Doctor Who Forum Index
 
 
 
Doctor Who Forum IndexFAQSearchRegisterLog in


[12x03] Orphan 55
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 12
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Nanou
Time Lord

Offline

Joined: 28 Feb 2008
Posts: 3,630
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Fri 10 Jan 2020 - 20:06    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote



Scénariste : Ed Hime - Réalisateur : Lee Haven Jones


synopsis wrote:
Having decided that everyone could do with a holiday, the Doctor takes Graham, Yasmin and Ryan to a luxury resort for a spot of rest and relaxation. However, they discover the place where they are having a break is hiding a number of deadly secrets. What are the ferocious monsters that are attacking Tranquillity Spa?


Fiche IMDB de l'épisode



diffusion BBC1 le 12 janvier 2020 à 20h10 (heure française)
_________________

*a-Matt-Smith-pour-son-birthD-et-est-sur-David*
des bananes dans le void
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 10 Jan 2020 - 20:06    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lecrivaindujour
[Face of Boe]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 501
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Sun 12 Jan 2020 - 21:58    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

... Correct. Y a de bons éléments. Le twist est cool. Mais ça fait fouilli. J'ai l'impression qu'il y a trop de sous-intrigues, mais aucune n'est assez intéressante pour tout porter. Et ce speech du Docteur... On t'enfonce le message au marteau piqueur. C'est le même problème que dans Rosa, même si j'ai l'impression que c'est... un tout petit peu mieux traité. Enfin, ça reste pas subtil, et assez désagréable. Pourtant c'est Ed Hime à l'écriture, je me serais attendu à mieux de sa part. It Takes You Away était bien mieux. Grosse review d'ici demain ^^

EDIT : second visionnage, en fait c'est assez sympa. L'épisode arrive à tenir la route, le message est pas subtil mais détruit pas la qualité narrative. C'est plus un soucis d'enjeux, un peu bordéliques et bordéliquement traités. Mais l'ensemble se tient.

Contrairement à ce que disent certains, rien ne remet en question le canon de la série. Enfin... bon, si un peu. Mais on peut l'intégrer en interprétant certaines répliques.

Le monde dans lequel ça se passe, on le connaît déjà, c'est après le XXIXème siècle. Des épisodes comme The Ark in Space et The Sontaran Experiment dans les classics, et La Bête des Bas-Fonds ainsi que Souriez dans les NuWho l'ont déjà abordé. Jusqu'ici, tout ce qu'on savait, c'est qu'il y avait eu des éruptions solaires. Mais on ne sait pas quelles conséquences ça a eu exactement à part l'évacuation, ni ce qui les a provoquées.

Alors comme c'est pas explicite, ça peut se passer après. Mais la vision du Docteur montre des technologies assez proches des nôtres, quand même. Alors oui, les répliques et certains éléments donnent l'impression que ça se passe seulement dans quelques années. Mais les clients du Spa sont humains eux aussi : Sylas, Belle, Kane... D'ailleurs, leur écriture est différente, mais ils utilisent des chiffres arabes. Ce sont clairement des humains du futur qui ont émigré dans l'espace et sont revenus.

Ensuite, la réplique "une ligne temporelle parmi d'autres" n'est pas littérale. On sait déjà depuis longtemps que le temps n'est pas fixe. Certains points sont fixes, d'autres fluides. La majorité des paradoxes se résolvent d'eux-mêmes. L'altération directe d'un point fixe peut créer une faille dans l'espace-temps, mais indirecte, non. En d'autres termes, si tu annules l'existence de l'humanité, les points fixes liés disparaîtront.

_________________


Last edited by Lecrivaindujour on Tue 14 Jan 2020 - 00:31; edited 4 times in total
Back to top
Visit poster’s website
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Offline

Joined: 08 Nov 2013
Posts: 744
Masculin

PostPosted: Sun 12 Jan 2020 - 23:14    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Aucune subtilité! L'épisode est juste pour porter un message politique sur l'actualité.

