de la saison que c’est bien le Docteur qui a construit Nardole… mais ils ne mentionnent pas l’incarnation responsable. Sachant que chaque Docteur, et ce depuis la série classique, a une nette tendance à ne pas supporter ses autres incarnations, imaginez comment réagirait un Docteur à qui une de ses incarnations imposerait un mouchard/gardien/majordome, même pour ne bonne raison : un peu comme ça non ? Le dialogue de début d’épisode me semble d’ailleurs renforcer cette théorie :
I was given strict instructions to keep you at the university.
- Who by?
- You.

Bien sûr, ce peut être un simple élément comique mais je pense que ce dialogue a beaucoup plus de sens si le « you » en question n’est pas CE Docteur. Et les dialogues de ce type où Twelve fait mine de ne pas savoir ce qu’il a dit à Nardole n’arrêtent pas, nous avons quasiment le même par exemple lorsqu’il demande qui lui a dit que le « fluid link » est indispensable pour faire fonctionner le TARDIS. Soit c’est juste un gag récurrent, soit il s’agit d’un gros indice sur le fil rouge déguisé en blague et je penche plutôt pour le second cas.

Bien sûr, je peux aussi n’avoir qu’à moitié raison : 13 peut avoir imposé Nardole à Twelve ainsi que la mission de garder le coffre et ne pas être du tout celui qui est dedans. Je pense de toute manière que nous aurons la réponse très vite en ce qui concerne l’identité du prisonnier. En tout cas, quel que soit le commanditaire de cette mission, il est sacrément haut placé puisqu’il a le pouvoir (que je lui envie fort) de libérer totalement le Docteur de l’administration de sa prestigieuse université. Non seulement il ne fait respecte pas le programme (bon, après, les « crop rotations ça vaut pas l’espace^^) mais il dit à Bill « I never had a head office », ce qui montre bien qu’il fonctionne en dehors de la hierarchie de l’université. Je ne vois que deux possibilités : la promesse de garder le coffre a été fait à lui-même ou à UNIT, les deux ont les relations qu’il faut pour ce miracle.

Pour finir sur les spéculations, je vais bien devoir traiter l’éléphant dans la pièce : le Docteur est désormais aveugle. C’est il me semble la première fois que le Docteur souffre d’un handicap sur plusieurs épisodes et la première fois qu’il se retrouve aveugle. J’ai hâte de voir comment il va gérer ça et combien de temps il va parvenir à cacher la vérité à Bill, je trouve en tout cas l’idée fort bonne. Cela permet en plus de ressortir du placard les lunettes soniques pour le coup parfaitement adaptées à la situation.

Je me demande si Moffat osera faire durer ce handicap plus de deux épisodes : ce pourrait être très intéressant mais me semble délicat du point de vue de l’écriture puisque Mathieson a dit en interview que rendre le Docteur aveugle était son idée et que Moffat avait rebondi dessus en décidant de ne pas lui rendre la vue en fin d’épisode comme le scénariste comptait le faire. Les deux prochains épisodes sont signés Moffat et il pouvait donc ajouter cet élément sans problèmes mais les suivants sont de scénaristes différents et leur script avait dû être bien entamé, voire fini, lorsque Mathieson a rendu le sien. Je ne sais pas s’ils ont eu le temps pour la réécriture. A voir donc...


Pour conclure enfin ce long pavé, Oxygen est un très bon épisode, sans doute le meilleur de la saison pour l’instant même si je garde une petite préférence pour Thin ice qui n’est pas forcément rationnelle (un monstre dans la Tamise qui chie du carburant quoi…^^). J’ai cependant un peu regretté que Mathieson n’ait pas eu le temps de plus développer son sujet, ce qui est d’autant plus rageant que Moffat n’hésite pas à faire de temps à autre des épisodes un peu plus longs. Cette saison 10 me plait en tout cas beaucoup et j’espère qu’elle continuera sur sa lancée. Le trailer du prochain me semble en tout cas fort alléchant. Sur ce, je file lire vos messages vu que cet énorme pavé m’a pris plus de temps que prévu et que je n'ai eu le courage que de lire celui qui me précède..
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Back to top
onill
[Centurion solitaire]

Offline

Joined: 25 May 2012
Posts: 89

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 22:02    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Tyr t'es vraiment un psychopathe tu deviens de pire en pire, je devrais déjà être au lit,

j'ai les yeux exploser devant l'écran, merci
Back to top
DarkDalek
[Face of Boe]

Offline

Joined: 30 Apr 2010
Posts: 588
Localisation: Dans le vasseau dalek
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 22:45    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Toujours un plaisir de te lire Tyr. Ta théorie concernant le coffre est intéressante et tiens bien la route vu comment tu la présente cependant :
lors d'un précédent épisode, le 3ème je crois, le Docteur raconte ses aventures au prisonnier (qui se réjouit des morts visiblement). Or si il s'agit bien de 13, il a déjà vécu ces aventures et donc pas besoin de lui raconter sauf si 13 a perdu la mémoire en plus d'être maléfique)
Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,863
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 23:20    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

onill wrote:
Tyr t'es vraiment un psychopathe tu deviens de pire en pire, je devrais déjà être au lit,

j'ai les yeux exploser devant l'écran, merci


Mais de rien, empêcher les gens de dormir alors que je glande à 2h du matin devant mon ordi est mon petit plaisir démoniaque. Et en effet, tu sembles avoir les yeux assez abîmés pour ne pas avoir vu le symbole féminin sous mon pseudo.^^

DarkDalek wrote:
Toujours un plaisir de te lire Tyr. Ta théorie concernant le coffre est intéressante et tiens bien la route vu comment tu la présente cependant :
{{{Vous devez répondre à ce sujet pour voir la partie cachée}}}

Merci bien.^^
Hmm, pas faux tiens. Je plaide donc pour la régénération qui se passe mal et qui entraîne une perte de mémoire (comment ça je me raccroche aux branches?^^).
Sinon, un Twelve alternatif fonctionne aussi, différente timeline. Au pire, je garde sous le coude ma dernière proposition: ce n'est pas 13 dans le coffre mais c'est lui qui a demandé à 12 de garder le coffre et lui a collé Nardole comme surveillant. Si je multiplie les théories, je devrais finir par tomber juste hein?^^

_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Back to top
Ithyl
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 22 Apr 2013
Posts: 1,679
Localisation: canada
Féminin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Mon 15 May 2017 - 23:56    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Pavé intéressant, Tyr, comme toujours.
Back to top
TheEnginer
[Headless Monk]

Offline

Joined: 14 Jun 2014
Posts: 401
Localisation: Quelque part dans le temp et l'espace
Masculin Taureau (20avr-20mai) 兔 Lapin

PostPosted: Tue 16 May 2017 - 08:14    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Super théorie Tyr,je l'ai dis juste avant mais je confirme pour marx dans le vault qui va sortir d'un coup en chantant l'internationale Mr. Green
_________________
Back to top
ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Alark
[Face of Boe]

Offline

Joined: 31 May 2013
Posts: 859
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 17 May 2017 - 23:14    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Dès le début, l'ambiance est glaciale, dure, comme l'espace, j'ai d'ailleurs été surpris par la musique du générique qui ramenait de la gaieté après ces minutes sombres.
L'histoire du Vault est intéressante, monte en pression, hâte de découvrir ce qui se passe vraiment !
Le Docteur aveugle, surprenant, hâte aussi de voir comme cela va être traité.
Mais perso, selon moi, la meilleure saison de Capaldi est la 9, cette saison est épique, grandiose et sombre !