Si l'auteur veut écriture des tribunes politiques qu'il le face, mais sur son papier cul au lieu de toucher à Doctor Who. Le speech du Docteur à la fin disant que c'est du juste un futur potentiel (démolissant le canon de la série qui dit que le futur dans lequel ils voyage est bien le futur) du jamais vu dans la série. Juste du grand n'importe quoi juste pour faire passer un message politique et bien moralisateur (le Docteur s'adresse clairement au téléspectateur à la fin). Et il ne manquait que Greta pour les sauver à la fin !!!

(The Mysterious Planet et The Curse of Fenric dont l'épisode s'inspire clairement étaient plus subtiles)
Back to top
Evil Goat
[Ood]

Offline

Joined: 03 Jan 2020
Posts: 11
Localisation: Viscoïd, weird name.
Masculin Verseau (20jan-19fev)

PostPosted: Sun 12 Jan 2020 - 23:41    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Je n'aurais qu'une chose à dire sur cet épisode...

Benni.

PS : Sérieusement, il faut un emoji "Benni".
_________________
Evil Goat#5740 sur Discord.
Back to top
Visit poster’s website
Gérard
[Bad Bad Beans]

Offline

Joined: 15 Aug 2010
Posts: 3,903
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 14:17    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Quote:
Le speech du Docteur à la fin disant que c'est du juste un futur potentiel (démolissant le canon de la série qui dit que le futur dans lequel ils voyage est bien le futur) du jamais vu dans la série.


Ahem : "Pyramids of Mars". Le Docteur emmène Sarah Jane dans ce qui sera le futur s'ils n'arrêtent pas Sutekh quand celle-ci lui fait remarquer qu'ils ont dû réussir, puisqu'elle est toujours là. Donc non, ce n'est pas la première fois. Cependant, je suis d'accord avec toi quand tu dis que le discours de la fin est très, mais alors très très mal amené. En fait, j'ai eu l'impression de revoir un de ces dessins animés "à morale" des années 80-90, du genre Bravestarr, Mask, G.I. Joe ou Captain Planet.

Pour le reste, c'était pas trop mal. J'ai bien aimé les références à Two et à "The Mysterious Planet", certains personnages secondaires (oui, Benni !), et les monstres. Mais il y avait certainement beaucoup d'incohérences, et ce discours final qui gâchait tout. Je lui donne juste la moyenne, et encore, je suis généreux. Comparé aux deux épisodes d'ouverture, celui-ci est décevant. On pouvait certainement s'attendre à mieux.

Oh, et pour terminer, voici le nouveau T-Shirt inspiré par l'épisode, sous spoiler, parce que :



On en mangerait, non ?
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Back to top
Tyr
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 18 Jan 2010
Posts: 1,862
Localisation: La Réunion
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 15:50    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Stand alone sympathique pour ce qui est de la menace elle même mais Chibnall a la subtilité d'un éléphant bourré pour faire passer ses messages. Ma review tardera un peu vu que j'ai des invités à la maison mais je ne serai pas enthousiaste même si tout n'est pas à jeter.
_________________
Vous avez survécu à mes avalanches de mots? N'hésitez pas à découvrir mes articles sur différentes séries TV sur le site SerieViewer (ceux qui commencent en général par Et si...) http://www.serieviewer.com/articles/thematiques
Back to top
Mikado
[Headless Monk]

Offline

Joined: 13 May 2015
Posts: 413
Localisation: France
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 17:22    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

J'ai trouvé l'épisode sympathique, sans plus. Le message est mal amené, c'est dommage. The Mysterious Planet, avec le Sixième Docteur, était bien plus subtil. En revanche, les personnages secondaires sont bien écrits !

La scène de la révélation (avec le panneau en russe) fait son petit effet !

_________________
Back to top
Skype
Ledru Rollin
[Face of Boe]

Offline

Joined: 08 Nov 2013
Posts: 744
Masculin

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 19:39    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Gérard wrote:
Quote:
Le speech du Docteur à la fin disant que c'est du juste un futur potentiel (démolissant le canon de la série qui dit que le futur dans lequel ils voyage est bien le futur) du jamais vu dans la série.


Ahem : "Pyramids of Mars". Le Docteur emmène Sarah Jane dans ce qui sera le futur s'ils n'arrêtent pas Sutekh quand celle-ci lui fait remarquer qu'ils ont dû réussir, puisqu'elle est toujours là. Donc non, ce n'est pas la première fois.

Je l'attendais cette remarque.
Alors certes, Mais dans ce cas là ils sont in flux, ce que le Docteur explique souvent comme excuse pour ne pas retourner au TARDIS, leurs actions importent effectivement à partir du moment où les protagonistes étaient présent lors de l'élément perturbateur (où juste après; mais ils sont acteur des péripéties déterminant la situation finale).
Or ici c'est très différent, car la Terre qui est Orphan 55 est la situation initiale déjà bien établie depuis longtemps. Donc si chaque voyage du TARDIS dans le futur (mais futur de quoi???) est un futur potentiel, alors chaque voyage est un univers parallèle, et donc chaque épisode peut être un reboot. CQFD!

Par ailleurs sur le message final, mis à part le fait que ce soit peu subtil, c'est aussi de la manipulation assez grave. La série est regardée par de nombreux enfants qui sauront sans doute sensible au message (peut importe qu'il soit juste ou non) du fait de la peur engendrée par les monstres. (même si l'idée des hommes mutés en tels montres musclés par un holocauste est du grand n'importe quoi, je doute qu'une espèce survivante soit aussi fort et musclée; bref passons).
Cette technique de manipulation par la peur est celle qui a été utilisée durant des siècles par les extrémistes religieux ("bouh, vous brulerez dans les flammes de l'enfer"), et en ce sens Doctor Who n'est plus une série des lumières; mais un porte parole obscurantiste de l'ordre de la pensée unique.
Back to top
SteamMoose
[Master of the Vortex]

Offline

Joined: 31 Mar 2013
Posts: 1,949
Masculin

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 21:22    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Euh, j'ai trouvé que le message était pas subtil mais faut pas pousser non plus, dire qu'on doit se bouger le uq pour éviter la catastrophe c'est ni de la manipulation, ni obscurantiste XD
_________________


There are worlds out there where the sky's burning...
Back to top
Lecrivaindujour
[Face of Boe]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 501
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 21:32    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

GROSSE REVIEW !

Si vous avez lu mes reviews de Spyfall, vous savez que j’ai trouvé ça sympa, mais imparfait. Tous les défauts d’écriture de Chibnall étaient là, pas d’amélioration visible. Le nombre important de compagnons commence à gêner, surtout maintenant que le deuil de Grace est fait. Malgré tout, c’était un meilleur début que la saison 11, quand le très moyen Monument Fantôme était venu démolir mon optimisme naissant.

Bref, j’avais quand même bon espoir. Malgré ses problèmes d’écriture, Chibnall avait introduit des enjeux intéressants, et il ne s’était pas trop planté. Maintenant, c’est à ses co-scénaristes d’entrer dans la danse, et de faire comme l’année dernière : nous servir des épisodes excellents sur lesquels on reviendra avec plaisir. C’étaient Les Démons du Pendjab, Kerblam ! et De l’autre côté qui m’avaient fait aimer la saison 11. Sans eux, ç’aurait été assez passable. Et ça tombe bien, puisque qu’Orphan 55 a été écrit par Ed Hime, à qui l’on devait De l’autre côté. Bref, j’étais optimiste.

Alors, après visionnage, qu’en penser ? Eh bien, c’est un bon épisode. Ce qui m’a un peu douché du coup, mais après tout, Ed Hime est un novice dans la science-fiction, et De l’autre côté ne se reposait pas tellement sur la SF pour fonctionner. Il reste qu’Orphan 55 a quelques défauts et qu’il ne parvient pas à dépasser le « sympathique », malgré beaucoup de bonnes idées. On va y revenir.