EDIT : Et je pensais, si Tyr a raison et qu'il y a 13 dans le coffre, peut-être que 13 a imposé Nardole à 12 justement car il savait que 12 allait être aveugle.. ?
_________________
Hermit, Devil, Emperor, Death
The Alpha & Omega made by Faith
Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,863
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Thu 25 May 2017 - 19:15    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Je poste le lien du website de Mathieson, le scénariste. Comme pour ses précédents épisodes, il nous présente la genèse de son épisode et les changements de scénarios qui ont eu lieu. Il met aussi le script d'une scène coupée qui explique un truc qui m'avait un peu agacé (le fait qu'on soit censé éprouver de l'empathie pour le gars qui perd sa femme alors qu'il doit avoir 20 secondes de dialogue^^). Bref, c'est vraiment intéressant et j'adorerais que tous les scénaristes le fassent. http://www.jamiemathieson.com/doctor-who
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Back to top
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Offline

Joined: 08 Nov 2013
Posts: 781
Masculin

PostPosted: Tue 13 Jun 2017 - 18:49    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Voici un épisode qui m’a bien plus. Je ne ferais pas une chronique détaillée de l’épisode, ni une analyse, mais juste quelques idées qui me sont restées en tête après avoir visionné cet épisode.
Bien sûr on pense à Silence In The Library pour les cadavres en combinaison, et puis à 2001 L’odyssée de l’espace bien sûr pour l’ordinateur qui surveille les conversations. Mais heureusement l’épisode ne se résume pas à ça + des équipes qui courent dans des couloirs. L’épisode a un propos for intéressant sur la façon dont les gens sont un produit du capitalisme, et contrôlés par des algorithmes (notion très à la mode aujourd’hui). Donc, ici pas nécessaire d’avoir une intelligence artificielle mégalo à la HAL, il est tout à fait possible que tout est contrôlés par des patrons non-scrupuleux qui ont écrit un programme de gestion du personnel, se basant sur du machine-learning. L’épisode continue d’une certaine manière une réflexion posée dans Smile. Et là où les classiques (par ex. Colony In Space dealaient avec le capitalisme à l’ancienne, la colonisation style renaissance, ici c’est désormais la version 2.0 uberisée où les gens peuvent être éliminés dès qu’ils ne sont plus rentables (d’une certaine manière l’épisode, mais aussi notre société à cette époque, avait entamé le concept dans Bad Wolf et son ‘weakest link’.

Je n’ai pas trouvé le docteur très convainquant en aveugle dans cet épisode ; je veux dire je ne l’ai pas senti trop dérouté. Mais le fait qu’il le reste est intéressant. Curieux de voir comment cela va être exploité par la suite. Le sera-t-il jusqu’à sa régénération ?!
Back to top
handker
[Ood]

Offline

Joined: 13 May 2017
Posts: 7
Masculin

PostPosted: Tue 25 Sep 2018 - 00:17    Post subject: [10x05] Oxygen Reply with quote

Bonjour bonjour, je suis de passage dans un re-visionnage de la saison 10 avant la sortie de la 11 et je me permet de partager une petite idée :
Le concept de l'épisode aurait pu fonctionner sans vaisseau de secours/remplacement, mais avec un concept de combinaisons qui aprennent des humains de part leurs tâches répétitives quelques années puis qui les suppriment puisqu'elles ont suffisamment appris les combinaisons de mouvements & co pour faire fonctionner la station. J'aime bien cette méthode puisque c'est exactement comme ça que sont programmées une bonne partie des IA actuelles, ce serait plutôt plausible. En fait dans mes souvenirs un peu confus de l'épisode je croyais que c'était ça le plot, et sans aucune modestie je me dit que c'est une bien bonne idée en fait Mr. Green
Je ne sais pas si la sci-fi l'a déjà abordée mais si ce n'est pas le cas je suis près à parier que ça viendra, dans DW ou ailleurs !
Voilà, 2 ans ou presque après la sortie de l'épisode peu de gens me liront de toute façon mais je pourrais toujours dire que je l'avais prévu, preuve à l'appui, quand cette idée sera utilisée ^^
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 10 All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3  >
Page 2 of 3

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group