I – OUI, IL Y A DES FAIBLESSES…

Ce que je trouve amusant, c’est que mon problème majeur avec cet épisode, quasiment personne n’en a fait mention jusqu’ici. Et c’est LE truc qui m’empêche de le trouver plus que juste sympa : cet épisode manque d’un enjeu fort. C’est plus une succession de sous-enjeux, chaque petit enjeu entraînant l’enjeu suivant par effet domino.

Le virus-sauteur attaque → les Dregs attaquent → il faut sauver Benni → il faut retourner au Spa → il faut s’enfuir.


Mais du coup, il n’y a aucun enjeu majeur qui sous-tend ces enjeux mineurs. Bref : il manque quelque chose. Alors oui, il y a bien ce gros twist dans le dernier acte, et d’ailleurs après ça mon intérêt avait remonté. Mais il n’est là que pour appuyer le thème. Comme il n’est pas lié à l’intrigue, il retombe assez vite. Les Dregs sont jolis, mais c’est juste des animaux sans cervelle, donc c’est pas suffisant.

De même, les personnages mis en danger peinent à avoir de l’intérêt. On s’investit vite fait pour Velma, mais c’est tout. Comme les acteurs jouent bien, on arrive malgré tout à les apprécier un peu. J’ai beaucoup aimé la performance du jeune Lewin Lloyd, qui joue Sylas. Pour une fois qu’un enfant acteur joue bien, ça change. Mais aucun d’entre eux n’est assez développé pour justifier un attachement. À part Velma encore une fois.

Et d’ailleurs, ça nous amène au second problème : la gestion des personnages. C’est une conséquence du surnombre. J’avais déjà déploré que dans Spyfall partie 2, le trio Yaz-Graham-Ryan ne servait à rien. Leurs dialogues fonctionnent mais c’est à peu près tout. Eh bien ici, c’est toujours le cas. Ryan et Yaz ont une petite utilité, mais Graham sert à que dalle. Concernant les guests de l’épisode, ils ne servent que quand le script a besoin d’eux. Le reste du temps, ce sont des fantômes. Retirer ne serait-ce que Nevi, Sylas et Vorm aurait peut-être permis de développer d’avantage les autres. Et ce même si je les aime bien. Le rôle de Nevi et Sylas pouvait être joué par le Docteur, et celui de Vorm par Kane.

Je terminerai avec la mise en scène, qui, elle, oscille entre le bon et le bof. On sent une inspiration Alien dans les gros plans sur les bouches des monstres. Les décors sont honnêtes, mais avec le cadrage, ça fait cheap. On a l’impression que la réal’ essaie en permanence d’éviter de nous montrer les bords du décor, avec des plans resserrés. En plus y a quelques éléments un peu bizarres. On a un plan où le Docteur entre, de loin, dans une salle, et dit un truc. Et ses mots ne collent pas aux mouvements de sa bouche. Je vous parie que ça a été ajouté en post-prod, et c’est perturbant. Y a aussi une courte séquence où on voit Sylas pas content qui se casse d’une pièce… mais n’en sort qu’une bonne minute plus tard, le temps d’un dialogue entre Nevi et le Docteur… alors que ladite pièce fait 10 m².

En revanche, j’aime beaucoup le décor extérieur, et le design des Dregs. Petit aparté à ce sujet :
Le décor d’Orpheline 55, c’est exactement ce que j’aurais aimé voir dans Le Monument Fantôme. Là, pour le coup, on a vraiment le sentiment d’être sur une planète désolée et détruite, dont presque toute vie a disparu. Comme quoi c’était pas si compliqué.


II – … MAIS L’ENSEMBLE SE TIENT

Malgré tout, l’épisode a le mérite d’être cohérent. En dehors de ce gros souci d’enjeu et de gestion des personnages, je n’ai aucun autre défaut à déplorer. Certains vont me parler de la morale écolo, mais on y reviendra. L’histoire n’a pas de problème majeur. Quoi qu’on pourrait le penser, parce que même si les explications sont là, elles ont souvent du mal à convaincre. De même, un ou deux éléments sont assez téléphonés, et mal introduits. Bref, ça donne l’impression que l’épisode n’a pas le temps de son scénar’. Toujours la même : avoir un enjeu majeur et un peu moins de sous-enjeux l’aurait rendu meilleur.

Malgré la difficulté d’Ed Hime à gérer autant de personnages à la fois, on notera qu’ils ont le mérite d’être un minimum intéressants. Pour essayer de les rendre sympa, Hime a noué des relations. Chacun connaît au moins une autre personne, et leurs motivations à tous sont logiques. J’ai tout de même apprécié le personnage de Velma, qui est bien la seule dont je me suis soucié du sort. Bella vite fait aussi. Et d’ailleurs…

Quand je me suis plaint du manque d’explication sur le retour du Maître dans Spyfall, beaucoup de gens m’ont répondu qu’on s’en foutait. Que le Maître était mort plein de fois et était revenu sans explication.

Mais c’est justement là que la mise en scène est importante. Si on ne voit pas explicitement le corps ou les restes d'un personnage présumé mort, on ne peut pas affirmer qu'il est mort. Oui, le Maître a été déclaré mort à plusieurs reprises dans la série classique. Mais est-ce qu'une seule fois on l'a vu mourir ? Au sens de : est-ce qu'une seule fois on a vu l'instant où les fonctions vitales s'arrêtent ? Est-ce que la moindre emphase a été mise sur cette mort ? Non. Donc oui, son retour dans ces cas-là était justifié, même sans explication.

Moffat a mis l'accent sur la mort du Maître. Il l'a montré explicitement « mourir ». Donc oui, si on le fait revenir, dans de telles circonstances, faut expliquer. Sinon, Doctor Who ou pas, c'est une incohérence.

Vous voyez peut-être où je veux en venir. Vers 35 minutes, on voit Kane courir vers sa mort pour sauver le Docteur. Le Docteur s’enfuit. On croit que Kane est morte. Elle devrait l’être. Sauf que… bah on ne l’a pas vue, ni même entendue mourir. Contrairement à Velma, par exemple. De fait, c’est pas grave que son retour en fin d’épisode ne soit pas expliqué. C’est certes téléphoné, mais c’est logique niveau mise en scène : tant qu’il n’est pas explicité qu’un personnage est mort… bah il peut revenir.


Concernant le thème de l’épisode… Bon. C’était correct. Même si l’accent est mis sur les conséquences du réchauffement climatique, l’épisode semble davantage parler de la responsabilité en général. On suit beaucoup de personnages qui n’assument pas leurs responsabilités les uns vis-à-vis des autres. Nevi, Sylas, Kane, Vorm… Benni et Velma sont l’antithèse puisque eux, au contraire, les assument. De même que le Docteur. Ryan, Yaz et Graham sont spectateurs de ça et doivent en tirer une leçon.

Et concernant le message écolo :

Je suis plutôt d’accord avec Ledru Rollin sur la manipulation par la peur. L’épisode prédit l’avenir de manière plus apocalyptique que le plus apocalyptique des collapsologues. Si ça peut fonctionner dans le contexte de l’univers – j’y reviendrai –, ça présente un message tronqué et simpliste. Maintenant, Ledru Rollin, tu fais un jugement de valeur. Éduquer par la peur, la majorité des parents le font au moins une fois. Pour autant, est-ce que c’est bien ? Perso je pense que non. Mais c’est sujet à débat. Après, la tirade de fin n’est ni trop mal écrite ni trop mal jouée. Disons donc que bon… ça passe. Surtout car contrairement à Rosa, là, au moins, ça ne détruit pas la qualité narrative de l’histoire. Enfin, presque. Parce que pour caser cette tirade, Hime (ou Chibnall ?) a passé sous silence la résolution du dernier enjeu. Du coup, est-ce que Kane et Bella vont s'en sortir ? Bof, on sait pas. Et pourquoi est-ce que le Docteur n'irait pas les secourir ? Bof, on sait pas.


III – ÇA RESPECTE LE CANON DU COUP ?

Bah a priori oui, mais c'est comme vouloir faire rentrer un carré dans un rond, quoi.

La période dans laquelle se déroule cet épisode est logiquement postérieure au XXIXème siècle. On sait canoniquement qu’à cette période, des éruptions solaires vont forcer les humains à quitter la Terre, cette dernière étant devenue inhabitable. Mais jusqu’ici, on n’est jamais allé plus loin. Il n’est pas impossible que ces éruptions soient en lien avec le réchauffement climatique, une guerre nucléaire, et l’apparition d’une nouvelle espèce visiblement descendante des humains (le Dreg est sans doute sans doute un hybride créé pour survivre à la pollution, même si c’est pas explicité, et donc pas très convaincant).

Le décor du Spa de la Tranquillité ressemble beaucoup à la ville de Souriez. Idem pour la démarcation avec le « futur usé » de l’armoire à linge. C’est peut-être un hasard mais j’ose espérer que non. Enfin, les personnages sont tous clairement humains. Ils ont des noms humains, des armes humaines, et même si leur écriture est différente, ils utilisent des chiffres arabes. Ils mesurent aussi en kliks, comme dans Un passager de trop. Il n’y a qu’un seul élément qui met tout ça à mal, et c’est les répliques du Docteur : aucune mention n’est faite des fameuses éruptions solaires, et le Docteur nous présente les actions humaines comme étant la seule cause de ce foutoir. Idem pour la vision, qui ne montre que des catastrophes disons "classiques". Alors du coup, bah c’est vrai qu’on peut se poser une question de cohérence. Elle est légitime. Mais ça peut aussi être une catastrophe ultérieure au XXIXème siècle. Après que les colons de The Ark In Space soient revenus, par exemple. Dans tous les cas, oui, c'est fumeux...

En revanche, ce que dit le Docteur sur le futur qui n’est pas fixe… bah ça, pour le coup, c’est canon. On sait déjà que le temps est constitué de points fluides et de points fixes. On sait ensuite que les paradoxes se résolvent souvent d’eux-mêmes. On sait aussi que l’altération d’un point fixe peut créer une déchirure dans l’espace-temps. On sait enfin que l’altération d’un point fluide très important (du genre qui détruit l’humanité avant la conquête spatiale) ne détruira pas le temps. C’est à ça que le Docteur fait référence dans son discours. Mais c'est vrai qu'au premier degré, bah ça peut être interprété différemment le coup des lignes temporelles alternatives, donc là aussi, c'est fumeux.


CONCLUSION

Orphan 55 est un bon épisode. Il est meilleur que Spyfall en termes d’écriture, mais ne gère pas beaucoup mieux ses enjeux. Je suis forcément un peu déçu d’Ed Hime, dont j’attendais plus. Cet épisode n’était pas aussi bon que De l’autre côté. Malgré tout, encore une fois, c’est un meilleur démarrage que la saison 11. Les trois premiers épisodes ont été au moins aussi bons, sinon meilleurs, que ceux de l’année dernière.

Du coup je reste optimiste. Mais j’attends encore le coup de génie. L’épisode excellent qui me fera revenir. Orphan 55 n’y est pas arrivé. Spyfall non plus. Maintenant, il reste encore Peter McTighe et Vinay Patel pour m’impressionner. Sauf si Nina Metivier y arrive avant, avec son épisode sur Nikola Tesla.

_________________


Last edited by Lecrivaindujour on Wed 15 Jan 2020 - 00:23; edited 6 times in total
Back to top
Visit poster’s website
PeterH41200
[Headless Monk]

Offline

Joined: 03 Jan 2010
Posts: 406
Localisation: 41200 Pruniers-en-Sologne, Loir-et-Cher, Centre, France, UE, Europe, Eurasie, Terre, Système Solaire
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 22:20    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Je ne suis donc pas le seul à avoir été extrêmement gêné non pas par le speech du Doctor sur le changement climatique (quoique un brin moralisateur à mon goût, DW n'est pas totalement fait pour ça), mais par le fait que cette histoire de "l'un des futurs possibles". Parce que bon, jusqu'à maintenant, quasiment chaque futur que le Doctor visite, est sûr de se produire, sans foutre en l'air la cohérence du TimeLine, alors que là, je suis désolé, mais il y a un léger problème... Ou alors la Terre redevient fertile des années plus tard et les humains reviennent. Mais bon... Épisode très moyen quand même
_________________
Back to top
Visit poster’s website MSN
Arkham
[Centurion solitaire]

Offline

Joined: 25 Aug 2014
Posts: 54
Masculin

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 22:44    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Ca reste mieux que quasiment l'intégralité de la saison précédente, mais ça ne décolle toujours pas pour moi. Dommage, car Spyfall avait bien amorcé la saison.

Plusieurs points me dérangent toujours, notamment :

1° L'écriture de l'épisode. On a un bon début et une bonne fin, mais une suite de situations débiles pour combler les trous. Toutes les 10 minutes, on a un "Où est X? Où est Y? Où est Z?" et des missions sauvetages qui ne sauvent rien.

2° Ce Doctor qui SUBIT les situations sans jamais réussir à inverser la tendance (alors qu'on est habitué aux retournements de fin de génie avec X coups d'avances). C'est sûr que ça change des autres d'en faire une incarnation moins intelligente/maligne, et que le changement permet de faire évoluer la série etc... Je ne remets pas en cause ce trait de caractère propre à cette incarnation, mais je trouve ça juste dommage et frustrant de la rabaisser à ce point.

3° Toujours pas de beauté dans l'histoire/écriture, on se met dans le camp des humains et on fait des actions sales sur le camp adverse. On donne un coup de pied à un Pting (avant de le balancer dans le vide de l'espace au lieu de le mettre sur une planète poubelle qu'on a introduit au début de l'épisode et où il aurait pu vivre heureux sans gêner personne), on emprisonne des araignées (pour que ça meurt en silence sans gêner les humains), on fait ici exploser des monstres avec des bombes...

Cet épisode me confirme que cette incarnation n'est pas faite pour moi, je n'y retrouve rien de ce qui me plaisait auparavant. Je suivrai le reste de loin, en attendant patiemment le moment de sa régénération.
_________________
Back to top
Uranium
[Bow-ties Club]

Offline

Joined: 09 Jul 2017
Posts: 197
Masculin

PostPosted: Mon 13 Jan 2020 - 23:18    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Petit épisode sympathique.
On dirait un épisode des classics, dans les costumes et l'intrigue, condensé en 50 minutes.
Du coup, l'épisode n'a pas le temps de développer ses personnages (Bon, au moins le gamin n'a pas le temps de devenir insupportable ^^ ), c'est dommage puisqu'il n'y que eux qui se retrouvent en danger. Et du coup l'impact de leurs différents familiaux est amoindri.
Le retournement de situation sur Orphan 55 est un message intéressant et ancré dans l'actualité, c'est dommage que le discours du Docteur à la fin le rende aussi lourd.
Un peu déçu que les humains mutés soient des monstres lambdas sans personnalité. ça aurait pu être intéressant que Le Docteur échange avec eux sur la situation de la Terre.

Finalement, c'est un épisode lamdba qui sera vite oublié, dommage.

Edit: Par contre, j'aime pas trop l'idée d'appeler les planètes trop toxiques pour la vie des planètes orphelines. Parce que déjà dans la réalité c'est une dénomination des planètes errantes (Les planètes n'étant pas rattachées à un système solaire et errant dans l'espace interstellaire). Et qu'ensuite la planète désignée dans l'épisode comme orpheline est manifestement habitée et les personnages en sont conscients. Ce qui rend cette appellation incohérente.


Last edited by Uranium on Tue 14 Jan 2020 - 19:42; edited 1 time in total
Back to top
Gérard
[Bad Bad Beans]

Offline

Joined: 15 Aug 2010
Posts: 3,903
Localisation: Bois d'Arcy
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

PostPosted: Tue 14 Jan 2020 - 17:28    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

J'ai réfléchi, et je me suis rappelé que dans les années 70, le futur de la Terre tel que l'imaginaient les scénaristes de Doctor Who n'était pas tout rose, surtout dans l'ère Pertwee. Pollution, surpopulation, ressources de plus en plus minces, c'est ce que l'on voit dans des épisodes comme "Colony in Space", "The Mutants" ou "Frontier in Space". La Terre est au bout du rouleau, et seul l'espace peut à la rigueur offrir un peu d'espoir à la race humaine (laissons de côté celui de "Day of the Daleks", dont on n'est même pas sûr qu'il ait pu se produire, timey wimey tout ça, quoi). C'était au passage un thème assez fréquent dans la science-fiction de ces années-là (voir Silent Running ou Soleil vert pour des exemples marquants). Alors, se pourrait-il que ce futur peu reluisant ait mené à celui de "Orphan 55" ? Et que Kane et Trixiebella aient pu en réchapper et terraformer la Terre ? Ou que d'autres colons venus de l'espace aient pu le faire, menant ainsi à l'avenir décrit dans "The End of the World" ? Pas impossible, ça.
_________________
"Kentoc'h Mervel!"

Back to top
Lecrivaindujour
[Face of Boe]

Offline

Joined: 25 Aug 2013
Posts: 501
Masculin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Tue 14 Jan 2020 - 18:11    Post subject: [12x03] Orphan 55 Reply with quote

Gérard wrote:
J'ai réfléchi, et je me suis rappelé que dans les années 70, le futur de la Terre tel que l'imaginaient les scénaristes de Doctor Who n'était pas tout rose, surtout dans l'ère Pertwee. Pollution, surpopulation, ressources de plus en plus minces, c'est ce que l'on voit dans des épisodes comme "Colony in Space", "The Mutants" ou "Frontier in Space". La Terre est au bout du rouleau, et seul l'espace peut à la rigueur offrir un peu d'espoir à la race humaine (laissons de côté celui de "Day of the Daleks", dont on n'est même pas sûr qu'il ait pu se produire, timey wimey tout ça, quoi). C'était au passage un thème assez fréquent dans la science-fiction de ces années-là (voir Silent Running ou Soleil vert pour des exemples marquants). Alors, se pourrait-il que ce futur peu reluisant ait mené à celui de "Orphan 55" ? Et que Kane et Trixiebella aient pu en réchapper et terraformer la Terre ? Ou que d'autres colons venus de l'espace aient pu le faire, menant ainsi à l'avenir décrit dans "The End of the World" ? Pas impossible, ça.


Je pense pas qu'on puisse aller aussi loin que 5 milliards d'années dans le futur. La traduction du TARDIS n'opère pas dans ce monde. On le voit puisqu'il y a du russe et l'écriture bizarre de l'ordinateur. Tout porte à croire que c'est le traducteur universel du Monument Fantôme qui fait le taff, et il ne traduit que l'oral. Ça signifie que le "Made In China" est bien en anglais, et que les chiffres arabes sont bien des chiffres arabes. Ça plus la vision du Docteur, montrant des véhicules assez proches des nôtres (notamment les navettes spatiales).

Y a pas cinquante histoires qui se déroulent sur la Terre du Troisième millénaire et au-delà de notre présent. On a The Dalek Invasion of Earth au 22ème siècle puis Des Dinosaures dans l'Espace au 24ème. On sait aussi qu'entre le 29ème et le 129ème siècle (The Sontaran Experiment), donc pendant 10 000 ans, la Terre était inhabitable "à cause d'éruptions solaires". Le nom "Orpheline 55" n'a jamais été mentionné avant mais dans une période de temps et dans un espace aussi vastes, on ne peut pas affirmer qu'il n'a jamais été utilisé pour désigner la Terre.

Source
_________________
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Doctor Who Forum Index -> Doctor Who -> Saison 12 All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group